chargement...

haut de page
59 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

The Offspring - Smash

Chronique

The Offspring Smash
Bordel, mais dans quelle merde je me suis foutu en choisissant de m'attaquer à un album pareil pour féter la 1000ème chronique (oui, je ne vais pas vous reservir le petiti speech introductif là dessus, ça a déjà été fait)?! Non mais faut me comprendre, Smash est un des ces (rares) albums que l'on peut non seulement écouter d'un traite, car strictement RIEN n'est à jeter, mais en plus se repasser dans la foulée juste après sans se lasser. Alors je me suis d'abbord dis: "Allez, on va se faire un petit track-by-track", mais il faut bien avouer que c'est quand même chiant à lire, et en plus ça ne rendrait pas justice à un tel disque (comme si cette chro allait réussir à le faire, de toute façon). Et me voilà donc là en train d'essayer de décrire ce chef-d'oeuvre en essayant de ne rien oublier. *Confiance!*

Commencons donc d'abbord par présenter le groupe, à savoir les Californiens de The Offspring, qui ont donc sorti en 1994 ce qui fût leur troisième alb... 'ttendez, mais tout le monde connaît Offspring, de toute façon! En fait, s'il y a bien un seul truc à savoir, c'est que leurs dernières réalisations, qui ne sont pas vraiment des plus concluantes, n'ont pas grand chose à voir avec ce qu'ils faisaient il y'a un peu plus de 10 ans. Non, à l'époque, ça donnait encore dans le punk (enfin punk, on reste loin de Discharge, hein, qu'on se comprenne!) qui sait appuyer sur le champignon quand l'envie s'en fait sentir... c'est à dire sur la totalité de l'album, ou presque. En effet, de "Nitro (Youth Energy)" à la bombe qu'est le titre éponyme de fin d'album, Ron "Toucatouca" Welty, le batteur de l'époque, nous fait bien comprendre son affection pour les tempos enlevés. Enfin, ceci dit, on a quand même droit à un peu de répit, avec nottament les méga-cartons que fûrent "Gotta Get Away", le hit mondial "Come Out And Play" ou la superbe "Self-Esteem". Mais à part ça, frappe binaire et rapide non-stop. Alors évidemment, va bien y en avoir un pour me dire que ça risque de rester assez linéaire. Ce à quoi je répondrai: "Dis moi, mon jeune ami, as-tu déjà écouté un album de Dew-Scented en entier?".

Non, blague à part, c'est ça qui est fantastique avec Smash, vous savez, ce petit truc en plus qui différencie chaque compo... Vous voyez pas? Bah on va prendre des exemples, alors (superbe manoeuvre pour éviter le track-by-track tout en s'attardant sur les chansons). En plus ça m'arrange, vu que les moments forts, c'est pas vraiment ce qui manque sur cet album. Cette intro, sur "Bad Habit", où la basse fait résonner quelques notes, avant que les médiators ne viennent gratter les cordes de guitare, et que Dexter Holland ne déclame ces paroles aujourd'hui célèbres ("Hey man, you know, I'm really ok... The gun in my hand will tell you the same..."), pour ensuite démarer direct à fond de cinquième (ou sixième, choisissez votrre véhicule, je ne suis pas pilote). Ces paroles, à la fois drôles et tristes, qui collent on ne peut mieux à "Self-Esteem", à la structure peut-être simpliste, mais pourtant si évidente. Cette définiton même du hit qu'était, et qu'est toujours, "Come Out And Play" (allez, on me l'a fait pas, à moi, tout le monde a un jour essayé d'avoir autant la classe que Noodles en balaçant le désinvolte et légendaire "You gotta keep 'em separated"!). Ce "What Happened To You?", presque ska, ponctué de "Hey!" et de "Heeeeyeeeeeeeeeeeeyyyy!" (ceci, les enfants, s'appelle le manque d'inspiration). Ce pont génial qui s'accélère sur "It'll Be A Long Time". Ce... oui, enfin vous avez compris le principe, je pense.

Et encore aujourd'hui, je n'ai pas réussi à trouver un album aussi génial dans le genre, puisque Smash, même compte tenu de ses onze ans, reste toujours pour moi le mètre-étalon du style, sans compter que la prod est toujours autant d'actualité (et ajoutant encore à l'ambiance de l'album, tellement elle en semble indissociable): puissante, ensoleillée (enfin je me comprend), un peu rugueuse, approximative juste ce qu'il faut... 'puis merde, le talent, même des années après, ça reste le talent! Les riffs et les mélodies orientales typiques de Noodles et de ses si classieuses tempes argentées, le jeu de basse - parfaitement audible d'ailleurs - qui s'adonne aussi bien aux rythmiques qu'à de petites envolées dans les aigüs, ou encore et surtout la voix magique de Dexter, toujours énergique, mais qui reste également constament empreinte d'une grande mélancolie (c'est assez flagrant sur "Not The One", "Self-Esteem" ou "Gotta Get Away")... D'ailleurs ce timbre si particulier, marque de fabrique des Californiens, est définitivement une des meilleures voix qu'il m'ait été donné d'entendre, passant d'un coup de ces passages touchants à la hargne et la folie de titres comme le géniallissime morceau "Smash" (dont les paroles du refrain prenne une tournure plutôt ambigüe, lorsqu'on les lit maintenant...).

Oh puis bon, je crois que tout a été dit, de toute façon, et il me semble qu'un 10/10 est inévitable. Et de toute façon, comme je l'ai dis, ce serait trop long de passer en revue chacun des innombrables morceaux de bravoure parsemant l'album (merde, le One, Two, Three, Four de "Genocide"...). Alors pour conclure cette chronique (oui pasqu'il était temps, j'allais tomber à court d'idées... ok, c'est déjà fait depuis une dizaine de ligne), je pense qu'il n'y a pas de mots plus indiqués que:

"Aaaaaaaaaaah, it's time to relax! And you know what that means: a glass of wine, your favourite easy chair, and of course, this compact disc playing on your home stereo."
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DOSSIERS LIES

La 1000ième chronique !
La 1000ième chronique !
Janvier 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

16 COMMENTAIRE(S)

Ant'oïn citer
Ant'oïn
21/01/2007 04:28
note: 10/10
Ant'oïn maintenant un 10/10 car j'ai connus cette album qui ma fait découvrir tout les autres styles de metal que j'écoute aujourdui, a l'instart de la merde de Blink, Offspring est plus recherché et ce smash a une bonne ambiance trash j'aime beaucoup toute ma jeunesse Sourire
Arn0ld citer
Arn0ld
27/06/2006 12:38
note: 10/10
Bah à l'époque de Americana, la France était championne du monde de foot....Tu conviendra que ça fait un bail, non ? Gros sourire
Backstaber citer
Backstaber
12/06/2006 3:50
note: 9/10
style il est vieux tsé Gros sourire
Arn0ld citer
Arn0ld
11/06/2006 17:15
note: 10/10
J'ai découvert ce skeud il y a quelques mois, sachant que j'ai découvert le groupe avec Americana, et putain, ça me rapelle ma jeunesse !
slit your guts citer
slit your guts
06/06/2005 18:28
note: 9.5/10
bounyounyou offspring c BIEN voir trés bien pour cet album
crowdead citer
crowdead
05/06/2005 10:55
note: 8.5/10
aaah, mes débuts ! excellent, je me suis vraiment éclaté sur cet album, mais encore plus sur celui d'apres. je suis même allez les voir en concert !
Backstaber citer
Backstaber
04/06/2005 21:20
note: 9/10
Raaaaaah j'adore !
space monkey citer
space monkey
04/06/2005 20:43
Je vais essayer de retrouver cet album, ça fait des années que j'ai pas écouté... Pourtant, j'étais fan !
Chris citer
Chris
04/06/2005 19:56
note: 9/10
Keyser Söse a écrit : ...le bon vieux tps ça, en plus j'adore la voix de gay!!

pfff meuh non, il s'appelle Dexter le chanteur Moqueur
Keyser citer
Keyser
04/06/2005 18:45
Ce n'est pourtant pas un style que j'affectionne habituellement mais ce disque est putain de sa mère la pute! Combien de fois j'ai pû (et je continue) écouté "Come Out And Play" et "Self Esteem"...le bon vieux tps ça, en plus j'adore la voix de gay!!
Dead citer
Dead
04/06/2005 18:27
Mon premier album de djeunz rebelz à l'époque. Tout simpelment génial Sourire
Chris citer
Chris
04/06/2005 12:57
note: 9/10
superbe review pr un autre album cultissime! ça a marqué tt une génération, le nb de soirées qu'on s'est fait avec cet album en fond sonore au collège / lycée..
Ikea citer
Ikea
04/06/2005 10:35
Suite à la chro je me le suis réécouté et c'est vrai qu'il est bon cet album!
Genocide est géniale!!!
Evil_Nick citer
Evil_Nick
03/06/2005 21:49
note: 9.5/10
Pareil pour moi, ça me rappel d'excellents souvenirs ce disque. Et le nombre incalculale de pogos qu'on a pu se faire sur "Come out and play", "Self-esteem" ou "Bad habit" en gueulant comme des veaux. Enorme. L'album parfait en effet. J'ai un peu laché par la suite, c'est devenu trop fun. Sinon, "Ignition" comptait déjà pas mal de hits mais "Smash" c'est l'album ultime. D'ailleurs, je crois que je vais me le réécouter sans plus tarder Sourire
Ander citer
Ander
03/06/2005 21:39
Mais comme c' est vieux pour moi ce CD!! Que de souvenirs! Culte, mais ça fait bien trop longtemps que je l' ai écouter....
toukene citer
toukene
03/06/2005 19:26
tu as eu raison de t'y attaquer a cette chronik !!!
je n'aime vraiment pas ce roupe ni meme le style musical (punk ado avec une voix insuportable) mais qd meme cet album fait vraiment mal je crois que tout a été dit dans cette chronik a ce sujet.... : album maitre etalon ...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

The Offspring
Punk-Rock
1994 - Epitaph Records
notes
Chroniqueur : -
Lecteurs : (13)  9.23/10
Webzines : (7)  8.71/10

plus d'infos sur
The Offspring
The Offspring
Punk-Rock - Etats-Unis
  

tracklist
01.  Time To Relax
02.  Nitro (Youth Energy)
03.  Bad Habit
04.  Gotta Get Away
05.  Genocide
06.  Something To Believe In
07.  Come Out And Play
08.  Self Esteem
09.  It'll Be A Long Time
10.  Killboy Powerhead
11.  What Happened To You?
12.  So Alone
13.  Not The One
14.  Smash

Durée totale: 46' 45

chronique Chronique
Yob
Clearing the Path to Ascend
interview Interview
Thrashinterview : Julien de Gorod se dévoile
report Live report
Belenos + Melechesh
chronique Chronique
Goatmoon
Voitto tai Valhalla
chronique Chronique
Slipknot
5 : The Gray Chapter
chronique Chronique
Mysticum
Planet Satan
chronique Chronique
Rorcal / Process of Guilt
Split (Split 12")
chronique Chronique
Manes
Be All End All
report Live report
Beastmilk + Daniel Bay + In Solitude
chronique Chronique
Jean Jean
Symmetry
chronique Chronique
Acid Bath
Paegan Terrorism Tactics
chronique Chronique
Tarnkappe
Tussen Hun en de Zon
chronique Chronique
Kruger
Adam And Steve
chronique Chronique
Anaal Nathrakh
Desideratum
chronique Chronique
Le Pré Où Je Suis Mort
Le Pré Où Je Suis Mort (EP)
chronique Chronique
Dawohl
Potestas.Ratio.Iustitia (EP)
chronique Chronique
Loma Prieta
I.V.
chronique Chronique
Grave Digger
Return Of The Reaper
chronique Chronique
Thou / The Body
Released from Love (Coll.)
chronique Chronique
From the Vastland
Temple of Daevas
chronique Chronique
Velnias
Sovereign Nocturnal (Rééd.)
chronique Chronique
Koozar
Koozar / Bangi Vanz Abdul
chronique Chronique
Deathcult
Pleading For Death... Choking On Life (EP)
report Live report
Helvete Underground Festival
Bölzer + Darkspace + Rorcal
chronique Chronique
Omnihility
Deathscapes of the Subconscious
chronique Chronique
Auroch
Taman Shud
chronique Chronique
Interment / Brutally Deceased
Glory Days, Festering Years (Split-CD)
chronique Chronique
Jesus Cröst
1986
chronique Chronique
Expire
Pretty Low
chronique Chronique
Winterfylleth
The Divination of Antiquity