chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
57 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Candiria - What doesn't kill you

Chronique

Candiria What doesn't kill you
A la réception du promo, j’avais souvent entendu parler de Candiria mais je n’avais jamais entendu un seul de leurs morceaux, je me suis donc soumis à la lecture du « dossier de presse ». Vous qui ne faîtes pas partie de la sphère journalistique comme moi (sic) ne savez peut-être pas de quoi je parle. Pour chaque promo, nous avons le droit à un texte sur feuille blanche (d’où les guillemets autour de « dossier de presse ») censé présenter le groupe et l’album. Seulement voilà, le texte est souvent de ce style : « machintrucmuche le meilleur groupe du monde dont le premier EP a été acclamé par la critique et qui a mis le monde à ses pieds en faisant 500 concerts l’année dernière, revient avec son nouvel album, sans conteste l’évènement musical du siècle ». Dire qu’il faut faire le tri est un doux euphémisme…
Je ne sais pas pourquoi je parle de ça dans cette chronique parce que le texte fourni avec le promo de What Doesn’t Kill You…, n’est pas du tout de ce type. C’est même plutôt le contraire : on y apprend quelques trucs et le tout semble à peu près objectif.
Evidemment, il est longuement question de l’accident de la route que le groupe a eu en 2002. Si vous voulez une image de la voiture, déplacez vos yeux de quelques centimètres sur la droite. Oui oui, je parle de la pochette ! Qui dit traumatisme important dit besoin de faire le bilan. Je ne vous le cache pas plus longtemps : le groupe s’est remis en question et apparemment cela a pas mal joué sur la musique. Comme je l’ai dit, je ne connais pas leurs précédentes galettes, je ne peux donc pas comparer. Cependant, j’avais entendu que Candiria faisait du hardcore assaisonné de jazz et de hip-hop, rien que ça ! Oui mais voilà, le groupe a changé de style et je n’ai pas trouvé une once de jazz dans cet album. Les rythmiques ne sont pas tout le temps très « naturelles », mais rien à voir avec du jazz. Ou alors, la musique de Meshuggah intègre elle aussi des éléments jazz et là, je suis perdu !
Bref, comme les membres l’expliquent dans le dossier de presse susmentionné, Candiria veut faire des chansons plus directes, plus simples, bref plus rock dans l’esprit. S’il reste des rythmiques syncopées sur les couplets, celles-ci disparaissent sur les refrains au profit de ligne de gratte beaucoup plus simples et d’un chant clair entraînant, comme sur Remove Yourself. Il y a quand même quelques expérimentations ici ou là. La plus notable est sans conteste, le titre entièrement hip-hop, 9mm Solution. Si celui-ci est écoutable, les notes de pianos entendues maintes et maintes fois et le chant ragga de l’invité (je sais pas qui c’est) le rendent totalement dispensable. Seul le morceau de clôture, The rutherford experiment, correspond à la vision que j’avais de Candiria : un groupe capable de faire des morceaux à tiroirs où chaque tiroir est un style et le tout forme une belle commode (oui cette métaphore est extrêmement nulle). Le reste n’est malheureusement que du hardcore gentillet et propret plutôt plat… Décevant.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

11 COMMENTAIRE(S)

citer
Invité (invité)
20/06/2005 15:05
Cet album est très médiocre en effet, vraiment décevant de la part d'un groupe qui nous avait habitué à de la musique de haute qualité.

Le morceau Blood reste sympathique.
toukene citer
toukene
20/06/2005 14:35
Bah moi si j'ecoute souvent du jazz...mais je suis totalement d'accord avec Cyd sur la definition même du free jazz et le comportement musical de Meshuggah....
ce qui fait le petit plus de Meshuggah c'est deja le materiel qu'ils utilisent le son qui en sort...niveau rif ensuite c'est sur que l'emprunt au jazz joue un role...mais je ne pense pas que ce soit qui nous marque le plus ...ou du moins qui surprend le plus dans Meshuggah..

Bon par contre on est liin de la critque de Candiria
...dsl Space Monkey :-)
space monkey citer
space monkey
19/06/2005 15:40
note: 4.5/10
Moi j'ai surtout l'impression que les gens parlent de jazz quand ils tombent sur un tuc qui les surprend un peu au niveau structure des chansons...
Cyd citer
Cyd
19/06/2005 13:43
Dans Rock Hard de septembre 2002, Marten Hagstom a écrit : Lorsque les gens parlent de Meshuggah, ils font souvent référence au free jazz...
Oui, et c'est n'importe quoi! Pourquoi? Parce que la définition du free jazz, c'est l'improvisation: dans Meshuggah, absolument rien n'est improvisé, si ce n'est parfois, un solo de guitare de Fredrik. Il n'y a pas de place pour l'improvisation dans Meshuggah. Ce qui fait dire ça aux gens, c'est que les solos de Fredrik n'ont rien à voir avec les gammes généralement utilisées dans le metal. Il est vrai qu'il emprunte au jazz, notamment à Allan Holdsworth. Pourtant, malgré ça, nous n'écoutons jamais de jazz.
Dead citer
Dead
19/06/2005 12:13
Chris a écrit : ChaosAD (invité) a écrit : Heu...Candiria à en tout cas filé une grosse claque à tout le Fury Fest i a un ou deux ans mais je n'ai pas écouté cet album
Je tiens à préciser que Meschuggah C'EST du Metal-Jazz dans le sens où la construction des morceaux (avec mesure asymétrique et rythme impossible) est directement tiré des modes d'écriture du jazz bien barré...tout comme Dillinger qui puise son inspiration dans le free-jazz (pour les vieux titres en tout cas)...


waip je suis d'accord avec le monsieur, Meshuggah tire une partie de ses rythmiques directement du jazz...enfin on va pas non plus dire que c du jazz metal, les Suédois étant légerement plus bourrins qu'un combo jazzy ! ;p


Ah bon ? Clin d'oeil
Chris citer
Chris
19/06/2005 11:25
ChaosAD (invité) a écrit : Heu...Candiria à en tout cas filé une grosse claque à tout le Fury Fest i a un ou deux ans mais je n'ai pas écouté cet album
Je tiens à préciser que Meschuggah C'EST du Metal-Jazz dans le sens où la construction des morceaux (avec mesure asymétrique et rythme impossible) est directement tiré des modes d'écriture du jazz bien barré...tout comme Dillinger qui puise son inspiration dans le free-jazz (pour les vieux titres en tout cas)...


waip je suis d'accord avec le monsieur, Meshuggah tire une partie de ses rythmiques directement du jazz...enfin on va pas non plus dire que c du jazz metal, les Suédois étant légerement plus bourrins qu'un combo jazzy ! ;p
citer
ChaosAD (invité)
19/06/2005 9:30
Heu...Candiria à en tout cas filé une grosse claque à tout le Fury Fest i a un ou deux ans mais je n'ai pas écouté cet album
Je tiens à préciser que Meschuggah C'EST du Metal-Jazz dans le sens où la construction des morceaux (avec mesure asymétrique et rythme impossible) est directement tiré des modes d'écriture du jazz bien barré...tout comme Dillinger qui puise son inspiration dans le free-jazz (pour les vieux titres en tout cas)...
space monkey citer
space monkey
19/06/2005 1:38
note: 4.5/10
toukene a écrit : en disant que c'etait plat t'avais tout dit !
D'ailleurs tu remarqueras que j'ai pas dit grand chose d'autre ! Moqueur
toukene citer
toukene
18/06/2005 19:08
Ouep bah Candiria je ne connais que trés peu aussi j'ai pu entendre cet album j'ai pas acroché non plus..en disant que c'etait plat t'avais tout dit !
Dead citer
Dead
18/06/2005 18:37
Tu chroniques vraiment que de la merde en ce moment mon pauvre... Moqueur
space monkey citer
space monkey
18/06/2005 18:05
note: 4.5/10
Sortie le 23 mai... Oui : mai et pas juin.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Candiria
Hardcore
2005 - Earache Records
notes
Chroniqueur : 4.5/10
Lecteurs : (1)  5/10
Webzines : (12)  6.34/10

plus d'infos sur
Candiria
Candiria
Hardcore - Etats-Unis
  

vidéos
Blood
Blood
Candiria

Extrait de "What doesn't kill you"
  
Remove Yourself
Remove Yourself
Candiria

Extrait de "What doesn't kill you"
  

tracklist
01.   Dead Bury The Dead
02.   Nameless King, The
03.   Blood
04.   Remove Yourself
05.   1000 Points Of Light
06.   Down
07.   9mm Solution
08.   I Am
09.   Vacant
10.   The Rutherford Experiment
11.   Mathematics (live) *
12.   Improvisational (live) *
* Bonus pour nous les européens

Durée totale : 46’56

line up
Essayez plutôt
Black Bomb A
Black Bomb A
Human Bomb

2001 - Sriracha Sauce
  
Trash Talk
Trash Talk
119

2012 - Odd Future
  
Expire
Expire
With Regret

2016 - Bridge Nine
  
Mad At The World
Mad At The World
Domination

2015 - Beatdown Hardwear
  
Dead End Path
Dead End Path
Blind Faith

2011 - Triple B
  

Motörhead
We Are Motörhead
Lire la chronique
Ultha
Converging Sins
Lire la chronique
Stench Price
Stench Price
Lire la chronique
Caveman Cult
Savage War Is Destiny
Lire la chronique
1996-2016 20 Years Tours
Shining + Slegest + Taake
Lire le live report
Sentient Horror
Ungodly Forms
Lire la chronique
Diapsiquir
180°
Lire la chronique
Crimson Moon
Oneironaut
Lire la chronique
Dead Congregation
Sombre Doom (EP)
Lire la chronique
Venefixion
Armorican Deathrites (EP)
Lire la chronique
Okkultokrati
Raspberry Dawn
Lire la chronique
Les détournements de Dead : Sun Wars
Lire le podcast
Necronautical
The Endurance at Night
Lire la chronique
Earth and Pillars
Pillars I
Lire la chronique
Brame
Basses Terres
Lire la chronique
Deicide
Once Upon The Cross
Lire la chronique
Temisto
Temisto
Lire la chronique
Testament
Brotherhood Of The Snake
Lire la chronique
GxSxD (God Send Death)
The Adversary
Lire la chronique
Black Fucking Cancer
Black Fucking Cancer
Lire la chronique
Neurosis
Fires Within Fires
Lire la chronique
Cradle Of Filth
Dusk... and Her Embrace - T...
Lire la chronique
Bölzer
Hero
Lire la chronique
Ranger
Speed & Violence
Lire la chronique
Les détournements de Dead : Swallow the Rumor
Lire le podcast
Mortualia
Wild, Wild Misery
Lire la chronique
Esben and the Witch
Older Terrors
Lire la chronique
Hexecutor
Poison, Lust And Damnation
Lire la chronique
In Aeternum
The Blasphemy Returns (EP)
Lire la chronique
Motörhead
Snake Bite Love
Lire la chronique