chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
77 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Nile - Annihilation Of The Wicked

Chronique

Nile Annihilation Of The Wicked
Comme le football, le métal a besoin de "grosses cylindrées", des groupes qui tirent les autres vers le haut. C'est d'autant plus vrai pour le death métal, genre caractérisé par une scène saturée qui se copie inlassablement. Heureusement, certains groupes osent sortir des sentiers battus et ne se laissent pas enfermer dans un carcan auto-imposé qui nuit gravement au renouvellement du style. Il faut des locomotives, des leaders qui fassent avancer le Schmilblick (Coluche, si tu nous regardes...). C'est là que Nile intervient. Dès 1998 et son premier album, Amongst The Catacombs Of Nephren-Ka, les Américains ont bien fait comprendre qu'ils n'étaient pas un groupe comme les autres: brutalité ahurissante, technicité hors-norme, vocaux hallucinants et surtout concept novateur centré sur la civilisation égyptienne. Et à chaque nouvel album, ils n'ont cessé d'enfoncer le clou. Voici donc Annihilation Of The Wicked, le 3ème enfonçage de clou.

Afin de faire honneur à la richesse musicale de cet album, il aurait sans doute fallu rédiger cinq pages, avec un track by track très précis mais chiant comme la mort. Je vais donc, cher lecteur (oui, j'ai perdu tout espoir d'avoir des lectrices!), t'épargner ce calvaire et te laisser découvrir au fil des écoutes tous les trésors cachés, tout en essayant de restituer fidèlement ma profonde admiration pour ce groupe à part. Car Nile ça ne se lit pas, ça s'écoute, et seul, le soir, dans le noir, allongé sur son lit à la fin d'une journée pénible où tout plein de choses n'ont cessé de te rapeller que devenir un adulte ça n'a décidément rien de marrant. Tu mets tes écouteurs (ou ton casque, si, ami lecteur, tu as les moyens), tu fermes les yeux et tu te laisses bercer par les remous (souvent féroces) du fleuve (et tu n'oublies quand même pas d'appuyer sur "play", je ne vais pas tout te dire non plus!).

Une fois complètement imprégné de l'ambiance unique, tous les charmes se dévoilent, chose impossible si on écoute d'une oreille distraite, ce qui serait une insulte suprême pour une telle musique. La production est lourde mais claire et les guitares sont bien plus mises en valeur que sur In Their Darkened Shrines, le précédent opus. Du coup, la batterie se trouve légèrement sous-mixée. Malgré celà on est soulagé que Nile ait trouvé un remplaçant au monstrueux Tony Lauréano. Le grec George Kollias (Nightfall, Sickening Horror) s'avère excellent dans son nouveau rôle et je pense que beaucoup préfèreront son jeu moins démonstratif mais tout aussi technique. Je disais un peu plus haut que les guitares étaient bien mises en valeur, on ne peut ansi qu'être stupéfait devant un tel talent de composition et d'orchestration, même si ce dernier point s'avère plus discret que sur In Their Darkened Shrines. On a une nouvelle fois le droit à des morceaux très rentre-dedans, de véritables démonstrations de technique, de brutalité et de vitesse avec blast-beats foudroyants et BPM qui affolent les compteurs ("Cast Down The Heretic", "Sacrifice Unto Sebek, "The Burning Pits Of The Duat", "Chapter Of Obeisance Before Giving Breath To The Inert One In The Presence Of The Cresent Shaped Horns") et des morceaux plus épiques (et de plus de 8 minutes) d'où ressort une atmosphère mystique et envoûtante ("User-Maat-Re" et les deux derniers titres, absolument fantastiques, "Annihilation Of The Wicked" et "Von Unaussprechlichen Kulten"). Côté riffs c'est la foire à la saucisse, aucune impression de déjà entendu ou de réchauffé vient nous gâcher l'écoute. Karl Sanders est bien l'un des meilleurs guitaristes de la scène extrême. Ce qu'il y a de bien avec Nile, c'est qu'en plus d'écouter de la putain de bonne musique, on voyage, pour beaucoup moins cher qu'avec Flash Airlines et sans arrêt fâcheux à Charm El-Cheikh. Chaque note respire l'Egypte ancienne, tout comme les magnifiques harmonies et les samples d'ambiances (moins présents qu'auparavant toutefois) distillés tout du long: le morceau acoustique d'intro, "Dusk Falls Upon The Temple Of The Serpent On The Mount Of Sunrise", le riff à 1'31 de "Sacrifice Unto Sebek", l'intro de "User-Maat-Re" et le titre instrumental "Spawn Of Uamenti" avec ses samples bien flippants sont ainsi des petits bijoux. Certains passages sont plus qu'impressionnants, je pense notamment aux joutes solistes de Sanders et Toler-Wade sur "Cast Down The Heretic" qui durent pas moins de 2 minutes (!) et les déferlements ultra brutaux à partir de 2'43 sur "The Burning Pits Of The Duat" et à 1'21 sur "Annihilation Of The Wicked". Autre chose qui rend Nile intouchable: les vocaux. L'utilisation de troix voix différentes est un plus non négligeable et évite au groupe une linéarité fréquente à ce niveau pour la plupart des formations de brutal death. Et je ne peux que m'incliner humblement devant la voix incroyablement caverneuse de Karl Sanders, c'est surréaliste (et en live je vous raconte même pas!!).

Grâce à Nile, je l'ai dit, on écoute du bon son et on voyage. Mais ce n'est pas tout: on s'instruit aussi. Les explications de textes dans le livret sont une très bonne idée et permettent de crédibiliser encore plus le concept si cher à Karl Sanders. Tout celà est présenté sous la forme d'un digipak à l'artwork somptueux pour parachever cette nouvelle pièce maîtresse dans la discographie du groupe. Et croyez moi c'est vraiment important quand on débourse 17 euros de voir que rien n'a été laissé au hasard.

Nile a encore frappé un grand coup avec ce Annihilation Of The Wicked. Même s'il est moins ambiancé et plus direct que l'énormissime In Their Darkened Shrines, il constitue un fantastique témoignage du génie de la bande à Sanders, à mille lieux des autres combos brutaux. J'aime à penser que Nile bourrine intelligemment et qu'il intellectualise le death métal, en l'amenant à un niveau jusque là insoupçonné. La grande classe quoi!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

28 COMMENTAIRE(S)

crocoscar citer
crocoscar
29/12/2008 14:12
note: 10/10
Un disque d'exception sur tous les niveaux (technique, complexité et originalité des compos, chant, ambiance) par un groupe culte !
LostSon citer
LostSon
25/11/2008 18:11
note: 9/10
Superbe disque; des titres très bons, voir exceptionnels, une technique parfaite...
Meme si ITDS lui est supérieur dans le contenu , il n'en reste pas moins un grand disque du genre.
Rien que l'exceptionnel et anthologique "Cast down the heretic" fait de ce disque un incontournable du brutal death metal.
Inhuman Effect citer
Inhuman Effect
19/08/2007 15:02
note: 8/10
Oui,un bon album c'est clair mais je le trouve en dessous de tout les précédent.
Plus direct,brutal mais j'ai trouvé le tout nettement moins inspiré. Derrière la brutalité il n'y a finalement pas grand chose. C'est ce que certains repprochaient à Black Seeds Of Vengeance par rapport à Amongst The Catacombs Of Nephren-Ka. Si ce n'est que selon moi "Black Seeds..." est totalement supérieur à ce Annihilation Of The Wicked.
wakos citer
wakos
20/02/2006 10:18
note: 9.5/10
Ben j'ai découvert ce groupe avec cet album et je dois avouer que j'ai été tout simplement bluffé !!! Je dois être maso car je me suis remis la galette près de 4 fois d'affilées sans m'en lasser ... D'ailleurs, plus je l'écoute et plus j'apprécie cet album qui se dévoile au fur et à mesure ... Tout simplement génial !!!
Scum citer
Scum
26/12/2005 16:37
Ander a écrit : Terrible album, fait par des tueurs, je l' ai écouté qu' une seule fois, mais il m' a scotché direct, contrairement à ITDS. Sourire

Bah c'est parce que t'as aucun gout Moqueur
Ander citer
Ander
26/12/2005 16:20
note: 8.5/10
Terrible album, fait par des tueurs, je l' ai écouté qu' une seule fois, mais il m' a scotché direct, contrairement à ITDS. Sourire
Asgiliath citer
Asgiliath
26/12/2005 15:19
note: 8.5/10
Cet album est une tuerie! Il faut l'écouter attentivement pour tout assimiler, mais une fois que c'est fait c'est que du bonheur!
Gothenburg citer
Gothenburg
28/08/2005 19:53
ptain de sa race quelle bombe ! perso jai jamais été dans le death mais avec ce groupe ralala.... "ejaculation"
Body Count citer
Body Count
13/08/2005 21:11
note: 9/10
Production énorme (la meilleure du groupe pour l'instant), mais aussi l'album le plus accessible, les samples ont disparu, un peu dommage... mais sympathiques les ambiances plus calmes à la gratte sur certains passages (comme l'intro)... ça reste du très très bon !
Body Count citer
Body Count
23/07/2005 17:26
note: 9/10
Superbe chronique, et Nile quel putain de groupe ! il me manque plus que les 2 EPs In The Beginning et j'ai toute la discographie ! J
DarKorn citer
DarKorn
13/07/2005 21:23
note: 9/10
Bravo pour ta chronique Keyser! Nile est vraiment un putain de groupe de death et en plus il fait preuve d'une très grande originalité.
Chris citer
Chris
11/07/2005 19:41
note: 8.5/10
faut remercier Cephalic Carnage surtout, sans eux le label aurait bcp moins de com' qu'actuellement Moqueur
Raoul citer
Raoul
11/07/2005 18:50
Keyser Söse a écrit : Cyd a écrit : "Chapter Of Obeisance Before Giving Breath To The Inert One In The Presence Of The Cresent Shaped Horns"...

faudrait quand même voir à pas pousser le concept trop loin, là, c'est un peu tout much. ^^


En fait Sanders a fait ça uniquement pour emmerder Relapse qui voulait des titres plus courts Clin d'oeil


Relapse, Relapse, ça me dit quelque chose...

'me semble que Chris en a parlé récemment. ^^
Keyser citer
Keyser
11/07/2005 16:23
note: 8.5/10
Cyd a écrit : "Chapter Of Obeisance Before Giving Breath To The Inert One In The Presence Of The Cresent Shaped Horns"...

faudrait quand même voir à pas pousser le concept trop loin, là, c'est un peu tout much. ^^


En fait Sanders a fait ça uniquement pour emmerder Relapse qui voulait des titres plus courts Clin d'oeil
Raoul citer
Raoul
11/07/2005 16:11
"Chapter Of Obeisance Before Giving Breath To The Inert One In The Presence Of The Cresent Shaped Horns"...

faudrait quand même voir à pas pousser le concept trop loin, là, c'est un peu tout much. ^^
Keyser citer
Keyser
08/07/2005 11:16
note: 8.5/10
Alexis a écrit : Excellente kro !! ;o)

Mais encore une fois, réservé aux fans, vu la longueur... Pour les gens qui connaissent pas, ça les tente pas trop de lire :s


Merci mais tu sais si les gens ne connaissent pas Nile et qu'ils n'ont pas 5 minutes à accorder à cette kro (ce qui n'est pas non plus un défi irréalisable) je pense que c'est pas la peine qu'ils se penchent sur Nile, ça leur prendra bien plus de temps de comprendre ce qui leur arrive. Désolé mais on peut pas faire 15 lignes sur un tel album et puis il y a toujours un titre en écoute si ça les fait vraiment chier Moqueur
Alexis citer
Alexis
08/07/2005 10:59
Excellente kro !! ;o)

Mais encore une fois, réservé aux fans, vu la longueur... Pour les gens qui connaissent pas, ça les tente pas trop de lire :s
Chris citer
Chris
05/07/2005 19:30
note: 8.5/10
super kro une fois de plus!

et je suis tt à fait d'accord avec toi sur la note, c du très bon Nile mais ça ne vaut pas le "in their darkened..".. bcp reprochent au groupe d'etre devenu un groupe de Brutal Death basique en laissant de coté les influs orientales, mais elles sont tjs là! ce n'est pas parce qu'on a plus d'intermèdes avec un chant féminin orientalisé ou une mélodie des 1000 et une nuits que le coté original disparait, une grande partie des riffs sonnant tjs orientaux vu qu'ils sont batis sur la gamme en question (mineure mélodique? chais plus)

pis pareil le duel de solo de "Cast down the Heretic" me fout des frissons, on dirait du grand Slayer à la "Seasons in the Abyss"! et puis ce batteur qui ne fait que blaster pdt 5 min wow...j'accroche un peu moins sur le milieu de l'album mais ça remonte à la fin sur les deux derniers titres aux riffs gigantesques. Puis l'artwork est magnifique pr ne pas gacher...les petites notes ds le livret super sympas aussi, genre "The Burning Pits of the Duat" est censément l'un des titres les plus complexes à jouer, j'oserais meme pas m'y tenter si eux memes ont du mal...
mais bon Nile ce n'est pas pr tt le monde, comme le dit Niktareum faut pas écouter ça en fond sonore mais insister, s'en impregner jusqu'à ce que ça rentre...y'a tellement de travail et de richesse que ça demande du tps!
Ikea citer
Ikea
05/07/2005 18:29
Juste pour te dire que j'aime beaucoup tes chroniques Keyser Clin d'oeil
c'est rafraichissant et pas pompeux,beau boulot garçon!
Sinon j'ai écouté la première chanson de l'album en écoute libre et j'ai du mal avec ce groupe,je trouve ça chiant désolé...mais vu ton engouement je vais approfondire.
Niktareum citer
Niktareum
05/07/2005 17:16
belle kro gamin!! ;-)
perso j'ai jamais trouvé le temps de vraiment me pencher sur le cas Nile...j'ai 2 albums en mp3 mais comme je sais que c'est une musique ultra dense et riche j'ai vraiment pas envie d'écouter ca juste en fond sonore...donc j'attends le moment ou ca me prendra d'écouter tout ca bien en détail!
en tous cas le mp3 est vraiment bien et je pense que je vais me le procurer qd même ce ptit "annihilation..."
Keyser citer
Keyser
05/07/2005 15:47
note: 8.5/10
Burialoliver a écrit : ah ok lol mais c'est pas ça l'expression...
Un clou faut l'enfonçer dès que tu le mets sinon ça tient pas Clin d'oeil


Ouais c'est vrai aussi mais on dit enfoncer le clou pour un deuxième album...bref on va se prendre la tête là-dessus lol

@Silenced-Self: je te rejoins sur le fait qu'il y ait moins d'ambiances qu'avt (j'avais oublier le Saurian Meditation tiens!) mais c'est du coup plus subtil, moins surchargé peut-être, pour plus d'efficacité. Mais il en reste quand même pas mal même si c'est plus discret. J'ai lu je ne sais plus où que Nile avait perdu son côté mystique et là je suis pas d'accord faut pas exagérer!
Silenced-Self citer
Silenced-Self
05/07/2005 15:40
note: 7.5/10
Ce que je regrette avec cet album c'est qu'il manque d'ambiances comme en comportait les precedents. J'ai l'impression que Karl a mis toutes ses ambiances dans saurian meditation et que là ba il a epuisé presque tout son stock.
Je me rejouissais aussi que dallas ait composé plus de titres car ses compos etaient mes preferees sur ITDS mais là je sais pas ça passe moins bien.
Bref je suis un peu deçu j'arrive pas à trouver les qualités decrites dans les chroniques. cela dit ça reste un bon album.
Mikaël citer
Mikaël
05/07/2005 15:37
Ben j'ai pas du mal à l'assimiler, c'est juste que ca me plait pas Déçu
Burialoliver citer
Burialoliver
05/07/2005 15:33
ah ok lol mais c'est pas ça l'expression...
Un clou faut l'enfonçer dès que tu le mets sinon ça tient pas Clin d'oeil
Keyser citer
Keyser
05/07/2005 15:19
note: 8.5/10
Burialoliver a écrit : Pourquoi le 3ème enfonçage de clou? C'est pas le 4ème?

Je m'en doutais de celle-là. Avant d'enfoncer le clou il faut mettre le clou (le premier album) donc le 3è enfonçage de clou correspond au 4è album (à moins que tu aies compté In The Beginning qui n'est pas vraiment un album)!
Burialoliver citer
Burialoliver
05/07/2005 15:17
Pourquoi le 3ème enfonçage de clou? C'est pas le 4ème?
Keyser citer
Keyser
05/07/2005 15:06
note: 8.5/10
Mikaël a écrit : Bon Keyser j'ai essayé en écoutant l'extrait mais c'est pas mon truc Déçu

Ouais bah si t'as du mal avec celui-là, pas la peine d'aller plus loin. J'en ai pas parlé dans la kro mais ce morceau est le plus simple à assimiler de l'album...dommage Clin d'oeil
Mikaël citer
Mikaël
05/07/2005 15:02
Bon Keyser j'ai essayé en écoutant l'extrait mais c'est pas mon truc Déçu

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nile
Brutal Death épique conceptuel
2005 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (51)  8.81/10
Webzines : (29)  8.62/10

plus d'infos sur
Nile
Nile
Brutal Death Metal - 1993 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Dusk Falls upon the Temple of the Serpent on the Mount of Sunrise
02.   Cast Down the Heretic
03.   Sacrifice Unto Sebek
04.   User-Maat-Re
05.   The Burning Pits of the Duat
06.   Chapter of Obeisance Before Giving Breath to the Inert One in the Presence of the Cresent Shaped Horns
07.   Lashed to the Slave Stick
08.   Spawn of Uamenti
09.   Annihilation of The Wicked
10.   Von Unaussprechlichen Kulten

Durée totale: 52'04

line up
voir aussi
Nile
Nile
Amongst the Catacombs of Nephren-Ka

1998 - Relapse Records
  
Nile
Nile
Black Seeds of Vengeance

2000 - Relapse Records
  
Nile
Nile
Ithyphallic

2007 - Nuclear Blast Records
  
Nile
Nile
Those Whom The Gods Detest

2009 - Nuclear Blast Records
  
Nile
Nile
In Their Darkened Shrines

2002 - Relapse Records
  

Album de l'année
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique
Cult Of Occult
Anti Life
Lire la chronique
Ulver
The Assassination of Julius...
Lire la chronique
Pryapisme
Epic Loon
Lire la chronique