chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
38 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Pretty Mary Dies - I Only Saw The Eye

Chronique

Pretty Mary Dies I Only Saw The Eye (Démo)
A la lecture de leur biographie, on constate que les quatre membres de Pretty Mary Dies ont de l’humour et ne se prennent pas au sérieux. Enfin, du moins, pour présenter leur groupe. Car dès qu’il s’agit d’envoyer du son, ça ne rigole plus du tout. D’ailleurs, le moins que l’on puisse dire, c’est que le design de la pochette ainsi que le sample de film introduisant le titre d’ouverture, « Castle of flesh and bones », laissent parfaitement présager de l’atmosphère de ce disque : sombre, oppressant, chaotique, voilà les principales sensations qui se dégagent de « I only saw the eye », seconde démo du groupe.

Il faut dire que le style pratiqué, du Metal-Hardcore lorgnant parfois du côté du Grind aide beaucoup à forger de telles impressions : la voix écorchée crée instantanément une sensation de malaise tandis que les nombreux changements de rythmes et la succession de riffs acérés et « tordus » sollicitent sans arrêt l’attention de l’auditeur. Visiblement, les Bordelais ont du écouter Converge, The Dillinger Escape Plan ou Nostromo en boucle, sans pour autant que ces influences ne ressortent de manière trop évidente dans leur musique. Pour ce faire, le groupe a su doter ses compos de passages plus ambiancés (à la manière des groupes de Post-Hardcore), comme sur « Ghostmaker » et « The eye of jupiter », qui, s’ils ont le mérite d’apporter un peu d’accalmie, n’en reste pas moins toujours malsains et glauques.

Ainsi, du fait du caractère très sombre mais également très technique de la musique de Pretty Mary Dies, cette seconde démo s’assimile pas-à-pas. Plusieurs écoutes seront donc nécessaires aux auditeurs les moins habitués aux déluges de décibels pour entrer dans le « trip » de Pretty Mary Dies. En revanche, les aficionados de ce genre musical adhéreront sans broncher à l’efficacité et la brutalité (renforcée par une production puissante mais bien rugueuse) des compositions.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

pripri citer
pripri
29/07/2012 18:41
C'est un très bon groupe, leur premier LP "Then the locust came" est vraiment un petit bijou de noirceur un peu folle et un peu triste à la fois.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Pretty Mary Dies
Metal-Hardcore
2005 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : -
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  3.25/5

plus d'infos sur
Pretty Mary Dies
Pretty Mary Dies
Metal-Hardcore - France
  

tracklist
01.   Castle of flesh and bones
02.   Winter sun
03.   Ghostmaker
04.   The eye of jupiter

Teitanblood
Death
Lire la chronique
Xibalba
Tierra Y Libertad
Lire la chronique
Antagoniste
The Myth Of Mankind
Lire la chronique
Sarpanitum pour l'album "Blessed Be My Brothers"
Lire l'interview
Benighted
Brutalive the Sick (Live)
Lire la chronique
Kvist
For Kunsten Maa Vi Evig Vik...
Lire la chronique
Ossuaire
Le Troubadour Nécrophageoph...
Lire la chronique
Scanner
The Judgement
Lire la chronique
Vrolok
Void (The Divine Abortion)
Lire la chronique
Black Sheep Wall
I'm Going To Kill Myself
Lire la chronique
Ad Hominem
Planet Zog - The End
Lire la chronique
Energumen
Void Spiritualism (EP)
Lire la chronique
Necrowretch
With Serpents Scourge
Lire la chronique
Suicide Silence
The Black Crown
Lire la chronique
Lacuna Coil
Shallow Life
Lire la chronique
Mamie Nova
Jouer au blindtest
Crypt Sermon
Out of the Garden
Lire la chronique
Under Four WIngs Of Death
Ascension + Bölzer + Dysang...
Lire le live report
Sport
Bon Voyage
Lire la chronique
Glaciation
Sur les falaises de marbre
Lire la chronique
Heavydeath
Eternal Sleepwalker
Lire la chronique
King Woman
Doubt (EP)
Lire la chronique
Stormwitch
Season Of The Witch
Lire la chronique
Crimson Swan
Unlit
Lire la chronique
The Ashes To Ashes Tour
Chelsea Grin + Oceans Ate A...
Lire le live report
Obscure Infinity
Perpetual Descending Into N...
Lire la chronique
Carach Angren
This is no Fairytale
Lire la chronique
Torche
Restarter
Lire la chronique
Lacuna Coil
Dark Adrenaline
Lire la chronique
Conférence de presse 50ème Anniversaire
Scorpions
Lire le live report