chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
35 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Fear Factory - Transgression

Chronique

Fear Factory Transgression
"Martyr", "Demanufacture", "Shock", "What Will Become?", "Slave Labor". S'il y a bien une constante dans la discographie de Fear Factory, c'est bien de toujours démarer leurs albums par un titre ultra carton figurant parmis les meilleurs du disque. Inutile alors de cacher que l'écoute du premier morceau de Transgression a pour le moins destabilisé le fan que je suis. Car après un riff de deux-trois notes à peu près énergique, "540,000 Degrees Fahrenheit" fait place à des couplets en chant clair, suivis d'un refrain non moins dénué d'agressivité. Bon, il y a bien quelques roulements de grosse-caisse et quelques riffs en palm-mute pour nous rappeler qu'on écoute bien du FF, mais toujours est-il que ça choque un chouilla. Surtout que le chant clair, bien que loin d'être faux, semble retomber dans certains travers de Digimortal, à savoir qu'il donne l'impression d'être forcé, pas naturel, au contraire de celui d'Archetype. Ceci dit, quelques écoutes rendront quand même pour ma part cette introduction plutôt agréable. D'autant plus que les deux morceaux suivants renouent avec le Fear Factory que l'on connaît, parfois même en encore plus violent, comme en témoignent le riff très thrashy du title-track ou les blasts de "Spinal Compression" (et sa ligne de chant à la croisée de "Slave labor" et "No One"). Mais dès le quatrième titre, on se retrouve à nouveau avec un refrain lent et aérien pour un morceau très mid-tempo.

Ce premier tiers a donc de quoi surprendre, mais il donne en fait la tonalité du disque, oscillant entre le calme et le brutal. Certes, on pourra me dire qu'il n'y a là rien de nouveau pour le groupe, mais le fait est que jamais auparavant les extrèmes n'avaient été aussi tranchés. Ainsi, si certaines compos risquent franchement de faire très mal lors des prochains concerts (je pense surtout, en plus des deux morceaux suscités, à "Moment Of Impact", étant donné que ce sont là les trois chansons les plus violentes de Transgression), on trouve aussi à leur côté de véritables OVNIs. Burton l'avait bien dit, cet album est expérimental.

Et force est de constater que l'on ne peut qu'être d'accord avec lui à l'écoute du long "Echoes Of My Sream" (certainement le plus réussi des titres calmes, avec sa douce guitare, sa basse ennivrante et son chant très doux, qui donnent tout son sens au terme "planant") et d'en fait tout le second tiers du disque (faisons court). Le point culminant de cette acalmie reste d'ailleurs sans aucun doute le potentiel single "Supernova" (co-écrit, comme "Echoes Of My Scream" par Billy Gould, ex-bassiste/tête pensante de Faith No More), au refrain aussi joyeux qu'inhabituel. Pour ce qui est des collaborations, il est également à noter que le guitariste de Lamb Of God, Mark Morton, a lui aussi filé un coup de main sur "New Promise", qui, malgré une intro désarmante de douceur, repompe presque note pour note le riff de "Ruin", titre d'ouverture d'As The Palaces Burn. Enfin c'est bien là le seul point commun entre les deux morceaux, puisqu'encore une fois, le chant est principalement clair tout le long de ces 5 minutes (alone), alors que nous pouvons même entendre une autre nouveauté en plein milieu de la chanson, en la présence d'une ébauche de solo. Dingue. Je ne sais pas s'il faut voir en ces invitations un manque d'inspiration ou un désir suplémentaire d'expérimenter, toujours est-il que ces titres ne sont pas pour moi les point culminants de l'album, loin s'en faut.

D'ailleurs, puisqu'on parle de manque d'inspiration, il est quand même assez troublant de voir en plus figurer sur la tracklist deux reprises, à savoir "Millenium" de Killing Joke (plutôt sympatique et fidèle à l'originale, mais loin de l'égaler, la seule chose notable étant qu'elle renferme quelques riffs péchus équilibrant un poil plus la balance) et "I Will Follow" de U2, un des groupes favoris de Burton (et c'est franchement pas une réussite. je ne connais pas l'originale, mais leur version est plutôt très chiante et complètement dénuée de la patte Fear Factory). Pourquoi n'ont-ils pas plutôt comme ils l'avaient annoncé sorti leur reprise d'"Anthem" de Killing Joke?

On se retrouve donc avec un grand nombre de compos mélodiques bourrées jusqu'à la gueule de chant clair (parfois trop forcé, encore une fois, alors que le chant hurlé peine à quelques reprises à retrouver la hargne et la proffondeur d'antant), contrebalancé par quelques morceaux bourrins parfois très bons ("Spinal Compression" risque de faire extrèmement mal en live, avec cette fin on ne peut plus moshisante), parfois moyens (le bonus track "Empire"), mais en tout cas n'atteignant jamais le niveau des classiques du groupe. Bien sûr, il serait dommage de ne voir en cette abondance de titre calmes qu'un Digimortal bis, puisque certains d'entre eux sont clairement réussis, au final ("Echoes Of My Scream", "540,000 Degrees Fahrenheit", "Supernova"). Non, il semble juste que le groupe n'a peut-être pas pris assez de temps pour murir ce disque. De plus, la prod, assurée par Toby Wright, ne rend pas vraiment service aux compos les plus brutales, puisqu'indubitablement plus "rock", moins monolythique et froide (il n'y a qu'à écouter cette caisse claire qui résonne - argh, le break de "540,000..."! - et cette guitare bien trop organique pour du Fear Factory - Christian est apparement ravi d'utiliser le Krankenstein développé par Dimebag Darrell, mais je reste persuadé que ce n'est pas le choix le plus adéquat pour leur style).

Transgression n'est donc heureusement pas la deception que pouvaient laisser entrevoir les premiers extraits ayant filtré sur le net, mais Archetype lui reste sans aucune hésitation supérieur. L'innovation n'y était pas vraiment le maître mot, d'ailleurs, ce qui peut laisser à penser que l'expérimentation ne réussit pas trop au quatuor. Pourtant, je reste convaincu qu'en ayant plus travaillé l'unité du disque et en ayant pris plus de temps pour composer eux-mêmes plus de morceaux comme pour les laisser se décanter, le résultat aurait pu être bien meilleur. Et puis merde, ça manque quand même clairement de patate, bordel (fallait bien finir sur une note de réflection un peu plus poussée)!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

11 COMMENTAIRE(S)

citer
hostility
29/11/2008 20:52
Nouvel opus, nouvel claque et ca dure depuis 1990.Transgression est un super album meme si il a ete pondu pour terminer leur contrat.Petit bemol pour ma part(et le 1er de tous depuis leur 1er album) est les qq chansons de reprise assez inutile ds le sens ou c du FF qu on veut entendre! Clin d'oeil pour " Trangression" avec son riff enorme.Respect 9/10
Seb57 citer
Seb57
20/09/2007 23:31
note: 4.5/10
Poualala quelle deception cet album, surtout qu'Archetype avait l'air d'avoir remis F.F dans le droit chemin ...
Menfin, d'apres les gars du groupes, ils ont composés cet album en quelques semaines pour finir le contrat qui les liaient à leur anciene maison de disque ...
Menfin, pas une excuse valable pour moi ...
Asgiliath citer
Asgiliath
01/01/2006 22:20
note: 7.5/10
Moi je l'ai trouvé pas mal du tout et je vous emmerde Moqueur
toukene citer
toukene
27/08/2005 13:41
note: 5/10
je pense avoir jugé cet album un peu trop vite pour ma part...à son écoute sur ce site japonais j'ai chialé toute la journée de deception...

Puis sur aol j'ai réécouter de maniere plus attentive et j'ai fait un putain c'est vraiment bof...

je l'ai réécouter chez mon disquaire hier et j'ai fait bah ca va dans le fond c'est pas une si grosse daube....

le chant clair je ne l'aime toujours pas des masses mais on sent qu'un truc est tenté dans cet album et petit à petit au fil de diverses ecoutes attentives je commence à entrevoir ou voulaient en venir les gars de FF....

Donc ce que je ne considerais comme ma deception de l'année va ptet devenir un album agréable sans plus mais agréable qd même....

la chronique est trés bien foutue ché du bo boulot !
Psammottetix Alienus citer
Psammottetix Alienus
27/08/2005 9:06
C'est vrai qu'il est loin le son de Fear Factory que j'aimais temps
Holy citer
Holy
26/08/2005 21:43
hmm... je suis désolé, mais j'ai trouvé le titre très chiant.

J'ai déjà été très fan de FF (Demanufacture et Obsolete, j'ai arrêté après Digimortal et je ne connais donc pas le Archetype plus qu'il faut...) et je vois très bien les innovations, mais c'est très loin de donner la pêche comme on le voudrais...

Je vais tenter d'écouter le Archetype.
Cyd citer
Cyd
26/08/2005 20:42
note: 7/10
je l'avais fait, mais ça a sauté.
Krow citer
Krow
26/08/2005 20:39
Faudrait pas le mettre en nouveauté ce cd ?
Chris citer
Chris
26/08/2005 20:19
note: 5/10
flemme de développer mais bonne kro qui résume tt ce qu'il y a à dire sur cet album...le premier FF que je n'acheterais pas, je passe mon tour en attendant qu'ils nous refassent un album digne de ce nom..

edit: ha oui il est sorti cette semaine l'album, si y'en a qui veulent l'acheter malgré tt..
Keyser citer
Keyser
26/08/2005 17:42
note: 3/10
Quelle déceptin pour moi...

Déjà comme tu le dis la prod est complètement en décalage avec un groupe comme Fear Factory! Grosse erreur d'avoir pris Toby Wright, c'est mou, sans relief avec cette putain de caisse claire qui raisonne trop et me pète les oreilles!

Après y'a le pauvre Burton qui a vraiment du mal depuis quelque temps à chanter juste, c'est forcé, faux, pas naturel, limite insupportable. Le pire c'est qu'il y en a à toutes les sauces du chant clair!

Il n'y a que 3 morceaux notables, les plus "brutaux" comme par hasard, et encore pas de quoi sodomiser un bouc. Le manque d'inspiration est flagrant. Je suis d'accord que Transgression arrive trop vite après Archetype (ça c'est du bon FF). Et puis qu'est ce que c'est que ces reprises à la con, U2 surtout! Putain mais Burton t'as ton projet solo à la con si tu veux jouer les midinettes bordel!!

Bon j'arrête mais je comprends pas comment un groupe peut nous sortir une telle bouse après un si bon album, ça me dépasse. J'essaierai de réécouter peut-être que ça viendra mais ça m'étonnerait. J'en ai même pas envie en plus.

P.S: excellente chronique malgré tout Clin d'oeil
Cyd citer
Cyd
26/08/2005 16:59
note: 7/10
je sais pas s'il faut que je change la note par rapport à celle de la chronique de Digimortal, par contre...

sinon l'album comportera normalement 3 live en bonus track ("Slave Labor", "Cyberwaste" et "Drones"Clin d'oeil, ainsi qu'un DVD avec des vidéos de l'enregistrement de l'album, et les clips de "Moment Of Impact", "Transgression" et "Spinal Compression".

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Fear Factory
Cyber Metal
2005 - Liquid 8
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (14)  5.57/10
Webzines : (28)  6.23/10

plus d'infos sur
Fear Factory
Fear Factory
Cyber death metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.   540,000 Degrees Fahrenheit
02.   Transgression
03.   Spinal Compression
04.   Contagion
05.   Empty Vision
06.   Echo of My Scream
07.   Supernova
08.   New Promise
09.   I Will Follow (U2 Cover)
10.   Millennium (Killing Joke Cover)
11.   Moment of Impact
12.   Empire (Bonus Track)

Durée totale: 56'48

line up
voir aussi
Fear Factory
Fear Factory
Mechanize

2010 - AFM Records
  
Fear Factory
Fear Factory
Obsolete

1998 - Roadrunner Records
  
Fear Factory
Fear Factory
Archetype

2004 - Liquid 8
  
Fear Factory
Fear Factory
Soul Of A New Machine

1992 - Roadrunner Records
  
Fear Factory
Fear Factory
Digimortal

2001 - Roadrunner Records
  

Essayez aussi
Sybreed
Sybreed
God Is An Automaton

2012 - Listenable Records
  
Mnemic
Mnemic
Mnemesis

2012 - Nuclear Blast
  
Mnemic
Mnemic
Sons Of The System

2010 - Nuclear Blast
  
S.U.P. (Supuration)
S.U.P. (Supuration)
Hegemony

2008 - Holy Records
  
Meshuggah
Meshuggah
Nothing

2002 - Nuclear Blast
  

Déception de l'année
The Deathtrip
Deep Drone Master
Lire la chronique
Electric Wizard
Time to Die
Lire la chronique
Varathron
Untrodden Corridors of Hades
Lire la chronique
Mors Principium Est
Dawn Of The 5th Era
Lire la chronique
Pure
Kingdom of Wrath
Lire la chronique
Skelethal
Interstellar Knowledge Of T...
Lire la chronique
Bastard Sapling
Instinct Is Forever
Lire la chronique
Eternal Sex And War
Negative Monoliths
Lire la chronique
13th Moon
Abhorrence Of Light (EP)
Lire la chronique
Sacrificia Mortuorum / Orthanc
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Maybeshewill
Fair Youth
Lire la chronique
Ancient Crypts
Devoured By Serpents (Démo)
Lire la chronique
Overkill
White Devil Armory
Lire la chronique
Deathronation
Hallow The Dead
Lire la chronique
Pornography : interview à l'occasion de la sortie de leur compilation
Lire l'interview
Horrendous
Ecdysis
Lire la chronique
The Duskfall
Where The Tree Stands Dead
Lire la chronique
Khold
Til Endes
Lire la chronique
''Betty'' 20th Anniversary Tour
Helmet
Lire le live report
Absentia Lunae
Vorwärts
Lire la chronique
Mudvayne
L.D. 50
Lire la chronique
Queens Of The Stone Age
...Like Clockwork
Lire la chronique
Midnight
No Mercy For Mayhem
Lire la chronique
Oozing Wound
Earth Suck
Lire la chronique
Sam Bean, ou la vie à 300 BPM
Lire l'interview
Dagoba lors de leur passage à Lyon
Lire l'interview
Down
Down IV Part II (EP)
Lire la chronique
Saille
Eldritch
Lire la chronique
Schammasch
Contradiction
Lire la chronique
Striker
City Of Gold
Lire la chronique