chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
13 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Revok - Biocarbon Amalgamate

Chronique

Revok Biocarbon Amalgamate (Démo)
Sur la feuille de présentation du groupe, il est écrit que Revok est composé de membres de Gameness, Belle Epoque et Goo Goo Blown. Je tenais à le faire apparaître dans la chronique, au cas où quelqu’un aurait entendu parler de ces groupes ! :p Oui je sais, je viens de mettre en avant mon ignorance totale de la scène française, et alors ? Trêve de plaisanterie, Revok est donc un groupe français qui officie dans le post-hardcore / screamo et qui sort son premier EP, Biocarbon Amalgamate.

Evil won’t, est le premier des cinq titres de cet EP et aussi celui le plus typé screamo. En effet, les riffs de guitares sont typiques du style et font fortement penser à Envy. Le couple basse / batterie est très présent et crée toute la dynamique du morceau, la guitare se chargeant du côté mélodique. Après 2’20 et le groupe passe à une autre structure débouchant sur un final hurlé puis chanté en voix claire assez prometteur. Et paf ! 3’32 et c’est fini ! Ce morceau est donc très bon, mais on aimerait bien savoir ce que vaut le groupe dans la longueur…
C’est chose faîte dès la deuxième piste, cranex 350, qui affiche 6’45 au compteur. On n’est pas ici pour faire de la musicométrie (hypothétique science qui consisterait à mesurer la durée des chansons, le nombre de frappe sur la caisse claire, etc.), mais il est quand même bon de savoir qu’un groupe peut aisément sortir du fameux format radio. Le groupe délaisse ici le screamo au profit du post-hardcore, et ce pour notre plus grand bonheur. Enfin je ne suis pas sûr que le mot bonheur convienne totalement pour décrire la musique de Revok…
Aide-moi à naître est un magnifique instrumental typique d’un (bon) groupe de post-hardcore. La recette est toujours la même mais elle est on ne peut plus efficace : on trouve une ligne de guitare, on la répète tout en la faisant évoluer pour finalement laisser l’auditeur lessivé. A noter que rarement le titre d’un instrumental aura été aussi bien trouvé.
On enchaîne ensuite avec un sediments faussement punk. On a à peine le temps de faire un léger rapprochement avec Amen que la chanson a évolué bien loin de la musique de Casey Chaos. Premier couac, le point faible du groupe apparaît clairement sur cette chanson : le chant. Celui-ci n’est pas vraiment maîtrisé et dessert finalement les compositions. Ceci dit, sur la montée finale, le son est tellement saturé que ça ne pose pas trop de problèmes ! :p
On retrouve ce problème de voix sur revok is supplied by the martyr’s blood, morceau un peu en dessous du reste. Comme evil won’t, celui-ci possède un break central composé de guitare uniquement. Malheureusement, si la magie opère facilement sur le premier, il n’en est pas de même pour celui-ci. Enfin bon, un morceau pas top sur EP de cinq titres, c’est pas catastrophique.
Un petit mot de la production, Chris avait décrit celle de The Gathering Wilderness de Primordial comme étant naturelle (oui thrasho se lance dans l’auto citation), il en est de même pour cet EP. Je rajouterai que le son de Revok, sans être parfait, est tout de même meilleur. ;-)

Finalement, ce Biocarbon Amalgamate, même s’il est assez hétérogène, est plus qu’encourageant pour le groupe et va sûrement lui permettre d’enchaîner avec d’autres choses plus conséquentes. A suivre donc…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

space monkey citer
space monkey
02/12/2005 20:29
KillaHill a écrit : J'adore ce disque. Il est vrai que le chant laisse un peu a désirer par moment mais c'est pas bien grave. Je tiens a préciser qu'un 2ème EP de 4 titres est disponible sur la page du groupe. Je ne l'ai pas encore écouté mais ça doit être du bon.
Merci de l'info, je vais aller jeter un coup d'oeil. Sourire
citer
KillaHill (invité)
02/12/2005 14:33
J'adore ce disque. Il est vrai que le chant laisse un peu a désirer par moment mais c'est pas bien grave. Je tiens a préciser qu'un 2ème EP de 4 titres est disponible sur la page du groupe. Je ne l'ai pas encore écouté mais ça doit être du bon.
Chris citer
Chris
30/08/2005 19:13
space monkey a écrit : Cet EP est sorti il y a plusieurs mois...

ds ce cas, je ne sais pas si c très judicieux de l'avoir mis en nouveauté... Clin d'oeil
space monkey citer
space monkey
29/08/2005 16:31
Cet EP est sorti il y a plusieurs mois...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Revok
Post-hardcore / screamo
2005 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : -
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  2.94/5

plus d'infos sur
Revok
Revok
Post-Hardcore / Revokisme - France
  

tracklist
01.   evil won’t – 3’32
02.   cranex 350 – 6’45
03.   aide-moi à naître – 6’21
04.   sediments – 5’19
05.   revok is supplied by the martyr’s blood – 7’04

Durée totale : 29’03

voir aussi
Revok
Revok
Bunt Auf Grau

2015 - Music Fear Satan
  

Moon
Render of the Veils
Lire la chronique
Blaze Of Perdition
Near Death Revelations
Lire la chronique
State Faults
Desolate Peaks
Lire la chronique
Conqueror
War Cult Supremacy
Lire la chronique
Kataklysm
Of Ghosts And Gods
Lire la chronique
One Life Crew
Crime Ridden Society
Lire la chronique
Adversarial
Death, Endless Nothing And ...
Lire la chronique
Parce qu'on a tous été ados
Jouer au blindtest
Loudblast
Sublime Dementia
Lire la chronique
Motocultor Festival 2015
Lire le dossier
Uncle Acid And The Deadbeats
The Night Creeper
Lire la chronique
Interment
Where Death Will Increase 1...
Lire la chronique
Aetherius Obscuritas
MMXV
Lire la chronique
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit
Unstille
Lire la chronique
Soilwork - The Ride Majestic
Lire le dossier
Lugubrum / Urfaust
Het Aalschuim der Natie (Sp...
Lire la chronique
Venefixion
Defixio (Démo)
Lire la chronique
Ulcerate
Everything is Fire
Lire la chronique
Pure
Art of Loosing One's Own Life
Lire la chronique
Metal Méan 2015
(DOLCH) + Drowned + Grand M...
Lire le live report
Suis La Lune
Distance / Closure (EP)
Lire la chronique
New Noise Festival 10
Birds In Row + Earthship + ...
Lire le live report
Crown
Natron
Lire la chronique
Leprous
The Congregation
Lire la chronique
Various Artists
A Treasure to Find (Tribute...
Lire la chronique
Vardan
Between the Fog and Shadows
Lire la chronique
Birds In Row
You, Me & the Violence
Lire la chronique
Weird Fate
Cycle of Naught
Lire la chronique
Mercyless
Abject Offerings
Lire la chronique