chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
21 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dead To Fall - Everything I Touch Falls To Pieces

Chronique

Dead To Fall Everything I Touch Falls To Pieces
Tu écoutes Malevolent Creation, Napalm Death, Obituary ou encore The Red Chord (ah nan il y a « core » dans le style de musique) et tu détestes tous ces groupes formatés metalcore pompes à fric. Le truc c’est qu’il y a du bon dans tout même dans cette appellation à la mode qu’est le « metalcore » mon sectaire. Formé en 1999, le groupe de Chicago, Dead To Fall tape dans une sorte de mixture de death brutal qui tache, de death/thrash mélodique à la Gothenburg et dans du gros hardcore. Sache que les groupes précités étaient les têtes d’affiches des concerts de Dead To Fall, là déjà on a une once de certitude sur le fait que le groupe ne balance pas des refrains clairs mielleux à la pelle ! Everything I Touch Falls To Pieces marque le début de la carrière du groupe épaulé par le fameux label de hardcore Victory Records.

Tout comme l’évoque l’artwork très explicite, ce premier album de Dead To Fall se veut relativement glauque et brutal : voix jouissive oscillant entre le criard et le guttural, accélérations démentielles avec de la jolie double pédale, breaks malsains et moshparts ultra violents sont au rendez vous. Nous sommes effectivement très loin d’un Still Remains par exemple et ce n’est pas le son très crade de la production embellissant de bien belle manière ce sombre album qui me contredira. Après une intro sympathique, le premier titre « Memory » avertira le jeune auditeur débutant de façon assez lente et stressante pour littéralement exploser avec ses quelques très bon riffs mélodiques. Car effectivement malgré un côté brutal bien prononcé, Dead To Fall ne cache pas ses influences en provenance de Suède.
La balance brutal/mélodique est fort bien dosée que ce soit sur l’ensemble de Everything I Touch Falls To Pieces ou sur certains titres plus directs et accrocheurs, je pense aux riffs entêtants et aux jolis soli d’un « Graven Image », « Words Ignored » ou d’un « Preying On The Helpless ». Le plus bel hommage aux dieux suédois est à mon sens le sublimissime interlude « Doraematu » : un titre qui n’aurait pas fait tache sur un album de dark metal. Même si ces quelques riffs ultra rapides et entêtants « made in Gothenburg » font leur apparitions, le côté bourrin et noir reprend sa couronne alternant passages chaotiques et passages plus lents à vous tirer les tripes. Rassurez vous on ne s’endort pas non plus avec des titres jouissifs tels que « Eternal Gates Of Hell » (quel break monstrueux !), le hit « Like A Bullet », « Cost Of A Good Impression » ou encore le titre de clôture « The Balance Theory ».

Ce Everything I Touch Falls To Pieces n’est cependant pas exempt de tout défaut…La production très « raw » pourra en rebuter plus d’un et gâcher un peu l’écoute de l’album, de plus même si l’album se veut efficace on regrettera le manque de touches personnelles du groupe : ce dernier piochant un peu partout avec au final des riffs assez génériques et un sentiment de déjà entendu. Ces deux points peuvent effectivement faire lâcher la dégustation en cours de route, d’autant plus que pas mal d’écoutes seront nécessaires pour arriver à cerner ce premier album de Dead To Fall. Bref si vous voulez du « metalcore » avec une ambiance prenante au possible, je ne saurai vous conseillez les deux albums de Dead To Fall qui ont tout deux leurs lots de défauts et de qualités mais qui se valent en fin de compte même si Villainy And Virtue se veut beaucoup plus mature (les tournées incessantes et l'arrivée de nouveaux musiciens peut-être?) et accessible (la faute à une production monstrueuse). Un groupe à retenir obligatoirement de cette nouvelle vague.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Mitch citer
Mitch
05/09/2005 13:35
Tu veux dire l'album suivant Villainy And Virtue Clin d'oeil

Chui pas sûr que tu apprécies aussi cet album menfin bon çà ma fait quand même sourire la tournée avec Malevolent Creation Gros sourire
Backstaber citer
Backstaber
05/09/2005 13:24
"tu écoutes Malevolent Creation et tu détestes tous ces groupes formatés metalcore pompe à fric. "

Bon bah on essayer alors ! Gros sourire

J'avais écouté trois titres de l'album précédent (enfin celui avec des couleurs toutes moches) et j'avais trouvé ça chiant au possible j'espère que ça a changé !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dead To Fall
Metalcore
2002 - Victory Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (3)  7.07/10

plus d'infos sur
Dead To Fall
Dead To Fall
Metal/Hardcore avantgardiste - 1999 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Prologue
02.   Memory
03.   Eternal Gates of Hell
04.   Like a Bullet
05.   Graven Image
06.   Words Ignored
07.   Cost of a Good Impression
08.   Tu Se Morta
09.   Doraematu
10.   Preying on the Helpless
11.   The Balance Theory

line up
voir aussi
Dead To Fall
Dead To Fall
Are You Serious?

2008 - Victory Records
  
Dead To Fall
Dead To Fall
The Phoenix Throne

2006 - Victory Records
  
Dead To Fall
Dead To Fall
Villainy And Virtue

2004 - Victory Records
  

Essayez aussi
All That Remains
All That Remains
The Fall Of Ideals

2006 - Prosthetic Records
  
A Life Once Lost
A Life Once Lost
Iron Gag

2007 - Ferret Music
  
The Destiny Program
The Destiny Program
The Tracy Chapter

2004 - Lifeforce Records
  
Chimaira
Chimaira
The Impossibility Of Reason

2003 - Roadrunner Records
  
The Sorrow
The Sorrow
Blessings From A Blackened Sky

2007 - Drakkar Entertainment
  

MoM - Poésique Hors-Série : Du jeu vidéo au Metal Partie 2
Lire le podcast
Antagonism pour l'EP "Thrashocalypse"
Lire l'interview
Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast