chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
71 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Twisted Tower Dire - Crest Of The Martyrs

Chronique

Twisted Tower Dire Crest Of The Martyrs
Hoooooooo! Du heavy! Voilà un style un peu désuet, qui n'a malgré tout toujours pas perdu la "flamme" des débuts, et TWISTED TOWER DIRE en est la preuve. Bon, l'originalité, comme dans 99% des groupes de ce genre, frole le zéro, et TWISTED TOWER DIRE ne déroge pas à la règle. Ces messieurs sont Allemands (un peuple décidement bien étrange ;)), posent sur des photos avec bracelets à clous et tenus ultra moulantes, suggerant une homosexualité refoulée, et pratiquent un heavy-speed tout ce qu'il y a de plus basique. On n'échappe donc pas aux traditionnels chansons guerrières du style "Axes & Honor", "To Be A Champion", "Fight To Be Freed" ou "Guardian Bloodline", et la pochette faite en deux minutes sous Photoshop ilustre un concept d'héroic-fantasy, j'en suis sur. Cerise sur le gateau, comme chez tout groupe de heavy qui se respecte, la chanson qui clot l'album ("The Reflecting Pool") est une chanson épique dépassant les 7 minutes, c'est tellement true tout cela.

Néanmoins, passé cete première impression, force est de constater que la musique de TWISTED TOWER DIRE, si elle ne casse pas des briques, est sympathique au demeurant, contenant ce qu'il faut d'hymnes métal ("At Night" et "Some Other Times, Some Other Place") facilement mémorisables. Le chanteur a une voix classique au possible, n'hésitant pas à pousser son organe dans ses derniers retranchements en atteignant des notes suraigues qui feront tinter vos vitres; mais bon il chante bien et c'est déjà pas mal. La présence de nombreux solos sur chaque chanson est un plus sympathique, car ils sont souvent joliments composés, et sonnent parfois très bien, avec des passages harmonisées bien orchestrées.

Au final, on tient donc un bon album de heavy, qui ravira sans doute les fans du genre, car le groupe maitrise son sujet, et sait faire de vraies chansons de "true metal" à l'ancienne. Quand aux autres, ils passeront leur chemin.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Twisted Tower Dire
True Metal
2003 - Underclass Music
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs :   -
Webzines : (7)  7.33/10

plus d'infos sur
Twisted Tower Dire
Twisted Tower Dire
True Metal - 1995 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   At Night
02.   Some Other Time, Some Other Place
03.   Axes & Honor
04.   To Be A Champion
05.   Infinitum
06.   Fight To Be Free
07.   Transfixed
08.   By My Hand
09.   Guardian Bloodline
10.   The Reflecting Pool
11.   The Witch's Eyes 2003

Durée : 48 min.

line up
Dismal
遺·白
Lire la chronique
Krolok
Flying Above Ancient Ruins
Lire la chronique
Përl
Luminance (EP)
Lire la chronique
Endless Chaos
Paths To Contentment
Lire la chronique
French black metal : la relève
Lire le podcast
R.I.P.
Street Reaper
Lire la chronique
Fugazi
13 Songs (Compil.)
Lire la chronique
Midnight
Sweet Death And Ecstasy
Lire la chronique
Meyhnach
Non Omnis Moriar
Lire la chronique
Crypts Of Despair
The Stench Of The Earth
Lire la chronique
Urn
The Burning
Lire la chronique
Sombre Croisade
Balancier des âmes
Lire la chronique
Rebaelliun
Bringer Of War (The Last St...
Lire la chronique
Morse
Pathetic Mankind
Lire la chronique
Canine
The Uprising
Lire la chronique
Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report