chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
55 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Twisted Tower Dire - Crest Of The Martyrs

Chronique

Twisted Tower Dire Crest Of The Martyrs
Hoooooooo! Du heavy! Voilà un style un peu désuet, qui n'a malgré tout toujours pas perdu la "flamme" des débuts, et TWISTED TOWER DIRE en est la preuve. Bon, l'originalité, comme dans 99% des groupes de ce genre, frole le zéro, et TWISTED TOWER DIRE ne déroge pas à la règle. Ces messieurs sont Allemands (un peuple décidement bien étrange ;)), posent sur des photos avec bracelets à clous et tenus ultra moulantes, suggerant une homosexualité refoulée, et pratiquent un heavy-speed tout ce qu'il y a de plus basique. On n'échappe donc pas aux traditionnels chansons guerrières du style "Axes & Honor", "To Be A Champion", "Fight To Be Freed" ou "Guardian Bloodline", et la pochette faite en deux minutes sous Photoshop ilustre un concept d'héroic-fantasy, j'en suis sur. Cerise sur le gateau, comme chez tout groupe de heavy qui se respecte, la chanson qui clot l'album ("The Reflecting Pool") est une chanson épique dépassant les 7 minutes, c'est tellement true tout cela.

Néanmoins, passé cete première impression, force est de constater que la musique de TWISTED TOWER DIRE, si elle ne casse pas des briques, est sympathique au demeurant, contenant ce qu'il faut d'hymnes métal ("At Night" et "Some Other Times, Some Other Place") facilement mémorisables. Le chanteur a une voix classique au possible, n'hésitant pas à pousser son organe dans ses derniers retranchements en atteignant des notes suraigues qui feront tinter vos vitres; mais bon il chante bien et c'est déjà pas mal. La présence de nombreux solos sur chaque chanson est un plus sympathique, car ils sont souvent joliments composés, et sonnent parfois très bien, avec des passages harmonisées bien orchestrées.

Au final, on tient donc un bon album de heavy, qui ravira sans doute les fans du genre, car le groupe maitrise son sujet, et sait faire de vraies chansons de "true metal" à l'ancienne. Quand aux autres, ils passeront leur chemin.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Twisted Tower Dire
True Metal
2003 - Underclass Music
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs :   -
Webzines : (8)  7.34/10

plus d'infos sur
Twisted Tower Dire
Twisted Tower Dire
True Metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.   At Night
02.   Some Other Time, Some Other Place
03.   Axes & Honor
04.   To Be A Champion
05.   Infinitum
06.   Fight To Be Free
07.   Transfixed
08.   By My Hand
09.   Guardian Bloodline
10.   The Reflecting Pool
11.   The Witch's Eyes 2003

Durée : 48 min.

line up
Mors Principium Est
Dawn Of The 5th Era
Lire la chronique
Pure
Kingdom of Wrath
Lire la chronique
Skelethal
Interstellar Knowledge Of T...
Lire la chronique
Bastard Sapling
Instinct Is Forever
Lire la chronique
Eternal Sex And War
Negative Monoliths
Lire la chronique
13th Moon
Abhorrence Of Light (EP)
Lire la chronique
Sacrificia Mortuorum / Orthanc
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Maybeshewill
Fair Youth
Lire la chronique
Ancient Crypts
Devoured By Serpents (Démo)
Lire la chronique
Overkill
White Devil Armory
Lire la chronique
Deathronation
Hallow The Dead
Lire la chronique
Pornography : interview à l'occasion de la sortie de leur compilation
Lire l'interview
Horrendous
Ecdysis
Lire la chronique
The Duskfall
Where The Tree Stands Dead
Lire la chronique
Khold
Til Endes
Lire la chronique
''Betty'' 20th Anniversary Tour
Helmet
Lire le live report
Absentia Lunae
Vorwärts
Lire la chronique
Mudvayne
L.D. 50
Lire la chronique
Queens Of The Stone Age
...Like Clockwork
Lire la chronique
Midnight
No Mercy For Mayhem
Lire la chronique
Oozing Wound
Earth Suck
Lire la chronique
Sam Bean, ou la vie à 300 BPM
Lire l'interview
Dagoba lors de leur passage à Lyon
Lire l'interview
Down
Down IV Part II (EP)
Lire la chronique
Saille
Eldritch
Lire la chronique
Schammasch
Contradiction
Lire la chronique
Striker
City Of Gold
Lire la chronique
Chroniques à la con ! 12 : Back from the dead
Lire le dossier
Anathema
Distant Satellites
Lire la chronique
Eyehategod
New Orleans Is The New Viet...
Lire la chronique