chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
42 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Twisted Tower Dire - Crest Of The Martyrs

Chronique

Twisted Tower Dire Crest Of The Martyrs
Hoooooooo! Du heavy! Voilà un style un peu désuet, qui n'a malgré tout toujours pas perdu la "flamme" des débuts, et TWISTED TOWER DIRE en est la preuve. Bon, l'originalité, comme dans 99% des groupes de ce genre, frole le zéro, et TWISTED TOWER DIRE ne déroge pas à la règle. Ces messieurs sont Allemands (un peuple décidement bien étrange ;)), posent sur des photos avec bracelets à clous et tenus ultra moulantes, suggerant une homosexualité refoulée, et pratiquent un heavy-speed tout ce qu'il y a de plus basique. On n'échappe donc pas aux traditionnels chansons guerrières du style "Axes & Honor", "To Be A Champion", "Fight To Be Freed" ou "Guardian Bloodline", et la pochette faite en deux minutes sous Photoshop ilustre un concept d'héroic-fantasy, j'en suis sur. Cerise sur le gateau, comme chez tout groupe de heavy qui se respecte, la chanson qui clot l'album ("The Reflecting Pool") est une chanson épique dépassant les 7 minutes, c'est tellement true tout cela.

Néanmoins, passé cete première impression, force est de constater que la musique de TWISTED TOWER DIRE, si elle ne casse pas des briques, est sympathique au demeurant, contenant ce qu'il faut d'hymnes métal ("At Night" et "Some Other Times, Some Other Place") facilement mémorisables. Le chanteur a une voix classique au possible, n'hésitant pas à pousser son organe dans ses derniers retranchements en atteignant des notes suraigues qui feront tinter vos vitres; mais bon il chante bien et c'est déjà pas mal. La présence de nombreux solos sur chaque chanson est un plus sympathique, car ils sont souvent joliments composés, et sonnent parfois très bien, avec des passages harmonisées bien orchestrées.

Au final, on tient donc un bon album de heavy, qui ravira sans doute les fans du genre, car le groupe maitrise son sujet, et sait faire de vraies chansons de "true metal" à l'ancienne. Quand aux autres, ils passeront leur chemin.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Twisted Tower Dire
True Metal
2003 - Underclass Music
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs :   -
Webzines : (7)  7.33/10

plus d'infos sur
Twisted Tower Dire
Twisted Tower Dire
True Metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.   At Night
02.   Some Other Time, Some Other Place
03.   Axes & Honor
04.   To Be A Champion
05.   Infinitum
06.   Fight To Be Free
07.   Transfixed
08.   By My Hand
09.   Guardian Bloodline
10.   The Reflecting Pool
11.   The Witch's Eyes 2003

Durée : 48 min.

line up
Skull Parade
Skullparade
Lire la chronique
Cytotoxin
Gammageddon
Lire la chronique
The World I Knew
Fuck a 9-5 (EP)
Lire la chronique
Infinity
Hybris
Lire la chronique
Anasarca
Survival Mode
Lire la chronique
The Fatalist
Dark Ecriture (EP)
Lire la chronique
Dead Witches
Ouija
Lire la chronique
Black Metal in french : Les destructeurs
Lire le biographie
Formicarius
Black Mass Ritual
Lire la chronique
Bloody Rabbeat
Use Your Head (EP)
Lire la chronique
Dzö-nga
The Sachem's Tales
Lire la chronique
Wacken Open Air 2017
28 years louder than anythi...
Lire le live report
Expulsion
Nightmare Future (EP)
Lire la chronique
Once Awake
Ever So Cold
Lire la chronique
Contorsion
United Zombie Nation (U.z.N)
Lire la chronique
The Gault
Even as All Before Us
Lire la chronique
Hangman's Chair / Greenmachine
Hangman's Chair / Greenmach...
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Ascension Gate
Lire la chronique
Nokturnal Mortum
Verity
Lire la chronique
Beneath
Ephemeris
Lire la chronique
Fall Of Summer 2017
Lire l'interview
The Midnight Ghost Train
Cypress Ave.
Lire la chronique
Cloven Hoof
Who Mourns For The Morning ...
Lire la chronique
Charnel Winds
Verschränkung
Lire la chronique
Desecresy
The Mortal Horizon
Lire la chronique
Venomous Maximus
No Warning
Lire la chronique
Mirrored in Secrecy : de l'autre côté du miroir
Lire l'interview
Profanity
The Art Of Sickness
Lire la chronique
Rings Of Saturn
Ultu Ulla
Lire la chronique
Human Magnet
A New Kind Of Start
Lire la chronique