chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
26 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Arch Enemy - Wages Of Sin

Chronique

Arch Enemy Wages Of Sin
Franchement, je commence à en avoir marre de chroniquer de bons albums, au bout d'un moment on va croire que je ne suis pas sincère! Et pourtant si, ou plutot disons que je ne suis parfois pas très objectif, surtout avec Arch Enemy, un des groupes que j'adules parmi tant d'autres :) Arch Enemy est un groupe (fort malheureusement) un peu méconnu en Europe, mais qui cartonne au Japon, et dont il est très difficile de trouver les albums en France à moins de savoir ou chercher...Oeuvrant dans un Death assez aggressif mais toujours mélodique, le groupe a la particularité d'etre composé de deux frères guitaristes, Christopher et Mikael Amott, compositeurs de génie pour tout ce qui touche aux solos et aux mélodies, et ce n'est pas peu dire...

Cet album n'était disponible auparavant qu'au Japon, et grace à l'acharnement des fans du monde entier, Century Media a bien voulu enfin distribuer l'album dans le monde entier, agrémenté pour la peine d'un second cd rempli de morceaux rares dont seuls les Japonais avaient pu se délecter auparavant...Mais trève de bavardages, passons un peu à la musique du groupe, que pour ma part je qualifierais sans concession de géniallissime! Dès le premier morceau "Enemy Within", et sa ligne de piano d'introduction, on sent la marque d'un grand groupe, laquelle impression se confirme dès que le riff mi-solo mi-rythmique arrive, accompagné d'une double pédale que l'on entend particulièrement bien :)
"Burning Angel" et "Ravenous" qui suivent peu après méritent tout autant le qualificatif de chansons parfaites, et meme si les chansons qui suivent sont un poil moins accrocheuses, elles ont toutes un petit quelque chose qui accroche l'oreille.

Que ce soit "Savage Messiah" et son arpège d'intro angoissant, "Dead Bury Their Dead" et son refrain d'outre-tombe d'une violence certaine, ou bien encore "The First Deadly Sin" et son solo harmonisé qui va faire baver bien des guitaristes, toutes les chansons ont un gout de "revenez-s'y", et forment un tout très cohérent. De plus, par rapport à "Burning Bridges" (leur précédent album), le groupe varie içi grandement les tempos, allant des chansons relativement "calmes" (pour du Arch Enemy attention :) tel "Heart Of Darkness" ou "Behind The Smile" à d'autres plus aggressives comme la fabuleuse "Ravenous", "Dead Bury Their Dead" ou bien encore "The First Deadly Sin". Cette diversité des tempos redonne encore de l'intéret à l'écoute de l'album, et j'ai gardé le meilleur pour la fin ;)

En effet, je n'ai pas encore parlé du chant, qui à l'écoute se trouve etre un chant très aggressif, limite black, mais toujours très hargneux et s'opposant à celui de l'ancien chanteur Johan Liiva, dont la performance sur "Burning Bridges" était bien décevante par rapport aux deux précédents albums. Et le fait est que le nouveau chanteur d'Arch Enemy est en fait...une chanteuse, et je vous met au défi de le deviner à l'écoute des chansons de "Wages Of Sin". Jamais vu une femme avec un chant pareil, et non ce n'est pas une mascarade, elle chante vraiment ce que l'on entend! Et pour ne rien gacher, elle est particulièrement belle (cf le clip de "Ravenous"), ce qui ne gache rien :) Son chant s'accorde parfaitement à la musique du groupe, et je pense que désormais Arch Enemy a tous les atouts de son coté pour enfin perçer en Europe et aux Etats-Unis!

Conclusion, si vous aimez la musique violente, technique et en meme temps parfaitement mélodique de la vague suédoise In Flames, Soilwork, Gardenian and co, allez acheter les yeux fermés ce double album d'Arch Enemy, jamais vous ne le regretterez!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
LANGOUSTE
21/08/2013 22:55
Superbe album, Angela a la voix de Chuck Schuldiner :o
Chris citer
Chris
24/05/2009 10:30
note: 8/10
ne pas oubliez Dark Earth et Stigmata.. Clin d'oeil
Ant'oïn citer
Ant'oïn
24/05/2009 02:56
note: 9/10
Rooo tout de suite, Rise of The Tyrants est enorme, et le DVD qui va avec aussi !
Dead citer
Dead
24/05/2009 00:49
note: 7.5/10
catmat a écrit : Je l'ai acheté récemment pour découvrir le groupe et parce q'on dit un peu partout qu'il est l'un de leurs meilleurs albums. Pour moi, c'est une perle, je l'adore. Aucun titre à jeter. Avec un gros ++++ pour Enemy Within.

Maintenant t'as plus qu'à découvrir "Burning Bridges" et tu auras bouclé la disco d'Arch Enemy Mr Green
citer
catmat
23/05/2009 22:29
Je l'ai acheté récemment pour découvrir le groupe et parce q'on dit un peu partout qu'il est l'un de leurs meilleurs albums. Pour moi, c'est une perle, je l'adore. Aucun titre à jeter. Avec un gros ++++ pour Enemy Within.
Hätross citer
Hätross
25/12/2005 21:12
note: 8.5/10
C'est le plus grand album d' Arch Enemy. C'est quand même une pièce maîtresse du death mélodique. bref, j'adore cet album.
Zaath citer
Zaath
02/09/2005 14:03
Moi j'adore Enemy Within et son premier riff
Dead citer
Dead
13/07/2004
note: 7.5/10
Cet album est correct, mais sans plus. Ca carresse l'oreille et puis on s'en lasse vite, tout comme le petit dernier "Anthems Of Rebellion". Et Angela... malgré ses atouts physiques indéniables (surtout comparé à Johan), sa voix est loin d'égaler celle de leur ancien chanteur, moins expressive, plus plate. 14/20 pour moi, pas plus. Le second CD est sympa pour l'anecdote, mais n'apporte pas grand chose (enfin bon, c'est du bonus).

"(...) Johan Liiva, dont la performance sur "Burning Bridges" était bien décevante par rapport aux deux précédents albums. (...)" Je ne suis vraiment pas d'accord avec toi Chris. Je trouve que c'est justement sur "Burning Bridges", que Johan s'exprime le mieux. Sa voix est puissante, ultra extrême et colle totalement à la musique du groupe heavy/death. Enfin c'est une question de gout Clin d'oeil

De mon point de vue, "Burning Bridges" est le seul incontournable d'Arch Enemy et j'attends la chronique avec impatience Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Arch Enemy
Death Mélodique
2001 - Century Media
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (29)  7.9/10
Webzines : (19)  8.25/10

plus d'infos sur
Arch Enemy
Arch Enemy
Death mélodique - Suède
  

écoutez
vidéos
Ravenous
Ravenous
Arch Enemy

Extrait de "Wages Of Sin"
  

tracklist
01.   Enemy Within
02.   Burning Angel
03.   Heart of Darkness
04.   Ravenous
05.   Savage Messiah
06.   Dead Bury Their Dead
07.   Web of Lies
08.   The First Deadly Sin
09.   Behind the Smile
10.   Snow Bound
11.   Shadows and Dust
12.   Lament of a Mortal Soul (bonus track)

bonus CD :

01.   Starbreaker (Judas Priest cover)
02.   Aces High (Iron Maiden cover)
03.   Scream of Anger (Europe cover)
04.   Diva Satanica
05.   Fields of Desolation '99
06.   Damnation's Way
07.   Hydra

line up
voir aussi
Arch Enemy
Arch Enemy
Black Earth

1997 - Regain Records
  
Arch Enemy
Arch Enemy
Burning Japan (Live)
(Live 1999)

1999 - Toy's Factory
  
Arch Enemy
Arch Enemy
Stigmata

1998 - Century Media
  
Arch Enemy
Arch Enemy
Anthems Of Rebellion

2003 - Century Media
  
Arch Enemy
Arch Enemy
The Root Of All Evil (Réenr.)

2009 - Century Media
  

Essayez aussi
Swordmaster
Swordmaster
Postmortem Tales

1997 - Osmose Productions
  
A Canorous Quintet
A Canorous Quintet
As Tears (EP)

1994 - Chaos Records
  
Amorphis
Amorphis
Black Winter Day (EP)

1994 - Relapse Records
  
Arise
Arise
The Reckoning

2010 - Regain Records
  
Sonic Syndicate
Sonic Syndicate
Only Inhuman

2007 - Nuclear Blast
  

Krallice
Ygg Huur
Lire la chronique
Kaiserreich
Cuore nero
Lire la chronique
Helrunar
Niederkunfft
Lire la chronique
Moon
Render of the Veils
Lire la chronique
Blaze Of Perdition
Near Death Revelations
Lire la chronique
State Faults
Desolate Peaks
Lire la chronique
Conqueror
War Cult Supremacy
Lire la chronique
Kataklysm
Of Ghosts And Gods
Lire la chronique
One Life Crew
Crime Ridden Society
Lire la chronique
Adversarial
Death, Endless Nothing And ...
Lire la chronique
Parce qu'on a tous été ados
Jouer au blindtest
Loudblast
Sublime Dementia
Lire la chronique
Motocultor Festival 2015
Lire le dossier
Uncle Acid And The Deadbeats
The Night Creeper
Lire la chronique
Interment
Where Death Will Increase 1...
Lire la chronique
Aetherius Obscuritas
MMXV
Lire la chronique
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit
Unstille
Lire la chronique
Soilwork - The Ride Majestic
Lire le dossier
Lugubrum / Urfaust
Het Aalschuim der Natie (Sp...
Lire la chronique
Venefixion
Defixio (Démo)
Lire la chronique
Ulcerate
Everything is Fire
Lire la chronique
Pure
Art of Loosing One's Own Life
Lire la chronique
Metal Méan 2015
(DOLCH) + Drowned + Grand M...
Lire le live report
Suis La Lune
Distance / Closure (EP)
Lire la chronique
New Noise Festival 10
Birds In Row + Earthship + ...
Lire le live report
Crown
Natron
Lire la chronique
Leprous
The Congregation
Lire la chronique
Various Artists
A Treasure to Find (Tribute...
Lire la chronique
Vardan
Between the Fog and Shadows
Lire la chronique