chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
37 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Bleeding Through - The Truth

Chronique

Bleeding Through The Truth
L’année commence à peine qu’un album très attendu par mes oreilles, tombe déjà dans les bacs ! Presque deux ans après le cataclysmique This Is Love, This Is Murderous qui à fait connaître Bleeding Through à bon nombre (merci Trustkill), les « bourrins » super fashion reviennent pour nous faire mouliner à l’épiphanie ! La bande est la même, toujours habillée par le dernier look à la mode et toujours guidée par le meneur au mascara Brandan Schieppati. Cette fois-ci, Roadrunner s’occupe de la distribution outre-atlantique et autant dire que tout a été mis en œuvre pour toucher le plus d’auditeurs possibles… A l’instar d’un Caliban, virage assez significatif pour Bleeding Through, oubliez la brutalité assez intense du précèdent album sous peine d’être extrêmement déçu…

Tout commençait pour le mieux, « For Love And Failing » lance ce quatrième album de bien belle manière : tempo élevé pour épileptiques, riffs thrash, voix hardcore/death jouissive, gros blasts….Et refrain au chant clair ! Pas une grosse surprise, nous étions déjà habitué à sa présence discrète sur le précèdent opus. Le clavier encore mieux utilisé par la jolie Marta et les moshparts ultra brutaux redonneront indéniablement le sourire : assurément l’un des meilleurs titres de ce The Truth ! On retrouve ce qui faisait la force d’en temps, un metalcore rentre dedans piochant dans pas mal de styles qui plaira aussi bien aux moulineurs invétérés qu’aux chevelus secoueurs de moumoutes ! Il suffit d’écouter des titres (qui ne dépassent pas les trois minutes) comme « Confession », « The Pain Killer », « She’s Gone », « Hollywood Prison » ou encore le terrible « Tragedy Of Empty Streets » (le meilleur titre de l’album à mon sens) d’une efficacité monstrueuse. Chaque titre se voit accompagné de splendides nappes de claviers appuyant de bien belle manières les passages calmes ainsi que les passages violents.

Seulement voilà l’autre moitié de l’album est bien moins plaisante, Brandan croit qu’il peut chanter normalement mais le résultat est assez catastrophique… Refrains aux paroles de plus en plus niaises, chant complètement faux voilà ce qui vous attend pour le reste de The Truth…Le pire exemple reste « Line In The Sand », seul titre entièrement calme qui plaira aux teenagers qui font un petit chagrin d’amour (mon dieux ces paroles !) : ignoble….Ce côté ultra commercial marque de fabrique de Roadrunner apparemment, se veut assez rageant car si on retire ces passages horripilant on aurait droit à de très bons titres comme pour « Love In Slow Motion », « Kill To Believe » ou « Return To Sender » qui possèdent des passages extrêmement prenant ! Reste que mis à part un chant clair atroce, un clavier au meilleur de sa forme et une meilleure production de Rob Caggiano (guitariste d’Anthrax), rien de bien nouveau au rendez-vous si ce n’est qu’on perd cette brutalité et cette ambiance faisant le charme du précèdent album…

The Truth est la première déception de cette année 2006, certes il y a quelques bonnes choses dans ce nouvel album mais mon dieu Brandan arrête le chant clair ou prend des cours ! Un album donc quelque peu médiocre, attirant pour ces passages toujours aussi dévastateurs il faut le reconnaître… Pour ceux qui veulent découvrir Bleeding Through, jetez vous sur This Is Love, This Is Murderous une vraie petite bombe qui devrait donner une grosse baffe aux détracteurs de ce bien nommé « metalcore ».

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

6 COMMENTAIRE(S)

Gothenburg citer
Gothenburg
16/01/2006 21:32
un album pas si mauvais que ca pour ma part. mais ya clairement 2 music qui sortent du lot selon moi, ca serait hill to believe et tragedy of empty streets
Ander citer
Ander
03/01/2006 13:21
Pour l' écouter en entier, allez ici:

http://music.aol.com/artist/main.adp?artistid=529703

Dead citer
Dead
03/01/2006 8:29
Mitch a écrit : Dead a écrit : Ils abuseraient pas un peu trop du mascara par hasard ? Gros sourire

Tu fais allusion à la pochette? Gros sourire


Ah non, c'était par rapport à la photo que tu as mis Sourire
Mitch citer
Mitch
02/01/2006 17:21
note: 6.5/10
Dead a écrit : Ils abuseraient pas un peu trop du mascara par hasard ? Gros sourire

Tu fais allusion à la pochette? Gros sourire
Dead citer
Dead
02/01/2006 16:57
Ils abuseraient pas un peu trop du mascara par hasard ? Gros sourire
Mitch citer
Mitch
02/01/2006 16:35
note: 6.5/10
Dans les bacs le 10 janvier.
D'autres titres dispos ici et ici.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bleeding Through
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (4)  5.75/10
Webzines : (20)  6.43/10

plus d'infos sur
Bleeding Through
Bleeding Through
Metalcore - 1999 - Etats-Unis
  

vidéos
Kill To Believe
Kill To Believe
Bleeding Through

Extrait de "The Truth"
  
Line In The Sand
Line In The Sand
Bleeding Through

Extrait de "The Truth"
  
Love In Slow Motion
Love In Slow Motion
Bleeding Through

Extrait de "The Truth"
  

tracklist
01.   For Love And Failing
02.   Confession
03.   Love In Slow Motion
04.   The Pain Killer
05.   Kill To Believe
06.   Dearly Demented
07.   Line In The Sand
08.   She's Gone
09.   Tragedy Of Empty Streets
10.   Return To Sender
11.   Hollywood Prison
12.   The Truth

line up
voir aussi
Bleeding Through
Bleeding Through
This Is Love, This Is Murderous

2003 - Trustkill Records
  

Essayez plutôt
A Life Once Lost
A Life Once Lost
Iron Gag

2007 - Ferret Music
  
Caliban
Caliban
The Awakening

2007 - Roadrunner Records
  
The Destiny Program
The Destiny Program
The Tracy Chapter

2004 - Lifeforce Records
  
Cannae
Cannae
Gold Becomes Sacrifice

2005 - Prosthetic Records
  
Heaven Shall Burn
Heaven Shall Burn
Whatever It May Take

2002 - Lifeforce Records
  

Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique
Cult Of Occult
Anti Life
Lire la chronique
Ulver
The Assassination of Julius...
Lire la chronique
Pryapisme
Epic Loon
Lire la chronique