chargement...

haut de page
71 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Elend - Les Ténèbres Du Dehors

Chronique

Elend Les Ténèbres Du Dehors
Cette seconde oeuvre d'Elend fait parti de ces albums qui ont longtemps pris la poussière dans ma discothèque. Terriblement éprouvant, j'ai encore beaucoup de mal à trouver le moment idéal pour l'écouter. Succédant à la "Leçon de Ténèbres" qui ouvrait le cycle des Ténèbres, "Les Ténèbres du Dehors" (oui ça fait beaucoup de Ténèbres...) pousse leur art un cran au dessus, tout en conservant ce style unique et d'une noirceur infinie.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas leur musique, bien que souvent affiliée au courant metal, elle n'en est pas à proprement parlé. Elle s'inscrit plutôt dans un genre ambiant, très atmosphérique et inspiré par la musique gothique et religieuse. Pas de guitare, de basse, ni de batterie donc, on se rapproche plus de la musique classique, avec instruments traditionnels (violons, piano, clavecin, harmonium) et choeurs féminins. Mais sur cette base classique, le groupe a posé sa touche personnelle : des hurlements, d'une puissance et d'un déchirement comme j'en ai rarement entendu, à la hauteur de la noirceur d'une telle oeuvre. La musique est donc quelque peu difficile à appréhender, évoluant dans un registre par forcément commun à tout le monde et possédant surtout, un caractère oppressant démesuré.

Sur ce dernier point particulièrement, "Les Ténèbres du Dehors" est arrivé à un stade assez particulier. Pourtant à mille lieues de l'album le plus extrême, il n'en demeure pas moins une oeuvre terriblement prenante et destructrice, à tel point qu'on en vient à se demander comment une musique aussi sombre, aussi perturbante a pu être produite. Ces hurlements, ces mélodies lugubres et les divers rebondissements de chaque morceau concourent à vous plonger dans un univers austère, sans vie et sans couleur. Comme je le disais en introduction, difficile alors de trouver un moment pour ça, à moins d'avoir un regain de pensées morbides. Toutefois, cela n'enlève rien à sa beauté : les harmonies sont envoûtantes et dégagent une atmosphère d'une rare profondeur et d'une rare puissance émotionnelle. La production est par contre un peu décevante, trop plate et indigne de l'instrumentation qui se retrouve reléguée au second plan. Dommage.

Le magnifique artwork est à l'image de l'album, beau et sombre. Les multiples gravures que comptent le livret reflètent parfaitement ce qui se dégage de la musique d'Elend, noyée dans la souffrance, la solitude et le vide des ténèbres. S'attacher à un tel album revient à y laisser une partie de soi. Bien que tout à fait convaincu de sa beauté, j'ai personnellement un peu de mal à encaisser un tel déversement de noirceur aujourd'hui mais peut-être y trouverez-vous le reflet d'une partie de vous ?
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

5 COMMENTAIRE(S)

Ander citer
Ander
27/01/2006 18:58
J' ai écouté Nocturne et j' ai trouvé ça assez mauvais rien à voir avec les MP3 de Winds Devouring Men, qui sont en tout point magnifiques comme l' atteste ta (superbe) chronique.
Phoenix Resurrectio citer
Phoenix Resurrectio
20/01/2006 17:29
Dead a écrit : Phoenix Resurrectio a écrit : J'ai été écouté quelques mp3 sur leur site... verdict: MAGNIFIQUE! je vais essayer de me procurer les cds assez rapidement! Sourire C'est vrai que la musique est sombre mais la voix féminine est des plus envoutantes...

Si tu veux commencer par un de leurs albums, je te conseille "Winds Devouring Men". Je posterai la chronique en début de semaine prochaine Sourire


Cool! j'attend ça impatiemment! Sourire J'ai réussi à me procurer d'autres titres et je reviens pas sur ce que j'ai dis! "Winds Devouring Men" m'a l'air d'être un excellent album aussi!
Mitch citer
Mitch
20/01/2006 9:39
En tout cas la nana du groupe est très mignonne Clin d'oeil
Dead citer
Dead
20/01/2006 8:56
note: 7.5/10
Phoenix Resurrectio a écrit : J'ai été écouté quelques mp3 sur leur site... verdict: MAGNIFIQUE! je vais essayer de me procurer les cds assez rapidement! Sourire C'est vrai que la musique est sombre mais la voix féminine est des plus envoutantes...

Si tu veux commencer par un de leurs albums, je te conseille "Winds Devouring Men". Je posterai la chronique en début de semaine prochaine Sourire
Phoenix Resurrectio citer
Phoenix Resurrectio
19/01/2006 19:34
J'ai été écouté quelques mp3 sur leur site... verdict: MAGNIFIQUE! je vais essayer de me procurer les cds assez rapidement! Sourire C'est vrai que la musique est sombre mais la voix féminine est des plus envoutantes...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Elend
Ambient / gothique sombre
1996 - Holy Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (3)  9.5/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Elend
Elend
Ambient / gothique - Autriche / France
  

tracklist
01.  Nocturne
02.  Ethereal Journeys
03.  The Luciferian Revolution
04.  Eden (The Angel in the Garden)
05.  The Silence of Light
06.  Antienne
07.  Dancing under the Closed Eyes of Paradise
08.  Les Ténèbres du Dehors

Durée totale : 63:24

line up
voir aussi
Elend
Elend
The Umbersun (Rééd.)
(Au tréfonds des Ténèbres)

2008 - Orphika
  
Elend
Elend
Weeping Nights

1997 - Holy Records
  
Elend
Elend
Winds Devouring Men

2003 - Holy Records
  
Elend
Elend
The Umbersun

1998 - Music For Nations
  
Elend
Elend
A World In Their Screams

2007 - Holy Records
  

chronique Chronique
Rorcal / Process of Guilt
Split (Split 12")
chronique Chronique
Manes
Be All End All
report Live report
Beastmilk + Daniel Bay + In Solitude
chronique Chronique
Jean Jean
Symmetry
chronique Chronique
Acid Bath
Paegan Terrorism Tactics
chronique Chronique
Tarnkappe
Tussen Hun en de Zon
chronique Chronique
Kruger
Adam And Steve
chronique Chronique
Anaal Nathrakh
Desideratum
chronique Chronique
Le Pré Où Je Suis Mort
Le Pré Où Je Suis Mort (EP)
chronique Chronique
Dawohl
Potestas.Ratio.Iustitia (EP)
chronique Chronique
Loma Prieta
I.V.
chronique Chronique
Grave Digger
Return Of The Reaper
chronique Chronique
Thou / The Body
Released from Love (Coll.)
chronique Chronique
From the Vastland
Temple of Daevas
chronique Chronique
Velnias
Sovereign Nocturnal (Rééd.)
chronique Chronique
Koozar
Koozar / Bangi Vanz Abdul
chronique Chronique
Deathcult
Pleading For Death... Choking On Life (EP)
report Live report
Helvete Underground Festival
Bölzer + Darkspace + Rorcal
chronique Chronique
Omnihility
Deathscapes of the Subconscious
chronique Chronique
Auroch
Taman Shud
chronique Chronique
Interment / Brutally Deceased
Glory Days, Festering Years (Split-CD)
chronique Chronique
Jesus Cröst
1986
chronique Chronique
Expire
Pretty Low
chronique Chronique
Winterfylleth
The Divination of Antiquity
chronique Chronique
Bloodsoaked
Religious Apocalypse (EP)
chronique Chronique
Diapsiquir / Peste Noire
Le Rat des Villes et le Rat des Champs (Split 12")
interview Interview
The Haunted pour l'album ''Exit Wounds''
chronique Chronique
Occultation
Silence in the Ancestral House
chronique Chronique
Machinae Supremacy
Phantom Shadow
report Live report
Bullet + Stallion + Striker