chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
24 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Enforsaken - Sinner's Intuition

Chronique

Enforsaken Sinner's Intuition
Avec l’annonce d’un certain Dan Swanö épaulant au chant ainsi qu’un artwork signé mister Travis Smith himself (Niklas Sundin avait réalisé celui de The Forever Endeavor : ils s’emmerdent pas !), il est clair que le nouvel album d’Enforsaken montait d’un cran dans la liste de mes albums attendus ! Malheureusement Dan Swanö ne répond pas à l’appel (problème d’organisation ?) et là c’est quand même une grande déception… La faute à un death mélodique bien trop commun et entendu je ne sais combien de fois (overdose là, même si çà s’est bien calmé il faut l’avouer), une grosse pointure aurait peut-être grandement boosté ces américains adeptes du metal scandinave… Leur contrat se terminant chez Olympic Recordings (appartenant à Century Media), les jeunes Américains signent chez Crash Music (Disgorge, Divine Empire, Mortician…) pour sortir leur deuxième album Sinner’s Intuition.

Pas de réelles surprises une fois le cd enfilé, riffs death/thrash efficaces, soli de dégénérés à la Amott, chant essoufflé lorgnant vers le black avec quelques poussées gutturales : du death mélodique scandinave en somme. Même si la musique se veut loin d’être révolutionnaire, on sera toujours étonné de la nationalité du groupe : « suédois » ? « Nan nan, ils viennent de Chicago ! » Comme quoi des ricains peuvent encore placer des villes européennes sur une carte sans se tromper ! On remarquera que ce Sinner’s Intuition se veut beaucoup moins long que son prédécesseur (impossible à tenir d’ailleurs) : 20 minutes de moins qui permettent de mieux apprécier leur musique ! Cette fois donc place à une musique un peu plus directe et accrocheuse : plus de blasts, plus de vocaux death, plus de passages headbanguant, soli encore plus redoutables et passages calmes mieux gérés avec un chant clair très sympathique !

Le début de l’album se veut d’ailleurs le plus rentre dedans, impossible de ne pas bouger sa crinière face aux death/thrash explosives « Witness To The Fall » (au très bon break), « Blacklist Assassin » (quel solo !) ou à l’ultra headbanguante « The Slain ». Les musiciens fans des années 80 sont toujours aussi techniques avec mention spéciale aux deux guitaristes se balançant des soli heavy dignes des plus grands (Carcass n’a pas dû les laisser indifférents !) Malheureusement tout comme les opus passés, une fois le cd terminé difficile de se le remettre en boucle sans s’en lasser et çà malgré d’autres titres très bien vus tels que l’émotif « Severe The Ties » (et son chant clair prenant) ou « Words In Red » (aux riffs mélodiques entêtants). La technique, elle, n’arrivera pas à sauver ce manque d’originalité qui suit le groupe depuis sa création…

Sinner’s Intuition ne marquera pas pour cette fois la suppression de leur étiquette (groupe de seconde zone) et çà malgré quelques bonnes idées. Comme The Forever Endeavor, on se retrouve avec un bon album mais à écouter avec une certaine modération sous peine de s’ennuyer ferme face une musique assez voire trop réchauffée… Prenons par exemple Fragments Of Unbecoming, la preuve qu’on puisse très bien faire du death mélodique peu original mais méchamment redoutable. Alors au boulot Enforsaken !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Mitch citer
Mitch
26/03/2006 18:28
Déjà dans les bacs.
Deux titres dispos ici.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Enforsaken
Death mélodique
2006 - Crash Music
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  6.82/10

plus d'infos sur
Enforsaken
Enforsaken
Death mélodique - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   Witness To The Fall
02.   Blacklist Assassin
03.   The Slain
04.   Halo of Ruin
05.   Enemy Angel
06.   Sever The Ties
07.   Words In Red
08.   The Course To Oblivion

line up
voir aussi
Enforsaken
Enforsaken
The Forever Endeavor

2004 - Century Media
  

Essayez aussi
Lilitu
Lilitu
The Delores Lesion

2004 - The End Records
  
As Eden Burns
As Eden Burns
The Great Celestial Delusion

2008 - Willowtip Records
  
Dark Tranquillity
Dark Tranquillity
We Are The Void

2010 - Century Media
  
Taetre
Taetre
The Art

1998 - DieHard Music
  
Soilwork
Soilwork
Steelbath Suicide

1998 - Listenable Records
  

Oathbreaker
Rheia
Lire la chronique
Manetheren
The End
Lire la chronique
Bekëth Nexëhmü
De Dunkla Herrarna
Lire la chronique
Lock Up
Demonization
Lire la chronique
Benighted
Lire le live report
Pestifer
Execration Diatribes
Lire la chronique
Black Metal Japonais - L'homme qui en savait trop
Lire le podcast
Diablerie
The Catalyst Vol. 1: Control
Lire la chronique
Sale Freux
Vindilis
Lire la chronique
Atomikylä
Keräily
Lire la chronique
Infamovs
Under The Seals Of Death
Lire la chronique
Sinmara / Misþyrming
Ivory Stone / Hof (Split 10")
Lire la chronique
Bear Mace
Butchering The Colossus
Lire la chronique
Impious
Terror Succeeds
Lire la chronique
Malevolent Creation
Retribution
Lire la chronique
Machinae Supremacy
Into the Night World
Lire la chronique
Goûter d'anniv'Asile !
Atavisma + Grusterror
Lire le live report
Mordbrand
Wilt
Lire la chronique
Omnizide
NekroRegime
Lire la chronique
Satan
Un Deuil Indien
Lire la chronique
Cnoc An Tursa
The Forty Five
Lire la chronique
Power Trip
Nightmare Logic
Lire la chronique
Code Orange
Forever
Lire la chronique
Brutality
Sea Of Ignorance
Lire la chronique
Insomnium
Winter's Gate
Lire la chronique
Candelabrum
The Gathering (Compil.)
Lire la chronique
Bornholm
Primaeval Pantheons
Lire la chronique
Noctem pour l'album "Haeresis"
Lire l'interview
黒狂
KOKUKYOU (Démo)
Lire la chronique
Hymn
Perish
Lire la chronique