chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
71 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Sinister - Afterburner

Chronique

Sinister Afterburner
Les reformations sont à la mode ces temps-ci. Cette fois, ce sont les Néerlandais de Sinister qui s'y collent, après un split relativement court, puisque le dernier album, Savage Or Grace date de 2003. Le couple Aad Kloosterwaard et Rachel Heyzer-Kloosterwaard ont entre-temps formé Infinited Hate mais ce dernier n'éveillant l'intérêt de pas grand monde, Aad décida de réveiller le grand Sinister. Et à partir de là, c'est Melrose Place: Aad Kloosterwaard, le batteur de toujours lâche ses baguettes pour prendre le micro à la place de sa femme (présente sur les 2 derniers efforts du groupe) et Alex Paul troque sa basse pour une guitare. Le combo acceuille donc 2 nouveaux membres, à savoir Bas van den Bogaard (basse) et Paul Beltman (batterie). Ce remaniement, aussi compliqué que bancal, n'augurait rien de bon. Et pourtant, ce Afterburner est sans doute le meilleur album des Bataves depuis le magistral Hate (1995)!

Beaucoup ont lâché Sinister après Agressive Measures (1998) et l'arrivée de Rachel Heyzer-Kloosterwaard avec sa voix, certes impressionnante pour un petit bout (bien mignon en passant) de femme de 1m50, mais loin d'égaler les performances de ses collègues masculins. Malgré tout, Creative Killings (2001) et Savage Or Grace (2003) restaient de bons albums de death pour moi. Mais là c'est autre chose, les déserteurs vont pouvoir reprendre leurs armes tant Afterburner montre le meilleur visage de Sinister: brutal, hargneux, accrocheur, inspiré et conquérant. Si vous n'aimiez pas la voix de Rachel, Aad vous fera oublier ce mauvais souvenir. Puissant, guttural mais toujours intelligible, son chant ferait presque passer Mike van Mastrigt, le grogneur du groupe de 1988 à 1996, pour un asmathique! Et si les productions des 2 derniers albums étaient molles du genou, celle d'Afterburner ne vous collera pas aux murs mais vous y encastrera!

Evidemment, ce ne sont pas ces 2 points qui font du nouvel opus un putain d'album. Ni la pochette, pourtant bien sympathique. Ce sont évidemment les compos, inspirées comme jamais. 8 morceaux seulement mais 8 démonstrations de force et de maîtrise d'un des vétérans de la scène death européenne. Seuls "Men Down" et "Into Submission" s'avèrent un peu en-dessous, en étant vraiment difficile. La musique de Sinister, comme sur les albums plus récents, renferme une palette sonore plus large. Au death métal old-school se greffent ainsi une bonne grosse dose de thrash (les riffs thrashy entraînants presque mélodiques de "The Grey Massacre", "Altruistic Suicide", "Afterburner" ou "Flesh Of The Servant" sont mémorables!) et une touche épique qui rend les titres diversifiés et prenants. Rythmiques thrash, blasts brutaux, mid-tempos headbanguants, breaks lents et plus calmes évitent ainsi toute linéarité, pour des morceaux de 5/6 minutes en moyenne (près de 8 minutes pour un "Flesh Of The Servant" final grandiose!) jamais ennuyants ni redondants.

Là-dessus, d'autres surprises se rajoutent. Les morceaux sont parsemés de très bons soli, souvent assez chaotiques, mais quand ils se révèlent plus construits, dégagent une note de mélancolie bienvenue (également présente dans certains riffs et breaks) qui aèrent et subliment les compos. Sinister se veut brutal mais n'oublie pas les mélodies, qui placées au bon endroit font toujours mouche. On a également la très bonne surprise de trouver des sonorités orientales sur "Altruistic Suicide", "Afterburner" et surtout "Flesh Of The Servant".

Beaucoup n'y croyaient pas et pourtant ils l'ont fait. Avec l'un des meilleurs albums death de 2006, Sinister a bien fait de revenir. Riffs de haute qualité, production béton, brutalité non dénuée de mélodie, quelques plans aventureux, voilà ce qu'on peut retrouver sur cet Afterburner indispensable. Sinister, c'est que du bonheur!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

Niktareum citer
Niktareum
17/06/2006 10:17
Je viens de l'acheter j'espère que je ne serai aps déçu paske moi pour Sinister je me suis arrêté a "Diabolical summoning" et "Cross the styx"! m/
Scum citer
Scum
04/04/2006 16:20
Un des meilleurs morceaux tu dis, ils sont hollandais,...
Va falloir que je jette une oreille là-dessus.
Keyser citer
Keyser
04/04/2006 15:33
note: 8.5/10
Rha merci Scum, surtout que c'est un des meilleurs morceaux Clin d'oeil
Scum citer
Scum
04/04/2006 11:05
Ajout d'un VRAI mp3 Clin d'oeil
Keyser citer
Keyser
04/04/2006 10:42
note: 8.5/10
Ah bah ça marche très bien chez moi, désolé...
Ander citer
Ander
03/04/2006 22:50
Pareil, foutu Real Player. Déçu
Alexis citer
Alexis
03/04/2006 22:13
Un peu de salive m'est tombé de la bouche lors de la lecture de la kro... mais ce putain de mp3 ne marche pas !!! Quelle merde !
Keyser citer
Keyser
03/04/2006 11:30
note: 8.5/10
Sortie de la bête le 7 avril!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Sinister
Death Métal
2006 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (5)  8.1/10
Webzines : (21)  7.73/10

plus d'infos sur
Sinister
Sinister
Death Metal - 1988 - Pays-Bas
  

tracklist
01.   The Grey Massacre
02.   Altruistic Suicide
03.   Men Down
04.   Afterburner
05.   Presage Of The Mindless
06.   Into Submission
07.   The Riot Crossfire
08.   Flesh Of The Servant

Durée totale: 45'02

line up
voir aussi
Sinister
Sinister
Syncretism

2017 - Massacre Records
  
Sinister
Sinister
The Carnage Ending

2012 - Massacre Records
  
Sinister
Sinister
The Post-Apocalyptic Servant

2014 - Massacre Records
  
Sinister
Sinister
The Silent Howling

2008 - Massacre Records
  
Sinister
Sinister
Legacy Of Ashes

2010 - Massacre Records
  

Essayez aussi
Morbus Chron
Morbus Chron
Sleepers In The Rift

2011 - Pulverised Records
  
Puteraeon
Puteraeon
The Empires Of Death (EP)

2017 - Autoproduction
  
Hypocrisy
Hypocrisy
Hypocrisy

1999 - Nuclear Blast Records
  
Brimstone In Fire / Pathogen
Brimstone In Fire / Pathogen
All Flesh Fades (Split-CD)

2009 - Brute! Productions
  
The Forsaken
The Forsaken
Beyond Redemption

2012 - Massacre Records
  

Album de l'année
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique
Extremity
Extremely Fucking Dead (EP)
Lire la chronique
Eternal Valley
The Falling Light
Lire la chronique
Tomb Mold
Manor Of Infinite Forms
Lire la chronique