chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
50 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Serpent Obscene - Chaos Reign Supreme

Chronique

Serpent Obscene Chaos Reign Supreme
Avec des membres de Kaamos et Maze Of Torment dans ses rangs, Serpent Obscene pouvait difficilement faire du métalcore. En effet, ces Suédois sont des gens biens et ce Chaos Reign Supreme, 3ème album du combo, rend hommage au death/thrash cru et evil estampillé 80s/90s.

Si vous recherchez le prochain groupe qui changera à jamais la scène métal vous pouvez continuer vos recherches. Serpent Obscene ne va rien révolutionner mais les Scandinaves ne sont pas là pour ça. Ils sont là pour envoyer la purée, cette bonne vieille purée faite dans les vieux pots. Dès la touche lecture enclenchée, on se retrouve à l'époque où thrash, death et black étaient interchangeables. Les vieux Kreator, Possessed et toute la clique ne sont jamais bien loin. Ca joue vite, c'est violent, c'est sale et ça sent la spontanéité. Un vrai rafraîchissement en ces temps de superproductions sans âme, croyez-moi! En plus, si le son reste crade et bruitiste, il possède également une puissance qui ne le rend pas suranné. Et puis si vous avez du mal avec le vieux death/thrash, sachez que ça blaste pas mal, et que quand ça blaste, ça ne fait pas semblant (cf. la démentielle "Crescendo Of Violence" entre autres)! La voix de possédé est excellente elle aussi et me rappelle Petrozza par certains côtés.

Alors oui, Chaos Reign Supreme est un titre clichesque, de même pour la pochette (perso, je l'adore). Ok, le chanteur s'appelle Erik Tormentor et le bassiste Jonny Putrid. Appeller ses morceaux "Necro Angel", "Death Obsessed", "Confessor" ou "Execution" ça fait ringard, c'est pas faux. C'est vrai aussi que ça peut être répétitif malgré quelques courts passages plus lents. Mais putain, qu'est-ce que c'est bon nom d'un foutre! Le genre de trucs qui te fout la pêche pour la journée! Je préfère 100 fois ces groupes passéistes qui se branlent de la mode mais d'où ressort une vraie passion à tous ces clones de trends opportunistes et pathétiques. Ca, c'est l'esprit métal!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Ander citer
Ander
09/05/2006 21:31
Les extrais augure d' un bon album de death/thrash old-school assez classieux.
Keyser citer
Keyser
09/05/2006 11:14
note: 7.5/10
Des extraits de tous les morceaux ici. Déjà sorti sinon!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Serpent Obscene
Death/Thrash old-school
2006 - Black Lodge Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines : (12)  6.99/10

plus d'infos sur
Serpent Obscene
Serpent Obscene
Death/Thrash old-school - Suède
  

tracklist
01.   Jackal Incarnate
02.   Necro Angel
03.   Crescendo Of Violence
04.   Death Obsessed
05.   Sinister Faces
06.   Confessor
07.   Evil Ascends
08.   Dawn Of Suffer
09.   Execution
10.   Carnal Contortion

Durée totale: 34'

line up
Blood Incantation / Spectral Voice
Blood Incantation / Spectra...
Lire la chronique
Seher
Nachzehrer
Lire la chronique
SubRosa
For This We Fought the Batt...
Lire la chronique
Gorguts
The Erosion Of Sanity
Lire la chronique
Hellbringer
Awakened from the Abyss
Lire la chronique
Nuke
Nuke
Lire la chronique
Motörhead
Overkill
Lire la chronique
Cepheide
Respire (EP)
Lire la chronique
Imperium Dekadenz
Dis Manibvs
Lire la chronique
Paradise Lost
The Plague Within
Lire la chronique
Diabolical
Umbra (EP)
Lire la chronique
Dystopia
Human = Garbage (Compil.)
Lire la chronique
Iron Maiden
Iron Maiden
Lire la chronique
Soilwork
Death Resonance (Compil.)
Lire la chronique
Eldamar
The Force of the Ancient Land
Lire la chronique
Inquisition
Bloodshed Across the Empyre...
Lire la chronique
Temtris
Enter the Asylum
Lire la chronique
Hell Militia pour leur passage au Fall Of Summer
Lire l'interview
Auriga
VII - Dimensions of Asymmetry
Lire la chronique
Harm
October Fire
Lire la chronique
Abigail
The Final Damnation
Lire la chronique
Cauchemar
Chapelle ardente
Lire la chronique
Myrkur
Mausoleum (Live)
Lire la chronique
Falaise
As Time Goes By (Rééd.)
Lire la chronique
Dystopia
The Aftermath (Compil.)
Lire la chronique
Vader
Iron Times (EP)
Lire la chronique
Sol Sistere
Unfading Incorporeal Vacuum
Lire la chronique
Fyrnask
Fórn
Lire la chronique
Sad
Utter Nihil Worship
Lire la chronique
Ghoulgotha
To Starve The Cross
Lire la chronique