chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
47 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Serpent Obscene - Chaos Reign Supreme

Chronique

Serpent Obscene Chaos Reign Supreme
Avec des membres de Kaamos et Maze Of Torment dans ses rangs, Serpent Obscene pouvait difficilement faire du métalcore. En effet, ces Suédois sont des gens biens et ce Chaos Reign Supreme, 3ème album du combo, rend hommage au death/thrash cru et evil estampillé 80s/90s.

Si vous recherchez le prochain groupe qui changera à jamais la scène métal vous pouvez continuer vos recherches. Serpent Obscene ne va rien révolutionner mais les Scandinaves ne sont pas là pour ça. Ils sont là pour envoyer la purée, cette bonne vieille purée faite dans les vieux pots. Dès la touche lecture enclenchée, on se retrouve à l'époque où thrash, death et black étaient interchangeables. Les vieux Kreator, Possessed et toute la clique ne sont jamais bien loin. Ca joue vite, c'est violent, c'est sale et ça sent la spontanéité. Un vrai rafraîchissement en ces temps de superproductions sans âme, croyez-moi! En plus, si le son reste crade et bruitiste, il possède également une puissance qui ne le rend pas suranné. Et puis si vous avez du mal avec le vieux death/thrash, sachez que ça blaste pas mal, et que quand ça blaste, ça ne fait pas semblant (cf. la démentielle "Crescendo Of Violence" entre autres)! La voix de possédé est excellente elle aussi et me rappelle Petrozza par certains côtés.

Alors oui, Chaos Reign Supreme est un titre clichesque, de même pour la pochette (perso, je l'adore). Ok, le chanteur s'appelle Erik Tormentor et le bassiste Jonny Putrid. Appeller ses morceaux "Necro Angel", "Death Obsessed", "Confessor" ou "Execution" ça fait ringard, c'est pas faux. C'est vrai aussi que ça peut être répétitif malgré quelques courts passages plus lents. Mais putain, qu'est-ce que c'est bon nom d'un foutre! Le genre de trucs qui te fout la pêche pour la journée! Je préfère 100 fois ces groupes passéistes qui se branlent de la mode mais d'où ressort une vraie passion à tous ces clones de trends opportunistes et pathétiques. Ca, c'est l'esprit métal!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Ander citer
Ander
09/05/2006 21:31
Les extrais augure d' un bon album de death/thrash old-school assez classieux.
Keyser citer
Keyser
09/05/2006 11:14
note: 7.5/10
Des extraits de tous les morceaux ici. Déjà sorti sinon!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Serpent Obscene
Death/Thrash old-school
2006 - Black Lodge Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines : (12)  6.86/10

plus d'infos sur
Serpent Obscene
Serpent Obscene
Death/Thrash old-school - Suède
  

tracklist
01.   Jackal Incarnate
02.   Necro Angel
03.   Crescendo Of Violence
04.   Death Obsessed
05.   Sinister Faces
06.   Confessor
07.   Evil Ascends
08.   Dawn Of Suffer
09.   Execution
10.   Carnal Contortion

Durée totale: 34'

line up
Moon
Render of the Veils
Lire la chronique
Blaze Of Perdition
Near Death Revelations
Lire la chronique
State Faults
Desolate Peaks
Lire la chronique
Conqueror
War Cult Supremacy
Lire la chronique
Kataklysm
Of Ghosts And Gods
Lire la chronique
One Life Crew
Crime Ridden Society
Lire la chronique
Adversarial
Death, Endless Nothing And ...
Lire la chronique
Parce qu'on a tous été ados
Jouer au blindtest
Loudblast
Sublime Dementia
Lire la chronique
Motocultor Festival 2015
Lire le dossier
Uncle Acid And The Deadbeats
The Night Creeper
Lire la chronique
Interment
Where Death Will Increase 1...
Lire la chronique
Aetherius Obscuritas
MMXV
Lire la chronique
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit
Unstille
Lire la chronique
Soilwork - The Ride Majestic
Lire le dossier
Lugubrum / Urfaust
Het Aalschuim der Natie (Sp...
Lire la chronique
Venefixion
Defixio (Démo)
Lire la chronique
Ulcerate
Everything is Fire
Lire la chronique
Pure
Art of Loosing One's Own Life
Lire la chronique
Metal Méan 2015
(DOLCH) + Drowned + Grand M...
Lire le live report
Suis La Lune
Distance / Closure (EP)
Lire la chronique
New Noise Festival 10
Birds In Row + Earthship + ...
Lire le live report
Crown
Natron
Lire la chronique
Leprous
The Congregation
Lire la chronique
Various Artists
A Treasure to Find (Tribute...
Lire la chronique
Vardan
Between the Fog and Shadows
Lire la chronique
Birds In Row
You, Me & the Violence
Lire la chronique
Weird Fate
Cycle of Naught
Lire la chronique
Mercyless
Abject Offerings
Lire la chronique