chargement...

haut de page
17 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Clone Inc. - Clone Inc.

Chronique

Clone Inc. Clone Inc.
Nantes c’est bien. Il y a le tramway, ma sœur, mon beauf et mon petit neveu, mon cousin, et puis il y a aussi Clone inc.. Formé en 2000 et composé alors de 7 membres, le groupe sort en 2004 son premier album « XY » qui recevra un accueil plus que satisfaisant étant donné que cette autoproduction s’est quand même écoulée à plus de 2000 exemplaires ! Et on peut dire que tout cela était plutôt mérité au regard de la qualité du-dit album : un néo métal teinté de hardcore et de dub assez bien foutu (si tant est que l’on soit un peu ouvert d’esprit) et servi par un son irréprochable digne de certaines grosses productions françaises. Clone inc. parvient alors, malgré un côté néo somme toute assez banal, à se forger une personnalité.

Deux ans se sont donc écoulés entre « XY » et ce nouvel album éponyme (2006-2004=2, c’est bien ça…) et comme pour chacun d’entre nous, le temps a un peu égratigné nos nantais : et hop ! Le DJ dehors ! Et vlan ! Un gratteux out ! Deux défections, je connais des groupes qui ont splitté pour moins que ça. Mais Clone inc. n’est pas du genre à se laisser abattre aussi facilement (vous me direz, quand on est 7 à la base ça aide). Et je n’ai qu’une chose à dire : tant mieux ! Car ce nouvel album est tout bonnement excellent !

Premier constat : le son est une fois de plus énorme ! Rien à redire. Les guitares sont bien lourdes, grasses et crachent leurs riffs avec virulence, la batterie claque comme il faut, la basse est discrète mais présente, et les deux chanteurs se déchaînent comme deux chiens enragés, le tout dans un mix parfait. Ca commençait déjà bien. Deuxième constat (et pas des moindres) : nos 5 nantais ont décidé de sévèrement durcir le ton ! Et bien leur en a pris. Là où « XY » laissait une petite place aux influences dub dans quasiment chaque chanson, ici ces influences se réduisent à quelques breaks ou intros sur deux ou trois titres. Et comme si ce n’était pas suffisant, nos lascars ont choisi de s’éloigner de leurs racines néo pour se rapprocher un peu plus d’un hardcore bien lourd, que l’on voyait déjà pointer son nez sur le précédent album. Sur ce nouvel opus les riffs sont ainsi nettement moins monocordes et basiques, et se veulent plus agressifs et tranchants (« Kamikaze », « Les pilules de la joie », « Folie ! ») ; même si on retrouve encore quelques éléments néo : certains riffs (« oo :oo ») et le chant parfois rappé (« Il y a de quoi », « Le laboratoire »). Paradoxalement, la musique du groupe paraît ici plus simple et directe, avec moins de fioritures, et au final plus mature. En vrac à l’écoute de « Clone inc. » on pense à Tripod (nouvelle mouture), Mass Hysteria (l’ancienne ici…), Hatebreed parfois… Le groupe a choisi une voie plus dure, et on ne peut que les en féliciter.

Au niveau des paroles, on est dans un discours que certains trouveront plutôt sensé et sage, voire même citoyen (« Préparez-vous »), d’autres le percevront comme démago ou futile. Je laisse à chacun le soin de choisir son camp.

Au final, je ne sais pas si la perte du DJ et d’un guitariste est en partie responsable du léger virage pris par Clone inc., quoiqu’il en soit force est de constater que le résultat est très réussi. J’avais déjà eu la chance de les voir sur scène il y a quelques années (avec Noxious Enjoyment et Downset) et j’en gardais un assez bon souvenir, mais avec ces nouvelles compos je pense que le résultat scénique devrait être à l’image de ce nouvel album : percutant !
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

1 COMMENTAIRE(S)

citer
Nikta (invité)
10/05/2006 13:41
Morceaux écoutables sur leur myspace: http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendid=51075390
et sur leur site: http://cloneinc.infoconcert.free.fr/


AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Clone Inc.
Hardcore - néo métal
2006 - Fairplay
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines : (3)  6.83/10

plus d'infos sur

écoutez
vidéos
Refaire le monde
Refaire le monde
Clone Inc.

Extrait de "Clone Inc."
  

tracklist
01.  Refaire le monde
02.  Il y a de quoi
03.  Préparez-vous
04.  Kamikaze
05.  Le laboratoire
06.  Les pilules de la Joie
07.  Folie !
08.  00 :00 (double zéro)
09.  La vérité est ailleurs
10.  Quelque chose d’humain quelque chose de sale

Durée totale: 30'04

achetez sur
thrashothèque
voir aussi
Clone Inc.
Clone Inc.
XY

2004 - Tsunami / Night and Day
  

Essayez aussi
Nothingness
Nothingness
No Happy Ending

2012 - Autoproduction
  
Fuck The Facts
Fuck The Facts
Stigmata High-Five

2006 - Relapse Records
  
Kindred
Kindred
File 01

1996 - Goodlife Recordings
  
Plebeian Grandstand
Plebeian Grandstand
How Hate Is Hard To Define

2010 - Basement Apes Records / Throatruiner Records
  
All Pigs Must Die
All Pigs Must Die
All Pigs Must Die (EP)

2010 - Nonbeliever
  

chronique Chronique
Wormreich
Wormcult Revelations (EP)
report Live report
Enthroned + Mortuary Drape + Archgoat + Lvcifyre + Bestial Raids + Possession
chronique Chronique
Obscure Sphinx
Void Mother
chronique Chronique
Amestigon
Sun Of All Suns
chronique Chronique
A Very Old Ghost Behind The Farm
La Came Crude
chronique Chronique
Menace
Impact Velocity
chronique Chronique
Cynic
Kindly Bent To Free Us
chronique Chronique
Mysticum
In The Streams of Inferno
chronique Chronique
Erebus Enthroned
Temple Under Hell
chronique Chronique
Luror
The Iron Hand of Blackest Terror
chronique Chronique
Lifelover
Dekadens (EP)
chronique Chronique
Darkspace
Dark Space II
chronique Chronique
Ormgård
Ormblot
chronique Chronique
Gravehill
Death Curse
chronique Chronique
Aborym
Dirty Remix (Compil.)
chronique Chronique
Seven Sisters of Sleep
Seven Sisters of Sleep (EP)
chronique Chronique
Sarke
Aruagint
chronique Chronique
Terra Tenebrosa / The Old Wind
The Disfigurement Bowl / Serpent Me (Split 7")
chronique Chronique
Castevet
Summer Fences
chronique Chronique
Om
Pilgrimage
chronique Chronique
Sacrilege
Behind The Realms Of Madness
chronique Chronique
Merkabah
Moloch
chronique Chronique
Blut Aus Nord
Debemur MoRTi (EP)
chronique Chronique
Bestia Arcana
To Anabainon Ek Tes Abyssu
chronique Chronique
Mass Infection
For I Am Genocide
chronique Chronique
Abraham
The Serpent, the Prophet & the Whore
chronique Chronique
Rauhnåcht
Urzeitgeist
chronique Chronique
Vanhelga
Längtan
chronique Chronique
Cultes Des Ghoules
Henbane
chronique Chronique
Behemoth
The Satanist