chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
45 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Clone Inc. - Clone Inc.

Chronique

Clone Inc. Clone Inc.
Nantes c’est bien. Il y a le tramway, ma sœur, mon beauf et mon petit neveu, mon cousin, et puis il y a aussi Clone inc.. Formé en 2000 et composé alors de 7 membres, le groupe sort en 2004 son premier album « XY » qui recevra un accueil plus que satisfaisant étant donné que cette autoproduction s’est quand même écoulée à plus de 2000 exemplaires ! Et on peut dire que tout cela était plutôt mérité au regard de la qualité du-dit album : un néo métal teinté de hardcore et de dub assez bien foutu (si tant est que l’on soit un peu ouvert d’esprit) et servi par un son irréprochable digne de certaines grosses productions françaises. Clone inc. parvient alors, malgré un côté néo somme toute assez banal, à se forger une personnalité.

Deux ans se sont donc écoulés entre « XY » et ce nouvel album éponyme (2006-2004=2, c’est bien ça…) et comme pour chacun d’entre nous, le temps a un peu égratigné nos nantais : et hop ! Le DJ dehors ! Et vlan ! Un gratteux out ! Deux défections, je connais des groupes qui ont splitté pour moins que ça. Mais Clone inc. n’est pas du genre à se laisser abattre aussi facilement (vous me direz, quand on est 7 à la base ça aide). Et je n’ai qu’une chose à dire : tant mieux ! Car ce nouvel album est tout bonnement excellent !

Premier constat : le son est une fois de plus énorme ! Rien à redire. Les guitares sont bien lourdes, grasses et crachent leurs riffs avec virulence, la batterie claque comme il faut, la basse est discrète mais présente, et les deux chanteurs se déchaînent comme deux chiens enragés, le tout dans un mix parfait. Ca commençait déjà bien. Deuxième constat (et pas des moindres) : nos 5 nantais ont décidé de sévèrement durcir le ton ! Et bien leur en a pris. Là où « XY » laissait une petite place aux influences dub dans quasiment chaque chanson, ici ces influences se réduisent à quelques breaks ou intros sur deux ou trois titres. Et comme si ce n’était pas suffisant, nos lascars ont choisi de s’éloigner de leurs racines néo pour se rapprocher un peu plus d’un hardcore bien lourd, que l’on voyait déjà pointer son nez sur le précédent album. Sur ce nouvel opus les riffs sont ainsi nettement moins monocordes et basiques, et se veulent plus agressifs et tranchants (« Kamikaze », « Les pilules de la joie », « Folie ! ») ; même si on retrouve encore quelques éléments néo : certains riffs (« oo :oo ») et le chant parfois rappé (« Il y a de quoi », « Le laboratoire »). Paradoxalement, la musique du groupe paraît ici plus simple et directe, avec moins de fioritures, et au final plus mature. En vrac à l’écoute de « Clone inc. » on pense à Tripod (nouvelle mouture), Mass Hysteria (l’ancienne ici…), Hatebreed parfois… Le groupe a choisi une voie plus dure, et on ne peut que les en féliciter.

Au niveau des paroles, on est dans un discours que certains trouveront plutôt sensé et sage, voire même citoyen (« Préparez-vous »), d’autres le percevront comme démago ou futile. Je laisse à chacun le soin de choisir son camp.

Au final, je ne sais pas si la perte du DJ et d’un guitariste est en partie responsable du léger virage pris par Clone inc., quoiqu’il en soit force est de constater que le résultat est très réussi. J’avais déjà eu la chance de les voir sur scène il y a quelques années (avec Noxious Enjoyment et Downset) et j’en gardais un assez bon souvenir, mais avec ces nouvelles compos je pense que le résultat scénique devrait être à l’image de ce nouvel album : percutant !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

citer
Nikta (invité)
10/05/2006 13:41
Morceaux écoutables sur leur myspace: http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendid=51075390
et sur leur site: http://cloneinc.infoconcert.free.fr/


AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Clone Inc.
Hardcore - néo métal
2006 - Fairplay
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines : (4)  7/10

plus d'infos sur
Clone Inc.
Clone Inc.
Hardcore - néo métal - France
  

vidéos
Refaire le monde
Refaire le monde
Clone Inc.

Extrait de "Clone Inc."
  

tracklist
01.  Refaire le monde
02.  Il y a de quoi
03.  Préparez-vous
04.  Kamikaze
05.  Le laboratoire
06.  Les pilules de la Joie
07.  Folie !
08.  00 :00 (double zéro)
09.  La vérité est ailleurs
10.  Quelque chose d’humain quelque chose de sale

Durée totale: 30'04

voir aussi
Clone Inc.
Clone Inc.
XY

2004 - Tsunami / Night and Day
  

Essayez aussi
The Phantom Carriage
The Phantom Carriage
Falls

2013 - Throatruiner Records / Theatre Records / Braincrushing Records
  
Fides Inversa
Fides Inversa
Mysterium Tremendum et Fascinans

2014 - World Terror Committee
  
Pizza Tramp
Pizza Tramp
Blowing Chunks

2016 - Autoproduction
  
Beecher
Beecher
Breaking the Fourth Wall

2005 - Earache Records
  
Crowpath
Crowpath
Son Of Sulphur

2006 - Earache Records
  

Blaze Of Perdition
Conscious Darkness
Lire la chronique
Stahlsarg
Mechanisms Of Misanthropy
Lire la chronique
Hell Militia + Watain
Lire le live report
Moenen Of Xezbeth
Dawn of Morbid Sorcery (Démo)
Lire la chronique
Inquisition + Septicflesh
Lire le live report
Iperyt
The Patchwork Gehinnom
Lire la chronique
Alder Glade
Spine of the World
Lire la chronique
Eraserhead
Holdout (EP)
Lire la chronique
Sheidim
Infamata (EP)
Lire la chronique
Greytomb
Monumental Microcosm (EP)
Lire la chronique
Cenotaph
Perverse Dehumanized Dysfun...
Lire la chronique
In Vain
Currents
Lire la chronique
Caronte
Yoni
Lire la chronique
Vargrav
Netherstorm
Lire la chronique
Assorted Heap
Mindwaves
Lire la chronique
Throane
Plus Une Main A Mordre
Lire la chronique
If I Could Kill Myself
Ballad of the Broken
Lire la chronique
War Possession
Doomed To Chaos
Lire la chronique
Solar Demise
Archaic War
Lire la chronique
Kartikeya
Samudra
Lire la chronique
Hyrgal
Serpentine
Lire la chronique
Exhumed
Death Revenge
Lire la chronique
T.O.M.B
Fury Nocturnus
Lire la chronique
Puteraeon
The Empires Of Death (EP)
Lire la chronique
Looking For An Answer
Dios Carne
Lire la chronique
Godflesh
Post Self
Lire la chronique
Weregoat
Pestilential Rites Of Infer...
Lire la chronique
Shining
X - Varg utan flock
Lire la chronique
Septicflesh
Codex Omega
Lire la chronique
Black Sabbath
Never Say Die
Lire la chronique