chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
53 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Beneath The Massacre - Evidence Of Inequity

Chronique

Beneath The Massacre Evidence Of Inequity (EP)
Comme le rappelait Chris dans sa chronique d’Atheretic, ça fait déjà un petit moment que nos chers confrères francophones canadiens semblent prendre un malin plaisir à nous montrer à quel point le death technique est chez eux comme une seconde nature, et qu’en cette matière les autres ne se contenteront toujours que de la deuxième place. Et comme si les Cryptopsy, Augury, Despised Icon & cie ne suffisaient pas, voici que Galy Records (encore eux !) nous ont dégotté la nouvelle tuerie du genre, j’ai nommé Beneath The Massacre. Heureusement, nous on pourra au moins toujours continuer à se moquer de leur accent ridicule !

Malgré leur jeune âge et leur peu d’expérience (moins d’un an d’existence lors de l’enregistrement de cet EP), nos quatre bûcherons canadiens n’ont à rougir devant aucun autre groupe de death technique tant le niveau atteint ici laisse pantois. Beneath The Massacre joue très vite et très bien, et tappe dans le mille.

Dès les 20 premières secondes de « Comforting prejudice » on se rend compte de l’ampleur de la claque, que dis-je, de l’uppercut que l’on s’apprête à se ramasser en pleine poire : riff ultra technique à en faire tomber dans les pommes votre prof de guitare, gros blast, ralentissement appuyé par une double omniprésente et puis soudain ce gravity blast qui déboîte comme un tir de kalashnikov à une vitesse totalement inhumaine ! De la pure folie !
Mais attention ! Toi qui exècres Necrophagist, toi qui craches sur ces groupes sans âme uniquement mûs par l’obsession de l’exploit technique, ce que tu qualifies de « branlette de manche » tout en secouant la tête avec dédain, oui toi jeune fou, rassieds-toi immédiatement et jète une oreille (pas trop loin quand même) sur ce « Evidence of inequity ». Car là où certains groupes se perdent dans une surenchère de technicité à outrance, il est vrai parfois plus saoûlante qu’autre chose, B.T.M. réussit à donner une âme à sa musique. A quoi est-ce dû ? Peut-être aux nombreuses mélodies dont les riffs sont bourrés, à la basse se permettant quelques envolées solistes (à l’instar récemment d’un Atheretic) ou à ce batteur (certainement un hybride clôné à partir de cellules de Flo Mounier et de pieuvre extra-terrestre) qui nous assène sans aucune pitié des plans hallucinants enchaînant blast-gravity-break-reblast-etc avec une aisance déconcertante. Pour autant, même si nos canadiens sont capables de pondre des passages d’une technicité et d’une vélocité qu’il m’a rarement été donné d’entendre, ils s’amusent également à jouer la carte du contraste avec des mosh parts ultra lourdes et environ 120 fois plus lentes que le reste du morceau (celle de « Nevermore » étant la plus remarquable, également dans « Profitable killcount »). Tout ici semble poussé à l’extrême (à part la voix, par ailleurs assez proche de celle du frontman de Necrophagist) avec une maîtrise vraiment bluffante ! A noter qu’au niveau des lyrics, il n’est ici nullement question de dissection ou autres viols collectifs, le ton étant plutôt à un discours presque politique (d’ailleurs un de leurs guitaristes, Christian Pepin, a quitté le groupe après l’enregistrement pour s’y consacrer) sur la condition humaine en ces temps obscurs.

Après une première écoute, on peut se demander (tout en récupérant ses esprits) combien de temps sera nécessaire pour assimiler ces simples 5 titres…et bien curieusement, et malgré le niveau de complexité atteint, le grand plus de B.T.M. est de finalement réussir à rendre quelque chose de certes très extrême mais à la fois cohérent et compréhensible. N’ayez donc aucune crainte et jetez-vous sur cette petite bombe !

Grâce à cet EP produit et mixé par Yannick Saint Armand (Despised Icon, Ion Dissonance) et masterisé par Alan Douches, B.T.M. a fait une entrée plus que remarquée sur la scène death technique, et on sait désormais que le groupe entrera en studio au mois de juin prochain pour nous concocter un vrai album ! Et quand je vois combien de lignes j’ai griffonnées pour seulement 5 chansons…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

15 COMMENTAIRE(S)

Ander citer
Ander
22/11/2008 11:44
note: 4/5
Très bon cet EP, ça manque certes de personnalité (un mix entre Origin et Despised Icon en bref) et je trouve le son un peu trop sec, mais ça déboite des culs!
cglaume citer
cglaume
10/03/2007 00:59
note: 4.5/5
C'est de nouveau le grand amour avec le brutal death technique pour moi depuis cet album ! Sourire
citer
Ilhan (invité)
22/08/2006 11:23
Excellent ! Une bombe! Un poil plus efficace et moins accès technique et ça deviendrait parfait dans le style
citer
Lmkt
21/05/2006 13:45
putain, cet EP est une vraie bombe. ENORME !
Niktareum citer
Niktareum
20/05/2006 18:27
note: 4.5/5
Holy a écrit :
Nan t'inquiète je me suis roulé sur le parquet. J'adore les blagues xénophobes dites avec autant de conviction dans le ton. ^^

Oouuuuh je suis un méchant xénophobe!! j'ai dit que les canadiens avaient un accent ridicule... :affligé et mort de rire:

T'es sûr que tu veux pas m'intenter un procès pour ça?... ^^
Holy citer
Holy
20/05/2006 17:37
"Heureusement qu'ils ont de l'humour... Roll Eyes"

lol

Nan t'inquiète je me suis roulé sur le parquet. J'adore les blagues xénophobes dites avec autant de conviction dans le ton. ^^
Scum citer
Scum
20/05/2006 14:42
J'ai écouté le morceau sur leur MySpace et j'ai l'impression de jouer à la super nintendo. Mis à part les passages là, ils sont forts ces canadiens.
Alexis citer
Alexis
20/05/2006 13:59
L'un des seuls trucs que tu m'as fait découvrir Niktareum (pas que tu es une culture de merde, mais entre les gruiks, le black et le rock des 80', on a des goûts différentes parfois Moqueur ), mais PUTAIN quel groupe !!
Chris citer
Chris
19/05/2006 20:30
j'adore ce EP et je porte de gros espoirs sur leur premier album à venir!

gros son, gros chant bien boeuf, technicité certaine, moi j'adore...
Niktareum citer
Niktareum
19/05/2006 20:24
note: 4.5/5
Krow a écrit : Et puis bon, c'est un peu oser de dire que le death technique, c'est de la musique.


Moqueurrovocation:

Toi retourne écouter le dernier Korn!! Double fuck
Krow citer
Krow
19/05/2006 20:22
Et puis bon, c'est un peu oser de dire que le death technique, c'est de la musique.


Moqueurrovocation:
Niktareum citer
Niktareum
19/05/2006 20:18
note: 4.5/5
Holy a écrit : "nous on pourra au moins toujours continuer à se moquer de leur accent ridicule !"

C'est bien la chose la plus gratifiante à faire à défaut de savoir faire de la musique.

Heureusement qu'ils ont de l'humour... Roll Eyes
Holy citer
Holy
19/05/2006 20:12
"nous on pourra au moins toujours continuer à se moquer de leur accent ridicule !"

C'est bien la chose la plus gratifiante à faire à défaut de savoir faire de la musique.
Keyser citer
Keyser
19/05/2006 11:18
Ouais, ce groupe est carrément hallucinant de technicité, sans être indigeste, c'est remarquable!
Niktareum citer
Niktareum
19/05/2006 0:46
note: 4.5/5
Du son sur myspace: http://www.myspace.com/btm

m/

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Beneath The Massacre
Brutal death technique
2005 - Galy Records
notes
Chroniqueur : 4.5/5
Lecteurs : (14)  4.36/5
Webzines : (11)  3.89/5

plus d'infos sur
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Brutal Death technique moderne - 2004 - Canada
  

tracklist
01.   Comforting Prejudice
02.   Profitable Killcount
03.   Totalitarian Hypnosis
04.   Regurgitated Lullaby for the Borndead
05.   Nevermore

Durée totale: 17'03

line up
voir aussi
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Incongruous

2012 - Prosthetic Records
  
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Dystopia

2008 - Prosthetic Records
  
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Marée Noire (EP)

2010 - Prosthetic Records
  
Beneath The Massacre
Beneath The Massacre
Mechanics Of Dysfunction

2007 - Prosthetic Records
  

Essayez aussi
Odious Mortem
Odious Mortem
Cryptic Implosion

2007 - Willowtip Records
  
Augury
Augury
Fragmentary Evidence

2009 - Nuclear Blast Records
  
Posthumous Blasphemer
Posthumous Blasphemer
Exhumation Of Sacred Impunity

2014 - Coyote Records
  
Ontogeny
Ontogeny
Pillars Of Perversion

2007 - Autoproduction
  
Lecherous Nocturne
Lecherous Nocturne
The Age Of Miracles Has Passed

2008 - Unique Leader Records
  

Wallachia
Monumental Heresy
Lire la chronique
The Grotesquery
The Lupine Anathema
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Ustalost - The Spoor of Vipers
Lire le podcast
Ascension
Under Ether
Lire la chronique
Grimoire
A la lumière des cendres (R...
Lire la chronique
Tomb Mold
The Bottomless Perdition / ...
Lire la chronique
Balmog
Vacuum
Lire la chronique
Imindain
The Enemy of Fetters and th...
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
They Live | We Sleep
Self Harm (EP)
Lire la chronique
Mastodon
Emperor of Sand
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Borgne
[∞]
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast
Demonomancy
Poisoned Atonement
Lire la chronique
Visigoth
Conqueror's Oath
Lire la chronique
Skeletal Remains
Devouring Mortality
Lire la chronique
His Hero Is Gone
Monuments to Thieves
Lire la chronique
Ulsect
Ulsect
Lire la chronique
Antagonism
Thrashocalypse (EP)
Lire la chronique
Napalm Death
Mass Appeal Madness (EP)
Lire la chronique
Veiled
Black Celestial Orbs
Lire la chronique
Disembowel
Plagues And Ancient Rites
Lire la chronique
Black Witchery
Evil Shall Prevail (Compil.)
Lire la chronique
Napalm Death
Mentally Murdered (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL Suisse ! (C'est une blague?)
Lire le podcast
Puteraeon
The Dunwich Damnation (EP)
Lire la chronique
Nocturnal Pestilence
Fire & Shade
Lire la chronique
Abigor / Nightbringer / Thy Darkened Shade / Mortuus
Abigor/Nightbringer/Thy Dar...
Lire la chronique
Target
Mission Executed
Lire la chronique