chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
41 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Tagada Jones - Le Feu Aux Poudres

Chronique

Tagada Jones Le Feu Aux Poudres
Trois ans après « L’envers du décor » (qui s’est quand même vendu à plus de 11000 exemplaires) voici donc le nouvel album des engagés-enragés de Tagada Jones.

Evidemment, pas de changement majeur à l’horizon, ce n’est pas l’habitude du style. Malgré tout il serait bien sûr totalement faux de dire que ce « Le feu aux poudres » est un « L’envers du décor » bis, tout comme ce dernier n’était pas un « Manipulé » bis et marquait même une certaine évolution quelque peu plus mélodique. Cette nouvelle galette continue donc dans cette voie avec un certain retour à un côté plus punk-rock et des mélodies plus nombreuses qu’auparavant (et parfois excellentes, je pense par exemple à « Monsieur », idéal pour chanter sous la douche, « Cargo » ou « Combien de temps encore ? »).Et pour les accompagner, Niko fait varier sa voix un peu plus qu’à l’accoutumée, et se laisse plus souvent aller à pousser la chansonnette. Malgré tout il reste toujours un bon nombre de riffs bien incisifs et saccadés, accompagnés de quelques samples, bref Tagada Jones fait toujours du Tagada Jones, pas de doute là dessus !

Question paroles, là encore, pas de changement. Tagada Jones est toujours un groupe aussi engagé. Et pour faire simple disons que tout le monde en prend un peu pour son grade ici, à travers les thèmes chers au groupe : écologie, anti-capitalisme, fanatisme religieux, racisme etc… Et comme je le dis souvent : citoyen ou démago à vous de voir. Personnellement j’opte pour la première solution car rien qu’à lire les paroles de « Cargo » ou « Combien de temps encore ? » je ne peux qu’être d’accord avec eux. Mais je suis un hippie c’est normal ;-).

Abordons maintenant un point délicat et souvent source de gros dégâts : les remix.
Eh bien pour une fois, ici, de bien bonnes surprises ! Bon le premier n’est pas un remix mais une collaboration avec La Phaze sur « Ensemble » pour un titre aux sonorités drum n’ bass que je trouve vraiment excellent (mais j’aime la dn’b donc ça aide). Deuxième titre (et premier remix) « Le drapeau » par Shane Cough, groupe que je ne connais que de nom, un remix disons techno pour faire très général, moins bon que le précédent mais assez réussi quand même. Troisième remix « A qui la faute ? » par Bionik Dread, un peu dans le même esprit que le précédent. Enfin Guizmo de Tryo reprend « Combien de temps encore ? » pour une version reggae, assez sympa, et où l’on remarque à quel point les paroles collent bien au bonhomme.

Au final donc un album plutôt bon, dans la droite lignée de « L’envers du décor », moins violent qu’un « Manipulé », plus punk-rock mélodique dans l’âme, Tagada Jones continue son petit bonhomme de chemin. Alors bonne route et à la prochaine !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Frantik citer
Frantik
10/09/2008 13:07
note: 8/10
Très bon album bien péchu. M'éclate bien moi.
Chris citer
Chris
19/08/2006 19:25
j'aime bien "Cargo", ça me fait un peu penser à Lofo par certains aspects...en tout cas c mieux que le souvenir que j'avais de l'album d'avant.
Niktareum citer
Niktareum
16/08/2006 23:56
note: 6.5/10
J'ai aligné ma note sur celle que Chris avait mise à "L'envers du décor".

Déjà dans les bacs.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Tagada Jones
Punk-Hardcore électro mélodique
2006 - Enragé Production
notes
Chroniqueur : 6.5/10
Lecteurs : (3)  6.5/10
Webzines : (8)  7.24/10

plus d'infos sur
Tagada Jones
Tagada Jones
Punk Hardcore Mélodique - France
  

tracklist
01.   Cargo
02.   Thérapie
03.   La relève
04.   Combien de temps encore?
05.   Cauchemar
06.   Monsieur
07.   Pavilllon noir
08.   Soleil de feu
09.   Kamikaze
10.   Le drapeau
11.   Epidémie
12.   Le feu aux poudres

voir aussi
Tagada Jones
Tagada Jones
Les Compteurs A Zéro

2008 - Enragé Production
  
Tagada Jones
Tagada Jones
L'envers du décor

2003 - Enragé Production
  

Ragnard Rock 2016
Forteresse + Graveland + He...
Lire le live report
Satyricon
Nemesis Divina
Lire la chronique
Wederganger
Halfvergaan Ontwaakt
Lire la chronique
Cobalt
Slow Forever
Lire la chronique
Baptism
V: The Devil's Fire
Lire la chronique
Profanatica
The Curling Flame of Blasphemy
Lire la chronique
Centinex
Doomsday Rituals
Lire la chronique
Starofash
Skógr
Lire la chronique
Hunok
Megrendíthetetlenség
Lire la chronique
Lacuna Coil
Delirium
Lire la chronique
Primalfrost
Prosperous Visions
Lire la chronique
Dark Funeral
Where Shadows Forever Reign
Lire la chronique
De Karl Sanders à Mark Greenway
Jouer à The Small Metal World Experiment
Karcavul
Intersaône
Lire la chronique
Vanhelgd
Temple Of Phobos
Lire la chronique
Mizery
Absolute Light
Lire la chronique
Au revoir Monsieur le chroniqueur ! La mort de VS Webzine ! Du pipi qui gicle !
Lire le podcast
Fistula
Longing for Infection
Lire la chronique
Hermóðr
The Darkness of December
Lire la chronique
Blut Aus Nord à l'occasion de la sortie de Codex Obscura Nomina
Lire l'interview
Alkerdeel
Lede
Lire la chronique
Sink
Ark of Contempt and Anger
Lire la chronique
Winterlore
Winterlore
Lire la chronique
Disincarnate
Dreams Of The Carrion Kind
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Worship The Grave
Lire la chronique
Thrasho en interview sur Horns Up
Lire le podcast
Allobrogia
Sonnocingos
Lire la chronique
Hoth
Oathbreaker
Lire la chronique
Hortlak
Hortlak
Lire la chronique
Grandes vacances
Jouer au blindtest