chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
42 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Inveracity - Circle Of Perversion

Chronique

Inveracity Circle Of Perversion
Après une démo en 2000 et un split avec Insision en 2001, les Grecs d'Inveracity sortent leur 1er opus en 2003 sur Unmatched Brutality, le redoutable Circle Of Perversion.

Expliquons les choses dès le départ, c'est de toute façon visible comme le nez au milieu de la figure, Inveracity est très influencé par Suffocation époque Pierced From Within. Lourdeur des riffs, brutalité, technicité, groove et inclinaison pour les cassures rythmiques, les fans des New-Yorkais seront en terrain connu. Cette influence, preuve de bon goût de la part des Athéniens, prend malheureusement parfois l'aspect malveillant du pompage sauvage ("Fistfuck Sodomy" à 0'55 c'est ni plus ni moins que "Torn Into Enthrallment à 3'34!). Et ça je n'apprécie que modérément!

Toutefois, la qualité de cet opus arrive à me faire oublier ce vilain plagiat qu'est de temps en temps ce Circle Of Perversion. Inveracity ne cherche pas midi à 14h, le format des morceaux se révèle très court, 2'30 en moyenne. Avec 11 titres pour 28 minutes, l'album est un peu trop vite expédié mais il regorge d'excellents riffs pondus par la paire Antonis/Lefteris, de passages bien lourds et de séquences ultra brutales qui raviront tous les bons bourrins. En parlant de brutalité, sachez qu'Inveracity s'avère quand même plus extrême que Suffocation. Et là je rapprocherais le combo méditerranéen de la scène néerlandaise, notamment Severe Torture. La géniale voix grasse et vicelarde de Marios (le chanteur au look de terroriste d'Al-Qaïda!) ressemble ainsi à celle de Dennis Schreurs. Le jeu de batterie hyperactif de Vagelis, très axé sur les blasts-beats et les "semi-blasts", va également vers ce rapprochement. Au passage, je dois dire que j'adore son son naturel, surtout celui de la caisse claire qui claque méchamment pendant les blasts (érection assurée!)! De toute façon, toute la production de cet album est excellente! On oubliera pas d'évoquer la basse de Lefteris, bien mise en valeur dans le mix, qu'on peut écouter cliqueter et faire quelques apparitions en avant-plan. Un petit mot sur les paroles dont je suis fan, celles-ci sont comme Gorgasm exclusivement centrées sur les femmes (vivantes ou mortes) et toutes les atrocités que l'on peut leur faire. Je vous laisse imaginer ce qui se cache derrière des titres comme "Savagely Beaten", "Fistfuck Sodomy", "Defloration" ou l'ignoble "Eleven"...C'est Alonzo qui aurait de quoi gueuler!

Inveracity fait très fort avec ce 1er album, même si les influences sont beaucoup trop visibles. Circle Of Perversion porte en fait à la fois la marque d'un jeune groupe encore attaché à ses modèles et d'un groupe prometteur en devenir. C'est pour ça que j'attends impatiemment leur nouvel album, Extermination Of Millions, qui devrait sortir en octobre sur Unique Leader, avec en plus un nouveau growler au micro. Miam, j'en bave d'avance!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Scum citer
Scum
13/01/2009 09:29
note: 8.5/10
Plus je l'écoute et plus je le préfère au dernier. La prod' est parfaite, le groupe a peut-être un peu moins de personnalité que sur l'autre album mais il faut reconnaître que c'est plutôt bien fait. Et puis c'est pas donné à tout le mondre de s'aventurer sur les territoires du Pierced From Within Sourire
GanjannibaL citer
GanjannibaL
21/08/2006 9:23
bon groupe, mais c'est sur que ca manque de personalité, on écoute et on se dit c'est suffo ? une bonne alternative à souls to deny je trouve
Niktareum citer
Niktareum
18/08/2006 13:29
note: 7/10
Ouais ben je suis assez d'accord avec toi. C'est très influencé par Suffoc (même si je connais pas assez par coeur pour avoir repéré le plagiat lol), mais du coup ça assure une certaine qualité!
Le Septycal Gorge est un peu dans la même veine aussi...ptête un poil plus brutal.

Bon album quoi.

edit: aprsè écoute c'est vrai qu'y a une ressemblance étrange entre ces 2 riffs... ^^

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Inveracity
Brutal Death
2003 - Unmatched Brutality
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (5)  7.9/10
Webzines : (6)  5.58/10

plus d'infos sur
Inveracity
Inveracity
Brutal Death - 1998 - Grèce
  

tracklist
01.   Savagely Beaten
02.   Repulsed By Vaginal Reek
03.   Fistfuck Sodomy
04.   Defloration
05.   Unconscious
06.   Ejaculation Over Mutilation
07.   Blood Of Impurity
08.   Compulsive Degradation
09.   She Died In My Arms
10.   Eleven
11.   Multiple Homicide

Durée totale: 28'14

line up
voir aussi
Inveracity
Inveracity
Extermination Of Millions

2007 - Unique Leader Records
  

Essayez aussi
Epoch
Epoch
Sacrosanct

2017 - Lavadome Productions
  
Being Killed
Being Killed
Kill Yourself

2008 - Comatose Music
  
Fit For An Autopsy
Fit For An Autopsy
Hellbound

2013 - Steamhammer Records (SPV)
  
Suffocation
Suffocation
... Of The Dark Light

2017 - Nuclear Blast Records
  
Benighted
Benighted
Identisick

2006 - Adipocere Records
  

Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique
Extremity
Extremely Fucking Dead (EP)
Lire la chronique
Eternal Valley
The Falling Light
Lire la chronique
Tomb Mold
Manor Of Infinite Forms
Lire la chronique
Blackened
The Aftermath (EP)
Lire la chronique