chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
29 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Internal Suffering - Awakening Of The Rebel

Chronique

Internal Suffering Awakening Of The Rebel
Ah que je l'attendais ce retour de mes Colombiens préférés (bon ok ils habitent à New-York maintenant!), après un Choronzonic Force Domination qui m'avait ouvert une nouvelle porte sur le monde magique de la brutalité musicale. Pour ce Awakening Of The Rebel, au revoir le guitariste Leandro Quiza, bonjour le Japonais Makoto Mizoguchi, nouveau compositeur en chef (mais qui s'en ira avant même la sortie de l'opus). Au revoir Displeased Records aussi et bonjour Unique Leader. Des changements importants donc mais qui n'ont pas empêché le groupe de nous sortir une bombe atomique!

Vous vous rappellez de Choronzonic Force Domination? C'était brutal, rapide et puissant. Et bien Awakening Of The Rebel, c'est encore plus brutal, encore plus rapide, encore plus puissant et en plus complètement chaotique! Pour bien voir la différence, j'ai écouté l'album de 2004 juste après le petit nouveau, j'ai eu l'impression que ça jouait au ralenti, c'est pour dire! Alors on pourrait se dire qu'à jouer l'escalade, ça ne doit plus ressembler à grand chose mais pas du tout. Si Awakening Of The Rebel est un joyeux bordel, il reste musical et c'est le principal, on est loin de certains groupes de goregrind qui cherchent à être les plus extrêmes possible et qui ne gagnent qu'une chose, c'est être ridicules!

Internal Suffering continue la mutation opérée sur Choronzonic Force Domination, à savoir une musique aux sonorités proches d'Hate Eternal (on ne sera pas étonné de voir Erik Rutan une nouvelle fois à la production, très bonne au passage, plus claire que sur le précédent album) et au chant plus compréhensible. On retrouve ces mêmes riffs stridents, rapides et aux intonations maléfiques que le sieur Rutan affectionne. Même similitude au niveau des quelques soli, celui de "Thelemic Conqueror" aurait d'ailleurs très bien pû figurer sur un album de la Haine Eternelle. Seulement voilà, Internal Suffering s'avère bien plus brutal et chaotique, ce qui est quand même un exploit peu commun! La superbe pochette de Tony Koehl est une excellente présentation de ce que renferme Awakening Of The Rebel: il s'y passe beaucoup de choses et ça fait très très mal!

Deux choses sont vraiment impressionnantes sur cet album: la batterie et le chant. Le batteur Fabio "Dr. Grinder" Ramirez s'est découvert une nouvelle passion: le gravity blast. Il en est même obsédé puisqu'il en sort à toutes les sauces (ça en deviendrait presque lassant!)! Finit donc la batterie mitraillette à la Krisiun. Le bonhomme n'est pas toujours carré, on a souvent l'impression qu'il joue tout seul aussi mais ça rajoute au côté foutoir de la musique. Concernant le chant, Fabio Marin confirme qu'il est un des tout meilleurs chanteurs de brutal death et qu'il s'est beaucoup amélioré depuis Supreme Knowledge Domain. Extrêmement guttural, ultra puissant mais relativement compréhensible, il rajoute à l'album une couche de brutalité et d'occultisme avec toutes ces histoires de démons.

Je vous le dit, cet opus est vraiment énorme! Arriver à un tel niveau de brutalité, c'est démentiel! Seulement comme la perfection n'existe pas encore, je note quelques petits défauts à ce Awakening Of The Rebel. Comme pour le précédent album, sa durée (un peu plus de 27 minutes) est un peu frustrante mais bon, c'est tellement éprouvant que ce n'est peut-être pas si mal. Je regrette également le peu de basse dans le mix. Et puis il y a ce manque de passages lourds sortant de nulle part qui faisaient tout le charme de Choronzonic Force Domination, comme sur l'énormissime "Dispersion & Darkness". On en retrouve seulement un sur "Magnificient Uranus Power", tellement bon qu'on en aurait souhaité d'autres mais après tout, ça va avec le concept du groupe, tout dans la démesure. On notera quand même les samples sur l'intro "Thelemite Forces Attack", sur "Evocation Of The Secret Gate" (en espagnol, avec un mid-tempo qui suit pendant une quarantaine de secondes, incroyable!) et à la fin de "Thelemic Conqueror", seuls moments où la Souffrance Interne n'est pas en apnée en train de bourriner et souffle un peu (nous avec!).

Le combo sudaméricain a en fait les défauts de ses qualités et ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre tant cet opus est bandant. Pour moi, Internal Suffering est tout simplement l'un des groupes de death les plus marquants à l'heure actuelle. Il nous sort là l'album le plus brutal de l'année, ouvrant peut-être une nouvelle ère dans ce domaine. Admirable!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

28 COMMENTAIRE(S)

crocoscar citer
crocoscar
23/08/2009 03:13
note: 9.5/10
Les premiers Carcass > LDOH
citer
Seb`.
11/07/2009 21:04
Keyser a écrit : von_yaourt a écrit : Seb` a écrit : Keyser a écrit : von_yaourt a écrit : Bien sympa cet album mais trop court et pas assez technique ou brutal pour pouvoir me marquer réellement...

LOL cite moi un album plus brutal que celui-là!


'taing mais les gars, vous avez jamais écouté Putrefaction In Progress de LDOH, ou quoi ?


Désolé, on s'en tient à la musique.... Mr Green


Oui et puis en plus ça n'a rien de brutal, c'est juste du grand n'importe quoi....faut pas confondre brutalité et ridicule Clin d'oeil


Bèh si, c'est brutal. Le nions pas.
Puis bon, c'était un concept cet album. (A savoir produire le disque le plus brutal au possible.) Chose réussie.
Après, on aime ou on aime pas. Perso', je surqueephe (-:
Keyser citer
Keyser
11/07/2009 19:21
note: 9/10
von_yaourt a écrit : Seb` a écrit : Keyser a écrit : von_yaourt a écrit : Bien sympa cet album mais trop court et pas assez technique ou brutal pour pouvoir me marquer réellement...

LOL cite moi un album plus brutal que celui-là!


'taing mais les gars, vous avez jamais écouté Putrefaction In Progress de LDOH, ou quoi ?


Désolé, on s'en tient à la musique.... Mr Green


Oui et puis en plus ça n'a rien de brutal, c'est juste du grand n'importe quoi....faut pas confondre brutalité et ridicule Clin d'oeil
von_yaourt citer
von_yaourt
11/07/2009 18:29
note: 7/10
Seb` a écrit : Keyser a écrit : von_yaourt a écrit : Bien sympa cet album mais trop court et pas assez technique ou brutal pour pouvoir me marquer réellement...

LOL cite moi un album plus brutal que celui-là!


'taing mais les gars, vous avez jamais écouté Putrefaction In Progress de LDOH, ou quoi ?


Désolé, on s'en tient à la musique.... Mr Green
citer
Seb`
11/07/2009 16:59
Keyser a écrit : von_yaourt a écrit : Bien sympa cet album mais trop court et pas assez technique ou brutal pour pouvoir me marquer réellement...

LOL cite moi un album plus brutal que celui-là!


'taing mais les gars, vous avez jamais écouté Putrefaction In Progress de LDOH, ou quoi ?
Ander citer
Ander
21/01/2008 21:08
note: 8.5/10
Y a certainement plus brutal que cet album, mais putain ça arrache quand même les couilles! Le chanteur + les backing vocals donnent une sacrée pêche à un album comme ça.Hail Headbang

Je pensais que ça serait vite redondant mais pas du tout. Les fans de Hate Eternal peuvent se jeter dessus. Sourire
GanjannibaL citer
GanjannibaL
06/12/2007 14:51
note: 9.5/10
Qu'est-ce qu'on s'en branle quand meme de savoir qui a la plus grosse ou bien ?

Ca blaste, c'est brutal, ca chie, merde quoi arretez de vous branlez sur vos dissertations !
von_yaourt citer
von_yaourt
05/12/2007 11:59
note: 7/10
Xenocidist a écrit : Boarf, il est franchement gay le dernier Vital Remains!
Mr Green


Ouais pareil, j'ai du mal à la voir la brutalité exacerbée dans Vital Remains moi. Mort de Rire
Xenocidist citer
Xenocidist
05/12/2007 11:30
note: 7/10
Boarf, il est franchement gay le dernier Vital Remains!
Mr Green
Keyser citer
Keyser
05/12/2007 11:11
note: 9/10
Scum a écrit : von_yaourt a écrit : Non, honnêtement, les tempos sont dans la moyenne du brutal death actuel, c'est juste plus soutenu (gros point positif de l'album, ça ne ralentit pas beaucoup) et surtout très (trop) gravity blasté. Gravity blasts d'ailleurs pas assez carrés. Ajoutons à ça un chant brutal death typé "je gruike pas mais je growle avec une angine blanche" pas assez puissant et donc plutôt chiant sur la longue et ça donne un album certes bon mais pas assez pour pouvoir m'extasier (surtout qu'il est très court ! )
J'aurais pas dit mieux Cool

Keyser a écrit : LOL cite moi un album plus brutal que celui-là!
Methods of Execution de Brodequin.


Z'êtes que des gros gay Mr Green

Sinon non pour Brodequin non plus Mr Green
Keyser citer
Keyser
05/12/2007 11:10
note: 9/10
von_yaourt a écrit : Keyser a écrit : Tout ça c'est bien moins brutal pour moi, trop de mélodies Clin d'oeil

Ah, on a trouvé le point de divergence ! Pour moi, brutalité et mélodie ne sont pas antinomiques ! La brutalité tient plus de la vitesse d'execution et de la densité de l'ensemble que d'un manque de mélodie. Donc pour moi, les mosh parts sont l'excat opposé de la brutalité (c'est pour ça que tout ce soit disant goregrind brutal m'a toujours fait rire).
Et puis bon, admettre qu'il y a une part de brutalité dans un manque de mélodie c'est un peu admettre que Gojira est brutal. Mort de Rire


Ah nan je dis pas que brutalité et mélodie sont antinomiques, preuve en est Vital Remains par exemple mais les mélodies atténuent forcément le côté brutal pour moi Clin d'oeil
von_yaourt citer
von_yaourt
05/12/2007 10:19
note: 7/10
Keyser a écrit : Tout ça c'est bien moins brutal pour moi, trop de mélodies Clin d'oeil

Ah, on a trouvé le point de divergence ! Pour moi, brutalité et mélodie ne sont pas antinomiques ! La brutalité tient plus de la vitesse d'execution et de la densité de l'ensemble que d'un manque de mélodie. Donc pour moi, les mosh parts sont l'excat opposé de la brutalité (c'est pour ça que tout ce soit disant goregrind brutal m'a toujours fait rire).
Et puis bon, admettre qu'il y a une part de brutalité dans un manque de mélodie c'est un peu admettre que Gojira est brutal. Mort de Rire
Scum citer
Scum
05/12/2007 09:33
von_yaourt a écrit : Non, honnêtement, les tempos sont dans la moyenne du brutal death actuel, c'est juste plus soutenu (gros point positif de l'album, ça ne ralentit pas beaucoup) et surtout très (trop) gravity blasté. Gravity blasts d'ailleurs pas assez carrés. Ajoutons à ça un chant brutal death typé "je gruike pas mais je growle avec une angine blanche" pas assez puissant et donc plutôt chiant sur la longue et ça donne un album certes bon mais pas assez pour pouvoir m'extasier (surtout qu'il est très court ! )
J'aurais pas dit mieux Cool

Keyser a écrit : LOL cite moi un album plus brutal que celui-là!
Methods of Execution de Brodequin.
Keyser citer
Keyser
05/12/2007 08:50
note: 9/10
von_yaourt a écrit : Keyser a écrit : von_yaourt a écrit : Bien sympa cet album mais trop court et pas assez technique ou brutal pour pouvoir me marquer réellement...

LOL cite moi un album plus brutal que celui-là!


Origin, Braindrill, The Berzerker, ça te dit quelque chose ? Mr Green

Non, honnêtement, les tempos sont dans la moyenne du brutal death actuel, c'est juste plus soutenu (gros point positif de l'album, ça ne ralentit pas beaucoup) et surtout très (trop) gravity blasté. Gravity blasts d'ailleurs pas assez carrés. Ajoutons à ça un chant brutal death typé "je gruike pas mais je growle avec une angine blanche" pas assez puissant et donc plutôt chiant sur la longue et ça donne un album certes bon mais pas assez pour pouvoir m'extasier (surtout qu'il est très court ! )

M'enfin bon, on attend la sortie du Braindrill et là on sera tous d'accord pour citer l'album le plus brutal de tous les temps.


Tout ça c'est bien moins brutal pour moi, trop de mélodies Clin d'oeil
von_yaourt citer
von_yaourt
04/12/2007 20:38
note: 7/10
Keyser a écrit : von_yaourt a écrit : Bien sympa cet album mais trop court et pas assez technique ou brutal pour pouvoir me marquer réellement...

LOL cite moi un album plus brutal que celui-là!


Origin, Braindrill, The Berzerker, ça te dit quelque chose ? Mr Green

Non, honnêtement, les tempos sont dans la moyenne du brutal death actuel, c'est juste plus soutenu (gros point positif de l'album, ça ne ralentit pas beaucoup) et surtout très (trop) gravity blasté. Gravity blasts d'ailleurs pas assez carrés. Ajoutons à ça un chant brutal death typé "je gruike pas mais je growle avec une angine blanche" pas assez puissant et donc plutôt chiant sur la longue et ça donne un album certes bon mais pas assez pour pouvoir m'extasier (surtout qu'il est très court ! )

M'enfin bon, on attend la sortie du Braindrill et là on sera tous d'accord pour citer l'album le plus brutal de tous les temps.
Dead citer
Dead
04/12/2007 09:08
Keyser a écrit : von_yaourt a écrit : Bien sympa cet album mais trop court et pas assez technique ou brutal pour pouvoir me marquer réellement...

LOL cite moi un album plus brutal que celui-là!


AWITS de Elend
Keyser citer
Keyser
04/12/2007 08:49
note: 9/10
von_yaourt a écrit : Bien sympa cet album mais trop court et pas assez technique ou brutal pour pouvoir me marquer réellement...

LOL cite moi un album plus brutal que celui-là!
von_yaourt citer
von_yaourt
03/12/2007 22:17
note: 7/10
Bien sympa cet album mais trop court et pas assez technique ou brutal pour pouvoir me marquer réellement...
Gorr citer
Gorr
26/08/2006 20:17
Excellente chronique et excellent album.
Pochette magnifique, c'est bien vrai.
mefistofalus citer
mefistofalus
24/08/2006 22:59
Walala la caisse claire!! Tatatararatatatata... Pfiou j'adore
Ander citer
Ander
23/08/2006 21:24
note: 8.5/10
Pas du tout convaincu par l' extrait, j' avais bien aimer celui de Chorizon pourtant... Ca me fait penser à Origin... :x
krakrariass citer
krakrariass
23/08/2006 20:23
Leur musique est envoutante de sensibilité.
Des vrais poètes !
N'empêche que ça à l'air carrément bien
Dead citer
Dead
23/08/2006 17:04
Pffff qu'est ce que c'est mou...






Nan je déconne Gros sourire
Max citer
Max
23/08/2006 14:46
Ah non pas aussi loin ! Ah moins qu'une âme charitable ne m'embarque en voiture !
GanjannibaL citer
GanjannibaL
23/08/2006 12:50
note: 9.5/10
Mais je trouve aussi qu'il reviennent un peu sur chaotic matrix dans le ffeling plus bourrin et moins posé, la voix aussi qui est plus aggressive et moins posée. Sinon Max pas de chances mais la date à Sursee est annulée, une tournée avec Regurgitate est prévue en novembre, mais je sais pas si elle va avoir lieu, mais c'est quasi sur qui faudra aller en allemagne pour les voir Déçu
GanjannibaL citer
GanjannibaL
23/08/2006 12:46
note: 9.5/10
Excellent album, tout est dit, c'est juste la tuerie, tu comprends pas et 'ho c'est déjà fini ?' bon allé on recommence. Gros sourire
Max citer
Max
23/08/2006 12:29
Une très grande cuvée ce Internal Suffering !

Vivement le 27 octobre @ Sursee ! :mosh:
Keyser citer
Keyser
23/08/2006 11:48
note: 9/10
Sortie officielle hier mais dispo depuis un moment sur différentes distros du web!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Internal Suffering
Ultra Brutal Death Métal
2006 - Unique Leader Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (12)  8.33/10
Webzines : (4)  8.57/10

plus d'infos sur
Internal Suffering
Internal Suffering
Ultra Brutal Death Métal - Colombie
  

tracklist
01.   Intro: Thelemite Forces Attack
02.   Awakening Of The Rebel
03.   Magnificient Uranus Power
04.   Transfiguration Of The Devotee
05.   Arrival Of A New Aeon
06.   Evocation Of The Secrete Gate
07.   Masters Of Sorcery
08.   Ascension To Immortality
09.   Highest Key Of The Illuminati
10.   Thelemic Conqueror

Durée totale: 27'48

voir aussi
Internal Suffering
Internal Suffering
Choronzonic Force Domination

2004 - Displeased Records
  

Essayez aussi
Devourment
Devourment
Butcher The Weak

2005 - Autoproduction
  
Devourment
Devourment
Molesting The Decapitated

1999 - United Guttural Records
  
Brodequin
Brodequin
Methods Of Execution

2004 - Unmatched Brutality
  
Abominable Putridity
Abominable Putridity
In The End Of Human Existence

2007 - Lacerated Enemy Records
  
Devourment
Devourment
Butcher The Weak (re-release)

2006 - Brutal Bands
  

Swallowed
Lunarterial
Lire la chronique
Dephosphorus
Ravenous Solemnity
Lire la chronique
Earth and Pillars
Earth I
Lire la chronique
Raise Hell
Holy Target
Lire la chronique
Domains
Sinister Ceremonies
Lire la chronique
Dir En Grey
Arche
Lire la chronique
N.K.V.D.
Hakmarrja
Lire la chronique
Hypomanie
A City in Mono
Lire la chronique
Calm Hatchery
Fading Reliefs
Lire la chronique
Witchden
Consulting The Bones
Lire la chronique
Gloomy Grim
Grimoire (Démo)
Lire la chronique
More Than Life
Love Let Me Go
Lire la chronique
Combichrist
Lire le live report
AC/DC
Rock Or Bust
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Demonic Oath
Entwined In Sepulchral Dark...
Lire la chronique
Behemoth
Zos Kia Cultus
Lire la chronique
Defeater
Travels
Lire la chronique
Sordide
La France a Peur
Lire la chronique
Khthoniik Cerviiks
Heptaedrone (Démo)
Lire la chronique
Riot V
Unleash The Fire
Lire la chronique
Heart In Hand
A Beautiful White
Lire la chronique
Artificial Brain
Labyrinth Constellation
Lire la chronique
Latitude Egress
To Take Up The Cross
Lire la chronique
Bring Me The Horizon
There Is a Hell, Believe Me...
Lire la chronique
Starofash
Lakhesis
Lire la chronique
Ad Patres + Gorod + Morbid Angel
Lire le live report
Dressed In Streams
The Search for Blood (EP)
Lire la chronique
Cendres de Haine
Nihil Mirari
Lire la chronique
Iron Monkey
Iron Monkey
Lire la chronique
The Body
Master, We Perish (EP)
Lire la chronique