chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
24 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

A Love Ends Suicide - In The Disaster

Chronique

A Love Ends Suicide In The Disaster
C’est un dimanche. Il est 14h14, je me dis qu’il est temps de lever mon cul de cette chaise et d’aller prendre une douche, afin de me purifier des débauches de la veille. Une de mes grandes habitudes quand je prend une douche, c’est de mettre en même temps un cd sur la chaîne, ça me permet d’être accueilli par des hurlements quand je ressors nu de la douche, ça fait toujours plaisir.

Ce jour là, c’est le premier album de A Love Ends Suicide qui fut mon accompagnement musical. Une petite pression sur Play, un strip tease pour mes murs, et me voilà sous la douche.



5 minutes plus tard, je suis énervé.

1° J’ai oublié d’acheter du Tahiti douche senteur vanille, et me suis lavé du coup aux échantillons Ibis ramenés des vacances dernières.

2° J’ai cru entendre du chant clair sur fond de metalcore d’un autre age.

Le temps d’enfiler un caleçon écossais, et me revoilà sur le lieu du crime. Le doute n’est plus permis : « In the Disaster » comprend du chant clair. C’est du metalcore. Et ce n’est même plus qualifiable de soupe tellement le mélange est devenu insipide au fil des albums.

Enfin, de toute façon j’aurais du me méfier d’un groupe qui met « Love » et « Suicide » dans son nom. Ca sentait pas bon. Déjà, ça va faire tache à coté des chroniques de Keyser, qui ne comprennent que des « Putrid », « Infection » et autres « Sanguinary ». Et puis merde, je risque de me faire virer de mon propre webzine parce que je ne respecte plus la ligne éditoriale ! :p

Donc torchons cette kro au plus vite : « In the Disaster » est un album insipide de metalcore tout ce qu’il y a de plus banal. Sorti chez Metal Blade, qui n’en a toujours pas marre d’aligner 2 sorties sur 3 dans ce crénau musical, A Love Ends Suicide me fait penser à une version un peu plus crédible qu’un Phoenix Mourning, vous savez le promo que j’avais fourgu…. soumis à l’esprit d’analyse critique de Mitch il y a quelques semaines. Ca beugle, ça joue bien, ça fait des trucs sur les aigues pendant les refrains et avant le premier couplet, ça double pédalise… Mais ce n’est plus crédible depuis bien longtemps, le chant clair est moche (« Romance Creates Killers » arf) et en plus y’a un coté émo certain qui m’insupporte (j’ai pas accès aux paroles, mais je doute qu’elles traitent de nécrophilie, ce qui est un sujet nettement plus adapté à Thrasho que la date de sa dernière rupture ou la marque de son gel à mèche préféré). La pochette est moche, j’ai plus de Tahiti douche senteur Vanille, et j’ai quand même perdu quarante minutes de mon temps à supporter cette soupe alors qu’un petit …And Oceans m’aurait fait le plus grand bien. Ami Thrashocorien, passe ton chemin (et si ton chemin croise celui d’un Champion, pense au Tahiti douche stp…)

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

krakrariass citer
krakrariass
01/09/2006 18:40
Pourtant le morceau en écoute à l'air plutôt bon....
Charles citer
Charles
01/09/2006 13:58
géniale la chronique!!! mdr ça donne pas envie en tout cas...Sourire
Dead citer
Dead
01/09/2006 10:52
Chris a écrit : ... alors qu’un petit …And Oceans m’aurait fait le plus grand bien.

Sans aucun doute Clin d'oeil

Un album qui porte visiblement bien son nom Gros sourire
Niktareum citer
Niktareum
31/08/2006 23:48
Chris a écrit : Déjà, ça va faire tache à coté des chroniques de Keyser, qui ne comprennent que des « Putrid », « Infection » et autres « Sanguinary ». Et puis merde, je risque de me faire virer de mon propre webzine parce que je ne respecte plus la ligne éditoriale ! Moqueur
:bow:²
mdr!! excellente ta chro Chris!!
je dl ça tout de suite!! lol
Chris citer
Chris
31/08/2006 20:44
ça sort le 5 septembre, mais il se passera surement plein d'autres choses plus importantes ce jour là..

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
A Love Ends Suicide
Metalcore à mèches
2006 - Metal Blade
notes
Chroniqueur : 4/10
Lecteurs :   -
Webzines : (10)  6.13/10

plus d'infos sur
A Love Ends Suicide
A Love Ends Suicide
Metalcore à mèches - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Cold Summer
02.   In The Disaster
03.   Of Day Dream And Fantasy
04.   Lets Spark To Fire
05.   The Black Art
06.   Romance Creates Killers
07.   Amadeus
08.   Another Revolution
09.   Dying To Be Beautiful
10.   Skate Junction
11.   Heroes Of Faith

line up
Moon
Render of the Veils
Lire la chronique
Blaze Of Perdition
Near Death Revelations
Lire la chronique
State Faults
Desolate Peaks
Lire la chronique
Conqueror
War Cult Supremacy
Lire la chronique
Kataklysm
Of Ghosts And Gods
Lire la chronique
One Life Crew
Crime Ridden Society
Lire la chronique
Adversarial
Death, Endless Nothing And ...
Lire la chronique
Parce qu'on a tous été ados
Jouer au blindtest
Loudblast
Sublime Dementia
Lire la chronique
Motocultor Festival 2015
Lire le dossier
Uncle Acid And The Deadbeats
The Night Creeper
Lire la chronique
Interment
Where Death Will Increase 1...
Lire la chronique
Aetherius Obscuritas
MMXV
Lire la chronique
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit
Unstille
Lire la chronique
Soilwork - The Ride Majestic
Lire le dossier
Lugubrum / Urfaust
Het Aalschuim der Natie (Sp...
Lire la chronique
Venefixion
Defixio (Démo)
Lire la chronique
Ulcerate
Everything is Fire
Lire la chronique
Pure
Art of Loosing One's Own Life
Lire la chronique
Metal Méan 2015
(DOLCH) + Drowned + Grand M...
Lire le live report
Suis La Lune
Distance / Closure (EP)
Lire la chronique
New Noise Festival 10
Birds In Row + Earthship + ...
Lire le live report
Crown
Natron
Lire la chronique
Leprous
The Congregation
Lire la chronique
Various Artists
A Treasure to Find (Tribute...
Lire la chronique
Vardan
Between the Fog and Shadows
Lire la chronique
Birds In Row
You, Me & the Violence
Lire la chronique
Weird Fate
Cycle of Naught
Lire la chronique
Mercyless
Abject Offerings
Lire la chronique