chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
63 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Suffocation - The Close Of A Chapter

Chronique

Suffocation The Close Of A Chapter (Live)
(Live 2005)

Suffocation ayant toujours eu une réputation de machine implacable sur scène, il était étonnant de voir que le groupe n'ait toujours pas d'album live dans sa discographie de rêve. Cette erreur est désormais réparée avec ce The Close Of A Chapter - Live 2005 enregistré l'année dernière à Québec et récemment sorti de façon indépendante par les New-Yorkais sur leur site internet.

Le fait que ce live ne sorte pas sur Relapse m'a d'abord laissé perplexe quant à la qualité de l'enregistrement. Finalement il n'en est rien, The Close Of A Chapter sonne divinement bien. Produit par Joe Cincotta (Souls To Deny) et masterisé au Full Force studio, l'album est l'archétype parfait de ce que devrait être tout live: un son assez cru qui permet de s'immerger dans l'ambiance du concert pour ne pas sonner comme un album studio mais qui est également suffisamment audible pour ne pas donner l'impression de n'être qu'un énième bootleg. On doit pouvoir entendre le public entre chaque morceau et ne pas sentir que la performance des musiciens a été faussée par tout un tas d'overdubs. Et toutes ces qualités se retrouvent dans ce live!

Un travail aussi impeccable sur le son est déjà un grand pas vers un album live réussi. Encore faut-il que le groupe soit à la hauteur et fasse passer à la foule et à l'auditeur une rage communicative. Mais dois-je vous rappeller qu'il s'agit de Suffocation, soit le plus grand groupe de brutal death qui ait jamais mis le pied sur cette foutue planète?! Je peux vous dire que Suffo envoie sauvagement le boulet et on a qu'une envie, c'est de piter comme si on était nous même à Québec ce soir là! La performance du quintette est absolument parfaite, aucun gros pain ne vient entâcher la prestation (ou devrais-je dire la démonstration!?), l'intensité et la complexité des morceaux est retranscrite à merveille. Mieux que ça, leur brutalité est décuplée, c'est une boucherie ultime à laquelle on assiste et là, on en arrive à hair ces chanceux de Québécois!

Les titres défilent, le groupe maîtrise son sujet, une vraie machine, mais pas une machine sans âme, on sent toujours la passion et la hargne chez ces vétérans. Frank Mullen sait tenir un public, il annonce par une ou deux phrases chaque titre, lance un concours de pits sur "Liege Of Inveracity" ou remercie chaleureusement la foule. Et l'entendre s'époumoner avec une telle ferveur et une telle puissance encore à son âge (le bonhomme doit approcher la quarantaine) est une vraie leçon pour tous les apprentis. Derrière son kit, Mike Smith déroule, blaste à une vitesse parfois sidérante (comme sur album, je ne me remets toujours pas de l'après-break mélodique de "Tomes Of Acrimony"!) et groove quand il faut. Et pour les titres qu'il n'a pas enregistré, c'est à dire ceux de Pierced From Within et Despise The Sun, il se les accapare comme s'ils avaient toujours été à lui. Terrance Hobbs et Guy Marchais font eux aussi un sans faute, les soli sont fidèles aux originaux notamment, même si j'ai toujours un petit pincement au coeur en pensant à Doug Cerrito. Pareil pour Chris Richards mais il faut avouer que Derek Boyer est tout sauf un manchot! D'ailleurs sa basse s'impose dans le mix comme sur les vieux albums de Suffo!

La seule critique possible et que chacun fera dans son coin selon ses préférences, c'est bien sûr la setlist. Evidemment on en est jamais pleinement satisfait. Je dirais qu'il n'y a pas assez de titres de Breeding The Spawn (à part le titre éponyme, le groupe n'en joue de toute façon que très rarement) ou de Pierced From Within. Seulement "Thrones Of Blood" et "Pierced From Within", je n'aurais pas été contre un "Suspended In Tribulation" ou un "Torn Into Enthrallment". L'album le plus représenté est logiquement Souls To Deny avec 4 titres. Leur choix est contestable, un "Souls To Deny" à la place de "Surgery Of Impalement" et un "Demise Of The Clone" au lieu de "Subconsciously Enslaved" n'aurait pas été de refus. Par contre très bonne idée que d'avoir inclus "Tomes Of Acrimony", sans doute le meilleur titre du dernier album et l'un des tout meilleurs du répertoire des Américains. Le reste de la setlist est constitué de 2 titres de Despised The Sun ("Despised The Sun" et "Funeral Inception" en rappel avec sa célébre intro!), 3 de Effigy Of The Forgotten (le titre éponyme, "Infecting The Cypts" et "Liege Of Inveracity") ainsi que le vieux "Catatonia" extrait de l'EP Human Waste. Du gros gros calibre quand même qui survole toute la discographie. De toute façon, je ne me souviens pas que Suffocation ait pondu de mauvais morceaux alors pour contenter tout le monde, il aurait fallu au moins 30 titres!

N'y allons pas par quatre chemins, The Close Of A Chapter fait déjà partie des meilleurs albums live de brutal death, à mettre aux côtés des perles Live Cannibalism et When Satan Lives, voire un peu plus haut. Plus d'une heure d'un Suffocation en pleine forme, celà devrait combler sans peine tous les fans et pourquoi pas faire découvrir aux retardataires l'un des groupes les plus importants de l'histoire du métal extrême! Un apéritif de luxe en attendant l'éponyme prévu à la fin du mois...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

10 COMMENTAIRE(S)

Ander citer
Ander
28/01/2007 23:59
note: 4/5
Une boucherie, la set-list est tout de même assez judicieuse même si on peut toujours critiquer le manque de surprise...

Ca vaut pas le boot de 1998 à New York avec pour moi le line-up ultime (Cerrito + Culross + Richards) mais ils s'en sortent honorablement bien. :8
citer
Deadthrone (invité)
23/09/2006 2:50
Je les ai vu sur cette tournée mais à Ottawa...m'avaient foutu une bonne claque mais pas autant que Despised Icon.
Ander citer
Ander
14/09/2006 19:20
note: 4/5
@ Alexis: c' est plutôt que tu peux pas le commander parce que t' as pas de certe Visa ou Mastercard, avoue! Moqueur
Alexis citer
Alexis
13/09/2006 23:55
C'est vrai que ce sont des machines de guerres et qu'ils sont justement connus comme étant un des meilleurs groupes lives, c'est étonnant qu'ils n'avaient pas encore sorti de live comme tu le dis.
Pour la pochette, par contre, ils ne se sont pas faoulés... N'étant pas fan de live, sauf exception rarissime (genre double album live de Sepultura), je vais malheureusment passer mon tour.
GanjannibaL citer
GanjannibaL
12/09/2006 18:55
'De toute façon, je ne me souviens pas que Suffocation ait pondu de mauvais morceaux alors pour contenter tout le monde, il aurait fallu au moins 30 titres!'
Avec ca tu résumes bien un live de suffo Clin d'oeil
faut que j'l'achète !
C4rmo citer
C4rmo
12/09/2006 18:33
Tiens, je crois bien que c'était à cette date là que j'ai vu Suffocation. J'avais pas du tout aimé... :x
Tim citer
Tim
12/09/2006 11:52
J'ai franchement pas aimé le dernier album...
Sans ame, y'a que Mike Smith qui arrive à me mettre sur le cul !
Le rest ben pô terrible...
Suffo, c'etais mieux avant !!!
Ander citer
Ander
12/09/2006 11:32
note: 4/5
Va falloir faire péter la tire-lire à Noël, mais priorité au nouvel album qui arrive très bientôt... Sinon je trouve que Tomes Of Acrimony est au contraire un des morceaux les plus mélodiques du groupe, et donc pour moi le plus mauvais de leur discographie!

Enfin come toi, je trouve qu' il n' y a pas assez de titres de Breeding The Spawn (un petit Epitaph Of The Crdelous, ou Begening Of Sorrow n' aurait pas été de refus!) et trop de titres de Souls, en plus ils jouent que les dernières, qui snt mons bonnes que les premières selon moi!
Keyser citer
Keyser
12/09/2006 11:24
note: 4.5/5
Par Paypal, c'est très simple d'utilisation Clin d'oeil
usinedelapeur.arnaud citer
usinedelapeur.arnaud
12/09/2006 11:21
Excellente chronique, dommage qu'il n'y ait pas assez de titres.
Une petite question Keyser: comment s'effectue le paiment sur le site du groupe, car je suis intéréssé par ce live?

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Suffocation
Brutal Death Technique
2006 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 4.5/5
Lecteurs : (2)  4.25/5
Webzines : (6)  4/5

plus d'infos sur
Suffocation
Suffocation
Brutal Death - 1988 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Infecting The Crypts
02.   Thrones Of Blood
03.   Surgery Of Impalement
04.   Catatonia
05.   Liege Of Inveracity
06.   Despise The Sun
07.   Subconsciously Enslaved
08.   Immortally Condemned
09.   Effigiy Of The Forgotten
10.   Tomes Of Acrimony
11.   Breeding The Spawn
12.   Pierced From Within

Rappel:
13.   Funeral Inception

Durée totale: 64'07

line up
voir aussi
Suffocation
Suffocation
Blood Oath

2009 - Nuclear Blast
  
Suffocation
Suffocation
Despise The Sun (MCD)

1998 - Vulture Records
  
Suffocation
Suffocation
Breeding The Spawn

1993 - Roadrunner Records
  
Suffocation
Suffocation
Suffocation

2006 - Relapse Records
  
Suffocation
Suffocation
Human Waste (MCD)

1991 - Relapse Records
  

Essayez aussi
Cryptopsy
Cryptopsy
Blasphemy Made Flesh

1994 - Displeased Records
  
Anachronism
Anachronism
Reflecting The Inside (EP)

2015 - Autoproduction
  
Decrepit Birth
Decrepit Birth
...And Time Begins

2003 - Unique Leader Records
  
Henker
Henker
Slave of my Art

2010 - Autoproduction
  
Cryptopsy
Cryptopsy
Whisper Supremacy

1998 - Century Media
  

Meyhnach
Non Omnis Moriar
Lire la chronique
Crypts Of Despair
The Stench Of The Earth
Lire la chronique
Urn
The Burning
Lire la chronique
Sombre Croisade
Balancier des âmes
Lire la chronique
Rebaelliun
Bringer Of War (The Last St...
Lire la chronique
Morse
Pathetic Mankind
Lire la chronique
Canine
The Uprising
Lire la chronique
Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report
Paradise Lost
Medusa
Lire la chronique
W.E.B.
Tartarus
Lire la chronique
Havukruunu
Kelle surut soi
Lire la chronique
Demolition Hammer
Tortured Existence
Lire la chronique
Fretmiden
Omen
Lire la chronique
Air Raid
Across The Line
Lire la chronique
Les concepts dans le BM ! Pffffffffff.
Lire le podcast
Venere
Venere (Démo)
Lire la chronique