chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
21 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Unleashed - Hell's Unleashed

Chronique

Unleashed Hell's Unleashed
Le cinquième opus Warrior aura été la goutte d'hydromel de trop après un Victory tout autant médiocre et dispensable… Le nouveau millénaire n'aura donc pas été fêté de la meilleure des façons pour nos bikers suédois, ceci se traduisant par un passage à vide et de remise en question (malgré de nombreux concerts) de près de 5 ans pour les maîtres du death suédois… Sauf que bien heureusement la flamme du guerrier viking est toujours présente chez chaque membre d'Unleashed et l'implication du nouveau lead guitariste (arrivé en 1997) Fredrik Folkare va complètement changer la donne et gommer les (trop) nombreuses erreurs passé. Fini le death viellot et basique qui rebutait bon nombre : Unleashed passe au « headbang death metal » imparable tout en gardant ses marques de fabriques qui ont faites son succès et son charme unique.

Autant vous le dire tout de suite : si vous ne connaissiez que les albums précédents d'Unleashed, vous devriez vous retrouver sur le cul (tout particulièrement ceux ne connaissant que le malheureux Warrior, ils se reconnaîtront) ! Johnny et sa bande font un écart de géant et le contraste est proprement bluffant ! La production vient tout de suite à l'oreille. Elle se veut propre, claire (ah ce son de basse de Johnny…) et puissante : c'est le jour et la nuit avec l'opus antérieur ! Là on peut dire un premier merci à notre Fredrik, aux manettes du mixage (et sur les disques suivants). Maintenant place aux titres tueurs ! C'est bien simple tout a été pensé faire secouer ses cheveux gras, chaque titre (avec une moyenne de 3 minutes) possède au moins un passage redoutable (refrain, riff, mélodie, solo ou passages rentre-dedans/headbanguant) qui ne pourra que vous refaire écouter la chose en boucle. « Don't Want To Be Born » débute les hostilités et démontre déjà que malgré cet aspect bien simpliste (refrain plus basique tu meurs), les compositions sont riches et travaillées ! Le batteur sous-exploité dévoile désormais pleinement son jeu varié et méchamment zombifiant, qui avec la basse de Johnny (son chant reste le même) soutiendra une rythmique jouissive, base même de l'efficacité des titres.

Quant aux guitaristes et tout particulièrement Fredrik (oui je sais, je suis lourd), ils vous en mettront plein les mirettes (attention aux soli ultra-monstrueux sur chaque titre) cresant encore plus le fossé générationnel ! Le côté multi-facette d'Unleashed se veut d'ailleurs d'avantage (et mieux) utilisé qu'auparavant, donnant un second souffle de plus à nos vétérans suédois. Il suffit de comparer l'éponyme thrashy new-school (qui me fait penser trait pour trait à un titre d'Hatesphere) à la rock'n'roll bien fendarde « Joy In The Sun » (et mange toi ce solo) ! Je vous éviterais une description titre par titre mais « Demoneater » (argh ce break), « Mrs. Minister » (du Unleashed déchaîné pur jus avec un refrain indécrottable), « Triggerman » (tête incontrôlable) ou encore le hit suprême « Peace, Piece by Piece » (quel refrain mes aieux !) devraient sans aucun doute vous convertir à la cause. En fait ce qu'on pourrait reprocher à cet album, c'est l'existence d'un Sworn Allegiance ou d'un Midvinterblot. En effet Unleashed va pousser l'efficacité de ses titres encore plus loin (c'est l'osthéo qui va être content) jusqu'à l'orgasme ! A mes yeux cela reste le seul défaut (avec peut-être quelques passages inégaux) de ce sixième album Hell's Unleashed.

Quel retour en force d'Unleashed ! Une vraie cure de jouvence ! Hell's Unleashed marque le début d'une nouvelle ère pour le groupe, permettant de renouer avec ses fans frustrés mais aussi de toucher encore plus de monde, notamment ceux réfractaires aux stéréotypes du death old school. L'ascension du groupe ne fait que commencer et le trône du death metal suédois va bientôt retrouver l'un de ses propriétaires.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

citer
hurgh
26/02/2007 21:19
Comprends pas, vous cassez tout le temps Victory qui est pour moi un de ceux que je préfere. Peut-être parce que c'est le 1er que j'ai acheté ?
Hell's Unleashed est le seul que j'ai jamais écouté, cette chro me donne faim !!!
Dead citer
Dead
25/02/2007 19:47
Mitch a écrit : si vous ne connaissiez que les albums précédents d'Unleashed, vous devriez vous retrouver sur le cul (tout particulièrement ceux ne connaissant que le malheureux Warrior, ils se reconnaîtront)

Je ne vois pas de qui tu veux parler Moqueur


AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Unleashed
Death Metal
2002 - Century Media
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (5)  6.6/10
Webzines : (8)  7.57/10

plus d'infos sur
Unleashed
Unleashed
Death Metal - 1989 - Suède
  

tracklist
01.   Don't Want To Be Born
02.   Hell's Unleashed
03.   Demoneater
04.   Fly Raven Fly
05.   Mrs. Minister
06.   Joy In The Sun
07.   Demons Rejoice
08.   We'll Come For You
09.   Triggerman
10.   Dissection Leftovers
11.   Peace, Piece By Piece
12.   Burnt Alive
13.   Your Head Is Mine
14.   Made In Hell

line up
voir aussi
Unleashed
Unleashed
Sworn Allegiance

2004 - Century Media
  
Unleashed
Unleashed
Midvinterblot

2006 - Steamhammer Records (SPV)
  
Unleashed
Unleashed
Shadows In The Deep

1992 - Century Media
  
Unleashed
Unleashed
Odalheim

2012 - Nuclear Blast
  
Unleashed
Unleashed
Dawn Of The Nine

2015 - Nuclear Blast
  

Essayez aussi
Drowned
Drowned
Idola Specus

2014 - Sepulchral Voice Records
  
Mordicus
Mordicus
Dances From Left

1993 - Thrash Records
  
Disfigured
Disfigured
Blistering Of The Mouth

2008 - Comatose Music
  
Son In Curse
Son In Curse
Trivnviratvm

2017 - Melipulli Records
  
Ritualization
Ritualization
The Abduction Mass (Démo)

2009 - Blood Harvest / Zombie Ritual Tapes
  

Vexovoid
Call of the Starforger
Lire la chronique
Hegemon
Initium Belli (EP)
Lire la chronique
Sacred Reich
Ignorance
Lire la chronique
Beorn's Hall
Mountain Hymns
Lire la chronique
Bilan 2017
Lire le bilan
Bekëth Nexëhmü
De Urtida Krafterna (EP)
Lire la chronique
Blaze Of Perdition
Conscious Darkness
Lire la chronique
Stahlsarg
Mechanisms Of Misanthropy
Lire la chronique
Hell Militia + Watain
Lire le live report
Moenen Of Xezbeth
Dawn of Morbid Sorcery (Démo)
Lire la chronique
Inquisition + Septicflesh
Lire le live report
Iperyt
The Patchwork Gehinnom
Lire la chronique
Alder Glade
Spine of the World
Lire la chronique
Eraserhead
Holdout (EP)
Lire la chronique
Sheidim
Infamata (EP)
Lire la chronique
Greytomb
Monumental Microcosm (EP)
Lire la chronique
Cenotaph
Perverse Dehumanized Dysfun...
Lire la chronique
In Vain
Currents
Lire la chronique
Caronte
Yoni
Lire la chronique
Vargrav
Netherstorm
Lire la chronique
Assorted Heap
Mindwaves
Lire la chronique
Throane
Plus Une Main A Mordre
Lire la chronique
If I Could Kill Myself
Ballad of the Broken
Lire la chronique
War Possession
Doomed To Chaos
Lire la chronique
Solar Demise
Archaic War
Lire la chronique
Kartikeya
Samudra
Lire la chronique
Hyrgal
Serpentine
Lire la chronique
Exhumed
Death Revenge
Lire la chronique
T.O.M.B
Fury Nocturnus
Lire la chronique
Puteraeon
The Empires Of Death (EP)
Lire la chronique