chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
54 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Unleashed - Hell's Unleashed

Chronique

Unleashed Hell's Unleashed
Le cinquième opus Warrior aura été la goutte d'hydromel de trop après un Victory tout autant médiocre et dispensable… Le nouveau millénaire n'aura donc pas été fêté de la meilleure des façons pour nos bikers suédois, ceci se traduisant par un passage à vide et de remise en question (malgré de nombreux concerts) de près de 5 ans pour les maîtres du death suédois… Sauf que bien heureusement la flamme du guerrier viking est toujours présente chez chaque membre d'Unleashed et l'implication du nouveau lead guitariste (arrivé en 1997) Fredrik Folkare va complètement changer la donne et gommer les (trop) nombreuses erreurs passé. Fini le death viellot et basique qui rebutait bon nombre : Unleashed passe au « headbang death metal » imparable tout en gardant ses marques de fabriques qui ont faites son succès et son charme unique.

Autant vous le dire tout de suite : si vous ne connaissiez que les albums précédents d'Unleashed, vous devriez vous retrouver sur le cul (tout particulièrement ceux ne connaissant que le malheureux Warrior, ils se reconnaîtront) ! Johnny et sa bande font un écart de géant et le contraste est proprement bluffant ! La production vient tout de suite à l'oreille. Elle se veut propre, claire (ah ce son de basse de Johnny…) et puissante : c'est le jour et la nuit avec l'opus antérieur ! Là on peut dire un premier merci à notre Fredrik, aux manettes du mixage (et sur les disques suivants). Maintenant place aux titres tueurs ! C'est bien simple tout a été pensé faire secouer ses cheveux gras, chaque titre (avec une moyenne de 3 minutes) possède au moins un passage redoutable (refrain, riff, mélodie, solo ou passages rentre-dedans/headbanguant) qui ne pourra que vous refaire écouter la chose en boucle. « Don't Want To Be Born » débute les hostilités et démontre déjà que malgré cet aspect bien simpliste (refrain plus basique tu meurs), les compositions sont riches et travaillées ! Le batteur sous-exploité dévoile désormais pleinement son jeu varié et méchamment zombifiant, qui avec la basse de Johnny (son chant reste le même) soutiendra une rythmique jouissive, base même de l'efficacité des titres.

Quant aux guitaristes et tout particulièrement Fredrik (oui je sais, je suis lourd), ils vous en mettront plein les mirettes (attention aux soli ultra-monstrueux sur chaque titre) cresant encore plus le fossé générationnel ! Le côté multi-facette d'Unleashed se veut d'ailleurs d'avantage (et mieux) utilisé qu'auparavant, donnant un second souffle de plus à nos vétérans suédois. Il suffit de comparer l'éponyme thrashy new-school (qui me fait penser trait pour trait à un titre d'Hatesphere) à la rock'n'roll bien fendarde « Joy In The Sun » (et mange toi ce solo) ! Je vous éviterais une description titre par titre mais « Demoneater » (argh ce break), « Mrs. Minister » (du Unleashed déchaîné pur jus avec un refrain indécrottable), « Triggerman » (tête incontrôlable) ou encore le hit suprême « Peace, Piece by Piece » (quel refrain mes aieux !) devraient sans aucun doute vous convertir à la cause. En fait ce qu'on pourrait reprocher à cet album, c'est l'existence d'un Sworn Allegiance ou d'un Midvinterblot. En effet Unleashed va pousser l'efficacité de ses titres encore plus loin (c'est l'osthéo qui va être content) jusqu'à l'orgasme ! A mes yeux cela reste le seul défaut (avec peut-être quelques passages inégaux) de ce sixième album Hell's Unleashed.

Quel retour en force d'Unleashed ! Une vraie cure de jouvence ! Hell's Unleashed marque le début d'une nouvelle ère pour le groupe, permettant de renouer avec ses fans frustrés mais aussi de toucher encore plus de monde, notamment ceux réfractaires aux stéréotypes du death old school. L'ascension du groupe ne fait que commencer et le trône du death metal suédois va bientôt retrouver l'un de ses propriétaires.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

citer
hurgh
26/02/2007 21:19
Comprends pas, vous cassez tout le temps Victory qui est pour moi un de ceux que je préfere. Peut-être parce que c'est le 1er que j'ai acheté ?
Hell's Unleashed est le seul que j'ai jamais écouté, cette chro me donne faim !!!
Dead citer
Dead
25/02/2007 19:47
Mitch a écrit : si vous ne connaissiez que les albums précédents d'Unleashed, vous devriez vous retrouver sur le cul (tout particulièrement ceux ne connaissant que le malheureux Warrior, ils se reconnaîtront)

Je ne vois pas de qui tu veux parler Moqueur


AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Unleashed
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (5)  6.6/10
Webzines : (8)  7.57/10

plus d'infos sur
Unleashed
Unleashed
Death Metal - 1989 - Suède
  

tracklist
01.   Don't Want To Be Born
02.   Hell's Unleashed
03.   Demoneater
04.   Fly Raven Fly
05.   Mrs. Minister
06.   Joy In The Sun
07.   Demons Rejoice
08.   We'll Come For You
09.   Triggerman
10.   Dissection Leftovers
11.   Peace, Piece By Piece
12.   Burnt Alive
13.   Your Head Is Mine
14.   Made In Hell

line up
voir aussi
Unleashed
Unleashed
Sworn Allegiance

2004 - Century Media Records
  
Unleashed
Unleashed
Where No Life Dwells

1991 - Century Media Records
  
Unleashed
Unleashed
Dawn Of The Nine

2015 - Nuclear Blast Records
  
Unleashed
Unleashed
Warrior

1997 - Century Media Records
  
Unleashed
Unleashed
Hammer Battalion

2008 - Steamhammer Records (SPV)
  

Essayez aussi
Horrendous
Horrendous
The Chills

2012 - Dark Descent Records
  
Hate
Hate
Morphosis

2008 - Listenable Records
  
Disparaged
Disparaged
The Wrath Of God

2009 - Twilight-Vertrieb
  
Corpsessed
Corpsessed
Corpsessed (EP)

2012 - Dark Descent Records
  
Vader
Vader
Impressions In Blood

2006 - Regain Records
  

Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast
Ceremony
Still, Nothing Moves You
Lire la chronique
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique