chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
73 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Brutal Truth - Sounds Of The Animal Kingdom

Chronique

Brutal Truth Sounds Of The Animal Kingdom
Au sortir du deuxième conflit mondial, une poignée de visionnaires créèrent un nouveau mode d'expression basé sur l'impulsivité, la rage et l'anti-conformisme. Pas le true black, ça c'était après la guerre du golfe, mais bel et bien l'action painting. Ce nouveau genre pictural, dont Jackson Pollock était la figure de proue, semait la confusion chez les amateurs d'art et autres peintres du dimanche, lesquels voyaient soudain voler en éclat le cadre traditionnel de la représentation. Fini les bonnes vieilles perspectives d'antan, terminé le figuratif (jugé trop old school) et bienvenue dans le monde réel ; à la violence des projections de peinture s'ajoutait une représentation frontale, in your face, représentative de la crise existentielle de l'homme moderne. Un postulat d'avant garde qu'aurait ainsi résumé le visiteur lambda, adepte des croûtes champêtres : « Ça ressemble à rien, c'est de la merde ! ».

Quarante ans plus tard, si monsieur lambda avait par malheur croisé le chemin de BRUTAL TRUTH, la sentence aurait sans doute été la même : « Je comprend rien, c'est du bruit ! ».
Pourtant, comme Pollock en son temps, le groupe de Dan Lilker (ANTHRAX, S.O.D., NUCLEAR ASSAULT) et Richard Hoak (TOTAL FUCKING DESTRUCTION) cherche à projeter de l'ordre et du sens dans un monde de plus en plus dépourvu d'humanité. Un an avant CANNIBAL CORPSE, les new yorkais ouvraient grand les portes d'une galerie du suicide, exposant à la face d'un monde agonisant les 22 compositions de ce "Sounds of the Animal Kingdom" prophétique. Un vernissage en forme de jugement dernier, comme en atteste l'artwork au dos du CD : la ville de New York et son terrifiant reflet, une interminable rangée de tombes, fusionnant dans une symétrie quasi parfaite. Et non loin du viseur de ce qu'on devine être une arme de destruction massive, les Twin Towers !!!

Le monde civilisé est ici balayé d'un foudroyant revers à deux mains par des musiciens au sommet de leur art. Les trois premières esquisses de ce tableau de maître (Dementia, K.A.P., Vision) propulsent l'auditeur dans un cadre urbain régi par la violence et la guérilla, impression renforcée par une production organique au rendu très live. Le sentiment d'urgence grandit au fil des déflagrations et des cris de guerre insurrectionnels du très affûté Kevin Sharp, qui tiennent autant de la décharge d'adrénaline que d'une rafale de AK-47, le groupe reprenant les choses là où "Kill Trend Suicide" les avait laissées.
Mais que fait la police ? partie chercher de l'aide en haut lieu, sans défense devant ces riffs jazzy à la limite de la déstructuration, parfois groovy, toujours killer. Après un démarrage aussi sec, on mise alors sur un album de grind dans la grande tradition, égrainant cinquante tonnes de blasts et de cris en moins de temps qu'il n'en faut à NAPALM DEATH pour sortir un classique.

Mais c'est là que BRUTAL TRUTH fait très fort. Les action grinders, qui ont plus d'une couleur à leur palette, enrichissent la toile de variations meurtrières comme le lugubre "Blue World", plage ambiant répétant en boucle un jingle intemporel, entre deux bourrasques balayant la terre dévastée ; seuls perdurent ces cœurs féminins à caractère publicitaire dont on ne sait même plus à quel code barre ils se réfèrent. La suite du programme emprunte un peu à la période indus de NAPALM (Diatribes), à GODFLESH voire MORGOTH (Odium), pour cette omniprésence d'un basse vrombissante, ce festival de dissonances en tous genres et cette ambiance de fin des temps collant la chair de poule. Le malaise est palpable, et ce ne sont pas les quelques tueries hardcore (Callous, Fisting) qui changeront quoi que ce soit à la noirceur du tableau. Ce voyage au bout de l'enfer s'achève par une mise à mort des plus éprouvante : "Prey", sample de "Average People" tournant en boucle, fait l'effet d'une partie de roulette russe ; on sait qu'on va y rester mais reste à savoir quand, le morceau durant plus de 21 minutes !!!

La cover de ce 4ème véritable album (qui devrait trôner dans le bureau de chaque cadre sup qui se respecte) justifie à elle seule l'acquisition de cet album ; un artwork puissamment évocateur pour un groupe défiant les lois de la rythmique et du son, sans se défaire de l'arsenal rythmique qui a fait sa réputation (ça reste des morceaux, on est pas chez FANTOMAS non plus). 10 ans après sa sortie, SOTAK n'a rien perdu de son attrait. Si le primitive future que nous promet BRUTAL TRUTH fait encore peur à entendre, c'est sûrement qu'il est très proche de la vérité. Forcément brutale !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

26 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
05/01/2011 07:42
note: 10/10
NORDDD a écrit : Très bonne chro, c'est vrai ! Mais à quand une chro sur les 2 1ers albums ? merci.

J'ai prévu de m'occuper de "Need To Control", à plus ou moins long terme.
NORDDD citer
NORDDD
04/01/2011 18:02
note: 8/10
Très bonne chro, c'est vrai ! Mais à quand une chro sur les 2 1ers albums ? merci.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
04/05/2007 16:35
note: 10/10
Sargon a écrit : Salut à tous,

Je ne viens que rarement sur Thrashocore même si je trouve que c'est un très bon webzine, mais là je dois dire que c'est probablement la meilleure chronique de cet album que j'ai jamais lu.
En tant que fan absolu de Brutal Truth, je ne peux que constater le fait que cette chronique retranscrit parfaitement l'esprit de l'album et putain l'analogie avec l'Action Painting... quel coup de génie Clin d'oeil.

Bref, superbe chro pour un superbe album.

PS : Extreme Conditions reste quand même le meilleur de tous Clin d'oeil.


Merci beaucoup Sargon !
citer
Sargon
22/03/2007 18:15
Salut à tous,

Je ne viens que rarement sur Thrashocore même si je trouve que c'est un très bon webzine, mais là je dois dire que c'est probablement la meilleure chronique de cet album que j'ai jamais lu.
En tant que fan absolu de Brutal Truth, je ne peux que constater le fait que cette chronique retranscrit parfaitement l'esprit de l'album et putain l'analogie avec l'Action Painting... quel coup de génie Clin d'oeil.

Bref, superbe chro pour un superbe album.

PS : Extreme Conditions reste quand même le meilleur de tous Clin d'oeil.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
05/03/2007 18:27
note: 10/10
bentalife a écrit : Bon album... super chro... you fucking rules !!! parle nous du dernier Dying fetus !!!

Merci mec ! pour le Dying, je te renvoie à l'excellente chronique de Chris publiée ce matin même.
citer
bentalife
05/03/2007 18:17
Bon album... super chro... you fucking rules !!! parle nous du dernier Dying fetus !!!
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
05/03/2007 13:23
note: 10/10
Chris a écrit : meme chose que les autres! petite question, "Birth of Ignorance" est sur quel album de Brutal Truth? je connais la reprise de MI qui donne envie Headbang

C'est le deuxième morceau de Extreme conditions, le fameux 1er album.
citer
Chris
05/03/2007 12:57
meme chose que les autres! petite question, "Birth of Ignorance" est sur quel album de Brutal Truth? je connais la reprise de MI qui donne envie Headbang
$am citer
$am
05/03/2007 11:42
en tout cas tu es productif ça fait plaisir à lire.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
05/03/2007 11:16
note: 10/10
Merci pour les encouragements les gars, ça motive encore plus pour les prochaines chros. Thanx again !
citer
Ant'oïn
05/03/2007 06:14
c'est vrai que c'est une trés bonne chronique j'adore ta façon d'écrire, le grind c'est pas pour moi lol, mais j'aime lire les chros c'est tout Moqueur Et ça donne envie pourtant Clin d'oeil
Keyser citer
Keyser
04/03/2007 21:09
Impressionnante cette kro en effet, du grand art, j'ai plus qu'à aller me rhabiller moi XD

Me suis jamais penché sur Brutal Truth sinon, ça doit être une erreur apparemment...
citer
Sakuragi
04/03/2007 19:58
je connais ce groupe que de nom, mais excellente chro ! :o
Inhuman Effect citer
Inhuman Effect
04/03/2007 18:24
note: 9.5/10
Pourvu qu'ils nous refassent un nouvel album !
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
04/03/2007 17:02
note: 10/10
Aucun souci Nikta, de toutes façons les notes ça reste très subjectif ! en tout cas ça fait plaisir de voir qu'il y a du monde qui apprécie Brutal Truth.
Niktareum citer
Niktareum
04/03/2007 15:42
note: 8/10
Thomas Johansson a écrit : Niktareum a écrit : Très bonne chro ouais! Clin d'oeil

Et très bon album mais par contre ça ne vaut pas quand même un 10 pour moi. J'aurais mis un bon 8, 8.5 à la limite mais la note ultime c'est un peu trop je trouve.

Tu vas mettre combien du coup pour "Extreme conditions..."? 12? Mr Green


J'avais vachement aimé Extreme conditions mais j'avoue que ça fait un bail que je l'ai pas écouté. Pour SOTAK, j'ai pris en compte l'originalité de l'album, le fait qu'il ait marqué la scène grind et qu'il n'a pas pris une ride malgré les années. Vu le nombre d'albums efficaces mais au caractère de plus en plus éphémères qui sortent actuellement, cette longévité (10 ans d'écoutes en ce qui me concerne) méritait bien un coup de pouce au niveau de la note, même si un bon gros 9 aurait pu suffire.

Nan nan mais te justifie pas hein! Mr Green Tu mets la note que tu veux! Clin d'oeil
C'est vrai qu'il bute qd même cet album! Headbang

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
04/03/2007 15:23
note: 10/10
Niktareum a écrit : Très bonne chro ouais! Clin d'oeil

Et très bon album mais par contre ça ne vaut pas quand même un 10 pour moi. J'aurais mis un bon 8, 8.5 à la limite mais la note ultime c'est un peu trop je trouve.

Tu vas mettre combien du coup pour "Extreme conditions..."? 12? Mr Green


J'avais vachement aimé Extreme conditions mais j'avoue que ça fait un bail que je l'ai pas écouté. Pour SOTAK, j'ai pris en compte l'originalité de l'album, le fait qu'il ait marqué la scène grind et qu'il n'a pas pris une ride malgré les années. Vu le nombre d'albums efficaces mais au caractère de plus en plus éphémères qui sortent actuellement, cette longévité (10 ans d'écoutes en ce qui me concerne) méritait bien un coup de pouce au niveau de la note, même si un bon gros 9 aurait pu suffire.
Niktareum citer
Niktareum
04/03/2007 14:58
note: 8/10
Très bonne chro ouais! Clin d'oeil

Et très bon album mais par contre ça ne vaut pas quand même un 10 pour moi. J'aurais mis un bon 8, 8.5 à la limite mais la note ultime c'est un peu trop je trouve.

Tu vas mettre combien du coup pour "Extreme conditions..."? 12? Mr Green
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
04/03/2007 11:19
note: 10/10
Ah merde je suis con, je devais penser au aka des rugbymen ! sinon c'est vrai que Extreme Conditions est une pure bombe lui aussi. Merci à tous !
Scum citer
Scum
03/03/2007 18:52
C'est un AK-47 Spank

Excellente kro sinon, chapeau bas !
citer
usinedelapeur.arnaud
03/03/2007 18:30
Excellente chronique, pour un album qui l'est tout autant.
Inhuman Effect citer
Inhuman Effect
03/03/2007 16:45
note: 9.5/10
$am a écrit : excellent chro,'me donnerai presque envie d'écouter du brutaule death alors que d'habitude c'est vraiment pas ma tasse de café (le thé c'est dégueu.)
ça c'est parce que t'es défoncé ! (cf ton avatar Servietski)
$am citer
$am
03/03/2007 15:25
excellent chro,'me donnerai presque envie d'écouter du brutaule death alors que d'habitude c'est vraiment pas ma tasse de café (le thé c'est dégueu.)
Alexis citer
Alexis
03/03/2007 13:18
Très bon album...
GanjannibaL citer
GanjannibaL
03/03/2007 12:39
note: 9.5/10
Très bonne chro, album à posséder absolument je mets 9.5 car le 10 est réservé à extreme conditions.. Sourire
Inhuman Effect citer
Inhuman Effect
03/03/2007 11:54
note: 9.5/10
Cet album est monstrueux ! Un chef d'oeuvre du grindcore,même si mon préféré resteras Extrem Conditions Demands Extrem Reponses.

Et Brutal Truth s'est reformé wèèèèèèèèè !!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Brutal Truth
Grindcore
1997 - Relapse Records
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (11)  8.45/10
Webzines : (9)  6.91/10

plus d'infos sur
Brutal Truth
Brutal Truth
Grindcore - 1990 † 2014 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.   Dementia
02.   K.A.P.
03.   Vision
04.   Fucktoy
05.   Jemenez Cricket
06.   Soft Mind
07.   Average People
08.   Blue World
09.   Callous
10.   Fisting
11.   Die Laughing
12.   Dead Smart
13.   Sympathy Kiss
14.   Pork Farm
15.   Promise
16.   Foolish Bastard
17.   Postulate then Liberate
18.   It's after the End of the World
19.   Machine Parts
20.   4.20
21.   Unbaptized
22.   Prey

Durée : 74:14

line up
voir aussi
Brutal Truth
Brutal Truth
Need To Control

1994 - Earache Records
  
Brutal Truth
Brutal Truth
Evolution Through Revolution

2009 - Relapse Records
  
Brutal Truth
Brutal Truth
Extreme Conditions Demand Extreme Responses

1992 - Earache Records
  
Brutal Truth
Brutal Truth
End Time

2011 - Relapse Records
  

Essayez aussi
Massive Charge
Massive Charge
Silence

2007 - Autoproduction
  
Trepan'Dead
Trepan'Dead
Instinct

2012 - Autoproduction
  
Nasum
Nasum
Helvete

2003 - Relapse Records
  
Rotten Sound
Rotten Sound
Cursed

2011 - Relapse Records
  
Warfuck
Warfuck
Neantification

2013 - Autoproduction
  

Vexovoid
Call of the Starforger
Lire la chronique
Hegemon
Initium Belli (EP)
Lire la chronique
Sacred Reich
Ignorance
Lire la chronique
Beorn's Hall
Mountain Hymns
Lire la chronique
Bilan 2017
Lire le bilan
Bekëth Nexëhmü
De Urtida Krafterna (EP)
Lire la chronique
Blaze Of Perdition
Conscious Darkness
Lire la chronique
Stahlsarg
Mechanisms Of Misanthropy
Lire la chronique
Hell Militia + Watain
Lire le live report
Moenen Of Xezbeth
Dawn of Morbid Sorcery (Démo)
Lire la chronique
Inquisition + Septicflesh
Lire le live report
Iperyt
The Patchwork Gehinnom
Lire la chronique
Alder Glade
Spine of the World
Lire la chronique
Eraserhead
Holdout (EP)
Lire la chronique
Sheidim
Infamata (EP)
Lire la chronique
Greytomb
Monumental Microcosm (EP)
Lire la chronique
Cenotaph
Perverse Dehumanized Dysfun...
Lire la chronique
In Vain
Currents
Lire la chronique
Caronte
Yoni
Lire la chronique
Vargrav
Netherstorm
Lire la chronique
Assorted Heap
Mindwaves
Lire la chronique
Throane
Plus Une Main A Mordre
Lire la chronique
If I Could Kill Myself
Ballad of the Broken
Lire la chronique
War Possession
Doomed To Chaos
Lire la chronique
Solar Demise
Archaic War
Lire la chronique
Kartikeya
Samudra
Lire la chronique
Hyrgal
Serpentine
Lire la chronique
Exhumed
Death Revenge
Lire la chronique
T.O.M.B
Fury Nocturnus
Lire la chronique
Puteraeon
The Empires Of Death (EP)
Lire la chronique