chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
49 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Darkthrone - A Blaze In The Northern Sky

Chronique

Darkthrone A Blaze In The Northern Sky
Nous voici à Oslo, Norvège, par une froide soirée d'hiver 91. Fenriz et son poto Nocturno sortent d'une répète bien éprouvante. Leur album « Soulside Journey » vient de sortir, et il est temps de se mettre au point pour faire quelques concerts, histoire de se faire un peu de fric et de faire connaître parmi la scène Death. Eh oui, car à la base, Darkthrone c'est du death. A l'époque, la bière, le Death, le foot,... c'est leur vie. D'ailleurs, il se trouve qu'étant bien fatigués, ils se feraient bien un petit plaisir coquin en compagnie de charmantes demoiselles, histoire de changer des habituelles soirées « Bibine'n'Porn » chez Nocturno...
Nos deux compères se mettent donc en quête de quelque maison close. Puis, au détour d'une ruelle, ils finissent enfin par arriver devant une sombre échoppe, portant le doux nom d' « Helvete ». L'endroit a tout l'air d'être un bar gay, mais les deux amis, fatigués d'avoir arpenté la ville sous une lune glaçante, se décident à entrer...

« _ Fenriz : * parlant à Nocturno* ptain, je crois que tu t'es encore planté mec. Le sex shop, c'était la 3ème rue à droite ! Eh merdeuuu...
_ Nocturno : Arrêtes, moi je suis sûr qu'on va se taper de la goth ! Vu la déco... *crie à la cantonade* heyho là dedans ! On est en manque ! ON VEUT DES TROUS !

(à ce moment là, Euronymous sort de l'arrière boutique, un morceau de kebab à la main...)

_ Euronymous : Hey, vous voulez des trous ?Je SUIS un trve ! Qu'est ce que je peux faire pour vous ? *mode sourire taquin avec filet de sauce kebab blanche coulant sur le côté de la bouche *
_ F : Oh putain... je le savais que c'était un truc gay... vas y on se casse *ils partent, quand...*
_ E : Hey mais attendez, vous seriez pas les gars de Darkthrone par hasard ?
_ N : * se retournant* Si, pourquoi ?
_ E : Hum... j'ai écouté votre album, « Soulside Journey » là... c'est pas mal, vous avez du potentiel pour devenir un grand groupe, mais...
_ F : Quoi « mais » ?
_ E : ... mais regardez vous ! Chaussures Addidas, survet rose, lunettes Ray Ban… on dirait presque les membres d'un boys band ! Tout ça à cause du death qui devient de plus en plus à la mode... regardez un peu ça* il montre des photos de magazines *on dirait que ces branleurs de Tampa passent plus de temps à se soucier de leur bronzage que de leur musique ! Tout ceci ne correspond pas à un comportement digne du metal, il nous fait honte ! Moi je vous le dis, laissez tomber le Death, le véritable avenir c'est le Black Metal...
_ N : le Black Metal ? Tu veux dire... jouer à la Bathory, Venom, Celtic Frost ?
_ E : Exactement ! Cette musique sombre et malsaine, comme ce que j'essaye de faire avec mon groupe, Mayhem. Vous savez, vous pourriez rejoindre mon label... nous formerions l'élite... nous serions les leaders de la scène Norvégienne, et nous montrerions aux trends ce que c'est que d'être de vrais metalleux, des « trves », intègres dans leur musique et dans leur vie ,vénérant Satan et combattant le Christ !Boutant l'ennemi hors de nos.. *commence à partir en délire *
_ N : A vrai dire... moi aussi j'adore ces groupe, cet esprit... moi aussi j'en ai ras le cul de ces thrasheurs de merde qui viennent skater en bas de chez moi, mais... *gorge serrée*... comment je ferais pour draguer moi en étant trve !? *larme à l'oeil*
_ E : Tu sais, le cuir, le pics, les torses nu... ça excite aussi les nanas. Mais si vous voulez, je vous propose de continuer cette discussion dans la cave, ce sera plus intime...
_ F : Je descends pas avec lui moi ! *regard inquiet vers Nocturno *
_ N : Et pourquoi ?
_ F : Parce que c'est un payday et un communiste ?
_ N : T'étais pas mieux toi la semaine dernière quand t'as voulu me faire les fesses, alors fermes la et suivons le... *ils descendent* »

Personne ne sait réellement ce qui se passa ce soir là dans la cave d' « Helvete »... mais une chose est sure : quand ils en sortirent, ils n'avaient plus du tout envie de baiser. Leur regard avait changé, leur attitude également, à tel point que la maman de Tedounet (comprendre Nocturno) ne reconnu pas son blondinet quand celui ci rentra à la maison

C'est ainsi que quelques mois après, Darkthrone sortit « A Blaze In The Northern Sky ».
Sans le savoir, le groupe allait définir avec cet album la seconde vague de black metal, et par ailleurs créer le true black metal. L'album pose les bases du genre, tant au niveau musical qu'esthétique. L'artwork annoncé déjà la couleur : c'est sombre, il fait nuit noire, Nocturno porte a corpsepaint qui lui donne une allure fantomatique. Inquiétant. Puis l'on insert le CD dans le lecteur...
Le tout commence par une intro angoissante et malsaine, sorte d'incantation... on retient son souffle, puis tout démarre tout d'un coup.On se retrouve largué seul en milieu hostile, plongé dans un tourbillon diabolique, et d'emblée, on sait que l'on a à faire à un style unique. La prod est crade, le son des guitares est aiguë et saturé, la voix de Nocturno est torturée, effrayante. Seul le son de batterie semble être à peut près normal. La musique en elle même , ressemblerait à un punk parfois thrashisant... un punk « perverti », auquel on aurait enlevé toute volonté militante, révolutionnaire, pour la remplacer par l'expression du morbide, de l'effroi, de l'occulte. On avance peu à peu dans les ténèbres, dans cette nuit noire, sans savoir ce qui nous entoure, sans savoir d'où viennent ces sons maléfiques. Car les riffs, ces maudits riffs, imprègnent votre âme pour ne plus jamais en sortir. Je pense particulièrement à « Kathaarian Life Code », « A Blaze In The Northern Sky » et « The Pagan Winter ». Là où certains groupes privilégient l'aspect technique en proposant des riffs alambiqués à n'en pas finir, se révélant au final inefficace, Darkthrone résume toute la haine, la froideur, la noirceur en quelques riffs simples. Deux/trois accords, un beat linéaire, et le mal est fait . C'est ce qui fait toute la force de cet album, et de ce groupe plus généralement. La simplicité et l'efficacité des riffs, décuplant les émotions, associée à la voix possédée de Nocturno Culto et à la prod crasseuse, créant une ambiance inimitable, contribuent à donner une oeuvre unique, sombre ,impénétrable...
Mais je pense qu'il ne servirait à rien de continuer à s'extasier bêtement sur cet album. En effet, c'est un album que l'on doit ressentir soi même, qui ne peut pas être résumé simplement avec des mots. Certains auront trouvé le feeling, d'autre pas...
Pour la petite histoire, le label Peaceville hésita à sortir l'album. Ces derniers avaient peur qu'une forme de musique aussi « sale » et extrême ne prenne pas. En menaçant de se faire éditer par Euronymous, le groupe obtenu gain de cause et Peaceville sortit « A Blaze In The Northern Sky »

For this Eternal Winter
A New God Ruled the Sky
The Million Hands Of Joy
Have something holy to Burn


Kvlt.

DOSSIERS LIES

Chroniques à la con ! 3 : la revanche
Chroniques à la con ! 3 : la revanche
Octobre 2007
  
Dépucelages
Dépucelages
Juillet 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

18 COMMENTAIRE(S)

tasserholf citer
tasserholf
12/04/2012 17:41
note: 9.5/10
Le premier Darkthrone que j'ai obtenu, moi qui ne connaissais que le blak commercial et/ou mélodique de craddle, dimmu et autres emperor cet album a été une révélation : le black c'est bien mieux quand c'est sans chichis, lourd, crade et avec un son de chiotte.

On n'a pas refait mieux dans le genre, non ?
Kafka citer
Kafka
29/05/2008 13:15
note: 8.5/10
Génial cet album, mais pas la perfection non plus quand même, c'est un excellent Darkthrone en tout cas !
DR.Jkl citer
DR.Jkl
05/04/2007 17:50
Bienvenue Chokos! Première chro bien poilante!
Inhuman Effect citer
Inhuman Effect
05/04/2007 13:10
note: 9.5/10
Sinon bienvenu à Chokos,pour ta première kro sur le site tu t'es parfaitement imprénié du style Thrashocore !
cglaume citer
cglaume
05/04/2007 11:32
Ciel, du black au pays de Thrasho (... comme dans tous les pays, on s'y amuse, on pleure, on rit, il y a des méchants et des gentils) !!!!

Bienvenue !! Sourire
citer
Ant'oïn
05/04/2007 11:01
Album bien nul hahaha pas pour moi de toute façon je les écouters pas plus tard qu'hier, trés vite gavé, plus un état d'esprit que de la musique, bref c'est culte. Aprés c'est une autre histoire...

Bonne chronique bienvenue ! (un peu long mais ce n'est pas un défaut !)
citer
(ancien membre)
05/04/2007 10:31
note: 8/10
Excellent album, mais le meilleur restait à venir.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
05/04/2007 07:16
Welcome aboard mister Chokos !
citer
Sakuragi
05/04/2007 01:09
Excellente chronique, et quel surprise à la fin de voir qu'elle est de...chokos !! Bravo mon gars !! Je me suis bien poilé !

je savais pas que tu bossais pr Thrasho ! Moqueur
Dead citer
Dead
05/04/2007 00:24
Excellente première chronique !
Et encore une fois bienvenue à toi, 5ème Nicolas de l'équipe ! Hé oui quand même Mr Green
Krow citer
Krow
04/04/2007 22:31
J'suis fier de toi poulet !
ChoKos citer
ChoKos
04/04/2007 22:15
note: 10/10
C'est vrai qu'ils ont été fortement influencés par Euronymous, après la cave d'Helvete... ce ne sont que des suppos(itions)

Sinon crowdead, il est évident que c'est un album qui ne laisse pas indifférent, soit on adore, soit on déteste. Je comprends ta position.
Gothenburg citer
Gothenburg
04/04/2007 21:55
Vla la putain de chro quand même... Mais euh, c'est vrai l'histoire de la cave là?
crowdead citer
crowdead
04/04/2007 21:42
note: 2/10
kro un poil ongueue quand même.

sinon, le cd qui m'a définitivement dégouté de ce groupe. chiant, insipide, rien ne m'a branché. 2/10 juste pour une ambiance parfois interessante. mais sinon, j'ai pas aimé du tout... les gouts et les couleurs...
citer
Lina
04/04/2007 21:32
POMMMMMMMMPIEEEEEEEER!
Inhuman Effect citer
Inhuman Effect
04/04/2007 21:28
note: 9.5/10
Quelle kro !
Et quel album !
Caacrinolas citer
Caacrinolas
04/04/2007 21:28
Excellente Première Kro j'ai pas arreter de Rire

Sinon la note est largement mértié on est bien d'accord la dessus
citer
Arnaud
04/04/2007 21:24
Cette chronqiue est culte je crois.
Vous allez loin des fois, ce délire.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Darkthrone
Raw Black Metal
1992 - Peaceville Records
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (36)  8.63/10
Webzines : (19)  9/10

plus d'infos sur
Darkthrone
Darkthrone
Black Metal - 1987 - Norvège
  

tracklist
01.   Kathaarian life code
02.   In the shadow of the horns
03.   Paragon Belial
04.   Where cold winds blow
05.   A blaze in the northern sky
06.   The pagan winter

Durée : 42:06

line up
voir aussi
Darkthrone
Darkthrone
Goatlord

1996 - Peaceville Records
  
Darkthrone
Darkthrone
The Underground Resistance

2013 - Peaceville Records
  
Darkthrone
Darkthrone
Circle The Wagons

2010 - Peaceville Records
  
Darkthrone
Darkthrone
Sardonic Wrath

2004 - Moonfog Productions
  
Darkthrone
Darkthrone
Under A Funeral Moon

1993 - Peaceville Records
  

Essayez aussi
LVTHN
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)

2014 - Amor Fati Productions
  
Emperor
Emperor
Emperial Live Ceremony (Live)

2000 - Candlelight Records
  
This Gift Is A Curse
This Gift Is A Curse
All Hail The Swinelord

2015 - Season Of Mist
  
Abigail
Abigail
The Final Damnation

2016 - Nuclear War Now! Productions
  
Vinterland
Vinterland
Welcome My Last Chapter
(Wings Of Sorrow)

1996 - No Fashion Records
  

Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique