chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
51 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Inhume - Chaos Dissection Order

Chronique

Inhume Chaos Dissection Order
On croyait Inhume bel et bien enterré après les quatre années de silence qui ont suivi le très appréciable In For The Kill. Mais non, le groupe remonte enfin à la surface pour une 3ème boucherie, Chaos Dissection Order, toujours sur le label français Osmose Productions.

Si quatre ans séparent donc ce nouvel album du précédent, l'évolution musicale des Bataves est loin d'être flagrante. Mais rien à foutre parce que putain, qu'est-ce que ça bute!? Soyons clair, Inhume reprend la recette du grind sans en changer le moindre élément mais j'ai rarement vu un aussi bon cuisinier. Le shéma est certes répétitif mais ô combien jouissif: les blasts font la loi mais restent encadrés par des passages moins frénétiques, plus groovy et entraînants grâce à une rythmique accrocheuse et des riffs simples et directs typiques du genre. Ca blaste donc à tout va mais pas seulement (Inhume attend même plus d'une minute avant d'envoyer la sauce sur "Bewildered By Rage"!). Quant au chant, le duo vocal (entre Joost et Dorus cette fois-ci) reste d'actualité, c'est à dire des cris aigus et du yaourt/porcin qui se renvoient la balle, même si j'ai trouvé cette dualité moins prononcée que sur In For The Kill, album avec lequel j'ai découvert les Néerlandais. On s'en prend toutefois plein les oreilles, notamment grâce à une production excellente qui ne fait pas baisser le bruitomètre (le compteur de bruit quoi). Les 30 minutes que compte l'album (moins de 2 minutes en moyenne pour chacun des 16 titres donc) passent ainsi aussi vite que Steve Nash et on en aurait voulu un peu plus. Celà dit le grind c'est un peu comme le cassoulet, c'est bon mais il ne faut pas en abuser sous peine d'indigestion et de lassitude.

C'est bien simple, je n'avais pas été aussi excité à l'écoute d'un album de grind depuis la compilation posthume de Nasum, Grind Finale. Je crois que ça en dit assez long sur la qualité de ce Chaos Dissection Order d'une sauvagerie absolument jouissive. Une nouvelle confirmation que la scène brutal death/grind des Pays-Bas est tout simplement la meilleure d'Europe!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Sagamore citer
Sagamore
19/04/2017 10:12
note: 9/10
Dix ans aujourd'hui, punaise... Une de mes premières grosses tartes en matière de Grind scabreux. Génial.
citer
miss dolor
30/12/2007 23:23
album excellen!!!,
rien a redire
Alesya citer
Alesya
13/05/2007 12:33
Keyser a écrit : ce Chaos Dissection Order d'une sauvagerie absolument jouissive

C'est exactement ça! ;-)
Un album court, brutal et efficace. ça fait du bien aux oreilles!
Scum citer
Scum
12/05/2007 20:11
Rien de bien neuf par rapport à In For The Kill mais ça chie toujours autant et c'est tout ce qu'on demande à Inhume Clin d'oeil
Keyser citer
Keyser
12/05/2007 17:45
note: 8/10
Vous avez également "Hate/Kill" qui est dispo sur MySpace.

Une interview de Ben Janssen (guitare) est par ailleurs prévue au programme Sourire

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Inhume
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (4)  8.38/10
Webzines : (11)  6.11/10

plus d'infos sur
Inhume
Inhume
Grind/Death - 1994 - Pays-Bas
  

tracklist
01.   Superior Existence
02.   Plague Injected
03.   Oppressing the Weak
04.   Chaos Dissection Order
05.   Retaliate
06.   Severely Deteriorated Flesh
07.   Dismal
08.   Abhorrent
09.   Grind Culture
10.   Hollow
11.   Exhume
12.   Swift Genocide
13.   Illuminati
14.   Human Slave Colony
15.   Bewildered by Rage
16.   Hate/Kill

Durée : 31'10

line up
parution
19 Avril 2007

voir aussi
Inhume
Inhume
Moulding The Deformed

2010 - War Anthem Records
  

Essayez aussi
Lock Up
Lock Up
Play Fast Or Die (Live)
(Live In Japan)

2007 - Feto Records
  
Misery Index / Mumakil
Misery Index / Mumakil
Ruling Class Cancelled (Split-CD)

2008 - Power It Up Records
  
Rotten Sound
Rotten Sound
Consume To Contaminate

2006 - Spinefarm Records
  
Gadget
Gadget
Remote

2004 - Relapse Records
  
Insect Warfare
Insect Warfare
World Extermination

2007 - Earache Records
  

Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast
Ceremony
Still, Nothing Moves You
Lire la chronique
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique