chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
47 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Elend - A World In Their Screams

Chronique

Elend A World In Their Screams
Pour un rendu optimal, cette chronique un peu particulière est à lire lentement, en imaginant une voix froide et monocorde sur un fond musical extrait de cet album.


Ce périple n'était pas destiné à finir,
Si prématurément.
Le chemin aurait dû se prolonger.
Est-ce la fin ?
Mais pourquoi si vite ?

Ici convergent les vents,
Dans ce lieu sombre et inquiétant,
Sans frontière.
Leurs douces caresses, leur doux chant,
Se sont mues dans un silence,
Un long silence glacial et assourdissant.

La pénombre est partout,
Tes yeux ne peuvent voir,
Ou ne veulent voir,
Car il règne dans cet endroit,
Une atmosphère si lourde,
Qu'on peine à se mouvoir.

Des sons proviennent de là-bas,
Indescriptibles.
Ils se font rapidement plus insistants,
Pour tournoyer dans l'air
Et autour de ta tête.
Alors péniblement,
Tu avances dans le noir,
Guidé par tes oreilles.
Le sol s'enfonce sous tes pieds,
Te fait parfois trébucher.
Le temps semble suspendu à tes pas,
Le monde qui t'entoure
N'évoluant qu'à chacun de tes mouvements.

Une voix froide, monocorde
Se mêle alors au chaos ambiant.
Sa langue t'est familière,
Tu la ressens,
Elle te transperce et réveille en toi
Peines et souffrances passées.

Une lueur discrète traverse l'obscurité,
Et au loin,
Semble dessiner les contours d'une porte.
En te rapprochant,
Cette lumière s'intensifie,
Sa chaleur brûle légèrement ta peau
Et commence à disperser le brouillard épais
Qui aveuglait tes yeux.

Alors que les rayons inondent ce lieu,
Et commencent à devenir poison,
Tu distingues le sol pour la première fois,
Pour y voir un désert sans vie
Recouvert de corps calcinés à perte de vue.
Les sons se transforment en cri,
Les couleurs s'estompent,
Tandis que la chaleur te dévore la peau.

La porte s'ouvre,
Tu t'élances sans réfléchir,
Et une fois à l'intérieur,
Elle disparaît.
Le sol se dérobe sous tes pieds
T'entraînant dans une interminable chute.

Ni vivant, ni mort,
Ton corps flotte dans le néant,
Traversé par d'innombrables forces,
Dont chaque apparition le déchire un peu plus.
La voix se disperse,
Les mots perdent peu à peu leur sens.
Seuls demeurent,
Les hurlements d'une souffrance infinie,
Et les gémissements des morts
Ayant enduré mille supplices.

Perdu et à bout de forces,
Tes pieds touchent enfin terre.
Il tombe de la cendre,
Au contact du sol,
Elle se transforme en sang.
En dehors du noir, du gris,
Le rouge, à perte de vue.

Un royaume s'étend à tes pied.
Tu comprends alors que ton voyage,
N'ira pas plus loin,
Que dans les ténèbres,
Le temps n'est plus,
Qu'il n'y a de place ici
Que pour la Douleur
Et la Mort...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

10 COMMENTAIRE(S)

Dead citer
Dead
01/07/2007 02:53
note: 10/10
Une interview est en ligne pour ceux qui voudraient en savoir plus Sourire
Kleim Antyne citer
Kleim Antyne
29/06/2007 01:01
Oouuuuhh un 10/10 pour un Elend il faut pas que je le rate !!!
Ander citer
Ander
17/06/2007 20:51
cglaume a écrit : von_yaourt a écrit : Ander a écrit : Raaah, dire que j'aurais pu l'avoir, et ainsi mettre un commentaire un peu plus intreessant... :cry:

Pour ma part j'attends le paquet cadeau de cyril pour mettre un commentaire intéressant. Moqueur


Au passage, le S.U.P. va être remis en jeu


Cool! Headbang
cglaume citer
cglaume
17/06/2007 20:21
von_yaourt a écrit : Ander a écrit : Raaah, dire que j'aurais pu l'avoir, et ainsi mettre un commentaire un peu plus intreessant... :cry:

Pour ma part j'attends le paquet cadeau de cyril pour mettre un commentaire intéressant. Moqueur


Ca part demain ... Au passage, le S.U.P. va être remis en jeu: pas de nouvel du 4e gagnant ...
Phoenix Resurrectio citer
Phoenix Resurrectio
17/06/2007 12:21
Superbe... grandiose... il y en a un paquet de mot pour décrire cet album... je mettrais une note quand je l'aurais un peu plus écouté. Vraiment très prenant en tout cas.

Et dire que ça fait 2 semaines que tu nous prive de cette chronique! très bien écrite par ailleurs.
von_yaourt citer
von_yaourt
17/06/2007 11:29
Ander a écrit : Raaah, dire que j'aurais pu l'avoir, et ainsi mettre un commentaire un peu plus intreessant... :cry:

Pour ma part j'attends le paquet cadeau de cyril pour mettre un commentaire intéressant. Moqueur
Dead citer
Dead
17/06/2007 11:25
note: 10/10
Merci Sourire
Ander citer
Ander
17/06/2007 11:14
Raaah, dire que j'aurais pu l'avoir, et ainsi mettre un commentaire un peu plus interessant... :cry:

Superbe chroniques ou je devrais-je dire, poême, parce que c'est de celà qu'il s'agit!

A rajouter au chronique à la con, (même si elle vaut bien plus que cette dénomination). ^^

Ceci dit, je viens d'écouter les deux titres, et l'ambiance m'emporte moins que Wind Devouring Men...
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
17/06/2007 09:28
Une bien belle chro, sombre et triste (à l'image du groupe j"imagine), sans 12ème degré ni références débiles. Ce dont je suis tout à fait incapable ! bravo Dead.
Dead citer
Dead
17/06/2007 01:02
note: 10/10
Une interview *devrait* arriver sous peu...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Elend
Ambient / gothique chaotique
2007 - Holy Records
notes
Chroniqueur : 10/10
Lecteurs : (10)  8.5/10
Webzines : (15)  8.92/10

plus d'infos sur
Elend
Elend
Ambient / gothique - 1993 - Autriche / France
  

tracklist
01.   Ophis puthôn
02.   A World in Their Screams
03.   Ondes de sang
04.   Le Dévoreur
05.   Le Fleuve infini des morts
06.   Je rassemblais tes membres
07.   Stasis
08.   Borée
09.   La Carrière d'ombre
10.   J'ai touché aux confins de la mort
11.   Urserpens

Durée : 58 min.

line up
parution
23 Avril 2007

voir aussi
Elend
Elend
Les Ténèbres Du Dehors

1996 - Holy Records
  
Elend
Elend
Winds Devouring Men

2003 - Holy Records
  
Elend
Elend
The Umbersun (Rééd.)
(Au tréfonds des Ténèbres)

2008 - Orphika
  
Elend
Elend
Sunwar The Dead

2004 - Holy Records
  
Elend
Elend
Weeping Nights

1997 - Holy Records
  

Portal
ION
Lire la chronique
Uada
Cult Of A Dying Sun
Lire la chronique
Blood Red Fog
Thanatotic Supremacy
Lire la chronique
Sacred Reich
The American Way
Lire la chronique
Sadistik Forest
Morbid Majesties
Lire la chronique
The Beast of Nod
Vampira: Disciple of Chaos
Lire la chronique
Unearthly Trance
In the Red
Lire la chronique
Wyrms
Altuus Kronhorr - La monarc...
Lire la chronique
Bloody Hammers
The Horrific Case of Bloody...
Lire la chronique
Depravity
Evil Upheaval
Lire la chronique
Fuzzgod
Meet Your Maker (Démo)
Lire la chronique
Into Coffin
The Majestic Supremacy Of C...
Lire la chronique
Sun Of The Sleepless
To the Elements
Lire la chronique
Necros Christos
Domedon Doxomedon
Lire la chronique
Fragments Of Unbecoming
Perdition Portal (Chapter VI)
Lire la chronique
Dio
Holy Diver
Lire la chronique
Sleep + Sofy Major
Lire le live report
MoM Poésique - Regarde les Hommes Tomber
Lire le podcast
Warfuck
This Was Supposed to be Fun
Lire la chronique
Vacivus
Temple Of The Abyss
Lire la chronique
Satan présente GORGOROTH : de modèle à risée générale
Lire le podcast
Revel In Flesh
Relics Of The Deathkult (Co...
Lire la chronique
Stromptha
Odium Vult
Lire la chronique
Monolithe
Nebula Septem
Lire la chronique
Thou
The House Primordial (EP)
Lire la chronique
Lonewolf
Raised On Metal
Lire la chronique
Hot Knives
Static Bloom (EP)
Lire la chronique
MoM Hors-Série : Top 4 Prog
Lire le podcast
Ceremony
Still, Nothing Moves You
Lire la chronique
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)
Lire la chronique