chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
71 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Entombed - Serpent Saints

Chronique

Entombed Serpent Saints
(The Ten Amendments)

Ca y est, on tient le come back de l'année ! Entombed n'a jamais frappé aussi fort qu'avec ce nouvel album, qui autant vous le dire d'entrée de jeu, renoue avec le caractère culte du pourtant lointain « Clandestine », rien que ça ! « When in Sodom » présageait déjà d'un retour aux sources pour le pilier Suédois, mais rien ne m'avait préparé à une telle décharge de Death Suédois de l'ancienne école comme seul Entombed sait si bien le faire !

Ne vous laissez pas abuser par l'arpège démonique qui entame « Serpent Saints », il n'a pour but que de brouiller les pistes sur ce qui suit. Quelques secondes suffisent au changement d'ambiance, ce riff au son si caractéristique, cette batterie au tempo relevé qui s'emballe… et ce LG Petrov qui semble avoir retrouvé une seconde jeunesse, revenant au chant gargantuesque de ses jeunes années, remplie d'une profondeur et d'une contenance impressionnante ! Ce retour en force vocale est proprement étonnant, on l'avait découvert crooner sur « Same Difference » il y a quelques années, puis thrasheur sur « Morning Star », le voilà revenu aux sources du genre, avec un growl absolument gigantesque et tellement jouissif, agrémentée de quelques poussées black qui poussent au malaise le plus certain (toujours ce « Serpent Saints » qui est décidément truffé de passages joussifs !).

Retour en force donc, et Entombed l'assume d'autant plus qu'il intitule son second titre du nom de sa récente tournée avec les 3 piliers du genre (Unelashed (dont le chanteur fait semble-t-il une apparition sur ce titre, Grave et Dismember), la fameuse « Master of Death tour ». Petit clin d'œil à cette tournée dantesque donc, et de nouveau un titre surboosté, qui montre un LG Petrov survolté, une rythmique thrashisante complètement jouissive, et des solos dans la plus noble tradition suédoise ! Deux titres seulement se sont écoulés, et je suis déjà pratiquement conquis à la cause des Suédois! La suite ne me fera point mentir, mettant en œuvre toutes les astuces les plus pernicieuses pour me convertir définitivement à leur cause : ce « Amok », au riff principalement délicieusement death n' roll qui renoue avec l'époque d' « Uprising » ; « When in Sodom » (réenregistré pour l'occasion) et son ambiance mortuaire ; ou bien encore « In the Blood » et son refrain pachydermique (un des grands moments de l'album). L'énergie est intact, que ce soit dans les mid-tempos ou le up-tempo (« The Dead, The Dying and The Dying To Be Dead » comprend même du blast !), le chant de LG accompagne à merveille chaque accélération, les solos sont aux petits oignons et jamais de trop… non, vraiment aucun titre ne fait tache, et même avec une dizaine d'écoutes au compteur l'album ne s'essouffle toujours pas, Entombed est bien de retour !

Ce qui ne peut laisser indifférent, c'est la conviction que met Entombed à se replonger dans ses racines : quiconque a un jour vibré aux notes de « Left Hand Path » ou d'un « Wolverine Blues » ne devrait pas rester impassible à ce nouvel opus, à cette renaissance devrais-je dire, exécuté avec une décennie (voire plus) d'expérience dans le genre, une classe indéniable, et un talent intact question qualité de riffs. Et puis ce LG Petrov… je crois que c'est vraiment sa voix gargantuesque qui m'a réellement convaincu du retour de ce Grand Ancien, difficile de croire que c'est le même homme qui « chantait » en 98 sur les titres quasi rock de « Same Difference ».. une parenthèse salvatrice, nécessaire, pour repartir de plus belle en 2007. « Serpent Saints » est d'office à mes yeux devenu un classique du groupe à mes yeux, leur meilleur album depuis … « Uprising » ?, et un indispensable pour qui a aimé le groupe un jour ou l'autre. LE come back de l'année pour moi, Entombed rulez \m/

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

10 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
25/06/2018 13:38
note: 6.5/10
Après l'avoir réécouté ce matin (ce qui n'était plus arrivé depuis des années) un constat s'impose il m'ennuie toujours prodigieusement, c'est plat et mollasson, et plan-plan au possible sans titres qui se dégage. Heureusement que la voix de L.G. Petrov est toujours là et permet de limiter la casse.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
13/09/2007 12:36
note: 6/10
Entombed en 2007 c'est un peu comme l' AJ Auxerre. A force de se séparer de ses meilleurs éléments, ils finissent par jouer le maintien. En bon capitaine, Lars Goran sauve les meubles sur 2 ou 3 bons titres (Amok, Thy Kingdom Koma).
Ander citer
Ander
01/09/2007 23:15
Bien dit compagnon Schtroumpf! Album qui a pas beaucoup tourné chez moi, on est bien loin d'un Wolwerines Blue...

Mais tu sais où est le village, je me suis perdu?! :cry:

citer
Schtroumpf Grognon
01/09/2007 21:01
Je suis fan d'Entombed et j'aime tous leurs albums... sauf celui-là. Il sonne comme une parodie de "Clandestine", quelle horreur !
Ander citer
Ander
08/07/2007 19:07
Double fuck

Album moyen/bon au final, heureusement que le chanteur est toujours bon.
Gothenburg citer
Gothenburg
08/07/2007 18:27
Ander a écrit : Tiens, le cover est bien plus joli que celui que j'ai vu:



c'est 5 bites cette pochette hein
citer
mouais...
05/07/2007 07:32
je sais pas trop quoi en penser... la prod déjà, pour faire retour aux sources c'est pas mal, mais à quoi bon? Du coup ça manque parfois de patate (la batterie sur l'intro d'"Amok" sonne vraiment ridicule) et la voix ressort un peu trop. Après les plans sont vus et revus (mais c'est peut-être pas mal pour "un retour aux sources"...) bref je le trouve pas très excitant. Je ne vois vraiment pas où se trouve "l'époque d' « Uprising »" là dedans, alors que ce dernier me fait vraiment taper du pied!
Gothenburg citer
Gothenburg
03/07/2007 12:01
Je l'ai écouté, j'ai bien aimé, mais sans plus. Je trouve que ça se répète, c'est régulier mais l'album est pas assez varié pour que j'accroche plus que ça. Je préfère largement Death Breath.
Ander citer
Ander
02/07/2007 23:27
Tiens, le cover est bien plus joli que celui que j'ai vu:

Mitch citer
Mitch
02/07/2007 21:42
note: 8/10
Pas mieux!
10 titres, 10 tubes (tempo modéré comme épileptique)! Un retour aux sources comme je les affectionne tout particulièrement (avec un Death Breath en apéro c'est nickel)!

La bande (Entombed, Dismember, Unleashed et Grave) est désormais revenue sur le trône! Headbang

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Entombed
Death Suédois
2007 - Threeman Recordings
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (9)  6.89/10
Webzines : (27)  7.53/10

plus d'infos sur
Entombed
Entombed
Death Suédois - 1989 - Suède
  

tracklist
01.   Serpent Saints
02.   Masters of Death
03.   Amok
04.   Thy Kingdom Koma
05.   When in Sodom
06.   In The Blood
07.   Ministry
08.   The Dead, The Dying and The Dying To Be Dead
09.   Warfare, Plague, Famine, Death
10.   Love Song For Lucifer

line up
parution
25 Juin 2007

voir aussi
Entombed
Entombed
Inferno

2003 - Threeman Recordings
  
Entombed
Entombed
When In Sodom (MCD)

2006 - Threeman Recordings
  
Entombed
Entombed
Uprising

2000 - Threeman Recordings
  
Entombed
Entombed
Wolverine Blues

1993 - Earache Records
  
Entombed
Entombed
Same Difference

1998 - Threeman Recordings
  

Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique
Atavisma
The Chthonic Rituals
Lire la chronique
Gaerea
Unsettling Whispers
Lire la chronique
Throane + Wolves In The Throne Room
Lire le live report
Yob
Our Raw Heart
Lire la chronique