chargement...

haut de page
42 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Enslaved - Below The Lights

Chronique

Enslaved Below The Lights
Qui aurait pu imaginer un jour qu'Enslaved se lancerait dans une aventure aussi ambitieuse que "Monumension". En un album, le groupe aura opéré une totale remise en question de sa direction musicale qui malgré les (sans doute) nombreux fans laissés sur le carreau, aura eu le mérite d'amener leur musique vers un style totalement novateur. Deux ans après cette introspection musicale et une coupe franche dans le line-up avec les départs de R. Kronheim (guitare) et Dirge Rep (batterie), les norvégiens viennent confirmer leurs nouveaux engagements avec ce "Below The Lights" et ainsi évaporer toute rumeur d'un éventuel "retour au sources".

Même si Enslaved continue d'aller de l'avant, ce septième album marque tout de même le retour à un style plus compact et beaucoup moins expérimental. Leur musique retrouve une certaine homogénéité dans sa forme, chose qui manquait peut-être à un grand frère se perdant parfois dans des divagations pas du goût de tous. Les guitares reviennent alors au centre, qu'elles soient électriques ou acoustiques, leurs racines black metal aussi avec toujours cette dimension mystique, l'essence même de leur musique. Mais toute la puissance d'Enslaved résite dans leur capacité à repousser les limites de leur style, à faire tomber les étiquettes pour qu'on ne retienne finalement que l'essentiel : le fond. Ainsi, le groupe poursuit son chemin sur les terres du metal progressif avec des compositions aux structures alambiqués qui intègrent de plus en plus de claviers, de sons synthétiques, de passages atmosphériques et de somptueux solos planants. Concernant cette évolution, l'arrivé de Arve Isdal en tant que lead-guitariste apporte un plus indéniable à leur musique, dans les mélodies, les solos et il n'y a qu'à écouter celui de "A Darker Place" pour se rendre compte du feeling de l'homme. Pour ce qui est de la voix, en marge de ses hurlements toujours aussi reconnaissables, le chant clair de Grutle continue de se bonnifier, mis en avant par des compositions qui lui laissent de plus en plus de place ("Havenless", "Queen Of Night", "The Dead Stare").

Le style d'Enslaved n'a donc plus de limites et en ce sens, "Below The Light" n'a rien d'un album facile d'accès. Les compositions sont longues (pas moins de 5'30), aux différents changements de rythmes et aux différentes atmosphères, alternant hargne et violence, calme et sérénité sans qu'à un quelconque moment, les norvégiens y perdent leur intégrité. Tout demeure cohérent, envoûtant, construit comme un récit dont on ne demande qu'à entendre la suite. Même si j'y ai trouvé quelques longueurs ("Havenless", "The Dead Stare"), "Below The Light" n'en reste pas moins un voyage passionnant, d'une profondeur et d'une richesse quasi-inépuisable à l'image de morceaux tels que "As Fire Swept Clean The Earth", "Ridicule Swarm" ou "The Crossing", un des plus beaux titres que le groupe ait composé. Avec ce septième album, Enslaved affirme donc une nouvelle fois sa liberté et son identité musicale, pour le plus grand bonheur des amateurs de musique extrême et novatrice. Vraiment prenant.
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

2 COMMENTAIRE(S)

Yz citer
Yz
13/07/2007 19:00
note: 8.5/10
Un très très bon album même si le meilleur de la nouvelle période selon moi reste Isa.
ChoKos citer
ChoKos
13/07/2007 18:45
note: 8/10
Yeah, bonne chronique pour un bon album ! (même si je préfère Monumension perso)

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Enslaved
Pagan black metal progressif
2003 - Osmose Productions
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (14)  8.57/10
Webzines : (16)  8.01/10

plus d'infos sur
Enslaved
Enslaved
Pagan Metal Progressif - Norvège
  

tracklist
01.   As Fire Swept Clean the Earth
02.   The Dead Stare
03.   The Crossing
04.   Queen of Night
05.   Havenless
06.   Ridicule Swarm
07.   A Darker Place

Durée : 46 min.

line up
voir aussi
Enslaved
Enslaved
Isa

2004 - Tabu Recordings
  
Enslaved
Enslaved
Ruun

2006 - Tabu Recordings
  
Enslaved
Enslaved
Axioma Ethica Odini

2010 - Indie Recordings
  
Enslaved
Enslaved
RIITIIR

2012 - Nuclear Blast
  
Enslaved
Enslaved
Vertebrae

2008 - Indie Recordings
  

chronique Chronique
Eyehategod
Eyehategod
chronique Chronique
Septycal Gorge
Scourge Of The Formless Breed
chronique Chronique
Queens Of The Stone Age
Queens Of The Stone Age
chronique Chronique
Thy Darkened Shade
Liber Lvcifer I
chronique Chronique
AC/DC
Back In Black
chronique Chronique
At The Gates
At War With Reality
chronique Chronique
Centinex
Redeeming Filth
chronique Chronique
Cancer
Death Shall Rise (Rééd.)
chronique Chronique
Falloch
This Island, Our Funeral
chronique Chronique
Thantifaxath
Sacred White Noise
chronique Chronique
Oraculum
Sorcery Of The Damned (EP)
chronique Chronique
Fides Inversa
Mysterium Tremendum et Fascinans
chronique Chronique
Opeth
Pale Communion
chronique Chronique
Lacuna Coil
Broken Crown Halo
chronique Chronique
Have a Nice Life
Deathconsciousness (Rééd.)
chronique Chronique
Pornography
Pornography (Compil.)
(This is a collection)
chronique Chronique
Internal Bleeding
Imperium
chronique Chronique
Starofash
Ghouleh
chronique Chronique
Dark Fortress
Venereal Dawn
interview Interview
Machinae Supremacy pour l'album ''Phantom Shadow''
chronique Chronique
Unearth
Watchers Of Rule
chronique Chronique
Yob
Clearing the Path to Ascend
interview Interview
Thrashinterview : Julien de Gorod se dévoile
report Live report
Belenos + Melechesh
chronique Chronique
Goatmoon
Voitto tai Valhalla
chronique Chronique
Slipknot
.5: The Gray Chapter
chronique Chronique
Mysticum
Planet Satan
chronique Chronique
Rorcal / Process of Guilt
Split (Split 12")
chronique Chronique
Manes
Be All End All
report Live report
Beastmilk + Daniel Bay + In Solitude