chargement...

haut de page
38 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Ephel Duath - Pain Remixes The Known

Chronique

Ephel Duath Pain Remixes The Known
Ephel Duath, groupe de jazz/metal méconnu du grand public mais néanmoins talentueux, sortit en juillet 2007 un album de remixes "Pain Remixes The Known", basé sur son album précédent. Dead, un chroniqueur de Thrashocore et amateur du combo italien, reçut le promo de cet album de remixes dans l'espoir de découvrir un de ses groupes favoris sous un nouvel angle. Malheureusement, l'histoire tourne mal et Dead comprend vite qu'il vient de se faire baiser la gueule, chose qu'il n'aurait jamais pu penser de leur part. Sans Aucun Doute, "Les 7 pêchés capitaux" s'est penché sur cette sombre histoire d'arnaque musicale. A quoi jouent ces producteurs ? C'est ce que nous allons leur demander !

*applaudissements*

Julien Courbet (JC évidemment): *sourire ravageur* Bonsoir Dead, content de vous connaître.

Dead (D): Bonsoir.

JC: Merci d'être avec nous dans cette émission spéciale Arnaques de Sans Aucun Doute, "Les 7 pêchés capitaux" pour parler de ce que l'on peut qualifier de... grosso modo... de la plus grande arnaque musicale du siècle dans le monde du metal.

D: Je n'irais pas jusque là Julien. D'ailleurs, parler d'"Arnaque" est peut-être un peu fort.

JC: Non, je crois qu'au vu des éléments que vous nous avez fourni, il n'y a pas de doutes. Et puis maintenant qu'on y est, arrêtons de jouer sur les mots ! Dead, qu'attendez de cette émission ?

D: Bin en fait, j'aimerais juste comprendre les raisons qui ont poussé le groupe à sortir un disque pareil. Et étant donné que je suis dans l'obligation de fournir une chronique, il me semble normal que lumière soit faite sur cette histoire.

JC: Bien sûr. Etant donné que notre équipe chargée de réaliser des reportages sur les invités a pris peur lorsqu'elle a apprise qu'elle devrait faire un sujet sur la musique metal - vous savez avec tout ce qu'on dit dans la presse sur le metal -, résumez-nous brièvement votre histoire et celle de ce groupe dont je n'arrive pas à mémoriser le nom...

D: Ephel Duath est un groupe italien qui a débuté dans ce qu'on appelle le "black metal" - ça parlera aux initiés - avec déjà une bonne dose de personnalité. Dès leur deuxième album, le groupe change de cap avec "The Painter's Palette", mélange de musique extrême et de jazz, orientation qui sera confirmée avec l'album qui suivra, "Pain Necessary To Know" dans un style encore plus complexe et déconstruit. A ce jour, je n'avais jamais encore été déçu par leurs productions et j'ai toujours aimé écrire des chroniques à leur sujet. Mais voilà, cet album de remixes a un peu du mal à passer et j'avoue me trouver dans une sorte d'impasse concernant la finalisation de ma chronique. Pour vous en dire un peu plus, le groupe semble avoir utilisé quelques extraits de l'enregistrement de "Pain Necessary To Know" dans une sorte de bouillie électronique aux influences venues du dub, à l'opposé donc du côté froid et torturé qui faisait la force de leur précédent album. Pour vous dire, je... je n'arrive même pas à terminer l'album en une seule fois tellement c'est gavant !

JC: Merci Dead. *applaudissements nourris* Un témoignage poignant, chargée d'émotions comme vous avez pu le constater. Si vous le voulez bien, nous allons voir un petit peu les tenants et les aboutissants maintenant car c'est quand même une affaire compliquée. Maître Noachovitch, que pouvez-vous nous dire à propos du cas de Dead ?

Sylvie Noachovitch (SN): Il faut savoir que le producteur de ce disque, même s'il possède les droits sur les chansons du groupe, ne peut se soustraire aux droits d'auteur et au respect de l'auditeur. En prenant la décision avec ces extraits, de faire un disque de "daube"...

D: On dit de "dub" !

SN: Oui enfin peu importe, donc en total contradiction avec le style initial des artistes, les responsables s'exposent à une amende de 350 254 891 505.54€ et des peines pouvant aller jusqu'à 5 ans d'audition obligatoire de disques de Garou comme le stipule l'article S-666 du code de la décence musicale.

D: Nan mais je veux juste des explications...

JC: *faisant mine de ne pas entendre Dead* Sauf si bien sûr, le public l'a explicitement demandé.

SN: Bien évidemment, ou si le producteur décide finalement de ne pas éditer le dit objet. Donc vous voyez que les peines sont lourdes et je pense que ces personnes ont besoin d'être mis face à leurs responsabilités. Il va de soit qu'ils risquent gros et il me semble que les simples explications demandés par Dead sont plutôt gentilles comparé à ce qu'ils risquent sur le plan pénal.

JC: Vous voyez Dead, même Goldorak ne ferait pas le malin devant maître Noachovitch.

*rires du public*

D: Je ne vois pas trop le rapport avec Goldorak mais c'est sûr.

JC: J'ai du me gourer de vanne effectivement...

D: Mais vous savez, c'est peut-être pas la peine d'employer les grands moyens. C'est pas si grave vous savez...

JC: Faites-nous confiance Dead, c'est notre métier et ne sous-estimez pas le préjudice que vous avez subit.

*musique grave annonçant un moment clé de l'émission*

JC: *air grave* Bien nous allons si vous le voulez bien nous tourner maintenant vers les principaux intéressés et tenter d'obtenir des informations sur cette histoire. C'est parti, la régie fait le numéro.

*Jingle pourri*
*tutututututututu* (bis)

Dead attendait depuis longtemps de pouvoir parler aux responsables de cet album de remixes. Il va pouvoir leur demander la raison pour laquelle ils ont décidé de sortir une merde pareille. En tant que chroniqueur sur Thrashocore, il n'a jamais été aussi déçu par ce groupe et peine à en faire une chronique.

*un larbin tend alors son doigt vers Julien pour lui montrer qu'on est en ligne*

JC: Bonsoir monsieur. Ma question sera simple : pourquoi avoir pris la décision de sortir un tel disque sachant qu'il aurait du mal à gagner grâce aux yeux des amateurs du groupe comme Dead ici présent ?

Un mec important de chez Earache (UMIDCE): Bonsoir. Je vous explique. Eraldo Bernocchi, un grand nom de l'ambiant-dub est devenu un proche de Davide et Lucio de Ephel Duath. Lorsque Dan Tobin, numéro 2 de Earache, a voulu sortir un album de remixes basé sur leur dernier album, les italiens ont fait appel à lui. Donc en gros, l'initiateur c'est Dan et l'exécutant c'est Eraldo.

D: Bonsoir, ici Dead de Thrashocore ! Dites-nous donc plutôt pourquoi Dan Tobin a voulu faire un album de remixes du dernier Ephel Duath. C'est un suicide commercial ce truc : les metalleux (comme moi) vont sans doute détester cette bouillie électronique et les amateurs de ce genre de musique ont finalement peu de chances de tomber sur ce groupe plutôt affilié au metal extrême.

UMIDCE: Je ne serais pas trop vous dire. Peut-être qu'il pensait en tirer un peu d'argent et puis le groupe semblait finalement être d'accord après être passé dans son bureau. Je vous avouerais que Dan est bizarre ces derniers temps : il vient de renouveler en parallèle, le contrat de Addiction Crew pour 5 albums et de signer Angelzoom, récemment refoulé de Nuclear Blast...

JC: Maître Noachovitch, un point la dessus !

SN: Oui bonsoir monsieur ! Je pense que ce monsieur a été extrêmement gentil avec vous. Il m'aurait prise comme avocat, ça aurait été terrible...

D: Attendez, vous vous emballez Madame. Je veux juste des explications, c'est tout. Je ne cherche pas le procès. Vous ne savez rien de plus monsieur ?

SN: Nan mais laissez moi finir. Alors je disais que s'il m'avait prise comme avocat, j'aurais saisi effectivement en vertu de l'article S-666 du code de la décence musicale, j'aurais saisi le juge pénal et vous savez très bien que comme il fait parti de ceux qui écoutent leurs disques, la peine aurait été de, comme vos avocats ont du vous le dire, 350 254 891 505.54€ d'amende et de 5 ans d'audition obligatoire de disques de Garou.

UMIDCE: Nan mais c'est quoi ce délire ? les gens ne sont pas obligés d'acheter quand même. C'est vrai qu'on ne communique pas trop sur le contenu de l'album et qu'on essaie de tourner la chose sous un angle qui la mette en valeur, mais à part ça, je ne vois pas de quoi en faire tout une histoire.

D: Oui excusez-les, ils sont vraiment très excités...

SN: N'essayez pas de vous cacher derrière une petite pirouette monsieur. Vous savez tout comme moi que les peines sont lourdes et que vous risquez gros dans cette affaire. Arnaquer les gens ne reste jamais impuni !

UMIDCE: Ecoutez, je ne sais pas ce que vous voulez exactement mais je pense que je vais raccrocher.

JC: Attendez monsieur, ne raccrochez pas, je vais vous passer quelqu'un qui va tout de suite vous prendre hors antenne. Je pense que l'on en sait assez maintenant.

D: Ah bon ? Mais il n'a rien pu dire !

JC: *en douce* Ne vous inquiétez pas Dead, laissons faire Bernard, c'est un pro de la négo. *reprenant l'antenne* Merci monsieur, ne raccrochez pas surtout.


Bernard Sabbah en coulisse, négocie avec le responsable... enfin avec un larbin du responsable de la société mise en cause. Nous savons déjà que ce label n'en est pas à son premier dérapage en ce qui concerne son catalogue. Il revient sur le plateau avec une première indication. Nous l'écoutons.

*effet bidons de ralentissements et d'accélération pour tenter de donner un effet genre Bernard-le-sauveur-arrive*
*applaudissements*

Bernard "Le négociateur" Sabbah (BS): Bonsoir à tous. Il avait l'air assez fermé à la discussion, faisant mine de ne pas comprendre le sens de l'accusation. Il a reconnu en tous les cas que le responsable n'était pas vraiment dans son assiette ces derniers temps mais n'estimait pas qu'il faille en faire toute une histoire. Il nous a tout de même fait une proposition mais je ne sais pas si elle peut convenir à Dead. Donc ce que je vous propose c'est qu'on l'appelle pour qu'il nous confirme l'état de cette négociation ensemble.

JC: Ah ? Vous avez raccroché en sachant qu'on avait encore besoin de lui ?

BS: Oui désolé, j'étais obligé étant donné que vous m'avez montré en train de raccrocher...

JC: Bon très bien. Aller essayons de joindre ce monsieur à nouveau alors. C'est parti, la régie fait le numéro.

*Jingle pourri*
*tutututututututu* (bis)
*le larbin de toute à l'heure pointe de nouveau le doigt vers Julien : on est en ligne putain !*

JC: Allo ?

UMIDCE: Oui ?

JC: Oui Julien Courbet de nouveau, le plateau de Sans Aucun Doute. Je sais que vous avez tout à l'heure un petit peu parlé avec Bernard. Est-ce que vous avez quelque chose à proposer éventuellement à Dead ?

UMIDCE: Effectivement et dans la mesure où j'aimerais que vous nous foutiez la paix, je propose à Dead d'être exonéré de faire une chronique constructive de cet album de remixes, voir exonéré de faire une chronique tout court, selon ce qu'il souhaitera.

JC: Bon bah écoutez, je pense qu'on va lui demander mais il serait quand même mauvais joueur de dire qu'il n'accepte pas. Qu'est-ce que vous en pensez Dead ?

D: Hé bien ça n'est pas vraiment ce que j'attendais puisque ma requête à la base était de comprendre les raisons qui ont motivé une telle sortie. Mais étant donné que je commence aussi à en avoir marre et que je ne pense pas pouvoir obtenir mieux, je vais accepter le résultat de cette négociation.

JC: Maître Noachovitch, une remarque peut-être sur cette négociation ?

SN: Oui je suis un peu déçu qu'on ne soit pas allé plus loin dans la procédure. En tant que proche de M. Sarkozy, je pense qu'on aurait pu obtenir une compensation financière pour le préjudice moral qu'à subit Dead, voir même envoyer ce monsieur en prison pour éviter qu'il ne recommence bien qu'il ne soit pas directement responsable. Quant aux véritables responsables, les nouvelles lois concernant les multi-récidivistes auraient très bien fait l'affaire pour obtenir la peine de mort par pendaison, voir même une petite lapidation si vous m'aviez prise comme avocate... *soupir et air rêveur*

JC: Merci Maître, ça ira pour ce soir. Alors monsieur, ce que je vous propose et je suis sûr que vous accepterez, c'est qu'on note tout ça noir sur blanc avec lui. Comme ça, pas d'entourloupe, hein ?

UMIDCE: Si ça peut vous faire plaisir...

D: Aller moi ça me va.

JC: Bon bah il ne me reste plus qu'à vous souhaiter bonne chance pour la suite et merci de nous avoir parlé. Vous n'avez pas joué la politique de l'autruche, vous n'avez pas cherché à vous cacher, vous nous avez répondu, nous avons parlé en totale transparence et c'est mieux. Ca prouve votre professionnalisme monsieur. Merci et au revoir.

UMIDCE: Adieu.

*applaudissements*
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DOSSIERS LIES

Chroniques à la con ! 3 : la revanche
Chroniques à la con ! 3 : la revanche
Octobre 2007
  
ThrashoZapping
ThrashoZapping
Juillet 2011
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

20 COMMENTAIRE(S)

gulo gulo citer
gulo gulo
22/07/2011 21:01
note: 7/10
pas le temps de la lire là de suite, mais Eraldo n'a pas encore tout à fait fait ses preuves dans l'electro, en fait de "grand nom" ... en revanche, pour ce qui est de l'indus-rituel-expé-sado-chirurgical ultra angoissant tout en menant une carrière en biologie (je crois) au CNRS italien, son groupe Sigillum S, dans le temps, ça se posait là
citer
N'as
06/08/2007 16:40
Bien la kro, c'est original... par contre c'est long à lire...
Dead citer
Dead
02/08/2007 08:20
note: 3/10
becherelle a écrit : "SN: Nan mais laissez moi finir. Alors je disais que s'il m'aurait prise comme avocat"
y a vraiment une faute qui me reste en travers de la gorge dans cette phrase ...


Bon bon ça va les gars. Si vous commencez à pointer les fautes de grammaire et d'orthographe, on va pas s'en sortir Moqueur
citer
becherelle
02/08/2007 00:05
"SN: Nan mais laissez moi finir. Alors je disais que s'il m'aurait prise comme avocat"
y a vraiment une faute qui me reste en travers de la gorge dans cette phrase ...(autrement exellente chronique plutot ...acide)
DR.Jkl citer
DR.Jkl
01/08/2007 19:45
'Tain j'ai cru que t'avais fait une kro avec Cannibal JC dedans au début Mort de Rire

Sinon moi j'aime le dub, j'aime Ephel Duath, mais j'ai trop peur d'être déçu pour acheter le disque pour le moment Mr Green
Dead citer
Dead
01/08/2007 19:07
note: 3/10
Textures a écrit : Je respecte et comprend tout à fait ton avis. Je trouvais juste sévère d'aller jusqu'à TF1 pour d'la dub! Au final je crois qu'on s'accorde sur une chose en tout cas...

Vivement le prochain Ephel Duath!


Clair Headbang

@$am : merci pour les fottes, je corrige ça tout de suite Clin d'oeil
$am citer
$am
01/08/2007 18:04
la vache, on voit qu'il y en a qui s'emmerdent au boulot ! Sinon, good job dude ! (à part que malin ça s'écrit malin et pas malain et que vanne ça s'écrite vanne et pas vane.
Textures citer
Textures
01/08/2007 16:37
note: 7/10
Je respecte et comprend tout à fait ton avis. Je trouvais juste sévère d'aller jusqu'à TF1 pour d'la dub! Au final je crois qu'on s'accorde sur une chose en tout cas...

Vivement le prochain Ephel Duath!
Dead citer
Dead
01/08/2007 16:30
note: 3/10
Textures a écrit : Sympa la chronique. Un CD plutôt bon, et même plus que bon. Je vois pas l'interêt de descendre le groupe sachant qu'à la base le style pratiqué déplaît. J'suis pas vraiment d'accord sur le fait que le groupe perd de sa crédibilité (bah évidemment qu'aux yeux d'un réfractaire complet à la moindre touche d'électro salissant les saintes guitares la pilule passera moins bien). Le terme de suicide commercial est adapté j'trouve, un CD réservé à l'auditoire le plus ouvert du groupe. Reste que la musique est de qualité, les ambiances proposées sont étranges, maladives et gardent ce côté torturé propre aux compositions d'origines. Restent parfois certaines libertés prise par Eraldo Bernocchi par rapport aux structures d'origines qui font s'éloigner un peu trop de leur forme de base des remixes parfois méconnaissables. C'est du bon.

Ca fait plaisir d'avoir un avis contraire sur ce truc, ça incitera peut-être des gens à y jeter une oreille Sourire

Juste un petit détail Textures, je ne descends pas l'album à cause du style pratiqué mais tout simplement parce que j'ai trouvé ça insupportable et totalement en décalage avec les morceaux froids et déconstruits de l'original. La note reste donc totalement subjective : j'adore ce groupe mais j'ai trouvé cet album de remixes vraiment très mauvais.
citer
Textures
01/08/2007 16:16
Sympa la chronique. Un CD plutôt bon, et même plus que bon. Je vois pas l'interêt de descendre le groupe sachant qu'à la base le style pratiqué déplaît. J'suis pas vraiment d'accord sur le fait que le groupe perd de sa crédibilité (bah évidemment qu'aux yeux d'un réfractaire complet à la moindre touche d'électro salissant les saintes guitares la pilule passera moins bien). Le terme de suicide commercial est adapté j'trouve, un CD réservé à l'auditoire le plus ouvert du groupe. Reste que la musique est de qualité, les ambiances proposées sont étranges, maladives et gardent ce côté torturé propre aux compositions d'origines. Restent parfois certaines libertés prise par Eraldo Bernocchi par rapport aux structures d'origines qui font s'éloigner un peu trop de leur forme de base des remixes parfois méconnaissables. C'est du bon.
Dead citer
Dead
01/08/2007 11:52
note: 3/10
Merci cher public Cool

Et ne vous inquiérez pas, j'ai d'autres idées quand l'occasion se présentera Moqueur
krakrariass citer
krakrariass
01/08/2007 11:06
Géniale ta kro !
Une des meilleures que j'ai lu ... sans aucun doute
Pour un remix qui à priori n'en méritait pas tant
Dead citer
Dead
01/08/2007 08:35
note: 3/10
Gobbos a écrit : bon par contre l'album...

dois-je faire mon fanboy et l'acheter quand meme pour ne l'écouter qu'une seule fois ?


jvais plutot essayr de le tipiaker je crois


C'est plus raisonnable de l'écouter avant de l'acheter je pense Sourire
Gobbos citer
Gobbos
01/08/2007 07:24
ça c'est de la kro \o/



bon par contre l'album...

dois-je faire mon fanboy et l'acheter quand meme pour ne l'écouter qu'une seule fois ?


jvais plutot essayr de le tipiaker je crois
langoustator citer
langoustator
31/07/2007 21:31
Originale et marrante la chronique. M'intéresse donc pas des masses ce disque je crois.
Dead citer
Dead
31/07/2007 19:22
note: 3/10
Ander a écrit : D: Je ne vois pas trop le rapport avec Goldorak mais c'est sûr.

Bah si tu suivais un peu plus cette émission, tu aurais vu qu'à un épisode y avait le doubleur d'Arcturus qui était venu se plaindre parce qu'il avait rien toucher pour son boulot. Mr Green


Bin si je l'ai vu cette émission et c'est pour ça que j'ai mis ça Clin d'oeil
Ander citer
Ander
31/07/2007 17:17
Trop fort. Mr Green

D: Je ne vois pas trop le rapport avec Goldorak mais c'est sûr.

Bah si tu suivais un peu plus cette émission, tu aurais vu qu'à un épisode y avait le doubleur d'Arcturus qui était venu se plaindre parce qu'il avait rien toucher pour son boulot. Mr Green
Keyser citer
Keyser
31/07/2007 16:55
Ahaha énorme la kro Hail
Ant'oïn citer
Ant'oïn
31/07/2007 11:07
La caricature de cette "dub" d'émission est parfaite, encore une chronique culte, un peu long mais j'ai bien ris ! Moqueur
ChoKos citer
ChoKos
31/07/2007 11:03
Excellent, roooh le coup de Julien Courbet, ça m'a tué Mort de Rire
En tout cas j'ai bien fait de ne pas avoir écouté l'album si je veux qu'Ephel Duath garde encore un minimum d'estime à mes yeux aparemment... sévère le Dead

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Ephel Duath
Remixes électro
2007 - Earache Records
notes
Chroniqueur : 3/10
Lecteurs : (2)  7/10
Webzines : (6)  7.03/10

plus d'infos sur

écoutez
tracklist
01.  Hole I
02.  Hole II
03.  Hole III
04.  Hole IV
05.  Hole V
06.  Hole VI
07.  Hole VII
08.  Hole VIII
09.  Hole IX

Durée : 45 min.

line up
parution
23 Juillet 2007

achetez sur
thrashothèque
voir aussi
Ephel Duath
Ephel Duath
Pain Necessary To Know

2005 - Elitist (Earache Records)
  
Ephel Duath
Ephel Duath
Rephormula

2001 - Elitist (Earache Records)
  
Ephel Duath
Ephel Duath
On Death And Cosmos (EP)

2012 - Agonia Records
  
Ephel Duath
Ephel Duath
Hemmed by Light, Shaped by Darkness

2013 - Agonia Records
  
Ephel Duath
Ephel Duath
The Painter's Palette

2003 - Elitist (Earache Records)
  

chronique Chronique
Kladovest
Winterwards
chronique Chronique
Monolord
Empress Rising
chronique Chronique
Skeletonwitch
Forever Abomination
chronique Chronique
Belphegor
Conjuring The Dead
chronique Chronique
Arkha Sva
Donusdogama: En Accrochant Le Mendiant Qui Tomb...
chronique Chronique
Tuman
The Past is Alive
chronique Chronique
Odraza
Esperalem tkane
chronique Chronique
Sabbatory
Endless Asphyxiating Gloom
interview Interview
Dead Congregation pour l'album ''Promulgation Of The Fall''
chronique Chronique
Thou
Heathen
report Live report
Hellfest 2014 - 3ème Jour
Annihilator + Black Sabbath + Carnal Lust + Dar...
report Live report
Hellfest 2014 - 2ème Jour
Aerosmith + Benighted + Brutal Truth + Gorguts ...
report Live report
Hellfest 2014 - 1er Jour
Angelus Apatrida + Deströyer 666 + Hail Of Bull...
chronique Chronique
Sigrblot
Blodsband (Blood Religion Manifest)
chronique Chronique
Ars Moriendi
La singulière noirceur d'un astre
chronique Chronique
Within The Ruins
Phenomena
interview Interview
Belphegor pour l'album ''Conjuring The Dead''
chronique Chronique
Duszę Wypuścił
Ludowy nihilizm absolutny (EP)
interview Interview
Behind the Curtain : entretien avec Emptiness
chronique Chronique
Lyrside
And Thus The Elder One (EP)
chronique Chronique
Antartandes
Rising Okkult Spiritus
chronique Chronique
Pact
The Infernal Hierarchies, Penetrating the Thres...
chronique Chronique
Blut Aus Nord / P.H.O.B.O.S.
Triunity (Split-CD)
chronique Chronique
Goatwhore
Constricting Rage of the Merciless
chronique Chronique
Mondkopf
Hadès
chronique Chronique
King Of Asgard
Karg
chronique Chronique
Castleumbra
Cthulu Wgah'nagl Fntagn (EP)
chronique Chronique
Illdisposed
With The Lost Souls On Our Side
chronique Chronique
Conan
Blood Eagle
chronique Chronique
Sacrilege
Within The Prophecy