chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
67 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

As I Lay Dying - An Ocean Between Us

Chronique

As I Lay Dying An Ocean Between Us
Leaders d'une scène en quasi-extinction quoiqu'on en dise, les Californiens d'As I Lay Dying se devaient enfin de prouver que leur style n'allait pas suivre le même sort que les centaines d'autres groupes insipides désormais châtiés. Ainsi, deux ans après le « plus que correct » mais décevant Shadows Are Security et épaulé d'Adam Dutkiewicz (KsE) à la production ainsi que de maître Colin Richardson au mixage, autant dire que les jeunots de San Diego étaient attendus au tournant par les nombreux fans de Frail Words Collapse (moi inclus donc). Virage manqué vous l'aurez déjà compris à la vue de la note…

L'effet de surprise tant escomptée avait pourtant fonctionné avec le premier titre dévoilé, « Within Destruction ». Une sorte de thrashcore musclé (la production exemplaire a ses conséquences) sans aucune mélodie titilleuse ou chant clair pour minettes : la vache çà a bien changé As I Lay Dying ! Certes, d'autres groupes sont plus appropriés pour ce style mais tout de même (quel break !). En fait, une vilaine feinte pour camoufler le reste de l'album qui n'a rien de surprenant, (re)redite du précédent opus (en moins bon)… En effet, An Ocean Between Us possède son lot de titres (et passages) bouche trous très peu inspirés et ultra prévisibles côtoyant par moment une musique frôlant la mention « très bien ». Ainsi paradoxalement au fait que certains titres s'oublient très rapidement, les deux guitaristes placent l'album au dessus de la pile de leur discographie en terme de composition. Les structures sont nettement plus travaillées et variées, la quantité de riffs y est et surtout l'apparition de vrais soli franchement pas vilains (les gratteux se lâchent enfin !). Il suffira d'écouter des titres comme la prenante « Forsaken », la très death mélo next gen « The Sound Of Truth », le majestueux interlude en « tapping » de « Departed » ou les deux titres de conclusion.

Vous découvrirez alors l'un des gros points noirs de ce quatrième opus : le chant clair… Il faudra d'ailleurs dire adieu au bassiste Clint Norris (qui n'aura marqué le groupe que par ses refrains au chant clair et sa grosse mèche), remplacé par un dénommé Josh Gilbert. Ce dernier largue loin derrière le chant monocorde de Tim (qui commence à saturer) et se place désormais en tête d'affiche dans As I Lay Dying. Le problème c'est que les refrains (d'une médiocrité sans nom) sont terriblement horripilants, la faute à ce chant clair forcé aux moults effets pour gommer les fausses notes (titre éponyme en tête) … Les premières fois les yeux sortiront des orbites (« Total Recall style ») mais après quelques écoutes, l'auditeur réfractaire (et maso) devrait s'y faire (et regrettera sûrement Clint pour son mythique « Distance Is Darkness »).

Le cd tournera encore et encore mais rien de concret ne marquera les esprits… Peut-être que si Shadows Are Security n'était pas sorti j'aurai été plus indulgent… Mais An Ocean Between Us laisse penser que le groupe se repose sur ses lauriers (malgré des efforts et la prod atomique) et s'enfonce petit à petit dans les abysses du style générique facile et pompe à frics qu'est l'agonisant « metalcore »…

Grâce à des compos encore plus fignolées et moins inégales ainsi qu'un chant clair moins rentre dedans, le prochain album devrait à coup sûr tirer la note vers le haut. Cependant je doute que cela suffise à créer un véritable fossé mécheux entre eux et des nouveaux groupes comme The Sorrow (qui a le mérite d'être efficace sur toute la ligne) par exemple. Espérons que les gugus chouchoutés à torts se remettent un peu en question et reprennent leur trône car le potentiel ne demande qu'à être pleinement exploité.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

9 COMMENTAIRE(S)

Solo Necrozis citer
Solo Necrozis
12/01/2009 17:37
Album lassant à la longue, peu de titres se démarquent du lot (Within Destruction, The Sound Of Truth). Le mieux ce serait qu'ils arrêtent les chants clairs! AILD fait partie de ces (trop?) nombreux groupes dont l'écoute d'un seul album siffit à résumer leur carrière (Frail Words Collapse). Vu qu'ils sortent un DVD l'année prochaine, j'attends de voir ce qu'ils nous feront après, mais je n'attend pas grand chose.
TrustKill citer
TrustKill
25/08/2008 23:09
note: 4/10
Le metalcore est une scene a bout de souffle depuis un certain temp mnt et ce n est pas as i lay dying qui va changer qqch. Tous le monde en a marre mnt des PETIT riff a la dark tranquillity et des mosh part placé un peu partout.Il n y a plus que les ados des us et qq emo(qui a dit gay?)ds nos contrés qui aime encore.
krakrariass citer
krakrariass
22/08/2007 18:09
ouais leur pochette ; trooo bien !
die !!!
tete de mort !!!
ça déchire ;o)
Dead citer
Dead
22/08/2007 15:11
Hé pas mal ce groupe !!!








Nan je déconne, c'est d'un commun et d'un ennui... Ca me fait penser au dernier Mnemic tiens, le coté (vaguement) technique en moins Confus

Sinon la tête de mort sur chacun de leurs albums c'est pour nous faire croire qu'ils sont méchant en fait ? Moqueur
Cannibal JC citer
Cannibal JC
22/08/2007 00:29
sans interêt ce groupe...
$am citer
$am
21/08/2007 19:45
en effet dommage que le chant clair soit aussi moudugenou, ça pourrit un album qui a ses bons côtés
Chris citer
Chris
21/08/2007 14:50
j'ai écouté le titre éponyme...refrain caca en effet...m'a jamais attiré ce groupe de tt façon Headbang
Ander citer
Ander
21/08/2007 12:58
Pas pu écouter en entier tellement le chant clair est miteux. :/
pj666 citer
pj666
21/08/2007 12:08
note: 4/10
J'ai fait la connerie d'acheter cet album un jour...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
As I Lay Dying
Metalcore
2007 - Metal Blade
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs : (12)  5.92/10
Webzines : (28)  7.57/10

plus d'infos sur
As I Lay Dying
As I Lay Dying
Metalcore - 2000 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Separation
02.   Nothing Left
03.   An Ocean Between Us
04.   Within Destruction
05.   Forsaken
06.   Comfort Betrays
07.   I Never Wanted
08.   Bury Us All
09.   The Sound of Truth
10.   Departed
11.   Wrath Upon Ourselves
12.   This Is Who We Are

line up
parution
21 Août 2007

voir aussi
As I Lay Dying
As I Lay Dying
Shadows Are Security

2005 - Metal Blade
  
As I Lay Dying
As I Lay Dying
Frail Words Collapse

2003 - Metal Blade
  

Essayez plutôt
The Sorrow
The Sorrow
Blessings From A Blackened Sky

2007 - Drakkar Entertainment
  
Stillrise
Stillrise
The Blackest Dawn

2005 - Customcore Records
  
Dead To Fall
Dead To Fall
Villainy And Virtue

2004 - Victory Records
  
Maroon
Maroon
When Worlds Collide

2006 - Century Media
  
The Destiny Program
The Destiny Program
The Tracy Chapter

2004 - Lifeforce Records
  

Déception de l'année
Woods of Infinity
Hamptjärn
Lire la chronique
Black March - Interview
Lire l'interview
The Haunted
Strength in Numbers
Lire la chronique
Sacred Son
Sacred Son
Lire la chronique
Pure
J'aurais dû
Lire la chronique
Motörhead
Aftershock
Lire la chronique
J'ouvre le coffret ultra rare de HUMUS ! (CA TOURNE MAL !)
Lire le podcast
Mindkult
Lucifer's Dream
Lire la chronique
Prophets of Rage
Prophets of rage
Lire la chronique
Cult of Erinyes
Tiberivs
Lire la chronique
Archspire
Relentless Mutation
Lire la chronique
Ecclesia
Witchfinding Metal of Doom ...
Lire la chronique
Fear Factory
Genexus
Lire la chronique
Assacrentis
Colossal Destruction
Lire la chronique
Unida
Coping With The Urban Coyote
Lire la chronique
Myrkur
Mareridt
Lire la chronique
Wall Of Lies
Fistful Of Lies (EP)
Lire la chronique
All Out War
Give Us Extinction
Lire la chronique
Black Sabbath
Sabotage
Lire la chronique
Time Lurker pour l'album "Time Lurker"
Lire l'interview
Nervosa
Agony
Lire la chronique
Comeback Kid
Outsider
Lire la chronique
The Great Discord 2017
Lire le dossier
Ommadon / Legion Of Andromeda
Crumbling Existence (Split-CD)
Lire la chronique
Fatherland
Fatherland
Lire la chronique
Botanist
Collective: The Shape of He...
Lire la chronique
Muert
Ye Canariae Abezan
Lire la chronique
Black March
Praeludium Exterminii
Lire la chronique
Arch Enemy
Will To Power
Lire la chronique
Isengard
Vinterskugge
Lire la chronique