chargement...

haut de page
33 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

No Turning Back - Holding On

Chronique

No Turning Back Holding On
A l'instar de certains extrémistes qui vont faire un stage en immersion au sein d'un camp au Pakistan ou en Afghanistan afin de savoir utiliser au mieux une ceinture d'explosifs en milieu urbain, il y a fort à parier que les bataves de No Turning Back ont du aller suivre des cours du soir dans les quartiers chauds de la Big Apple afin d'y affûter leur hardcore dans la plus pure tradition locale. Le groupe pratique un effet une musique contenant tous les ingrédients de base du genre : hargne vocale, chœurs de gorilles mal léchés (halte au monopole des ourses sur le cunnilingus foiré !), accélérations punkys, mid-tempos groovy, et primauté de l'efficacité bestiale sur la complexité. No Turning Back tape direct dans la mâchoire, sans prendre de détour, comme dans tout bon vieux streetfight à la barre à mine.

Pourtant, à l'écoute de « Holding on », on n'a pas l'impression d'écouter un clone fadasse de Madball qui régurgiterait une soupe mal digérée. Non, nos Hollandais ont la gnak, ce qu'il faut de talent de composition pour sortir du lot, et la volonté indéniable de passer au niveau supérieur, jugez plutôt : après avoir préparé le terrain tout du long de 3 MCDs, 1 split, 1 EP et 2 albums, No Turning Back s'offre les services de Dirk Miers et surtout Alan Douches pour l'enregistrement et le mastering de « Holding on », s'assure une distribution mondiale, et s'apprête à entamer une tournée qui les verra arpenter le Japon, l'Afrique du Sud ainsi que les jumelles Nord et Sud Américaines … on fait moins ambitieux dans le genre !

Mais revenons à la musique proprement dite : bien que l'on puisse être tenté de cataloguer rapidement « Holding on » dans la catégorie « brûlot NYHC » qui éclabousse, sans avoir à trop chercher, on y trouve aussi des influences punk bien marquées – évidentes sur les fréquentes accélérations échevelées à l'effet coup de boule garanti, ainsi qu'au niveau du format des titres, 4 morceaux ne dépassant même pas la minute. Dans le même esprit, se démarquant de l'imagerie classique NYHC, côté visuel point de poubelle qui brûle sur fond de gangsta-bandana : non, le groupe nous propose un mini poster d'inspiration asiatique, avec dragon de rigueur, le tout plié afin de n'en laisser qu'un énigmatique 1/8e en guise de couverture. Enfin, dans la plus pure tradition, No Turning Back écrit ses titres dans l'optique de foutre le feu une fois sur scène : « Sick and Tired », « Forever in Denial » et « What's waiting ahead ? » feront à coup sûr couler des litres de sueur dans la fosse. Les refrains sont calibrés pour être hurlés en chœur par des bataillons de brutes en short, les mosh parts promettent leur lot de piétinements de mammouth en rut … tous les ingrédients sont là.

Bref, « Holding on » c'est que du bonheur pour les amateurs du genre ma bonne dame ! Faites donc un détour par le site MySpace du groupe afin de goûter au NYHC hollandais.
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

2 COMMENTAIRE(S)

KPM citer
KPM
20/11/2013 06:07
J'avais enchaîné leur disco une aprem et qu'est-ce que je m'étais fait chier. Le même riff, toujours, tout le temps. Tombé vraiment par hasard sur la chronique, il me semble que c'était celui-là qui m'avait le moins gavé donc il aura le droit à un tour supplémentaire.
Saku' citer
Saku'
26/08/2007 23:07
note: 7.5/10
Ok ça ressemble beaucoup à du Madball, mais No Turning Back c'est du pur HxC bien rugeux, direct et pas pourrie par le métal !

Bon album et je m'étais prit une bonne claque en live.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

No Turning Back
New York Hardcore
2007 - Reflections Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines : (6)  7.7/10

plus d'infos sur
No Turning Back
No Turning Back
New York Hardcore - Pays-Bas
  

tracklist
01.  Picture Perfect Smiles
02.  This World Is Mine
03.  Two Steps Ahead
04.  Wicked Ways
05.  Sick And Tired
06.  Nothing Changes
07.  Forever In Denial
08.  Alive Or Dead
09.  Thief
10.  Take Your Guilt
11.  Find Another Day
12.  Is This It?
13.  Open Your Mind
14.  What's Waiting Ahead?

Durée : 24:39

line up
parution
23 Juillet 2007

Essayez aussi
Madball
Madball
Best Of (Compil.)

2003 - Roadrunner Records
  

interview Interview
Machinae Supremacy pour l'album ''Phantom Shadow''
chronique Chronique
Unearth
Watchers Of Rule
chronique Chronique
Yob
Clearing the Path to Ascend
interview Interview
Thrashinterview : Julien de Gorod se dévoile
report Live report
Belenos + Melechesh
chronique Chronique
Goatmoon
Voitto tai Valhalla
chronique Chronique
Slipknot
.5: The Gray Chapter
chronique Chronique
Mysticum
Planet Satan
chronique Chronique
Rorcal / Process of Guilt
Split (Split 12")
chronique Chronique
Manes
Be All End All
report Live report
Beastmilk + Daniel Bay + In Solitude
chronique Chronique
Jean Jean
Symmetry
chronique Chronique
Acid Bath
Paegan Terrorism Tactics
chronique Chronique
Tarnkappe
Tussen Hun en de Zon
chronique Chronique
Kruger
Adam And Steve
chronique Chronique
Anaal Nathrakh
Desideratum
chronique Chronique
Le Pré Où Je Suis Mort
Le Pré Où Je Suis Mort (EP)
chronique Chronique
Dawohl
Potestas.Ratio.Iustitia (EP)
chronique Chronique
Loma Prieta
I.V.
chronique Chronique
Grave Digger
Return Of The Reaper
chronique Chronique
Thou / The Body
Released from Love (Coll.)
chronique Chronique
From the Vastland
Temple of Daevas
chronique Chronique
Velnias
Sovereign Nocturnal (Rééd.)
chronique Chronique
Koozar
Koozar / Bangi Vanz Abdul
chronique Chronique
Deathcult
Pleading For Death... Choking On Life (EP)
report Live report
Helvete Underground Festival
Bölzer + Darkspace + Rorcal
chronique Chronique
Omnihility
Deathscapes of the Subconscious
chronique Chronique
Auroch
Taman Shud
chronique Chronique
Interment / Brutally Deceased
Glory Days, Festering Years (Split-CD)
chronique Chronique
Jesus Cröst
1986