chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
48 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

dEFDUMp - This Is Forevermore

Chronique

dEFDUMp This Is Forevermore
Lors de ma première écoute – rapide et superficielle – de «This is Forevermore», j'ai eu l'impression de m'enfiler une galette de musique branchouille pour jeune rebelle qui vient de dire Merde pour la 1ere fois à ses parents. Vu en plus la dégaine du groupe, et les paroles très « La vie, l'amour, tout ça tout ça … » de certains titres, j'étais parti avec une impression franchement mitigée … j'avoue que si j'avais été un poil feignasse, j'aurais pu être tenté de bâcler une chro' où j'aurais taillé un costard rapidos au groupe, genre « Ouawh les pov' trendies qui veulent faire la 1ere partie de Playmo !! » …

… Sauf que j'aurais vraiment été un pauvre con, j'aurais eu tout faux, et au passage j'aurais été bien puni en passant à côté d'un groupe qui en a vraiment dans le bide.

Parce que dEFDUMp est un groupe à forte personnalité. Bon, autant vous prévenir tout de suite : le style précisé en haut de la chronique, c'est faute de mieux : en fait on pourrait dire que le groupe se trouve à la croisée d'un Psykup plus écorché et moins dans le trip «fun délire », des dissonances barrées d'un Dillinger Escape Plan, d'un groupe de metalcore qui multiplierait les plans juteux, du bruitisme d'un groupe de hardcore moderne et noisy et enfin d'un groupe de post-machin-truc qui balancerait des passages planants à haute teneur en émotions fortes (et encore je vous passe sous silence les aspects plus « pop/rock jeunots », ainsi que les incartades punk/rock et funky pour ne pas effrayer les plus orthodoxes … comment ça, j'ai gaffé ?). Bref, la musique du groupe est protéiforme, riche en couleurs, mais le tout est ficelé de main de maître par un groupe qui a du passer un temps monstrueux à composer et fignoler des combos extrêmement fouillées et brillamment construites.
D'ailleurs, malgré un nombre à présent conséquent d'écoutes, je fais encore des découvertes à chaque nouveau voyage, et je sens qu'il me faudra encore bien une quinzaine d'écoutes supplémentaires pour pouvoir prétendre maîtriser pleinement la bête.

Déroulant une histoire (oui, c'est un album-concept) a priori très «je t'aime, moi non plus» (et voilà comment en une phrase on s'interdit à tout jamais de développer une amitié avec un groupe Luxembourgeois … m'enfin j'avoue ne pas avoir investi beaucoup de temps dans une lecture attentive du livret, mea culpa), l'occasion est donnée au groupe de faire passer beaucoup d'émotions dans sa musique, domaine dans lequel nos quatre lascars excellent. Et c'est ainsi que les passages plus softs – qui me sont en général insupportables – coulent ici merveilleusement bien.

Pour la petite histoire, sachez que Pascal chante en Français, en Anglais et en Allemand, et que (même si ça n'a rien à voir avec le début de cette phrase … non mais c'est pas bientôt fini les remarques désobligeantes ?) «This is Forevermore» est packagé sur 2 CDS, l'un des 2 contenant une partie multimédia très bien foutue et fouillée (c'est décidément une constante chez eux) avec bio, photos, 4 vidéos et des textes brodant autour du concept de l'album.

Je crois que je pourrais difficilement être plus emballé par un groupe évoluant dans ce style (hormis sans doute par Psykup, qui a son délire à lui, dans un registre un peu plus metal), et je laisse le soin aux gens plus amateurs de post-émo-metalcore noisy le soin de rajouter encore quelques points à cette note, ma foi déjà pas ridicule.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

7 COMMENTAIRE(S)

Kafka citer
Kafka
05/06/2008 14:46
C'est vrai qu'en soit c'est pas fantastique comme musique mais pour avoir vu également ce bassiste en concert, j'en suis resté totalement bouche bée... impressionnant !
Saku' citer
Saku'
14/09/2007 19:46
Keyser a écrit : Vu en 1ère partie de Soulfly, j'avais trouvé ça insupportable et trop fleur bleue!

Exactement pareil...mais le bassiste est très très impressionant.

Edit: je viens d'écouter l'extrait, ya quelques riffs pas mal, mais le chanteur est vraiment insupportable...enfin c'est pas mal cam quoi.
Niktareum citer
Niktareum
14/09/2007 11:14
J'avais adoré "David vs corporate society" vraiment déjanté et intense! Headbang
Je jèterai une oreille à celui là!
Keyser citer
Keyser
14/09/2007 09:55
cglaume a écrit : Keyser a écrit : Vu en 1ère partie de Soulfly, j'avais trouvé ça insupportable et trop fleur bleue!

Le contraire m'aurait étonné (voire presque déçu :lolSourire de toi ! Sourire
... mais qu'est-ce que tu as été foutre à un concert de Soulfly toi ???


Bah j'adore ce groupe (enfin sauf 3 et Prophecy, va donc lire ma kro de Dark Ages!)!
Dead citer
Dead
14/09/2007 09:54
C'est pas spécialement ce que j'ai l'habitude d'écouter mais les extraits sont pas mal Sourire
cglaume citer
cglaume
14/09/2007 09:48
Keyser a écrit : Vu en 1ère partie de Soulfly, j'avais trouvé ça insupportable et trop fleur bleue!

Le contraire m'aurait étonné (voire presque déçu :lolSourire de toi ! Sourire
... mais qu'est-ce que tu as été foutre à un concert de Soulfly toi ???
Keyser citer
Keyser
14/09/2007 09:41
Vu en 1ère partie de Soulfly, j'avais trouvé ça insupportable et trop fleur bleue!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

dEFDUMp
Post Hardcore mélodique et barré
2007 - Kaiowas Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs :   -
Webzines : (8)  7.59/10

plus d'infos sur
dEFDUMp
dEFDUMp
Post Hardcore mélodique et barré - Luxembourg
  

tracklist
01.   Baya california
02.   You make me say things I don't want to say
03.   a) la beauté du geste b) ce don de se sentir seul
04.   a) entre las estrellas b) every street you walk
05.   a) stealing kisses b) to part ways c) the tempest
06.   Walk on water
07.   Reflection on iris
08.   The perfect moment
09.   Lament manifest
10.   Once you've learned how to go
11.   There is nothing left to lose
12.   Esse
13.   Mythen sollten mythen bleiben
14.   The things I love the most
15.   How lonely I really am

Durée : 53:44

line up
parution
9 Juillet 2007

voir aussi
dEFDUMp
dEFDUMp
David versus Corporate Society

2000 - Autoproduction
  

Essayez aussi
Touché Amoré
Touché Amoré
Is Survived By

2013 - Deathwish Inc.
  

Stallion
Rise And Ride
Lire la chronique
The Deathtrip
Deep Drone Master
Lire la chronique
Electric Wizard
Time to Die
Lire la chronique
Varathron
Untrodden Corridors of Hades
Lire la chronique
Mors Principium Est
Dawn Of The 5th Era
Lire la chronique
Pure
Kingdom of Wrath
Lire la chronique
Skelethal
Interstellar Knowledge Of T...
Lire la chronique
Bastard Sapling
Instinct Is Forever
Lire la chronique
Eternal Sex And War
Negative Monoliths
Lire la chronique
13th Moon
Abhorrence Of Light (EP)
Lire la chronique
Sacrificia Mortuorum / Orthanc
Split (Split-CD)
Lire la chronique
Maybeshewill
Fair Youth
Lire la chronique
Ancient Crypts
Devoured By Serpents (Démo)
Lire la chronique
Overkill
White Devil Armory
Lire la chronique
Deathronation
Hallow The Dead
Lire la chronique
Pornography : interview à l'occasion de la sortie de leur compilation
Lire l'interview
Horrendous
Ecdysis
Lire la chronique
The Duskfall
Where The Tree Stands Dead
Lire la chronique
Khold
Til Endes
Lire la chronique
''Betty'' 20th Anniversary Tour
Helmet
Lire le live report
Absentia Lunae
Vorwärts
Lire la chronique
Mudvayne
L.D. 50
Lire la chronique
Queens Of The Stone Age
...Like Clockwork
Lire la chronique
Midnight
No Mercy For Mayhem
Lire la chronique
Oozing Wound
Earth Suck
Lire la chronique
Sam Bean, ou la vie à 300 BPM
Lire l'interview
Dagoba lors de leur passage à Lyon
Lire l'interview
Down
Down IV Part II (EP)
Lire la chronique
Saille
Eldritch
Lire la chronique
Schammasch
Contradiction
Lire la chronique