chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
34 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Between The Buried And Me - Colors

Chronique

Between The Buried And Me Colors
Ils l'ont fait… Between The Buried And Me (BTBAM) a réussi à accoucher d'un album surpassant le mythique éponyme et le fabuleux Alaska. Si vous lisez ces lignes, vous n'avez certainement pas dû échapper au « buzz » crée autour de ce groupe « ovniesque » : des jeunots (à la tête de premiers de la classe) balançant une musique ultra bordélique et technique réussissant à rester cohérente de la première à la dernière seconde. Souvent catalogués de « metalcore progressif » du fait de leurs affiliations à leurs labels (typés « core ») Lifeforce Records et Victory Records, leur genre demeure pour ma part encore indéfinissable (ou tiendrait sur 10 lignes). Les nombreux convertis par Alaska (sorti il y a deux ans tout juste) ont pu se rassasier de leur album de reprises The Anatomy Of, dévoilant aux auditeurs les nombreux groupes qui auront marqués les jeunes années des membres de BTBAM. Parmi ces reprises, on retiendra surtout un nombre conséquent de groupes rock cultes (Pink Floyd, King Crimson, Queen, The Smashing Pumpkins, Soundgarden…) joués de façon magistrale, sorte de transition vers ce quatrième album Colors (les couleurs faisant certainement références à l'éclectisme du groupe).

La pochette conceptuelle aux forts relents « rock prog seventies » en aura peut-être alerté certains mais ce sera dès les premières secondes de la sublime introduction au piano (et quel chant !) « Foam Born: (a) The Backtrack » que vous saurez à quoi vous attendre. Aurais-je bien mis Colors et non pas une reprise rock de The Anatomy Of ? J'ai parlé trop vite… Revoilà le penchant extrême du groupe ! BTBAM va dorénavant pleinement user de ses atouts progressifs sous exploités, les plaçant au même niveau que leurs aspects brutaux tout azimut, tout ceci bien évidemment agrémenté de divers délires carrément jouissifs. Colors aurait d'ailleurs pu ne faire qu'un (de la même manière qu'un Crimson d'Edge Of Sanity), chaque titre étant une suite logique du précédent. Ca me laisse tout de même la possibilité d'analyser la chose malgré ce bien beau capharnaüm musical.

La première partie de l'album (3 premiers titres) se verra légèrement moins marqué par cette balance de contraste rock/metal extrême : « (b) The Decade Of Statues » n'aurait par exemple pas fait tache sur un The Silent Circus du fait de son intensité enivrante et de ce riff tueur fragmenté (aux similitudes d'un « Aesthetic ») sur la fin ; le très oriental « Informal Glutonny » (ce riff trémolo de folie mes aïeux !) reste quant à lui le titre déclencheur du BTBAM post-Alaska. Ponctué de poussées planantes au chant clair de Tommy ainsi que de nappes de claviers discrètes, il rendra déjà compte du boulot incommensurable porté à Colors. Les musiciens en herbe (et au même âge) s'en rongeront les ongles… Mais comment font-ils pour composer ces pavés où chaque seconde n'a pas été laissée au hasard ? L'écoute au casque me semble indispensable pour pouvoir se délecter entièrement de chaque note (et effets) de tous les instruments (oui même la basse !) et du son parfaitement en adéquation. Le producteur Jamie King (qui suit le groupe depuis ses débuts) donne une sérieuse leçon à n'importe quel concurrent et embelli son CV en pondant ce chef d'œuvre.

La mise en bouche faite, arrive à mon humble avis « le » combo fatal. Deux titres d'une durée totale d'une petite demi-heure qui se placent au-dessus de toute la discographie de BTBAM et qui ne pouvaient pas mieux définir Colors. On passe bien sûr de passages chaotiques ultra violents à du rock magnifique à vous donner la chaire de poule mais l'on retrouve aussi le côté mélodique « puissance shred » ahurissant ainsi que les plans complètement décalés. L'entêtante « Ants Of The Sky » rassasiera les adeptes de la mélodie et du solo à n'en plus quitter les esgourdes mais confirmera en premier lieu le talent de Tommy. Impossible de rien ressentir lorsque le bonhomme prononcera « Sleep on, fly on. In your mind you can fly… » (« Ants Of The Sky ») ou « I 'm floating towards the sun. The sun of nothing... » (« Sun Of Nothing ») ou encore ses nombreuses nappes de claviers finement utilisées. Les auditeurs « dérangés » et fans de Chuck Norris seront aussi heureux d'entendre le passage country (« yihaaa ! ») totalement inattendu sur la fin d' « Ants Of The Sky ». Oui, la première fois çà fait bizarre… De plus BTBAM n'a jamais caché son amour pour Mike Patton et vous devriez retrouver des références directes (en particuliers les expérimentations vocales de Tommy) à ses divers groupes comme en témoignent les passages barrés de « Sun Of Nothing » et « Prequel To The Sequel » (j'adore l'accordéon !).

Comme à son habitude BTBAM proposera un interlude pour apaiser les esprits (« Viridian »), réalisé de mains de maître par le bassiste mutant après un final endiablé de « Prequel To The Sequel » (appuyé du chanteur de Fear Before The March Of Flames). Le titre de conclusion « White Walls » suivra, c'est un peu comme le titre « best-of » de Colors, on retrouve un condensé de ce qui se faisait de mieux sur les titres précédents (mais quel break en milieu de piste : « This is all we have when we die… » !) avec un final orgasmique au rendez-vous. Les deux gratteux surdoués se renverront les soli de guitar hero à toute berzingue pendant 2 minutes après quoi Colors se terminera comme il avait commencé, avec de douces notes de piano.

Plus d'une heure sera passée mais l'auditeur charmé en redemandera encore. Pris de manque, il se réécoutera l'album en boucle jusqu'à lassitude, chose qui ne m'est pas encore arrivée pour vous dire (après un nombre d'écoutes incalculable)… C'est avec ce genre d'album qu'on se rend compte du pouvoir de « grâce » du rock et du metal. Cela faisait je ne sais combien de temps que je n'avais pas entendu un album frôlant autant la perfection, je n'imagine même pas ce que nous réserve BTBAM pour la suite… Colors est tout simplement un chef d'œuvre du rock et du metal.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

26 COMMENTAIRE(S)

Mera citer
Mera
20/02/2017 12:46
note: 10/10
Un chef d'oeuvre cet album... Eu du mal à rentrer dedans les quelques premières écoutes par contre, d'autant que c'était probablement un de mes premiers contacts avec un album un peu "compliqué" à l'époque. Mais une fois assimilé, quel bonheur. Le final de White Walls restera à jamais dans le top des moments les plus jouissifs de ma vie de metalleux.
Culte ! Headbang
SwedishMetal citer
SwedishMetal
01/05/2011 23:47
note: 10/10
Mitch, après près de 5 ans cet album reste un chef d'oeuvre, fou lui un 10! Hahah!
NightSoul citer
NightSoul
08/11/2009 14:20
note: 9/10
Je ne connaissais pas et avait de très gros à prioris sur ce groupe, scène US oblige ( j'ai vraiment du mal avec le metal US)
Je me suis enfin décidé et je trouve que c'est une très bonne surprise aux influences ultra variées, death, hardcore, jazz, afro-cubain (vite fait mais quand même), cuntry même xD Je citerai quelques groupes vite fait : Dream Theater, Opeth, Pink floyd, Queen(old), Death... Ceci est mon opinion, ertains ne seront sûrement pas d'accord....
Ce qui m'a aussi marqué c'est le côté metal européen voir Maidennien de certaines parties solo et lead harmonisé parfois à 3 guitares j'ai l'impression ( Brian May es-tu là?). En tout cas ce côté m'a beaucoup aidé à apprécier le travail fait sur les mélodies et les soli.
Les parties plus prog sont bien réussies et n'en font pas trop, un peu comme le côté extrême du groupe avec son lot de blasts disséminés avec parcimonie ce qui rend la musique tout à fait digeste.

Niveau son, j'ai trouvé ça tout à fait naturel (son de caisse claire bien distincts entre peau et rimshots, ce qui est vraiment appréciable vis-à-vis des prod' pro tool d'aujourd'hui) et qui participe à intégré l'album plus facilement.

Je dirai que c'est un groupe qui a su intégrer parfaitement différents éléments sans en faire trop et ne pas lasser l'auditeur à coup de soli redondants ou de blasts trop présants, des claviers rock 70's discrets de rythmique hardcore trop cassantes avec le reste des compos ou encore d'influences non-metal lassantes...
Bref, excellent album pour un des tous meilleurs groupe US.
Saikicekon citer
Saikicekon
08/04/2009 23:18
note: 9/10
Comme beaucoup de monde je n'étais pas rentré dans les précèdents albums malgrès leur qualités techniques et mélodiques. Mais alors là ça tue :-)
Les phases s'enchainent plus naturellement et sont mieux développés à mon goût. Cet album me fait penser à Supertramp en train de baiser avec Dillinger escape plan en écoutant du Metallica.
Les dernières minutes de "Ants of the sky"... Quel régal.
cglaume citer
cglaume
17/01/2009 20:26
note: 8/10
Yz a écrit : Pff cglaume t'as pas de goûts! Mr Green

:icône-tirage-de-langue-que-même-que-y-en-a-pas-sur-Thrasho:
(j'aurais pu mettre le double fuck mais bon ...) Mr Green

Je trouve quand même que ça gagnerait à être plus cohérent, voilà, les goûts et les couleurs (facile celle là ...) ... Et puis je lui colle un bon 8 quand même ...
Ikea citer
Ikea
17/01/2009 15:45
note: 9.5/10
Grave

en tout cas si tu trouves cet album bordélique, n'écoutes pas le précédent "Alaska", c'est encore plus nawak Clin d'oeil

Là je trouve au contraire qu'ils ont réussis à allier chaos et structures dans les compos. Tout passe très facilement dès la première écoute malgré la richesse.

Enfin bref, je m'en suis toujours pas lassé, vraiment géant !
Yz citer
Yz
17/01/2009 14:37
note: 10/10
Pff cglaume t'as pas de goûts! Mr Green
cglaume citer
cglaume
17/01/2009 02:38
note: 8/10
Sacré pavé de « Modern techno-mélodeath/metalcore avant-gardiste » (ouf !) que ce « Colors ». J'avoue quand même avoir été un peu trop chauffé à blanc par la chro de Mitch et le concert de louanges qui a accueilli la sortie de cet album, et donc un peu déçu: il faut bien reconnaître que celui-ci recèle de nombreux passages excellents, mais j'avoue par ailleurs ne pas être entièrement convaincu par l'album considéré dans sa globalité. Perso, ce qui me reste en tête après l'écoute, ce sont nombre de ces passages et parenthèses géniales, mais jamais un morceau dans sa globalité. Autant un « Crimson » reste cohérent et fluide malgré sa durée et sa richesse, autant « Colors » fait trop patchwork génial mais sans réelle cohésion. Il manque un fil conducteur, un sens, un liant qui ferait de ce superbe Frankenstein une vraie personne à part entière. Et le Modern Metalcore Mélodique et tortueux du groupe – qui est le style « de base » à partir duquel BTBAM explore d'autres contrées musicales – est à mon oreille assez peu accrocheur, sauf bien sûr quand l'accent est mis plus particulièrement sur le côté plus melodeath de sa musique. Les morceaux sont trop longs et trop fouillis. En fait on dirait que le groupe a du mal à canaliser son énergie. Dommage parce que nombre de leurs digressions hors metal - et pas mal de passages plus franchement metal également - sont assez fabuleux. Je mettrai donc au final un 8 à cet album, pour tous ces instants de génie et la bonne tenue générale de toutes « les pièces détachées » disparates constituant cette œuvre. J'espère néanmoins que sur le prochain opus, le groupe saura mériter un 9, 9.5 voire 10 en se mettant à composer des morceaux dépassant le stade du simple délire « Kaléïdoscsope Metal ». Finalement, peut-être devraient-ils s'inspirer un peu plus en profondeur de Mr Bungle, qui semble être une de leur référence : chez ces vénérables anciens, sous l'aspect collage génial, on peut trouver de vrais morceaux pour le coup …
citer
BTBAMfan
30/10/2008 18:59
depuis 3ans j'écoute btbam ,j'avouerai quand on est un fan de metal en partant les chants clairs sont dure a avaler mais avec le temps ce groupe vous aide grandement a apprecié tout les genre de musique et je ne rigole pas et puis arreter de dire que ce sont des chants EMO,. mais plutot chant clair.
citer
Tard
04/07/2008 01:44
WoW! Complètement électrisant.! Certainement un des meilleurs albums jamais créés! Un vrai chef d'oeuvre.. la perfection!
citer
(ancien membre)
21/06/2008 03:44
note: 9.5/10
Putain de putain de putain de chef d'oeuvre.
Nathan citer
Nathan
28/01/2008 21:47
note: 8/10
Un album complétement fou. J'adore les groupes qui partent dans tous les sens c'est pourquoi BTBAM ne pouvait pas m'échaper. J'aime beaucoup l'artwork, et musicalement que dire mis à part que cet album est un des plus riches que j'ai pu écouter cette année. Son seul défaut, c'est qu'il est trés dur à digérer. Une fois cette épreuve passée, c'est que du bonheur.
Keyser citer
Keyser
12/12/2007 12:00
note: 7/10
Bon alors cet album est bien bon mais je ne le trouve pas si exceptionnel que ça:

-le chant hurlé est pénible et trop répétitif
- y'a trop de passages métalcore banals sans intérêt
- la prod est trop "douce" du coup pas assez de puissance, ça se ressent pas mal pendant les blasts où on a l'impression que le batteur caresse sa caisse claire au lieu de la marteler sauvagement
- certains chants clairs sont vraiment niais
- l'artwork est ultra moche

Voilà c'est bien quand même, j'apprécie la qualité de composition, le talent de musiciens et la volonté de se démarquer en proposant de longs morceaux progressifs mais ce Colors ne sera pas dans mon top de l'année!
citer
Alexis
01/10/2007 22:44
Tu l'as dit bouffie ! On était loin d'espérer qu'ils fassent mieux qu'Alaska et ils "l'ont fait". Disons surtout qu'il est plus riche mais certains passages d'Alaska restent quand même anthologique...

Déjà un album culte !
SwedMetal citer
SwedMetal
24/09/2007 12:56
note: 10/10
Un vrai buffet musical, j'ai écouter au moin lalbum une quarataine de fois depuis une semaine, et on dirai que je découvre une chanson a chaque fois ! Mais ce qui me marque le plus est qu' 'Alaska' est déja un chef d'oeuvre, alors que 'Colors' a poussé encore plus loin le talent de ces gars la.

Bref voila un groupe qui me fait adorer plus que jamais la musique!
Niktareum citer
Niktareum
22/09/2007 13:05
Bon ben je crois que j'ai plus qu'à l'écouter aussi alors si je veux pas mourrir idiot! Sourire

Il me semble que j'avais jeté une oreille sur "Alaska" mais je sais plus trop...
Mikaël citer
Mikaël
22/09/2007 08:54
note: 8.5/10
C'est clair (ahah...) que si tu qualifies d'emo le premier chant clair venu, t'as pas fini de trouver des trucs emo. Justement ce chant planant est magnifique (a la difference du chant pourri du dernier As I Lay, si tu veux comparer) et même moi qui ne suis pas du tout fan du groupe (même Alaska m'a assez laissé de marbre pour le moment) j'ai trouvé cet album génial.

Une des surprises de l'année 2007 pour moi Sourire
Saku' citer
Saku'
22/09/2007 00:18
Mitch a écrit : Saku' a écrit : Par contre j'avoue que je suis pas hyper fan des chants émo, mais bon, si c'est bien ammené...

Ya absolument rien d' "emo" (entendre par là " fashion/niais/commercial/teenage" : "ouin j'ai plus de gel pour ma mèche", "ma copine m'a piqué mon mascara"...) dans le chant clair de Tommy sur Colors (sur Silent Circus je suis d'accord par contre).


Ok bah tant mieux alors ! lol
Mais par chant émo j'entendais "chant clairs" comme ceux sur "Backwards Marathon" d'Alaska. De toute manière ça ne me dérange pas plus que ça puisque je kiff As I Lay Dying, et c'est bien pire...

Enfin bref, il faut que j'écoute cet album.
Mitch citer
Mitch
21/09/2007 19:19
note: 9.5/10
Saku' a écrit : Par contre j'avoue que je suis pas hyper fan des chants émo, mais bon, si c'est bien ammené...

Ya absolument rien d' "emo" (entendre par là " fashion/niais/commercial/teenage" : "ouin j'ai plus de gel pour ma mèche", "ma copine m'a piqué mon mascara"...) dans le chant clair de Tommy sur Colors (sur Silent Circus je suis d'accord par contre).
mefistofalus citer
mefistofalus
21/09/2007 19:04
note: 9.5/10
Genie, chef d'oeuvre et frissons: un album de grande classe, unique. Divin et demoniaque!
Saku' citer
Saku'
21/09/2007 18:59
Album qu'il faut absolument que j'écoute vu la performance Alaska...

Ce qui m'impressione le plus chez eux est cette manière de composer des morceaux partant dans tous les sens (riffs, structures...) tout en restant cohérant du début à la fin malgrès divers changements de style.
Ce qui n'est pas le cas de bon nombre groupes de death qui accollent un paquet de riffs les uns aux autres sans réels liens...

Par contre j'avoue que je suis pas hyper fan des chants émo, mais bon, si c'est bien ammené...
Ander citer
Ander
21/09/2007 17:11
Un putain de bon album ce Colors, m'a découverte de l'année pour l'instant. Hail
Keyser citer
Keyser
21/09/2007 15:47
note: 7/10
Ca te laisse sans voix Chris, hein? Mr Green

Je vais écouter ça en tout cas, Alaska était assez énorme!
Chris citer
Chris
21/09/2007 15:33
Yz citer
Yz
21/09/2007 15:30
note: 10/10
Quelle chronique Mitch Hail. C'est assez rare qu'un album ait autant de passages qui me donnent des frissons. Je ne me remet toujours pas du final instrumental de "White Walls".

Ces mecs sont des génies et il serait dommage de passer à coté de ce chef-d'oeuvre Hail.

cglaume citer
cglaume
21/09/2007 15:17
note: 8/10
Nom de Dieu, à l'écoute du mySpace, c'est vrai que ça a l'air très bon ce matos !!!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Between The Buried And Me
Rock/Metal extrême progressif
2007 - Victory Records
notes
Chroniqueur : 9.5/10
Lecteurs : (41)  8.96/10
Webzines : (26)  8.6/10

plus d'infos sur
Between The Buried And Me
Between The Buried And Me
Progressive metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Foam Born: (a) The Backtrack
02.   (b) The Decade Of Statues
03.   Informal Gluttony
04.   Sun Of Nothing
05.   Ants Of The Sky
06.   Prequel To The Sequel
07.   Viridian
08.   White Walls

line up
parution
24 Septembre 2007

Album de l'année
Endless Chaos
Paths To Contentment
Lire la chronique
French black metal : la relève
Lire le podcast
R.I.P.
Street Reaper
Lire la chronique
Fugazi
13 Songs (Compil.)
Lire la chronique
Midnight
Sweet Death And Ecstasy
Lire la chronique
Meyhnach
Non Omnis Moriar
Lire la chronique
Crypts Of Despair
The Stench Of The Earth
Lire la chronique
Urn
The Burning
Lire la chronique
Sombre Croisade
Balancier des âmes
Lire la chronique
Rebaelliun
Bringer Of War (The Last St...
Lire la chronique
Morse
Pathetic Mankind
Lire la chronique
Canine
The Uprising
Lire la chronique
Limbonic Art
Spectre Abysm
Lire la chronique
Degial
Predator Reign
Lire la chronique
Rude
Remnants
Lire la chronique
Anatomia
Cranial Obsession
Lire la chronique
Dawn Ray'd
The Unlawful Assembly
Lire la chronique
Embittered Spunk Cadaver
The Final Throes of our Dyi...
Lire la chronique
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Eldamar
A Dark Forgotten Past
Lire la chronique
Heir pour l'album "Au Peuple De L'abîme"
Lire l'interview
Mortuary
Nothingless Than Nothingness
Lire la chronique
The Faceless
In Becoming A Ghost
Lire la chronique
Necrovorous
Plains Of Decay
Lire la chronique
Impureza
La Caída de Tonatiuh
Lire la chronique
Loading Data
Double Disco Animal Style
Lire la chronique
Also Sprach Zarathustra
LAIBACH
Lire le live report
Paradise Lost
Medusa
Lire la chronique
W.E.B.
Tartarus
Lire la chronique
Havukruunu
Kelle surut soi
Lire la chronique