chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
57 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Infernal War - Redesekration

Chronique

Infernal War Redesekration
(The Gospel Of Hatred And Apotheosis Of Genocide)

Au vu des résultats de la dernière photo mystère, je crois pouvoir affirmer sans trop prendre de risques que ce qui était encore il y a un an et demi un groupe totalement méconnu a réussi à percer dans le petit monde de l'underground extrême et s'est fait non seulement une réputation, mais surtout une place de choix entre les monuments du war metal.

Coupons tout de suite court à toute polémique : pour certains, Infernal War, ce n'est pas du war. Alors certes, je dois le concéder, au début Infernal War, c'était du black, du black brutal, qui a évolué vers le war. Certains d'entre vous – les plus cultivés, ouverts et vifs d'esprit, des gens comme moi en somme – auront peut être connu le groupe à la sortie de Terrorfront (et si comme moi, vous l'avez découvert encore un peu avant, vous avez vraiment toute mon admiration). A l'époque Infernal War pratiquait un mélange entre du brutal black à la Triumphator et du war metal dilué au black/death à la Impiety (période Kaos Kommand 696). Si ce n'est pas assez précis ou que vous ne voyez pas de quoi je parle, je vous conseille vivement d'aller réviser vos classiques du méchant metal extrême satanisto-guerrier qui blaste.

Et attention, l'évolution dont fait preuve ce Redesekration est stupéfiante : d'un mélange de brutal black et de war, Infernal War passe à du war metal légèrement teinté de brutal black. Cela vous paraît obscur ? C'est normal. Parce que je sais que vos capacités de discernement sont limitées par l'abus de substances nocives comme peuvent l'être le grind, le metalcore ou le dernier Watain, je vais essayer d'être plus clair. En gros, imaginez le dernier Impiety avec moins de ralentissements doublé de la fougue d'un Angelcorpse ainsi que de la noirceur et de la bestialité d'un Abominator.
Est-il encore besoin de vous décrire la musique du groupe après cela ? Redesekration c'est 37 minutes de blasts supersoniques et de guitares vrombissantes qui dégagent une haine sans limite. Un mélange délicat d'une musique mélodieuse et de textes prônant la démocratisation des droits de l'homme au sein du monde civilisé en somme.

Au final, Infernal War nous livre un album sans concession, qui fort d'une production claire et puissante sans être ni surfaite ni gentillette, vous détruira les tympans sans ménagement ni autre forme de procès. Une touche de brutalité dans un monde de fillettes. Ultime.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

22 COMMENTAIRE(S)

mayhem13 citer
mayhem13
20/04/2017 22:20
Joyeux anniversaire à cet album d'une rare violence, mais tellement maîtrisé...
Geisterber citer
Geisterber
20/04/2010 00:42
note: 8/10
Un album terrible, ravageur, j'ai vraiment pris une grosse mandale avec cette album sans concession, monstrueux à tout point de vue.
Niktareum citer
Niktareum
30/12/2007 10:36
note: 8/10
Après cette lecture attentive j'ai une question bête:
c'est quoi la différence alors entre du war metal et du black/thrash?

master of puppets citer
master of puppets
01/11/2007 00:28
". Parce que je sais que vos capacités de discernement sont limitées par l'abus de substances nocives comme peuvent l'être le grind, le metalcore ou le dernier Watain"

Ahah j'adore ! Sourire

J'écoute l'album là, effectivement sans concession, direct dans la tronche, mais c'est ptet un poil trop propre !
von_yaourt citer
von_yaourt
31/10/2007 21:29
note: 9/10
Krow a écrit : Stygian a écrit : Dans le War il n'ya pas que du BM. On y retrouve des éléments thrash et death souvent très prononcés. Donc pas d'accord avec la définition précédente.

D'accord, mais c'est posé sur une base BM. Beherit, c'est considéré comme du war. Archgoat aussi.


Clairement, la base est black, même si historiquement on pourrait dire qu'avec Blasphemy c'est un mélange de black et de thrash.

De toute manière, le war metal est un terme relativement récent (c'est apparu avec Deströyer 666, qui eux paradoxalement, ne font pas de war, mais du black/thrash), dont tout le monde a sa vision.

Sinon pour Beherit c'est à l'appréciation de chacun... c'est tellement euh... "spécial" qu'essayer de qualifier leur "musique" serait vain. Mr Green
Krow citer
Krow
31/10/2007 20:08
Stygian a écrit : Dans le War il n'ya pas que du BM. On y retrouve des éléments thrash et death souvent très prononcés. Donc pas d'accord avec la définition précédente.

D'accord, mais c'est posé sur une base BM. Beherit, c'est considéré comme du war. Archgoat aussi.
von_yaourt citer
von_yaourt
31/10/2007 18:16
note: 9/10
Pas mieux que Stygian.

De toute façon, c'est toujours difficile de définir des limites claires à un style, surtout que Infernal War, comme dit dans la chronique, ne fait pas du pur war, pas plus qu'il ne fait du pur black... enfin bref, c'est un peu du sodomisage de diptères tout ça.
Stygian citer
Stygian
31/10/2007 15:36
note: 9/10
Dans le War il n'ya pas que du BM. On y retrouve des éléments thrash et death souvent très prononcés. Donc pas d'accord avec la définition précédente.
Krow citer
Krow
31/10/2007 13:28
Le "war" metal, c'est un surnom pour un sous-genre du BM, qui est très agressif, très raw, très primaire.
GanjannibaL citer
GanjannibaL
31/10/2007 12:41
Saku' a écrit : Dead a écrit : Du moment qu'il y a un peu de noir sur la pochette, c'est bon.

Mort de Rire Mort de Rire

'Jsavais même pas que ça existait le "war" métal...


Moi non plus... et d'ailleurs ca veut un peu rien dire....
Et surtout rien à foutre des étiquettes, pour moi Bolt Thrower c'est du death metal, et brodequin aussi pourtant y'a une sacrée différence...
Saku' citer
Saku'
30/10/2007 23:53
Dead a écrit : Du moment qu'il y a un peu de noir sur la pochette, c'est bon.

Mort de Rire Mort de Rire

'Jsavais même pas que ça existait le "war" métal...
Dead citer
Dead
30/10/2007 20:31
Du moment qu'il y a un peu de noir sur la pochette, c'est bon.
von_yaourt citer
von_yaourt
30/10/2007 20:25
note: 9/10
Krow a écrit : Y'a pas de voix black dans Hellhammer et Von, et pourtant...

Ouais hein, c'est comme Watain, y a pas d'ambiance et pas de noirceur, et pourtant c'est du black. Clin d'oeil
Krow citer
Krow
30/10/2007 20:17
Y'a pas de voix black dans Hellhammer et Von, et pourtant...
von_yaourt citer
von_yaourt
30/10/2007 20:06
note: 9/10
crowdead a écrit : le groupe de black ultime. car si, c'est du black. et plutot sauvage même. a quand le split et les 2 autres cd ?

T'as déjà entendu du black metal avec des solos et sans chant black ? Non, normal, ça 'appelle du war. Mr Green

Mais sinon, pour les autres sorties, ce sera un jour, quand j'aurai le temps et que j'aurai fait toutes les autres chroniques de mutliples groupes que je dois faire.
crowdead citer
crowdead
30/10/2007 19:47
note: 10/10
le groupe de black ultime. car si, c'est du black. et plutot sauvage même. a quand le split et les 2 autres cd ?
von_yaourt citer
von_yaourt
30/10/2007 19:38
note: 9/10
GanjannibaL a écrit : Je supporte pas le black en principe mais faut avouer que ce groupe est bien cool...

Ouais hein, c'est peut être parce que c'est pas du black. Sourire
GanjannibaL citer
GanjannibaL
30/10/2007 19:09
Je supporte pas le black en principe mais faut avouer que ce groupe est bien cool...
Stygian citer
Stygian
30/10/2007 13:42
note: 9/10
J'adore cet album mais j'adore le dernier Watain aussi.

C'est grave Docteur Yogourt?
Inhuman Effect citer
Inhuman Effect
30/10/2007 12:32
note: 8/10
Très bonne chronique, et bon album également. Néamoins j'ai une préférence pour Terrorfront, que je trouve nettement plus jouissif.

Puis surtout, cette prod' sur Redesekration est vraiment trop synthétique. La voix est moins démentielle, moins sauvage. J'ai trouvé les riffs moins prenant, moins meutriers.
Bref pour moi une décéption, mais ça reste du bon brutal black.
Keyser citer
Keyser
30/10/2007 10:23
N'étant pas des plus "cultivés, ouverts et vifs d'esprit" j'ai appris l'existence de ce groupe il y a quelques mois seulement et je n'ai même pas écouté! Mais à la lecture de cette kro, j'ai bien envie de m'y mettre, tout ça est très alléchant !
Xenocidist citer
Xenocidist
30/10/2007 00:52
note: 9/10
Le truc chiant quand le p'tit frère est choniqueur, c'est que dans 90% des cas on a la même chose à dire.
Chez Infernal War, évolution=radicalisation. Pas de place pour ceux qui aiment les sucreries, ici la bestialité règne.
Démentiel.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Infernal War
War Metal
2007 - Agonia Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (16)  8.78/10
Webzines : (3)  8.33/10

plus d'infos sur
Infernal War
Infernal War
Black Metal - 1997 - Pologne
  

tracklist
01.   Prelude to Infernal Purification
02.   Spill the Dirty Blood of Jesus
03.   Shatterer of Liberty
04.   Redesekration
05.   Radical (Kill the Peace!)
06.   Regime of Terror
07.   Heretic Victory Ascending
08.   Extirpate
09.   Death's Evangelist
10.   Branded With Sacred Flames of Gehinnom
11.   The End of Time

Durée : 37:19

line up
parution
20 Avril 2007

voir aussi
Infernal War
Infernal War
Terrorfront

2005 - Agonia Records
  
Infernal War
Infernal War
Axiom

2015 - Agonia Records
  

Essayez aussi
Blasphemophagher
Blasphemophagher
Nuclear Empire Of Apocalypse

2008 - Nuclear War Now! Productions
  
Infernal Execrator
Infernal Execrator
Antichrist Execration (MCD)

2008 - Pulverised Records
  
Impiety
Impiety
Formidonis Nex Cultus

2007 - Agonia Records
  
Blasphemophagher
Blasphemophagher
The III Command Of The Absolute Chaos

2011 - Nuclear War Now! Productions
  
Blasphemophagher
Blasphemophagher
...For Chaos, Obscurity And Desolation...

2010 - Nuclear War Now! Productions
  

Woods of Infinity
Hamptjärn
Lire la chronique
Black March - Interview
Lire l'interview
The Haunted
Strength in Numbers
Lire la chronique
Sacred Son
Sacred Son
Lire la chronique
Pure
J'aurais dû
Lire la chronique
Motörhead
Aftershock
Lire la chronique
J'ouvre le coffret ultra rare de HUMUS ! (CA TOURNE MAL !)
Lire le podcast
Mindkult
Lucifer's Dream
Lire la chronique
Prophets of Rage
Prophets of rage
Lire la chronique
Cult of Erinyes
Tiberivs
Lire la chronique
Archspire
Relentless Mutation
Lire la chronique
Ecclesia
Witchfinding Metal of Doom ...
Lire la chronique
Fear Factory
Genexus
Lire la chronique
Assacrentis
Colossal Destruction
Lire la chronique
Unida
Coping With The Urban Coyote
Lire la chronique
Myrkur
Mareridt
Lire la chronique
Wall Of Lies
Fistful Of Lies (EP)
Lire la chronique
All Out War
Give Us Extinction
Lire la chronique
Black Sabbath
Sabotage
Lire la chronique
Time Lurker pour l'album "Time Lurker"
Lire l'interview
Nervosa
Agony
Lire la chronique
Comeback Kid
Outsider
Lire la chronique
The Great Discord 2017
Lire le dossier
Ommadon / Legion Of Andromeda
Crumbling Existence (Split-CD)
Lire la chronique
Fatherland
Fatherland
Lire la chronique
Botanist
Collective: The Shape of He...
Lire la chronique
Muert
Ye Canariae Abezan
Lire la chronique
Black March
Praeludium Exterminii
Lire la chronique
Arch Enemy
Will To Power
Lire la chronique
Isengard
Vinterskugge
Lire la chronique