chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
28 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dirge - Wings Of Lead Over Dormant Seas

Chronique

Dirge Wings Of Lead Over Dormant Seas
Nda : cette chronique n'a pas ni pour but de décrire précisément la musique de Dirge, qu'ils me pardonnent, ni celui de me moquer des journalistes de Tecknikart des Inrockuptibles, j'ai bien trop de respect pour eux.

- Allo ? Guy- manuel ? C'est Jean-Kevin, ça va ?
- Jean-Kev' ?!! Comment vas-tu ?
- Bien, bien, je reviens de la biennale de Venise, pas mal mais c'est devenu trop popu. Enfin, j'ai vu en "off" une performance de Kachevescu, une tuerie. D'ailleurs c'était ça la performance. Il est passé à travers la salle de cocktail à poil, couvert de peinture rouge en hurlant "Cac 40 !", et il shootait les gens avec des paintball remplies de sang de cochon, tu vois, pour exprimer sa critique du capitalisme carnassier et envahissant.
- Ouais, ouais je vois, trop puissant.
- Et toi ?
- Ben je reviens de la quinzaine des réalisateurs du festival de Berlin ; j'ai vu un film bosniaque de 4h30 en 1 seul plan séquence, d'une femme qui se fait violer par des soldats serbes, des extrémistes musulmans croates, et des indépendantistes kosovars. Un truc fort aussi. Un peu long quand même.
- Ok, s'cool. Dis-moi, je me tourne vers toi parce que j'ai une amie qui est attachée de presse à la FIAC (Ndr: qui n'est pas la Fédération Internationale des Autistes Charcutiers pour ceux qui y croyaient encore et Chris) et qui cherche une musique d'ambiance, lourde, et pesante. Genre un orage, tu vois, mais avec des guitares qui saturent pour une installation videocinematique, genre drone post-core, un truc dans le style.
- Du genre quoi, Jesu, ou Sunn O))), des trucs comme ça ?
- Ouais, mais en moins commercial.
- Ouais c'est vrai que c'est devenu hyper vendu comme style. Ah ouais, j'ai un truc comme ça, j'ai reçu il y a pas longtemps, un groupe français en plus, super connu au Japon et en Corée du Sud.
- C'est vrai ?
- Tu crois que j'ai été vérifié ? Tu me prends pour un journaliste ou quoi ?
*Rires*
- Sans déconner, c'est qui tes prodiges ?
- Un groupe qui s'appelle Dirge, ils ont sorti 3 albums depuis 1998. Tu vois Kill The thrill ?
- Evidemment, je couche avec la bassiste..
- Je te parle pas de ça, tu vois ce que ça fait comme son…
- Ouais.
- Ben c'est un peu dans le genre, en plus organique maintenant, plus Overmars en gros. Tu vois, beaucoup de saturation, des rythmes posés, lents, aériens qui permettent l'élaboration d'un climax musical.
- …..
- ça pète, quoi.
- Ah ok. Ben ça m'a l'ai pas mal, tu m'envoie le dernier album que je checke ça ?
- No problem, mec, je l'ai là, il s'appelle "Wings of lead over dormant seas", c'est un double album, 5 chansons sur le CD 1 et 1 seule sur le CD 2 qui fait 40 minutes. Mais j'ai reçu en promo que le premier skeud sorti chez Equilibre Music.
- Dur.
- Ouais, ils pourraient se casser le cul, merde, comment ils veulent qu'on parle bien d'un album, dont la promo est faite n'importe comment. Eh rends-toi compte, à la release party, y'avait que du Cristal non millésimé.
- Dur.
- Et seulement trois sortes de mousses d'huitres à la crème d'esturgeon
- Dur.
- Bref, tout ça pour dire que si l'album est pas mal, je me perds par moments dans la musique. Mais ça n'a pas vraiment d'importance, elle plus faite pour installer une ambiance délétère, une atmosphère (o)rageuse avec dépression de 22 kilopascals sur le golfe de Gascogne, avec les guitares qui descendent dans des infra-basses saturées, les sanglots électroniques, les hurlements. D'une certaine manière ce sont les descendants énervés et expérimentaux du Pink Floyd période Meddle ou Echoes.
- A qui tu parles ?
- Hein ? oh à personne.
- Bon tu m'envoies le skeud ? Et tu me mettras un gramme de coke de côté aussi.
- Ta gueule, parles pas de ça au téléphone !
- …aaarararaghhg……….*tuuuut tuuuut tuuuuut*

La conversation s'est brutalement interrompue suite à une rupture d'anévrisme de Jean-Kevin. Comment j'ai eu accès à cette conversation restera entre moi et mon système d'écoute perfectionné piqué à la CIA. Mais j'en ai déjà trop dit, je vais devoir me suicider. Ou arrêter de parler, ça sera moins douloureux. Quant aux fans de Dirge, qu'ils se rassurent, leur musique est bien, ils pourraient signer chez Hydrahead, ils ne déparaîtraient pas entre Isis, Pelican et Héron cendré, groupe pas très connu pour l'instant mais qui gagne à l'être.

DOSSIERS LIES

Chroniques à la con ! 4 : la résurrection
Chroniques à la con ! 4 : la résurrection
Février 2008
  
Chroniques à la... $am !
Chroniques à la... $am !
Février 2008
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Ikea citer
Ikea
27/02/2009 16:30
note: 9.5/10
Cette chronique est aussi drôle que l'album est bon Clin d'oeil
Yz citer
Yz
16/11/2007 20:54
Je suis toujours aussi fan de tes kros. Mr Green
$am citer
$am
16/11/2007 15:49
note: 8/10
vielen danke
Scum citer
Scum
16/11/2007 14:30
En tout cas, c'est toujours un plaisir de lire tes chroniques Sourire
$am citer
$am
16/11/2007 14:02
note: 8/10
je sais pas où il doit y avoir de la musique mais cherchez bien, ça doit exister.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dirge
Post-HxC
2007 - Equilibre Music
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (5)  8.7/10
Webzines : (19)  8.36/10

plus d'infos sur
Dirge
Dirge
Post Metal - France
  

tracklist
CD 1
01.   meridians
02.   end, infinite
03.   epicentre
04.   lotus continent
05.   nulle part

CD 2
01.   Wings of lead over dormant seas

line up
parution
7 Septembre 2007

voir aussi
Dirge
Dirge
Hyperion

2014 - Debemur Morti Productions
  

Adversarial
Death, Endless Nothing And ...
Lire la chronique
Parce qu'on a tous été ados
Jouer au blindtest
Loudblast
Sublime Dementia
Lire la chronique
Motocultor Festival 2015
Lire le dossier
Uncle Acid And The Deadbeats
The Night Creeper
Lire la chronique
Interment
Where Death Will Increase 1...
Lire la chronique
Aetherius Obscuritas
MMXV
Lire la chronique
LVTHN
The Grand Uncreation (Compil.)
Lire la chronique
Der Weg einer Freiheit
Unstille
Lire la chronique
Soilwork - The Ride Majestic
Lire le dossier
Lugubrum / Urfaust
Het Aalschuim der Natie (Sp...
Lire la chronique
Venefixion
Defixio (Démo)
Lire la chronique
Ulcerate
Everything is Fire
Lire la chronique
Pure
Art of Loosing One's Own Life
Lire la chronique
Metal Méan 2015
(DOLCH) + Drowned + Grand M...
Lire le live report
Suis La Lune
Distance / Closure (EP)
Lire la chronique
New Noise Festival 10
Birds In Row + Earthship + ...
Lire le live report
Crown
Natron
Lire la chronique
Leprous
The Congregation
Lire la chronique
Various Artists
A Treasure to Find (Tribute...
Lire la chronique
Vardan
Between the Fog and Shadows
Lire la chronique
Birds In Row
You, Me & the Violence
Lire la chronique
Weird Fate
Cycle of Naught
Lire la chronique
Mercyless
Abject Offerings
Lire la chronique
Acherontas
Ma-IoN (Formulas Of Reptil...
Lire la chronique
Myrkur
M
Lire la chronique
Lantern
Subterranean Effulgence (EP)
Lire la chronique
Satan
L'odeur du sang
Lire la chronique
Sentimen Beltza
Pagopean
Lire la chronique
False
False
Lire la chronique