chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
59 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Satanic Slaughter - Afterlife Kingdom

Chronique

Satanic Slaughter Afterlife Kingdom
Après 12 ans d'existence dans l'indifférence la plus totale, les membres de Satanic Slaughter décident d'abandonner leur true black/thrash et de s'orienter vers un tout autre metal. Seul le guitariste fondateur Ztephan Dark décide te tenir bon. S'en suit alors le départ de tous les autres membres qui iront former avec Sharlee D'Angelo (Arch Enemy) le fameux Witchery. Ztephan recrutera quant à lui une line-up toute fraîche et partira en tournée avec Lord Belial. Cette rencontre confirmera le changement d'horizon de Satanic Slaughter pour leur troisième album Afterlife Kingdom, vaguant cette fois vers le black/death suédois typique que bon nombre pleure encore.

Même si pour les connaisseurs le Satanic Slaughter jouant du black/thrash de cave n'est plus, les racines subsistent et différencient assez distinctement leur musique de celle d'un Mörk Gryning par exemple. On retrouvera (malheureusement ?) les grosses vagues thrash bien crades des débuts lorgnant parfois vers le brutal black/war (« When Darkness Prevail ») avec par contre cette fois-ci un hurleur fort doué et surtout une production de qualité (mon dieu ce son catastrophique de Dan Swanö sur les deux premiers opus…). Fini l'inaudible Satanic Slaughter et ses titres ne dépassant pas les 3 minutes : le groupe suédois va pouvoir désormais pleinement dévoiler ses capacités, traduites par d'enivrantes mélodies et des compositions suffisamment fouillées. « Intro (The Arrival) - Afterlife Kingdom », titre d'ouverture, place la barre extrêmement élevée du haut de ses 7 minutes (à la manière d'un Decameron ou d'un Vinterland). Arrivé le break (après du black/thrash sans fioritures), on découvre avec stupéfaction le niveau du père Ztephan et ce don des Suédois à trouver ces mélodies fatales !

Dans un style qui n'a pas été jusqu'à épuisement (le genre a presque disparu et n'a pas subi de siphonage) contrairement au death mélodique, on prendra à pleine bouchées les leads démoniaques d'un « Nocturnal Crimson Nightmare » ou d'un « Ad Noctum », ses riffs entêtants (« Divine Repulsion ») et très influencés par Unanimated ou encore ce splendide interlude acoustique (« Autumn »), marque de fabrique du genre. Tous les breaks ont été fignolées et placées pour une efficience maximum, que ce soient les soli très techniques de « Nocturnal Crimson Nightmare » ou d'un « Divine Repulsion » (faisant penser à Lord Belial pour son côté old school) ou bien carrément des claviers et du chant féminin (« Through The Dark Profound »). Réfractaires au black/thrash un peu trop crû et faisant contraste avec le reste (comme en témoigne la reprise « Flag Of Hate » de Kreator), vous devriez légèrement faire la moue. Mais de suite un lead mélodique arrivant, le sourire renaîtra et vous fera certainement aussi acheter leur quatrième album Banished To The Underworld, encore plus marqué black/death mélodique.

Pas foncièrement original au vu des sorties cultes lui précédant, Afterlife Kingdom suffira amplement à ravir l'adepte de black/death suédois en manque pour peu qu'il apprécie aussi le black/thrash rentre dedans (à l'opposé du premier cité). Satanic Slaughter réussit enfin à sortir un album de qualité (très bien accueilli par les critiques à l'époque) qui sera suivi dans la foulée d'un opus tout aussi bon pour nos esgourdes.

DOSSIERS LIES

Black/Death Suédois : les indispensables
Black/Death Suédois : les indispensables
Juillet 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

von_yaourt citer
von_yaourt
23/12/2007 13:02
note: 8/10
Ouh là,encore de vieux souvenirs avec ce Afterlife Kingdom ! Un excellent album (même si je lui préfère Bannished To The Underworld) dans un genre que l'on ne pratique malheureusement quasiment plus...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Satanic Slaughter
Black/Death/Thrash mélodique
2000 - Loud 'n' Proud
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (4)  7.75/10
Webzines : (1)  6.5/10

plus d'infos sur
Satanic Slaughter
Satanic Slaughter
Black/Death/Thrash mélodique - 1985 † 2006 - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   Intro (The Arrival) - Afterlife kingdom
02.   Nocturnal crimson nightmare
03.   When darkness prevail
04.   Divine repulsion
05.   Through the dark profound
06.   Autumn
07.   Ad noctum
08.   Flag of hate (reprise Kreator)

line up
voir aussi
Satanic Slaughter
Satanic Slaughter
Banished To The Underworld

2002 - Black Sun Records
  

Essayez aussi
Kalmah
Kalmah
Swampsong

2003 - Spikefarm Records
  
Swordmaster
Swordmaster
Postmortem Tales

1997 - Osmose Productions
  
Scythian
Scythian
Hubris In Excelsis

2015 - Hells Headbangers Records
  
Exordium Mors
Exordium Mors
The Apotheosis Of Death

2014 - Iron, Blood & Death Corporation
  
Sacramentum
Sacramentum
Thy Black Destiny

1999 - Century Media Records
  

Gruesome
Fragments Of Psyche (EP)
Lire la chronique
Temple
Design In Creation
Lire la chronique
ΚΕΝΌΣ
Inner Rituals
Lire la chronique
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Death - The Sound of Perseverance
Lire le biographie
Ritual Necromancy
Disinterred Horror
Lire la chronique
FOREST FEST OPEN AIR
Antzaat + Anus Mundi + Aura...
Lire le live report
Mezzrow
Then Came The Killing
Lire la chronique
Circle Takes the Square
As the Roots Undo
Lire la chronique
Heptaedium
The Great Herald Of Misery
Lire la chronique
Serum Dreg
Lustful Vengeance
Lire la chronique
Vanhelga
Fredagsmys
Lire la chronique
Death Power
The Bogeyman Returns (Compil.)
Lire la chronique
Aura Noir
Aura Noire
Lire la chronique
Moonreich
Fugue
Lire la chronique
Megadeth
Lire le live report
Mortiferum
Altar Of Decay (Démo)
Lire la chronique
Être moins con : lire BLACK METAL
Lire le podcast
PPCM #0 - Chevauche le Grand Requin Blanc (Carcariass)
Lire le podcast
Legacy Of The Beast European Tour 2018
Iron Maiden + The Raven Age
Lire le live report
LE Canyon - Episode 13 - Dragon casqué
Lire le podcast
Sphæra
Teratology (EP)
Lire la chronique
Funeral Mist
Hekatomb
Lire la chronique
Obscura
Diluvium
Lire la chronique
Uniform / The Body
Mental Wounds not Healing (...
Lire la chronique
Soundgarden
Louder Than Love
Lire la chronique
Skogen
Skuggorna kallar
Lire la chronique
Ossuarium
Calcified Trophies Of Viole...
Lire la chronique
Thorium
Blasphemy Awakes
Lire la chronique
Sacred Reich
Independent
Lire la chronique