chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
41 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Thornesbreed - The Splendour Of The Repellent

Chronique

Thornesbreed The Splendour Of The Repellent
L'Allemagne est un beau pays, et ça, personne ne peut le contester. Outre le fait d'avoir été responsable des deux plus grosses guerres de l'histoire de l'humanité, c'est quand même le seul pays où l'on trouve un marchant itinérant de saucisses chaudes dans des petits pains à tous les coins de rues. Plus fort que les Etats-Unis. Je ne sais pas vous, mais moi j'admire.
Bon, il paraît aussi qu'ils ont aussi une petite scène metal là bas, composée de trucs de vieux comme Kreator, Sodom Destruction, Tankard et autres Helloween… mais bon, niveau metal extrême, et death metal en particulier, c'est pas franchement la joie. Heureusement, grâce à un minuscule groupe paumé au fin fond de la campagne teutone (et deux tonnes, c'est beaucoup) nommé Thornesbreed, l'Allemagne peut au moins redorer son blason grâce à un brutal death d'une telle qualité qu'il est fort peu probable que les avis divergent (ça aussi c'est beaucoup) à son sujet.

Mais entrons dans le vif du sujet avec cet unique album de Thornesbreed sobrement intitulé The Splendour Of The Repellent (soit en français « la splendeur du répulsif », un beau paradoxe Pratchettien s'il en est). Vous l'aurez compris, nos allemands officient dans le registre du brutal death, et s'il l'on devait les rapprocher de deux autres groupes, les premiers qui me viendraient à l'esprit seraient Nile pour la lourdeur mais surtout, surtout The Monolith Deathcult pour le côté épique, à tel point qu'il m'est parfois arrivé de confondre les deux groupes. A qui imputer la faute ? Je vous le dis tout de suite : à personne, les premiers albums respectifs de The Monolith Deathcult et Thornesbreed étant sortis à… 17 jours d'intervalle. Difficile dès lors d'émettre l'hypothèse d'un plagiat, d'autant plus que Thornesbreed ralentit en fait beaucoup mois que le monolithe dans ses morceaux. Ça ralentit en fait vraiment peu dans ce The Splendour Of The Repellent, à tel point que ça pourrait en faire mal à la tête.
Mais en fait (joyeuses fêtes d'ailleurs), on prend vraiment plaisir à écouter cet album d'un bout à l'autre par un artifice bien simple : les meilleurs morceaux, à savoir « Wand`ring Through The Ashes of Thine » et « Amongst These Grounds », ouvrent et clôturent respectivement l'opus, qui passe malheureusement un peu trop vite en 33 courtes minutes.
Deux morceaux axés autour d'un refrain ultra-épique et mélodique qui ne feraient pas tâche dans un album de The Monolith Deathcult… Le seul problème qui se pose, c'est que quand on fait d'aussi bons morceaux placés à cet endroit, le reste de l'album est un peu insipide et peut paraître faire office de bouche-trou, bien qu'étant au final lui aussi très bon.

Mais il est aussi un autre problème sur cet album, et pas des moindres, qu'est la production. Batterie trop en avant, guitares trop brouillonnes et trop en retrait, basse inaudible (sauf sur la ligne de tapping du dernier morceau tiens), vocaux très graves venant couvrir les subtilités des guitares… Bref, il vous faudra plusieurs écoutes pour apprécier et apprivoiser la musique de Thornesbreed simplement à cause de sa production, qui revêt malgré tout un certain charme grâce au fait qu'elle rende l'album suffoquant, un peu à la manière d'un Nile.

Alors malgré une durée proche du minimum syndical et une production brouillonne, cet album ne saurait déplaire à tous les amateurs de brutal death bien méchant et véloce. Thornesbreed c'est bien, c'est beau, et c'est bosche… une future référence ? D'ailleurs, en parlant de futur, il est à noter que le prochain album devrait sortir courant automne 2006… quoi ? Comment ça on est à une semaine de 2008 ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

14 COMMENTAIRE(S)

von_yaourt citer
von_yaourt
06/08/2013 17:54
note: 8/10
Enfin une deuxième personne qui achète cet album. Dans mes bras ! Mr Green
Keyser citer
Keyser
06/08/2013 16:45
note: 8/10
Enfin chopé au Hell's Pleasure pour la modique somme de 5€. Cet album est une tuerie sans concession! Du blast à n'en plus finir sur des putain de bons riffs. Et moi j'adore la prod, ça rend le tout encore plus extrême.
Chris citer
Chris
24/12/2007 15:08
"soit en français « la splendeur du répulsif », un beau paradoxe Pratchettien s'il en est" ==> mamamia un amateur de Terry Pratchett, dans mes bras mon petit yahourt!!!! Hail
Keyser citer
Keyser
24/12/2007 11:54
note: 8/10
Tiens je connais pas ce groupe! La description m'a fait envie j'écouterai dès que je peux!

Mais en Allemange en ce moment y'a pas mal de bons groupes en brutal death genre Defeated Sanity, Resection ou Suffocate Bastard!
$am citer
$am
24/12/2007 10:35
von_yaourt a écrit : $am a écrit : Nahik a écrit : "divergent (ça aussi c'est beaucoup)"

Trop bon Moqueur

TU parles, vive la pompe sur Desproges, elle a 20 piges cette blague


Voire même beaucoup plus, maître Desprosges étant mort depuis 20 ans.
Tu vas me dire que parmi l'incommensurable tas de jeux de mots pourris que tu mets dans tes chroniques, tu n'en places jamais un ou deux qui ont fait leurs preuves ? Sourire

Sinon merci Stygian pour le lien myspace.

Oh là je peux dire, à l'instar de nombreuses présentattrices de télévision, que j'ai pompé et pompé. Sur Desproges. On essaye vainement de marcher dans ses pas, mais les traces sont trop larges pour nos petits pieds Clin d'oeil
von_yaourt citer
von_yaourt
23/12/2007 19:19
note: 8/10
Ce n'est pas du plagiat, c'est un hommage que seuls les gens cultivés tels que $am peuvent relever. Mr Green

Allez, promis, dans ma prochaine chronique, je mets du Pierre Dac.
Nahik citer
Nahik
23/12/2007 18:49
von_yaourt a écrit : $am a écrit : Nahik a écrit : "divergent (ça aussi c'est beaucoup)"

Trop bon Moqueur

TU parles, vive la pompe sur Desproges, elle a 20 piges cette blague


Voire même beaucoup plus, maître Desprosges étant mort depuis 20 ans.
Tu vas me dire que parmi l'incommensurable tas de jeux de mots pourris que tu mets dans tes chroniques, tu n'en places jamais un ou deux qui ont fait leurs preuves ? Sourire


Sorry pour le manque de culture évident, mais quel désillusion brutale : moi qui croyais que les chroniqueurs de Thrasho étaient des blagueurs hors pairs à l'humour unique, alors qu'ils ne sont que de vulgaires plagieurs...

Ah putain, quel monde de merde Sourire
von_yaourt citer
von_yaourt
23/12/2007 18:33
note: 8/10
$am a écrit : Nahik a écrit : "divergent (ça aussi c'est beaucoup)"

Trop bon Moqueur

TU parles, vive la pompe sur Desproges, elle a 20 piges cette blague


Voire même beaucoup plus, maître Desprosges étant mort depuis 20 ans.
Tu vas me dire que parmi l'incommensurable tas de jeux de mots pourris que tu mets dans tes chroniques, tu n'en places jamais un ou deux qui ont fait leurs preuves ? Sourire

Sinon merci Stygian pour le lien myspace.
citer
$am
23/12/2007 18:30
Nahik a écrit : "divergent (ça aussi c'est beaucoup)"

Trop bon Moqueur

TU parles, vive la pompe sur Desproges, elle a 20 piges cette blague
Stygian citer
Stygian
23/12/2007 18:01
Sinon ca rox bien. Du brutal death de haute volée.
Nahik citer
Nahik
23/12/2007 17:57
"divergent (ça aussi c'est beaucoup)"

Trop bon Moqueur
Stygian citer
Stygian
23/12/2007 17:42
http://www.myspace.com/thornesbreed
Scum citer
Scum
23/12/2007 17:12
Je connaissais pas ce groupe, la chronique décrit bien le style. Pas mauvais du tout ces allemands.
von_yaourt citer
von_yaourt
23/12/2007 16:30
note: 8/10
Pas de myspace disponible, mais deux morceaux téléchargeables sur le site officiel, les deux meilleurs étrangement !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Thornesbreed
Brutal Death
2003 - Animate Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines : (3)  6.67/10

plus d'infos sur
Thornesbreed
Thornesbreed
Brutal Death - Allemagne
  

tracklist
01.   Unchaining Hatred
02.   Wand`ring Through The Ashes of Thine
03.   Ruthlessly Ordain`d To S.H.I.V.E.R
04.   Strength Increaseth
05.   Masturbating The Mayhem
06.   Chaos of Omens
07.   Amongst These Grounds

Durée : 33:30

line up
Essayez aussi
SCID
SCID
Fucked Beyond Recognition (Compil.)

2005 - Undergrind
  
Severed Savior
Severed Savior
Servile Insurrection

2008 - Willowtip Records
  
Inveracity
Inveracity
Circle Of Perversion

2003 - Unmatched Brutality
  
Cryptopsy
Cryptopsy
Once Was Not

2005 - Century Media
  
Terrordrome
Terrordrome
Vehement Convulsion

2008 - Grindethic Records
  

Striborg
This Suffocating Existence
Lire la chronique
Diabolicum
Ia Pazuzu (The Abyss Of The...
Lire la chronique
Abyssus
Summon The Dead (EP)
Lire la chronique
Xul
Extinction Necromance (EP)
Lire la chronique
Warsawwasraw
Sensitizer
Lire la chronique
Tümëur
Gangrène
Lire la chronique
Will Haven
Open The Mind To Discomfort...
Lire la chronique
Osculum Infame
Dor-Nu-Fauglith
Lire la chronique
De Mariangela Demurtas à Ihsahn
Jouer à The Small Metal World Experiment
Throatruiner Festival MMXV
Birds In Row + Calvaiire + ...
Lire le live report
Witchrist
Vritra (EP)
Lire la chronique
Dommedagssalme
Domain
Lire la chronique
Invincible Force
Satan Rebellion Metal
Lire la chronique
Embrional
The Devil Inside
Lire la chronique
Aryos
Les stigmates d'Hécate
Lire la chronique
Palehorse
Habitual Linestepper (EP)
Lire la chronique
Incinerate
Eradicating Terrestrial Spe...
Lire la chronique
Neurotic Deathfest 2015
Lire le dossier
An Unpleasant Journey
Antediluvian + Emptiness + ...
Lire le live report
Void Paradigm
Earth's Disease
Lire la chronique
Posthumous Blasphemer
Exhumation Of Sacred Impunity
Lire la chronique
Possession
1585-1646 (EP)
Lire la chronique
Ritual Chamber
The Pits of Tentacled Screa...
Lire la chronique
Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed
Lire la chronique
No Omega
Occupants (EP)
Lire la chronique
La photo mystère du 10 Mai 2015
Jouer à la Photo mystère
Heaving Earth
Denouncing The Holy Throne
Lire la chronique
Mindflair
Scourge of Mankind
Lire la chronique
Abscess
Horrorhammer
Lire la chronique
Prognathe
Revelation Flesh
Lire la chronique