chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
62 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Defleshuary - Zombie Plague, Rampant Horror

Chronique

Defleshuary Zombie Plague, Rampant Horror (EP)
Si je me suis interessé à ce groupe quasiment inconnu dans nos contrées, c'est d'abord grace à cette magnifique pochette signée Andy Zubko. Un somptueux zombie à la gueule ensanglantée et vérolée comme on les aime. Comme quoi une belle pochette n'est pas si inutile que ça! Et de zombies donc, il est pas mal question ici (cf. le titre de l'EP et de certains morceaux).

Bref, voici Defleshuary, jeune groupe américain infecté il y a déjà 3 ans du côté de Lancaster en Pennsylvanie et embrigadé dans la colonie Homicide Watch Records. Ce Zombie Plague, Rampant Horror est déjà la 4ème sortie du quartet après une démo en 2004 et un EP et une autre démo en 2006. Pour être encore plus précis, Zombie Plague, Rampant Horror rassemble en fait les 6 titres de l'EP You Could Wake Up Dead Tomorrow de l'année précédente avec deux nouveaux titres, "Zombie Plague, Rampant Horror" et "Self Inflicted Zombie Victim".

Les présentations ainsi faites et Defleshuary n'ayant désormais plus de secrets pour vous, passons si vous le voulez bien à la musique. Pour faire simple, disons que Defleshuary propose un mix intergénérationnel entre Cannibal Corpse et Devourment. Du death quoi! Etonnant non?!

Les influences Cannibal Corpse sont à trouver dans certains mid-tempi lourds headbangants, les riffs aux mélodies sinistres et certaines rythmiques rapides orientées old-school. Pour ce qui est de Devourment, on retrouve une voix grave très gutturale et évidemment peu intelligible, ainsi que des bonnes grosses slam parts période Butcher The Weak, slam parts qui arrivent bizarrement seulement à partir du 3ème titre. Tout comme l'intérêt de cet EP d'ailleurs, les deux premiers morceaux ("Wax Sarcophagus" et "Gutted And Chopped In Two") étant les plus faibles du disque car beaucoup trop courts (respectivement 2'21 et 1'53) et très pauvres d'un point de vue technique et diversité. Un reproche un peu moins flagrant pour la suite du mini-album mais qui gâche malgré tout un peu l'écoute au fur et à mesure. Les titres ne dépassent ainsi jamais les 3 minutes (excepté le dernier) et sont la plupart du temps introduits par un sample de film horrifique (enlevez donc 10 à 15 secondes). Et niveau variété on reprochera un parti pris pour le mid-tempo plus ou moins rapide mais pas toujours inspiré alors que quand le groupe met les gaz et commence à blaster, le plaisir est tout autre.

C'est d'autant plus dommageable que le combo a du potentiel et sait donner à ses compos une ambiance et du groove. Defleshuary étonne même à plusieurs reprises en se transformant en groupe de deathcore par de vraies mosh parts hardcore notamment sur ses nouveaux titres, plus intéressants que ceux de l'EP You Could Wake Up Dead Tomorrow car plus variés et travaillés avec une production plus claire et puissante. Des mosh parts qui déboitent même si on les a déjà entendues 5000 fois (comme toutes les mosh parts après tout, l'essentiel étant ailleurs).

Defleshuary a la bonne recette mais ne l'utilise pas toujours à bon escient encore. Un peu court (un peu plus de 20 minutes pour 8 titres) surtout que la plupart sont recyclés, Zombie Plague, Rampant Horror manque encore de sel pour vraiment attirer l'attention plus qu'un simple "ah pas mal ouais". Il n'est toutefois pas dénué de qualités, loin de là: influences alléchantes, ambiance grasse et production bien lourde (un mix trop en avant sur la grosse caisse par contre) au programme! Mais l'horizon semble plus prometteur si l'on en juge par la qualité supérieure des deux nouveaux morceaux. A confirmer (ou pas) sur le prochain split à venir avec Torsofuck, Cumbeast et Decrepit Womb. Et puis de toute façon, des gens qui citent Iron Maiden comme le plus grand groupe de tous les temps ne peuvent pas être foncièrement mauvais!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Defleshuary
notes
Chroniqueur : 2.75/5
Lecteurs :   -
Webzines : (1)  1.5/5

plus d'infos sur
Defleshuary
Defleshuary
Death Metal - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Wax Sarcophagus
02.   Gutted And Chopped In Two
03.   Corpse You Up
04.   Hooked And Sawed
05.   Island Of Zombies
06.   Hunger Spirit
07.   Zombie Plague, Rampant Horror
08.   Self Inflicted Zombie Victim

Durée : 21'58

parution
18 Février 2007

Essayez plutôt
Obituary
Obituary
Inked In Blood

2014 - Relapse Records
  
Obituary
Obituary
The End Complete

1992 - Roadrunner Records
  
Drawn And Quartered
Drawn And Quartered
Feeding Hell's Furnace

2012 - Nuclear Winter
  
Lost Soul
Lost Soul
Genesis XX: Years of Chaoz (Compil.)

2013 - Witching Hour Productions
  
Sonne Adam
Sonne Adam
Transformation

2011 - Century Media
  

Earth and Pillars
Pillars I
Lire la chronique
Brame
Basses Terres
Lire la chronique
Deicide
Once Upon The Cross
Lire la chronique
Temisto
Temisto
Lire la chronique
Testament
Brotherhood Of The Snake
Lire la chronique
GxSxD (God Send Death)
The Adversary
Lire la chronique
Black Fucking Cancer
Black Fucking Cancer
Lire la chronique
Neurosis
Fires Within Fires
Lire la chronique
Cradle Of Filth
Dusk... and Her Embrace - T...
Lire la chronique
Bölzer
Hero
Lire la chronique
Ranger
Speed & Violence
Lire la chronique
Les détournements de Dead : Swallow the Rumor
Lire le podcast
Mortualia
Wild, Wild Misery
Lire la chronique
Esben and the Witch
Older Terrors
Lire la chronique
Hexecutor
Poison, Lust And Damnation
Lire la chronique
In Aeternum
The Blasphemy Returns (EP)
Lire la chronique
Motörhead
Snake Bite Love
Lire la chronique
Fluisteraars
Gelderland (EP)
Lire la chronique
Revel In Flesh
Emissary Of All Plagues
Lire la chronique
Dysylumn
Chaos Primordial (EP)
Lire la chronique
Enthroned
Prophecies Of Pagan Fire
Lire la chronique
Qrixkuor
Three Devils Dance (EP)
Lire la chronique
Khonsu
The Xun Protectorate
Lire la chronique
While They Sleep
La Nausee
Lire la chronique
Ragnarok Tour
Dayazell + Wardruna
Lire le live report
Belligerent Intent
The Crucifire
Lire la chronique
In Flames
Battles
Lire la chronique
Cowards
Still (EP)
Lire la chronique
Les détournements de Dead : Amiggah
Lire le podcast
Caverne
Sentiers d'Avant (Compil.)
Lire la chronique