chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
9 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Believer - Sanity Obscure

Chronique

Believer Sanity Obscure
Parmi les petites perles oubliées du techno thrash, je vous avais parlé il y a quelques temps déjà des polonais de Wolfspider. Dans un registre plus proche de Coroner, il est un autre groupe qui est souvent passé sous silence – parfois à dessein d'ailleurs: les enfants de chœur de Believer, groupe formé en Pennsylvanie en l'an de grâce 1986.

« Believer » ? « Enfants de chœur » ? « Passe moi le beurre » … n'importe quoi vieux, tu fatigues! On reprend: « Passés sous silence à dessein » ? « an de grâce » ? Oui, là vous avez assez d'indices pour saisir l'une des caractéristiques du groupe: c'est en effet en apôtres du techno thrash tendance petit Jésus que se pose ce groupe de chrétiens convaincus et revendicatifs, phénomène qui tend aujourd'hui à se développer de l'autre côté de l'Atlantique. Mais à l'époque, cela était aussi fréquent dans le metal de qualité que la pratique du pogo dans les entrepôts de pièces d'artisanat en porcelaine … ou que la pratique du fist fuck chez les manchots (quoique le stump fuck aurait ces adeptes parait-il :)). Références à des textes de la Bible en bas de chaque morceau, remerciement au Père Truc et au Pasteur Machin dans les Credits, textes des chansons bien orientés; on ne peut pas s'y tromper. Maintenant, pour ridicule que cela puisse paraître (enfin bon je parle pour moi hein …), cela ne l'est pas plus que les « Satan, I worship your name as I cum blood on the fucking crucifix » des groupes satanistes (quoique ces derniers peuvent avoir le bénéfice du second degré), tout ce joli petit monde ayant un peu trop tendance à faire une fixette sur le Père Noël du mont Golgotha. Enfin bon, passons, il fallait juste évoquer cet aspect extramusical du groupe vu qu'il est relativement développé.

Maintenant parlons musique, car là, Believer mettra beaucoup de monde – les amateurs de bon thrash, et notamment de techno-thrash donc – d'accord. C'est une musique relativement sombre qu'interprète le groupe (oui, bien que ce soit des illuminés), portée par des riffs bien chiadés, jamais évidents bien que paradoxalement accrocheurs. Le tout fleure bon la fin des 80's / le début des 90's, mais attention: bien que typé, le son n'est pas poussiéreux. En fait, la prod' un poil étouffée, ramassée et compacte apporte un grain particulier au son du groupe, renforce sa personnalité, ajoutant au côté sombre et aride des compos. Ajoutez à ça le grain des guitares et la voix agressive et légèrement étranglée de Kurt Bachman - pas si éloignée que ça de celle des vieux Coroner au passage -, et vous y êtes … ou presque.

Côté compositions, quasiment rien à jeter, à l'exception – pour faire la fine bouche - d'un « Stop the Madness » un tout petit poil en dessous du reste, et de « Like a Song », bonne reprise de U2 qui n'est néanmoins pas au niveau des autres morceaux. Au menu donc, des riffs alambiqués mais excellents qui alternent avec des tueries thrash extrêmement jouissives, variant du mid au up tempo. Quelques morceaux choisis parmi d'autres: le riff thrash dément à 0:30 sur « Wisdom's Call », ou cet autre, plus groovy et génialement bancal, repris 3 fois sur « Nonpoint ». Headbangant en diable nom de Dieu! Et ce riff thrash par excellence, saccadé et hyper bien senti, à 2:24 sur « Idols of Ignorance » qui suit une montée en puissance progressive, tout aussi thrash. Et ces lignes aussi techniques que in your face, à 0:28 et 3:18 sur le même morceau (qui est définitivement l'un des meilleurs !). Mais « Sanity Obscure », pour ceux qui connaissent, c'est en particulier le morceau « Dies Irae », l'un des tous premiers et plus réussis morceaux mêlant thrash et musique symphonique. Cette gourmandise musicale commence sur une voix épurée de Soprano qui égrène des chapelets de complaintes latines sur un fond sonore obscurément venteux, puis viennent se greffer à cette religieuse mélopée, au bout de 3 minutes, une batterie et des violons, le tout montant en puissance pour éclater sur l'arrivée d'une grosse rythmique thrash, de leads de violon et d'une seconde couche rythmique de cordes taillant dans le gras. Le morceau finira comme il a commencé, dans une reposante douceur, comme le calme après l'éjacu… euh, la tempête.

Si le fait de se snifer tous les matins au petit déj' un gros rail de psaumes permet à ces petits gars de pondre de l'aussi bon matos, on se dit qu'il n'y a peut-être pas que de l'eau croupie au fond des bénitiers. A noter que les 3 premiers albums de ces boys scouts ont été très récemment réédités par Metal Mind, et que le groupe a déjà commencé à enregistrer son 4e album. Du bon gospel thrash en perspective !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

7 COMMENTAIRE(S)

cglaume citer
cglaume
05/04/2008 14:38
note: 8.5/10
Christophe1974 a écrit : Il faut les chroniques des autres albums! A quand les publications sur le site?

Désolé, je ne connais que cet album. Il faudrait que je rattrape cette lacune, je sais ...
Christophe1974 citer
Christophe1974
05/04/2008 12:46
note: 9/10
Cet album a été pour moi une des rares grandes révélations thrash.

Il faut les chroniques des autres albums! A quand les publications sur le site?
cglaume citer
cglaume
31/01/2008 06:13
note: 8.5/10
von_yaourt a écrit : Olation je n'en ai jamais entendu parler ! Mortal je connais de nom. Sinon Believer j'avoue ne jamais avoir jetté une oreille dessus, mais un clip de Tourniquet (tout comme un de l'excellent Mortification) est disponible sur Youtube (ça mérite le coup d'oeil).

Pour OBlation ça s'explique Sourire
Faudra que je checke les autres ....
Par contre, Believer, toi et le frangin, vous vous devez d'essayer !
von_yaourt citer
von_yaourt
30/01/2008 23:18
cglaume a écrit : von_yaourt a écrit :
Ah cyril tu fais très fort en nous ressortant les vieilleries du white thrash du début des années 90. La prochaine chro c'est Tourniquet ?


Malheureusement je ne connais pas ...
Mais si c'est aussi bon que Believer, j'achète !! Sourire
Sinon j'ai du Olation ou du Mortal si ça t'intéresse Moqueur


Olation je n'en ai jamais entendu parler ! Mortal je connais de nom. Sinon Believer j'avoue ne jamais avoir jetté une oreille dessus, mais un clip de Tourniquet (tout comme un de l'excellent Mortification) est disponible sur Youtube (ça mérite le coup d'oeil).
cglaume citer
cglaume
30/01/2008 22:56
note: 8.5/10
von_yaourt a écrit :
Ah cyril tu fais très fort en nous ressortant les vieilleries du white thrash du début des années 90. La prochaine chro c'est Tourniquet ?


Malheureusement je ne connais pas ...
Mais si c'est aussi bon que Believer, j'achète !! Sourire
Sinon j'ai du Olation ou du Mortal si ça t'intéresse Moqueur
von_yaourt citer
von_yaourt
30/01/2008 22:48
"tout ce joli petit monde ayant un peu trop tendance à faire une fixette sur le Père Noël du mont Golgotha" Mort de Rire Mort de Rire Mort de Rire

Ah cyril tu fais très fort en nous ressortant les vieilleries du white thrash du début des années 90. La prochaine chro c'est Tourniquet ?
citer
Globox666
30/01/2008 22:23
Oh la la Believer. Je ne connais que le fabuleux album ou y avait "Trilogy Of Knowledge" qu'il faut absolument que je me rechoppe en cd d'ailleurs.

Le groupe qui te fera aimer Dieu.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Believer
Techno Thrash
1990 - Roadrunner Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (3)  9/10
Webzines : (3)  8.47/10

plus d'infos sur
Believer
Believer
Experimental techno thrash - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Sanity Obscure
02.   Wisdom's Call
03.   Nonpoint
04.   Idols of Ignorance
05.   Stop the Madness
06.   Dies Irae (Day of Wrath)
07.   Dust to Dust
08.   Like A Song

Durée : 39:21

line up
voir aussi
Believer
Believer
Gabriel

2009 - Metal Blade
  

Essayez aussi
Chryseis
Chryseis
Planet Dead

2010 - Great Dane Records
  
Chryseis
Chryseis
Presence Of The Past

2007 - Autoproduction
  
Coroner
Coroner
Coroner (Compil.)

1995 - Noise Records
  
Coroner
Coroner
No More Color

1989 - Noise Records
  
Sadist
Sadist
Sadist

2007 - Beyond... Productions
  

Gorgasm
Destined To Violate
Lire la chronique
Hats Barn
A Necessary Dehumanization
Lire la chronique
Savage Master
Mask Of The Devil
Lire la chronique
Swallowed
Lunarterial
Lire la chronique
Dephosphorus
Ravenous Solemnity
Lire la chronique
Earth and Pillars
Earth I
Lire la chronique
Raise Hell
Holy Target
Lire la chronique
Domains
Sinister Ceremonies
Lire la chronique
Dir En Grey
Arche
Lire la chronique
N.K.V.D.
Hakmarrja
Lire la chronique
Hypomanie
A City in Mono
Lire la chronique
Calm Hatchery
Fading Reliefs
Lire la chronique
Witchden
Consulting The Bones
Lire la chronique
Gloomy Grim
Grimoire (Démo)
Lire la chronique
More Than Life
Love Let Me Go
Lire la chronique
Combichrist
Lire le live report
AC/DC
Rock Or Bust
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Demonic Oath
Entwined In Sepulchral Dark...
Lire la chronique
Behemoth
Zos Kia Cultus
Lire la chronique
Defeater
Travels
Lire la chronique
Sordide
La France a Peur
Lire la chronique
Khthoniik Cerviiks
Heptaedrone (Démo)
Lire la chronique
Riot V
Unleash The Fire
Lire la chronique
Heart In Hand
A Beautiful White
Lire la chronique
Artificial Brain
Labyrinth Constellation
Lire la chronique
Latitude Egress
To Take Up The Cross
Lire la chronique
Bring Me The Horizon
There Is a Hell, Believe Me...
Lire la chronique
Starofash
Lakhesis
Lire la chronique
Ad Patres + Gorod + Morbid Angel
Lire le live report
Dressed In Streams
The Search for Blood (EP)
Lire la chronique