chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
33 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Dark Age - Minus Exitus

Chronique

Dark Age Minus Exitus
Dark Age fut l'un des groupes les plus marquants de 2004 pour les amateurs de Death Mélodique, leur album éponyme ayant eu un franc succès auprès des amateurs, charmés qu'ils étaient par le timbre enchanteur de Eike Freese et les nombreux refrains « catchy » de l'album ; le tout intelligemment mené par une base métal pas dénuée d'atouts non plus (nombreux solos très mélodiques et riffs accrocheurs). Un bon succès d'estime en France donc, et puis le soufflé était retombé bien vite alors que le groupe ne donnait plus vraiment de nouvelles à ceux qui ne consultaient pas fréquemment leur site web. Et au même titre que le Beaujolais Nouveau, mais seulement 3 ans plus tard, voilà que l'Age Sombre revient enfin sur le devant de la scène, avec entre les mains un « Minus Exitus » de qualité.

Si l'on devait décrire la principale qualité de ce nouvel opus, ce serait « constance ». En effet, le groupe n'a pas dévié d'un iota sa recette, à savoir des titres accrocheurs et simples, avec un mix équilibré d'agressivité et de mélodie, sur les nombreux refrains en chant clair qui ne sonnent fort heureusement pas trop « cheesy » ; et cette recette si efficace prend à chacun des 12 titres. Le groupe varie les ambiances, passant d'un très rentre-dedans « Exit Wound » à une ballade métal du plus bel effet « No Way Home »… un petit détour en fin d'album vers un excellent titre instrumental (qui se nomme justement… « Instrumental ») aux nombreuses harmonies et solos aux sonorités heavy… et les autres titres qui se situent quelque part au centre de tout cela, avec toujours comme point commun ces très bonnes mélodies vocales sur les refrains, qui transforment « Minus Exitus », « Outside The Inside », « Seven », et « Cold » en véritables hits ! L'album dégage une énergie communicative, et les écoutes en sont bien agréables. En lisant les crédits, on apprend qu'en sus le groupe s'est bien entouré : Niklas Sundin pour la pochette, et Leif Jensen (Dew-Scented), Azathoth ( ???), et C. Dupont ( ??? bis) en guest sur dives titres.

« Minus Exitus » marque un nouveau pas dans la carrière de Dark Age : plus mature, plus équilibré, on sent que le groupe affine son identité, et construit d'autant mieux ses titres. Il est pour moi nettement supérieur à leur précédent opus, et assure au groupe un retour réussi sur la scène Death Mélo, un peu en perte de vitesse ces temps ci. Que ceux qui avaient adorés le précédent se jettent dessus ; que ceux qui avaient loupés le coche y jettent alors une oreille attentive, c'est du tout bon !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

citer
Doub'
11/03/2009 13:36
Drk age, un groupe unique au son emportant ! Un grand bravo pour leurs chansons Sourire
Particulièrment pour outside the inside qui est mon coup de coeur !
heavymaster citer
heavymaster
09/02/2009 19:36
note: 8/10
un groupe qui a un son vraiment particulier
cet album tue meme si il n'équivault pas ses prédécesseurs
a quand la chronique de "the silent republic" ?
ca serait vraiment bien d'avoir une chro de cet album
NightSoul citer
NightSoul
17/02/2008 14:55
note: 7/10
j'en suis à trois écoutes et franchement j'adore j'aime de plus en plus!
L'album est plus sombre que les précédents, une atmosphere telle un "inside the particle storm" se dégage de l'album
L'album regorge de tueries telles Exit Wonus, Outside The Inside, Seven, Cold, Life For Blood qui m'ont surtout marqué.
Le reste est tout aussi bon sauf peutêtre Minus Existus que je trouve un peu faible et qui à la lourde tâche d'ouvrir l'album et The Dying Art Of Recreation qui m' a un peu mons touché
Le riff de Black September n'est pas très original mais l'ensemble de la chanson est vraiment bonne^^
Une bonne ballade et une instrumentale mélodieuse
un The Echoes Discipline clôturant magnifiquement l'album et voilà un must have de ce début d'année pour tout fan de death mélodique ( même si le terme ne correspond peut-être plus trop au groupe)
je suis fan j'espère que cet album apportera la reconnaissance que le groupe mérite
un très bon début d'année avec "Overworld" de Machinae Supremacy"

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dark Age
Death Mélodique
2008 - Remedy Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (7)  6.5/10
Webzines : (14)  7.52/10

plus d'infos sur
Dark Age
Dark Age
Death Mélodique - Allemagne
  

tracklist
01.   Minus Exitus
02.   Black September
03.   Outside the Inside
04.   The Dying Art of Recreation
05.   Exit Wounds
06.   Seven
07.   No Way Home
08.   Cold
09.   Instrumental
10.   Life for Blood
11.   The Echoes Discipline
12.   Children of the revolution (Bonus Track)

line up
parution
22 Février 2008

voir aussi
Dark Age
Dark Age
Dark Age

2004 - Remedy Records
  

Essayez aussi
Fall Of The Leafe
Fall Of The Leafe
August Wernicke

2000 - Icarus Music
  
Amoral
Amoral
Decrowning

2005 - Spikefarm Records
  
Sacrilege
Sacrilege
Lost In The Beauty You Slay

1996 - Black Sun Records
  
Dying Humanity
Dying Humanity
Fallen Paradise

2007 - Restrain Records
  
Night In Gales
Night In Gales
Towards The Twilight

1997 - Nuclear Blast
  

Ritual Death
Ritual Death (EP)
Lire la chronique
The Wakedead Gathering
Fuscus: Strings Of The Blac...
Lire la chronique
Jex Thoth
Blood Moon Rise
Lire la chronique
Morbid Saint
Spectrum Of Death
Lire la chronique
Blood Ceremony
Lord of Misrule
Lire la chronique
Isolert
No Hope, No Light...Only Death
Lire la chronique
Ghold
PYR
Lire la chronique
Gruesome
Dimensions Of Horror (EP)
Lire la chronique
Teloch
Thus Darkness Spake
Lire la chronique
Pseudogod
Sepulchral Chants (Compil.)
Lire la chronique
First Fragment
Dasein
Lire la chronique
En mai fais ce qu'il te plait
Jouer au blindtest
Heimsgard
Ordrag
Lire la chronique
Essence
Prime
Lire la chronique
Suspiral
Delve Into The Mysteries Of...
Lire la chronique
Gebrechlichkeit
Aphorismen der Angst
Lire la chronique
Brame
La nuit, les charrues...
Lire la chronique
Roadburn Festival 2016 - 1er Jour
Black Mountain + Converge +...
Lire le live report
Reptilian
Perennial Void Traverse
Lire la chronique
Deströyer 666
Wildfire
Lire la chronique
Opium Warlords
Live at Colonia Dignidad
Lire la chronique
Baalsebub
Procedure Of Emasculation (EP)
Lire la chronique
Head of the Demon
Sathanas Trismegistos
Lire la chronique
L'Instant Sakrifiss
Lire le podcast
La photo mystère du 7 Mai 2016
Jouer à la Photo mystère
Anata
Dreams of Death and Dismay
Lire la chronique
Near
Own Sun
Lire la chronique
Glorior Belli
Sundown (The Flock That Wel...
Lire la chronique
Grave Miasma
Endless Pilgrimage (EP)
Lire la chronique
Lustravi
Cult of the Blackened Veil
Lire la chronique