chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
60 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Tankard - Alien

Chronique

Tankard Alien (EP)
En vingt ans et quatre longs métrages, Sigourney a tout essayé : le lance flammes et l'autodestruction du Nostromo (Alien, 1979) ; le soutien militaire du meilleur casting d'affreux des années 80 (Biehn, Paxton, Henricksen) et un exosquelette taille XXL (Aliens, 1986) ; le crâne rasé et le bain de lave en saut carpé (Alien 3, 1992) ; le clonage et le panier à trois points dans la résurrection (1997) . Rien n'y a fait, la sale bête est même revenue en découdre avec le grand patron du dépeçage dans deux purges cosmiques indignes des deux brillantes franchises. Pourtant, avec leur "Alien" sorti en 1989, les petits malins de TANKARD avaient trouvé la parade : suffisait de laisser le bestiau piller le frigidaire, vider toutes les bières (ce qui, chez les allemands, relève du don d'organe) et se rincer l'oeil sur les revues porno !

Bien sûr, avec son faciès de Daniel Lluboja, la mascotte made in Germany avait plus de chances de grossir les rangs des gremlins de Joe Dante que d'aller casser du marine chez James Cameron. Mais ça ne l'a pas empêchée de siffler son demi en compagnie de Mike Tyson, Jean Paul II et Helmut Kohl ("The Meaning of Life", 1990), de chercher des poux au cabot de service ("Hair of the Dog", best-of inutile) ou de traquer le houblon en territoire hostile ("Stone Cold Sober", 1992). Attachée aux bonnes vieilles valeurs thrash, la vermine a fait son comeback pour les 20 ans du groupe ("B-Day", 2002) avant de chevaucher un saint bernard dressé pour achever les touristes en perdition ("Beast of Bourbon", 2004). "Alien", c'est aussi un morceau extrait de la deuxième démo de TANKARD, "Alcoholic Metal" (1985). Un mid-tempo accrocheur qui présente la facette groovy du groupe et le feeling rock n' roll de son compositeur, l'excellent Andy Bulgaropulos. Démarrage façon "Chemical Invasion", riffs joueurs appuyés par les backing vocals de rigueur, solos d'enfer, les speed freaks tiennent la forme à l'image de leur chanteur Gerre, toujours aussi à l'aise dans son registre criard de prédilection. 3:09 mn plus loin, "666 Packs" confirme l'orientation rythmique plus raisonnable de ce EP, Oliver Werner ayant frôlé l'amputation des membres supérieurs à force de cogner sur tout ce qui bouge ("The Morning After", 1988). Avec "Live to Dive", TANKARD livre deux bières bien fraîches qui diffèrent seulement en cadence des cocktails molotov des précédents enregistrements. Comme d'habitude chez Harris Johns, on entend tout le monde sauf Frank le bassiste, sûrement trop occupé à faire la navette entre le distributeur de canettes et le local de répétition. Une prod "tout pour les guitares" qui manque un peu d'ampleur, malgré un remastering récent ("Alien" a été réédité en 2005, comme complément alimentaire de "The Morning After", le tout au prix d'une vulgaire pinte).

Habitués de la manoeuvre, les thrashers y vont de leur bon vieux rock bien rétro avec "Remedy", l'entraînante reprise de ROSE TATTOO, avant de lâcher les chevaux sur un remake fulgurant de leur plus gros hit, "Empty Tankard". Tout est excessif dans cette nouvelle version, couchée sur bande à même le toît d'un TGV par cinq énergumènes cocaïnés jusqu'aux yeux. Plus hystérique tu meurs, comme ce solo génial à 3:02 venant conclure en beauté une cavalcade thrash à relancer la consommation d'alcool dans les pubs. Rassasiés jusqu'à l'overdose de riffs par les deux skeuds précédents, les sympathisants de la chope à bière goûteront donc ce EP en forme de trou normand, avant de retenter la cirrhose un an plus tard pour une nouvelle cuvée de haut rang ("The Meaning of Life", 1990).

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

cglaume citer
cglaume
07/03/2008 15:39
Un loupé dans ma disco celui-là. Un jour, sûrement, dans un bac de metal d'occase, chez un barman ferrailleur ...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Tankard
Thrash metal
1989 - Noise Records
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs : (1)  3.5/5
Webzines : (2)  4.13/5

plus d'infos sur
Tankard
Tankard
Thrash - 1983 - Allemagne
  

écoutez
tracklist
01.  Alien
02.  666 Packs
03.  Live to Dive
04.  Remedy
05.  (Empty) Tankard

Durée : 18:44

line up
voir aussi
Tankard
Tankard
The Beauty And The Beer

2006 - AFM Records
  
Tankard
Tankard
Stone Cold Sober

1992 - Noise Records
  
Tankard
Tankard
The Morning After

1988 - Noise Records
  
Tankard
Tankard
B-Day

2002 - AFM Records
  
Tankard
Tankard
Best Case Scenario (Compil.)
(25 Years in Beers)

2007 - AFM Records
  

Essayez aussi
BurstHead
BurstHead
The Price Of War

2012 - Useless Pride Distribution
  
Witchburner
Witchburner
Demons

2010 - Evil Spell Records
  
Overkill
Overkill
White Devil Armory

2014 - Nuclear Blast Records
  
Ultra-Violence
Ultra-Violence
Deflect The Flow

2015 - Candlelight Records
  
Havok
Havok
Time Is Up

2011 - Candlelight Records
  

Wiegedood
De Doden Hebben Het Goed III
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Eximperitus - Projecting the Singular Emission...
Lire le podcast
Antimateria
Valo Aikojen Takaa
Lire la chronique
Thou
Inconsolable (EP)
Lire la chronique
Gutted
Bleed For Us To Live
Lire la chronique
Trop Hard Pour Toi #3
Electric Shock + Mindless S...
Lire le live report
Black Metal : les noms de groupe (de merde)
Lire le podcast
Slaughterday
Abattoir (EP)
Lire la chronique
At The Gates
To Drink from the Night Itself
Lire la chronique
Spell of Dark
Journey into the Depths of ...
Lire la chronique
Cardiac Arrest
A Parallel Dimension Of Des...
Lire la chronique
The Body
I Have Fought Against It, B...
Lire la chronique
Drudkh / Paysage D'Hiver
Somewhere Sadness Wanders (...
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 11 - Monsieur Steele et le bain d'acide.
Lire le podcast
Bloodbark
Bonebranches
Lire la chronique
Utzalu
The Loins Of Repentance
Lire la chronique
Cor Scorpii
Ruin
Lire la chronique
Chevalier
A Call To Arms (EP)
Lire la chronique
Valgrind
Blackest Horizon
Lire la chronique
Ennoven
Redemption
Lire la chronique
Orsak:oslo
Nordstan (EP)
Lire la chronique
Taphos
Come Ethereal Somberness
Lire la chronique
Brouillard
Brouillard
Lire la chronique
Aorlhac pour l'album "L'esprit des Vents"
Lire l'interview
Order Ov Riven Cathedrals
The Discontinuity's Interlude
Lire la chronique
Sakrifiss rencontre Noktu (Mortifera / Celestia / Bleu, blanc Satan...)
Lire l'interview
Wombbath
The Great Desolation
Lire la chronique
Blitzkrieg
Judge Not!
Lire la chronique
Amzera
Amzera (EP)
Lire la chronique
Gontyna Kry
Ignipoten
Lire la chronique