chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
51 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Stigma - When Midnight Strikes!

Chronique

Stigma When Midnight Strikes!
Deux petites démos (dont la première chroniquée par mon collègue Keyser) auront suffit à ces très jeunes Italiens pour tourner avec leurs idoles d'Entombed, Napalm Death, Converge, Marduk ou The Black Dahlia Murder, quitte même à faire le Wacken ! La bande très courtisée de Mondovi signe alors chez les Américains de Pivotal Rockordings (Sonic Syndicate, Blinded Colony, Zonaria…) pour sortir leur premier album When Midnigh Strikes !, toujours sous les manettes de l'homme orchestre Ettore Rigotti (Disarmonia Mundi).

Qualifié de « deathcore » par le label, le style de Stigma n'a pas grand chose de comparable avec un Job For A Cowboy ou un Bring Me The Horizon (cités dans la bio). Les influences hardcore sont quasiment gommées au profit d'un death/thrash mélodique sans fioritures (pas de refrains mielleux ou quelconque claviers) dans la pure tradition suédoise. Un genre plutôt délectable qui n'est pas sans rappeler celui de cette nouvelle scène allemande (Fall Of Serenity et Misery Speaks). Adeptes donc d'At The Gates « surboosté », Stigma devrait certainement vous convenir ! Une grosse demi-heure sans temps mort joué dans un tempo survolté avec mélodies imparables et quelques gros moshparts à la clé ! Pas franchement extraordinaire aux premiers abords, le boulot de composition (malgré une originalité proche du néant) dans la recherche d'efficacité demeure très satisfaisant (des riffs et soli bien titilleurs), épaulé d'un chant extrêmement puissant de Vlad et surtout d'une production méchamment massive d'Ettore Rigotti (mettre le volume au maximum) !

On appréciera contrairement à leurs voisins teutons, une thématique black et death metal très second degré à faire esquisser plus d'un sourire. Les paroles du livret, les titres (« I Am Dracula » sur le podium des titres les plus risibles) ainsi que l'artwork (très laid il faut l'avouer) de Davide Nadalin (Nile, The Duskfall, Threshold…) en disent long sur le sujet. Malheureusement la musique très prenante toute la première partie de When Midgnight Strikes ! souffrira de ce manque d'originalité et de compositions trop linéaires, choses essoufflant tout le reste (si on écoute l'album depuis le début) malgré de très bons passages sur la fin (« Sons Of Midnight » notamment). Dommage que le groupe n'ait pas tenté quelques décrochages plus « osés »…

Un bon premier album sans totale prise de risques pour nos Italiens de Stigma mais qui peine à tenir l'auditeur tout le long malgré des titres redoutables (en live cela doit faire très mal !). Avec un peu plus de touches personnelles (ne se limitant pas à du At The Gates « burné ») et d'émotion dans un deuxième opus, nul doute que cette talentueuse bande marquera plus les esprits.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

citer
Jack
19/03/2008 23:38
Superb!! Stigma rules!!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Stigma
Metalcore/Death mélodique
2008 - Pivotal Rockordings
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (2)  7.25/10
Webzines : (14)  6.82/10

plus d'infos sur
Stigma
Stigma
Metalcore/Death mélodique - Italie
  

écoutez
vidéos
I Am Dracula
I Am Dracula
Stigma

Extrait de "When Midnight Strikes!"
  

tracklist
01.   Walpurghis Night
02.   I Am Dracula
03.   Silver Bullets And Burning Crosses
04.   To Be Really Dead… That Must Be Glorious
05.   Flesh Ritual
06.   Beneath The Crown Of Eternal Light
07.   Blood, Your Precious Blood!
08.   A Call For Vengeance
09.   Walking The Fields Of Apocalypse
10.   Sons Of Midnight

line up
parution
28 Mars 2008

voir aussi
Stigma
Stigma
Metamorphosis (Démo)

2003 - Autoproduction
  

Essayez aussi
Fall Of Serenity
Fall Of Serenity
The Crossfire

2007 - Lifeforce Records
  
Heaven Shall Burn
Heaven Shall Burn
Veto

2013 - Century Media
  
Misery Speaks
Misery Speaks
Catalogue Of Carnage

2008 - Drakkar Entertainment
  
Neaera
Neaera
Omnicide
(Creation Unleashed)

2009 - Metal Blade
  
Bloodshoteye
Bloodshoteye
An Unrelenting Assault

2006 - Galy Records
  

Swallowed
Lunarterial
Lire la chronique
Dephosphorus
Ravenous Solemnity
Lire la chronique
Earth and Pillars
Earth I
Lire la chronique
Raise Hell
Holy Target
Lire la chronique
Domains
Sinister Ceremonies
Lire la chronique
Dir En Grey
Arche
Lire la chronique
N.K.V.D.
Hakmarrja
Lire la chronique
Hypomanie
A City in Mono
Lire la chronique
Calm Hatchery
Fading Reliefs
Lire la chronique
Witchden
Consulting The Bones
Lire la chronique
Gloomy Grim
Grimoire (Démo)
Lire la chronique
More Than Life
Love Let Me Go
Lire la chronique
Combichrist
Lire le live report
AC/DC
Rock Or Bust
Lire la chronique
Cadaveric Fumes / Demonic Oath
Entwined In Sepulchral Dark...
Lire la chronique
Behemoth
Zos Kia Cultus
Lire la chronique
Defeater
Travels
Lire la chronique
Sordide
La France a Peur
Lire la chronique
Khthoniik Cerviiks
Heptaedrone (Démo)
Lire la chronique
Riot V
Unleash The Fire
Lire la chronique
Heart In Hand
A Beautiful White
Lire la chronique
Artificial Brain
Labyrinth Constellation
Lire la chronique
Latitude Egress
To Take Up The Cross
Lire la chronique
Bring Me The Horizon
There Is a Hell, Believe Me...
Lire la chronique
Starofash
Lakhesis
Lire la chronique
Ad Patres + Gorod + Morbid Angel
Lire le live report
Dressed In Streams
The Search for Blood (EP)
Lire la chronique
Cendres de Haine
Nihil Mirari
Lire la chronique
Iron Monkey
Iron Monkey
Lire la chronique
The Body
Master, We Perish (EP)
Lire la chronique