chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
44 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Iron Maiden - Live After Death

Chronique

Iron Maiden Live After Death (DVD)
Bien sûr, certains vont râler. Des vieux de la vieille, qui ne manqueront pas de lancer un « Maiden c'est vraiment devenu une pompe à fric » ou encore un classique « c'était mieux avant ». Mais pour les autres amateurs de la Vierge de Fer, ceux qui étaient encore dans leurs langes en 1985 ou qui n'existaient qu'à l'état de projet, l'édition du mythique Live After Death sur un format plus actuel (un double dvd!) tient de l'aubaine.

Enregistré du 14 au 17 mars 1985 au Long Beach Arena de Los Angeles lors du World Slavery Tour pour promouvoir leur cinquième album « Powerslave », le « Live After Death » fait partie des concerts que tout fan de heavy metal se doit d'avoir vu au moins une fois dans sa vie. La Vierge de Fer sait contenter ses fans. Rien que la set list met l'eau à la bouche. Iron Maiden nous offre rien de moins qu'un enchaînement de tubes. « Powerslave » s'y taille la part du lion avec ses meilleurs titres (dont le terriblement épique « Rime Of The Ancient Mariner » et le rock'n'roll « Two Minutes To Midnight ») mais les autres albums ne sont pas oubliés, puisque les classiques « The Trooper », « Hallowed Be Thy Name », « Running Free » entre autres sont également de la partie. Au delà de cette set list dantesque, Maiden nous propose bien plus qu'un simple concert, mais un véritable show, de ceux qui s'apprécient aussi bien avec les oreilles qu'avec les yeux. Les décors à l'ambiance égyptienne - « Powerslave » oblige – sont (sans mauvais jeux de mots) pharaoniques . La célèbre mascotte du groupe n'est pas oubliée : c'est un Eddie bondissant, couvert de bandelettes, qui investit la scène sur « Powerslave » tandis qu'un autre, gigantesque, caché derrière les décors, fait une apparition remarquée sur « Iron Maiden ».

L'image est correcte et la prestation, quant à elle, est impeccable. Bruce Dickinson s'avère être un frontman incroyable. Tantôt déchainé, tantôt théâtral lorsqu'il revêt un masque ou tragique lorsqu'il déclame les premiers couplets de « Hallowed Be Thy Name », l'homme est partout. Et ce n'est pas le public, qu'il tient entre ses mains qui dira le contraire. « Running Free » pendant laquelle il fait chanter la foule est révélatrice à cet égard. De plus le chanteur est en grande forme vocalement. S'il n'est pas à l'abri d'un départ difficile sur « Aces High » ou de vocalises parfois trop poussives – accidents inhérents à tout live- son interprétation sur « Rime Of The Ancient Mariner » et « Powerslave » est tout bonnement exceptionnelle. Steve Harris - le fondateur du groupe pour ceux qui l'ignorerait - sert sa création avec une ferveur non dissimulée. Il se donne à fond, et il n'est pas rare de voir chanter lui aussi! L'alchimie du duo Dave Murray/Adrian Smith fonctionne à merveille. Rarement on avait vu deux guitaristes se complèter aussi bien. La caméra nous offre parfois des plans sur leurs nombreux solos, même si les amateurs de guitares les trouveront trop courts... (Si vous avez l'occasion de regarder ce dvd avec un matériel de qualité vous vous apercevrez que le mixage est réalisé avec soin, et que l'on entend Dave à gauche, et Adrian à droite.) Le groupe est soudé, et prend visiblement du plaisir à jouer. Nicko Mcbrain, même s'il est caché par sa batterie énorme, est tout sourire et laisse voir un enthousiasme non feint lorsqu'il est filmé.

En résumé, le Live After Death mérite amplement sa réputation de live culte. Une set list d'enfer au allure de best of, un groupe déjà au sommet de son art, un vrai plaisir pour les yeux et les oreilles, même si, on s'en doute, la bande son a dû être retouchée en studio. Il arrive parfois d'entendre la jolie voix d'Adrian assurer les chœurs alors qu'il n'est même pas devant son micro. C'est ça aussi la magie de l'overdub... Dommage car ce genre de petits détails fait que le groupe perd un peu en sincérité.

Le second dvd est également bien rempli : ce ne sont pas moins de deux documentaires « The History Of Iron Maiden » et « Behind The Iron Curtain » - qui côtoient un concert, le « Rock in Rio » de 1985, où le quintette londonien partageait l'affiche avec Queen.

« The History of Iron Maiden » est un sympathique documentaire d'une heure dans la lignée de « The Early Days ». Contrairement à ce que les fans attendaient, il ne retrace pas l'histoire du groupe de « Powerslave » jusque « Seven Son Of A Seven Son », mais se focalise sur la genèse de « Powerslave » et sur la très longue tournée qui a suivi la sortie de l'album, le World Slavery Tour. Constitué autour d'images d'archives (live ou non), de photos et d'interventions des membres d'Iron Maiden et des proches du groupe (Rod Smallwood le manager, Ross Halfin le photographe, ou encore le président du fan club), « The History Of Iron Maiden » fourmille d'anecdotes. Iron Maiden apparaît peu à peu comme une immense machine qui avance coûte que coûte, quitte à mettre la santé de ses musiciens en danger et à donner à l'aventure humaine qui se cache derrière toute tournée un arrière goût désagréable...

Le second reportage, document d'époque (août 1984), « Behind the Iron Curtain », s'attarde sur les concerts qu'a donné le groupe en Europe de l'Est. Intéressant, il donne un autre éclairage sur l'histoire d'Iron Maiden, grâce au réactions à chaud des fans et des musiciens dans leur tour bus. Quelques extraits live sont présents et la qualité est au rendez vous. Cependant, les titres sont à peu près les mêmes que sur le « Live After Death ». Pas de surprises, si ce n'est le plaisir de voir à nouveau sur scène l'excellente « 22 Acacia Avenue ».

Le « Rock In Rio » contient le show qu'Iron Maiden a donné le 11 janvier 1985 devant une foule estimée à 300 000 personnes. Desservi par une image moyenne et par un son trop aléatoire (il faut parfois tendre l'oreille!), ce document se révèle être décevant. Dommage, car le groupe, comme à son habitude, avait délivré une brillante prestation. La set list est la même que celle du « Live After Death » avec quelques titres en moins.

Suivent des bonus plus ou moins anecdotiques comme les galeries de photos (en plus grand format que sur le précédent opus), les clips de « Aces High » et « Two Minutes To Midnight » et un mini reportage d'un quart d'heure « 'Ello Texas » qui vaut surtout pour l'interview de Bruce et de Steve, les deux extraits live « Flight Of Icarus » et « 22 Acacia Avenue » souffrant d'une qualité d'image médiocre.

A l'image du précédant opus « The History Of Iron Maiden -Part 1 », ce double dvd comblera les fans d'Iron Maiden et d'une façon générale les amateurs de metal. D'une grande richesse - comptez environ quatre heures pour en faire le tour – il permet aux plus jeunes de découvrir les coulisses d'Iron Maiden et de vivre l'euphorie d'un de leurs meilleurs concerts. La présence du mythique « Live After Death », représentatif de l'âge d'or de la Vierge de Fer et de deux documentaires très intéressants en font un objet particulièrement attractif.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

NORDDD citer
NORDDD
04/01/2011 02:37
note: 4.5/5
CULTE !
brutalpogo citer
brutalpogo
29/04/2008 21:19
note: 5/5
enorme
Niktareum citer
Niktareum
25/04/2008 12:00
Ayè il est mien, j'avais raison ma chérie me l'a offert.
Me reste plus qu'à le mater...
Alesya citer
Alesya
19/04/2008 16:48
note: 4.75/5
Thomas Johansson a écrit : Merci pour ta chro Alesya ! question : est ce que le documentaire sur le groupe est aussi passionnant que celui de "Early Days" ? c'était pour moi le point fort du 1er DVD.

Je le trouve très intéressant même s'il est moins dense que sur "The Early Days" puisque la période couverte est plus courte. Mais il comporte pas mal d'anecdotes parfois très marrantes. Le second documentaire vaut le coup aussi.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
19/04/2008 11:53
Merci pour ta chro Alesya ! question : est ce que le documentaire sur le groupe est aussi passionnant que celui de "Early Days" ? c'était pour moi le point fort du 1er DVD.
Keyser citer
Keyser
18/04/2008 08:48
C'est grâce à la VHS (ainsi que celle de Cliff 'Em All de Metallica et le Live d'AC/DC) que je me suis mis au métal. Une tuerie ultime pour le 2ème plus grand groupe métal de tous les tps Hail

Merci pour cette chronique, ça me rappelle que je dois me le prendre en DVD Mr Green
Ant'oïn citer
Ant'oïn
18/04/2008 02:20
Oui culte je l'avais deja vue en casette mais je l'est racheter en DVD, ma femme a capter tout de suite que le max venais d'une boutique d'homo... (cf le reportage) En tout cas ce live m'a fait dire que Dickinson est devenue bien meilleurs aujourdui, sur ce live on sens de la difficulte et une voix moins personnelle et tres forcee, mais bon c'est culte, et evidement une tres bonne chro Sourire
Niktareum citer
Niktareum
17/04/2008 17:56
J'ai failli me l'acheter l'autre jour, mais je crois que ma chérie va me l'acheter pour mon anniv. Mr Green

Pur concert en tout cas!! Du grand Maiden! Hail

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Iron Maiden
Heavy metal
2008 - EMI
notes
Chroniqueur : 4.75/5
Lecteurs : (9)  4.83/5
Webzines : (14)  4.53/5

plus d'infos sur
Iron Maiden
Iron Maiden
Heavy Metal - 1975 - Royaume-Uni
  

vidéos
The Trooper
The Trooper
Iron Maiden

Extrait de "Live After Death"
  
Revelations
Revelations
Iron Maiden

Extrait de "Live After Death"
  

tracklist
DVD1 : Live After Death

01.   Churchill Speech/Aces High
02.   Two Minutes To Midnight
03.   The Trooper
04.   Revelations
05.   Flight Of Icarus
06.   Rime Of The Ancient Mariner
07.   Powerslave
08.   Number Of The Beast
09.   Hallowed Be Thy Name
10.   Iron Maiden
11.   Run To The Hills
12.   Running Free
13.   Sanctuary


DVD2 :

The History Of Iron Maiden
Part 2 - Live After Death (60 min.)

Behind The Iron Curtain (57 min.) :
01.   Aces High
02.   The Trooper
03.   22 Acacia Avenue
04.   The Number Of The Beast
05.   Hallowed Be Thy Name
06.   2 Minutes To Midnight
07.   Run To The Hills

Rock In Rio 1985 (50 min.) :
01.   Aces High
02.   Two Minutes To Midnight
03.   The Trooper
04.   Revelations
05.   Powerslave
06.   Iron Maiden
07.   Run To The Hills
08.   Running Free

'Ello Texas (15 min)

Galerie photo et clips

Durée : 90 min + 150 min

line up
parution
4 Février 2008

Essayez aussi
White Wizzard
White Wizzard
The Devil's Cut

2013 - Earache Records
  
Bruce Dickinson
Bruce Dickinson
The Chemical Wedding

1998 - Sanctuary Records
  
Night Demon
Night Demon
Night Demon (EP)

2013 - Shadow Kingdom Records
  
Blind Guardian
Blind Guardian
At The Edge Of Time

2010 - Nuclear Blast Records
  
Night Demon
Night Demon
Curse Of The Damned

2015 - Steamhammer Records (SPV)
  

Wallachia
Monumental Heresy
Lire la chronique
The Grotesquery
The Lupine Anathema
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Ustalost - The Spoor of Vipers
Lire le podcast
Ascension
Under Ether
Lire la chronique
Grimoire
A la lumière des cendres (R...
Lire la chronique
Tomb Mold
The Bottomless Perdition / ...
Lire la chronique
Balmog
Vacuum
Lire la chronique
Imindain
The Enemy of Fetters and th...
Lire la chronique
Target
Master Project Genesis
Lire la chronique
They Live | We Sleep
Self Harm (EP)
Lire la chronique
Mastodon
Emperor of Sand
Lire la chronique
Kalmah
Palo
Lire la chronique
Borgne
[∞]
Lire la chronique
Poésique - MoM chronique Warbringer - Woe to the Vanquished
Lire le podcast
Demonomancy
Poisoned Atonement
Lire la chronique
Visigoth
Conqueror's Oath
Lire la chronique
Skeletal Remains
Devouring Mortality
Lire la chronique
His Hero Is Gone
Monuments to Thieves
Lire la chronique
Ulsect
Ulsect
Lire la chronique
Antagonism
Thrashocalypse (EP)
Lire la chronique
Napalm Death
Mass Appeal Madness (EP)
Lire la chronique
Veiled
Black Celestial Orbs
Lire la chronique
Disembowel
Plagues And Ancient Rites
Lire la chronique
Black Witchery
Evil Shall Prevail (Compil.)
Lire la chronique
Napalm Death
Mentally Murdered (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL Suisse ! (C'est une blague?)
Lire le podcast
Puteraeon
The Dunwich Damnation (EP)
Lire la chronique
Nocturnal Pestilence
Fire & Shade
Lire la chronique
Abigor / Nightbringer / Thy Darkened Shade / Mortuus
Abigor/Nightbringer/Thy Dar...
Lire la chronique
Target
Mission Executed
Lire la chronique