chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
46 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Trepan'Dead - Anonymous Grindoholics

Chronique

Trepan'Dead Anonymous Grindoholics (MCD)
Brutaux, furieux et déjantés: bienvenue chez les Ch'tis. Voilà une banderole qui n'aurait pas fait polémique, tout du moins à un concert de Trepan'Dead! Quoique, en tant qu'ancien Boulogne Boys, j'ai peut-être perdu tout droit de qualifier nos chers habitants du Pas-De-Calais! Mais rassurez-vous, ce qui suit ne sera pratiquement que compliments, faudrait pas non plus que Michèle Alliot-Marie en vienne à dissoudre Thrasho! Au pire remarquez, on réapparaîtra sous une autre appellation, vous pouvez déjà laisser vos suggestions dans les commentaires de cette chronique!

Bon aller, recentrons le sujet, il serait regrettable que les dérives d'un chroniqueur parisien haineux et frustré viennent gâcher le bon goût que laisse en bouche ce Anonymous Grindoholics. Point question de football ici mais de musique avec les nouveaux enregistrements de Trepan'Dead depuis le prometteur Obsessional Dysfunctions (2006). Précision liminaire importante: ne cherchez pas à acquérir ce CD tel quel, il n'existe que dans le but de promouvoir le split Crushed Pieces sorti le mois dernier chez Jennifer Grind Records/Inhuman Homicide et qui regroupe Trepan'Dead et deux autres formations grind francophones, Mesrine (Québec) et Roger Moore (Auvergne). N'étant pas en possession du split complet, c'est seulement sur la partie allouée aux Trépanés que nous allons tailler le bout de gras. Et pour être gras le bout, il est gras! Les Valenciennois reviennent en force avec huit titres explosifs pour un peu moins d'un quart d'heure de brutal/death grind chaud bouillant comme on l'aime! Après une brève introduction au riff lent et lourd peu habituel, nous voilà partis là où l'on avait laissé la formation...

Quoiqu'aisément reconnaissable, le style du quintette a toutefois évolué. On note toujours ce mélange de riffs death métal à la limite du blasphème et de rage toute grindcore, mais on sent maintenant une influence grind voire crust plus prononcée (aux dépens du brutal death, Cannibal Corpse s'éloigne) avec pas mal de riffs simples très entraînants. La basse, beaucoup plus présente que sur Obsessional Dysfunctions et tellement vrombissante qu'elle nous fait claquer des dents, s'avère typiquement grind old-school (tout comme les samples qui bien que nombreux ne prennent jamais le pas sur la musique). Les vocaux, eux, sont encore plus variés et déjantés qu'avant, le duo d'aboyeurs Chris/Boub nous couvrant la quasi totalité du panel de chants death/grind: growls, hurlements, pig squeals, hardcore et j'en passe. Une diversité plus importante qui va de paire avec les structures de morceaux plus variées. Aucune lassitude à prévoir donc (en même temps avec seulement 14 minutes au compteur, il aurait fallu être vraiment mauvais pour nous faire piquer du nez!)! Tout ce qu'il faut pour nous offrir un bon opus de death/grind en somme, qui plus est emballé dans une production exemplaire, puissante et audible sans se compromettre dans le trop propre afin de garder ce grain de furie spontanée nécessaire à tout disque de grind. La seule chose que je regrette chez Trepan'Dead, c'est l'abscence de véritables blast-beats même si le batteur envoie sévèrement le pâté par moments! Il manque peut-être également un petit quelque chose pour me faire dire que Trepan'Dead fait désormais partie des poids lourds de la scène. S'ils continuent sur leur lancée en tout cas, ils devraient rester tout aussi grindoliques mais beaucoup moins anonymes!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

citer
Frank
21/06/2009 02:03
5 nouveaux titres en écoute sur myspace !!!

http://www.myspace.com/trepandead
citer
flo mounier
27/11/2008 17:29
y'a encore du boulot !!! vive le crunch !!!
Caacrinolas citer
Caacrinolas
22/04/2008 21:59
C'est toujours dans la même lignée soit une musique bien efficace et rentre dedans.

La chro arrivera bientot sur u-zine.
Keyser citer
Keyser
21/04/2008 18:51
Des extraits sur MySpace!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Trepan'Dead
Brutal Death/Grind
2008 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  3.66/5

plus d'infos sur
Trepan'Dead
Trepan'Dead
Grindcore - France
  

tracklist
01.   Washing Machine Syndrome
02.   Extreme Music, No Compromise
03.   The Terror Campaign
04.   Aunt Sally
05.   Revolucao Dos Cravos
06.   The Old Dead Rat' Song
07.   Green Carnage
08.   Re-Cursed!!!

Durée : 14'01

voir aussi
Trepan'Dead
Trepan'Dead
Instinct

2012 - Autoproduction
  
Trepan'Dead / Heresy
Trepan'Dead / Heresy
Split-CD (Split-CD)

2002 - Autoproduction
  
Trepan'Dead
Trepan'Dead
Obsessional Dysfunctions

2006 - Autoproduction
  
Trepan'Dead
Trepan'Dead
Just a Foretaste (Démo)

2004 - Autoproduction
  

Essayez aussi
Benighted
Benighted
Carnivore Sublime

2014 - Season of Mist
  
Cephalectomy
Cephalectomy
An Epitaph To Tranquility

2009 - Discorporate Music
  
Lykathea Aflame
Lykathea Aflame
Elvenefris

2000 - Obscene Productions
  
Gorezone
Gorezone
Brutalities Of Modern Domination

2009 - Xtreem Music
  
Aborted
Aborted
Goremageddon
(The Saw and the Carnage Done)

2003 - Listenable Records
  

Infinity
Hybris
Lire la chronique
Anasarca
Survival Mode
Lire la chronique
The Fatalist
Dark Ecriture (EP)
Lire la chronique
Dead Witches
Ouija
Lire la chronique
Black Metal in french : Les destructeurs
Lire le biographie
Formicarius
Black Mass Ritual
Lire la chronique
Bloody Rabbeat
Use Your Head (EP)
Lire la chronique
Dzö-nga
The Sachem's Tales
Lire la chronique
Wacken Open Air 2017
28 years louder than anythi...
Lire le live report
Expulsion
Nightmare Future (EP)
Lire la chronique
Once Awake
Ever So Cold
Lire la chronique
Contorsion
United Zombie Nation (U.z.N)
Lire la chronique
The Gault
Even as All Before Us
Lire la chronique
Hangman's Chair / Greenmachine
Hangman's Chair / Greenmach...
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Ascension Gate
Lire la chronique
Nokturnal Mortum
Verity
Lire la chronique
Beneath
Ephemeris
Lire la chronique
Fall Of Summer 2017
Lire l'interview
The Midnight Ghost Train
Cypress Ave.
Lire la chronique
Cloven Hoof
Who Mourns For The Morning ...
Lire la chronique
Charnel Winds
Verschränkung
Lire la chronique
Desecresy
The Mortal Horizon
Lire la chronique
Venomous Maximus
No Warning
Lire la chronique
Mirrored in Secrecy : de l'autre côté du miroir
Lire l'interview
Profanity
The Art Of Sickness
Lire la chronique
Rings Of Saturn
Ultu Ulla
Lire la chronique
Human Magnet
A New Kind Of Start
Lire la chronique
Triumvir Foul
Spiritual Bloodshed
Lire la chronique
Alory
A Life Story
Lire la chronique
Snjór
Les fleurs maladives (Démo)
Lire la chronique