chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
13 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Ihsahn - angL

Chronique

Ihsahn angL
Récapitulons : Ihsahn fonde Emperor. Avec ce groupe, il sort trois albums géniaux puis décide de tout arrêter. A côté, il continue d'écrire pour Peccatum, projet musical avec sa femme, moins Metal au profit d'une musique plus expérimentale et atmosphérique. Puis il met fin également à ce projet pour se lancer dans sa carrière solo. Il en sort The Adversary en 2006, un album sympa mais pas transcendant. Avant la sortie de son second album solo, angL, il reforme Emperor pour une série de concerts monumentaux.

Bien.

Là dedans, y'a un truc qui cloche. « angL ». Sérieux, qui appellerait son album comme ça de nos jours ? Même Lacuna Coil ils n'osent pas, alors que ça leur irait parfaitement. En plus, vu que nous sommes français, on peut penser qu'au lieu de sortir un disque s'appelant « ange », il a voulu le nommer « angle », ce qui est vachement con quand on y réfléchit.

Dans tous les cas, excusez-moi mais je vais couper court à tout suspens : la musique d'Ihsahn sur angL est à la hauteur du titre de l'album, à savoir mauvaise. D'accord j'exagère, il y a des moments brillants, comme les morceaux ouvrant et clôturant l'album (respectivement Misanthrope et Monolith), Unhealer avec un certain inconnu répondant au nom de Mikael Åkerfeldt en invité, et quelques autres tournures intéressantes par-ci par-là (surtout au niveau du chant sur Emancipation). Mais voilà le gros défaut de cet album, c'est que les 47 minutes passent, et on ne retient rien ou presque, tant on se fait chier. Et comme on se fait chier, on écoute d'une oreille distraite, et on ne retient rien. Un cercle vicieux quoi. Tout ça, parce que le monsieur Ihsahn préfère nous montrer l'étendue de ses capacités de compositeur plutôt que ce qu'il a réellement dans les trippes.

Absence d'atmosphère et véritable curriculum-vitae sonore du norvégien, voilà ce qu'est véritablement angL. Au fond, ça ne change pas vraiment de The Adversary, auquel je reprochais exactement les mêmes défauts. Sauf que moi je n'aime pas quand un disque répète les erreurs du précédent, donc je ne pardonne pas. Pour ceux qui n'auraient pas eu la chance d'écouter The Adversary, ça ressemble à un mix d'Emperor période Prometheus (mais avec les passages Black Metal en minorité), de Peccatum pour le côté un peu atmosphérique, avec une énorme dose de Metal progressif sans queue ni-tête. Enfin non, même pas car là on s'attend à quelque chose d'incompréhensible. C'est juste que ça n'attire même pas l'attention.
Certains morceaux deviennent ainsi carrément inutiles, comme le pitoyable Scarab, l'indigeste Alchemist (où Ihsahn il a vraiment fait de la musique alambiquée quoi vraiment truc de ouf maman), ou Elevator qui ressemble à une musique d'ascenseur (c'était pour les quotas d'humour ça).

Enfin bref, je vais m'arrêter là. Au final, angL n'est pas un disque si mauvais, c'est juste que j'ai l'impression qu'on se moque de moi. Ihsahn sort un album quasiment identique : les titres d'intro et d'outro sont excellents, on retrouve les mêmes défauts et un invité de marque sur un morceau... C'est de l'auto-plagiat, et c'est très fort. En espérant qu'il n'y aura pas de troisième album au profit de nouveaux Emperor ou Peccatum.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

NightSoul citer
NightSoul
07/10/2008 01:06
note: 7/10
celui-là aussi est très très bon, le côté prog plus developpé ptetre... On accroche ou non mais je pense qu'un amateur de Opeth saura prendre le temps d'y dénicher les subtilités de cet opus. Après c'est pas Opeth faut pas me faire dire ce que j'ai pas dit mais il y a une approche de la musique qui y est similaire sur pas mal de titres je trouve.
John citer
John
26/06/2008 21:02
note: 5/10
Album chiant au possible, pas inspiré du tout, quelques bons passages seulement. Voix de merde, prod' de merde, aucune puissance ni rien.
Heureusement que ça sort pas sous le nom d'Emperor. J'ai l'impression de réécouter du sous sous sous Prometeus.
citer
l'invité
16/06/2008 10:04
Emperor c'est 4 albums studio
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
10/06/2008 11:51
note: 6.5/10
J'avais vachement aimé "The Adversary", hormis les deux derniers titres que je trouvais lourdingue. Mais là où des purs titres comme "Homecoming" ou "Called By The Fire" coulaient tout seul, ici, Ihsahn sort les rames. Manque de fluidité, d'inspiration et surtout d'intensité. Certains titres donnent le sentiment de ne jamais s'arrêter alors que tout a été dit passé 2 minutes. Par contre Krow, "Scarab", j'aime bien !
Dead citer
Dead
04/06/2008 12:28
note: 7/10
Krow a écrit : Dead, tu dois avoir une meilleure tolérance que moi à l'ennuie héhé.

Possible Roll Eyes
Krow citer
Krow
04/06/2008 11:56
note: 6/10
Kafka a écrit : "En espérant qu'il n'y aura pas de troisième album au profit de nouveaux Emperor ou Peccatum."
Malgré le fait que c'est deux groupes ont splittés :/ (enfin pour Emperor c'est pas tout à fait officiel...)


Oui oui, c'est ce que je sous-entends.

Dead, tu dois avoir une meilleure tolérance que moi à l'ennuie héhé.
Kafka citer
Kafka
04/06/2008 10:02
"En espérant qu'il n'y aura pas de troisième album au profit de nouveaux Emperor ou Peccatum."
Malgré le fait que c'est deux groupes ont splittés :/ (enfin pour Emperor c'est pas tout à fait officiel...)
Dead citer
Dead
04/06/2008 09:10
note: 7/10
Je ne serais pas aussi dur que toi sur l'album, mais j'ai également été déçu car comme tu le dis dans ta chronique, on se fait parfois chier et on ne retient pas grand chose.

De plus, moi qui avait aimé "The Adversary", j'ai été déçu par l'abandon du côté épique qui faisait la puissance de cet album et par les parties acoustiques (et le chant clair) qui ressemblent plus à du Opeth qu'à du Ihsahn car c'est aussi ce que j'aimais dans l'album précédent (Aaaah... "Invocation"Clin d'oeil. Enfin bon, on ne peut pas reprocher à Ihsahn d'évoluer mais la je n'ai pas été convaincu Confus

Par contre, je pense que Ihsahn a voulu cette ambiguïté entre le mot "ange" et le mot "angle", mais le problème quand on est français, c'est que ça ressemble aussi à l'impératif du verbe "engueuler" : Engueule ! Mort de Rire

Bon aller je sors Flèche

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ihsahn
notes
Chroniqueur : 6/10
Lecteurs : (8)  6.44/10
Webzines : (34)  7.51/10

plus d'infos sur
Ihsahn
Ihsahn
Ambient/Noise/Prog - Norvège
  

tracklist
01.   Misanthrope
02.   Scarab
03.   Unhealer
04.   Emancipation
05.   Malediction
06.   Alchemist
07.   Elevator
08.   Threnody
09.   Monolith

Durée : 47 minutes

line up
parution
26 Mai 2008

voir aussi
Ihsahn
Ihsahn
Das Seelenbrechen

2013 - Candlelight Records
  
Ihsahn
Ihsahn
Eremita

2012 - Candlelight Records
  
Ihsahn
Ihsahn
The Adversary

2006 - Candlelight Records
  
Ihsahn
Ihsahn
After

2010 - Candlelight Records
  

Déception de l'année
Katechon
Coronation
Lire la chronique
Mutoid Man
Helium Head (EP)
Lire la chronique
Hellfest 2015
Lire le dossier
Ragnard Rock Festival 2015
Lire le dossier
Undead
False Prophecies
Lire la chronique
Krahnholm
The Past Must Be Consigned ...
Lire la chronique
Nachtblut
Antik
Lire la chronique
De Carmen Simões à Shagrath
Jouer à The Small Metal World Experiment
Veil of Darkness
Nightmares in a Damaged Soul
Lire la chronique
Avatarium
Avatarium
Lire la chronique
Envy
All The Footprints You've E...
Lire la chronique
Dekadent Aesthetix
Dekadent Aesthetix
Lire la chronique
Agrypnie
Aetas Cineris
Lire la chronique
Nero di Marte
Derivae
Lire la chronique
Coal Chamber
Rivals
Lire la chronique
The Great Discord
Duende
Lire la chronique
Merauder
Bluetality
Lire la chronique
Cradle Of Filth
Hammer of the Witches
Lire la chronique
Perversor
Anticosmocrator
Lire la chronique
Burial Vault
Unity In Pluralism
Lire la chronique
Nécropole
Ostara (Démo)
Lire la chronique
InAeona
Force Rise the Sun
Lire la chronique
House Of Atreus
The Spear And The Ichor Tha...
Lire la chronique
Death mélodique
Jouer au blindtest
Six Feet Under
Crypt Of The Devil
Lire la chronique
KEN Mode
Success
Lire la chronique
Prion
Uncertain Process
Lire la chronique
Vardan
Winter Woods
Lire la chronique
Amputory
Ode To Gore
Lire la chronique
Darchon
The Stygian Black Beyond
Lire la chronique