chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
45 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Skinbleed - Starving And Burning

Chronique

Skinbleed Starving And Burning (Démo)
Scrouïïtch… Scriiiitch… Scrrrïïï… Klonk !
(Pour ceux qui ne parleraient pas couramment l'onomatopée: larsen pénible de micro mal réglé)

** voix pincée de faux-cul à la bouche en cul de poule et au sphincter tétanisé **
« Le propriétaire du véhicule de modèle Skinbleed, immatriculé « Starving & Burning » est prié de venir instamment déplacer son tas de boue de devant l'entrée réservée aux albums promotionnels à destination de Thrashocore: il empêche actuellement la libre circulation des nouveautés croustillantes et retarde la sortie de chroniques urgentes.

La direction tient par ailleurs à rappeler à son aimable clientèle que s'il est vrai qu'une tenue correcte n'est pas exigée dans l'enceinte de l'établissement, il faudrait voir à ne pas abuser et éviter de cumuler une prod' pourrie, un chanteur aux fraises, des compos aussi longues qu'exaspérément molles et des structures naïves, sous peine de se faire recevoir très fraîchement. A noter également que tout groupe qui serait pris à chaparder des plans à ses collègues (cf. le petit côté Orphaned Land ultra plombé de « Disguised Macabre Dance », l'arrière-goût Megadeth à 0:25 sur « Khaos aenima » avec un riff qui sent le « Train of Consequences » ralenti du pauvre, ou encore le thrash slayerien tout moisi de « Shapeless ») sera immédiatement remis aux autorités compétentes qui procéderont dans les plus brefs délais à un lynchage public et à une destruction en règle des rotules à la barre à mine.

Merci de votre attention, et bonne soirée en notre compagnie. »



Scrïïïïïtttt… Scrbl… Plîk !

** même voix, même poule, même tête anisée **
« Dernier appel au propriétaire de la démo « Starving & Burning »: n'ayant pas réussi à obtenir de retour positif après de nombreuses tentatives de prises de contact, et malgré quelques plans qui auraient mérité une meilleure production, une réalisation exempte de ces multiples maladresses et une plus grosse patate (Le début de « A Ghost That Walks » était prometteur – dommage qu'on retombe vite dans une médiocre mollesse. L'approche funky du début de « Naked Souls » aurait mérité un habile développement – malheureusement il reste enlisé sur un même schéma binaire et subit l'arrivée d'une gratte rythmique aux gros sabots et d'un plan thrash balourd), la direction a appelé la fourrière afin de faire déplacer l'engin.

Nous nous excusons auprès de notre aimable clientèle pour les désagréments dus à ces appels de services imposés par des évènements extérieurs indépendants de notre volonté. Merci de votre compréhension et bonne fin de soirée au Thrasho Les Marrons Bitch Club! »

DOSSIERS LIES

Chroniques à la con ! 7 : la révélation
Chroniques à la con ! 7 : la révélation
Septembre 2008
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Dead citer
Dead
22/07/2008 07:56
T'étais pas obligé de mettre une note Mr Green
cglaume citer
cglaume
22/07/2008 06:36
Bon, c'est jamais un plaisir de démolir un groupe, surtout une démo autoproduite, surtout quand le packaging est top et très pro ... Mais la musique là Roll Eyes .....

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Skinbleed
Metal thrashisant tortueux et tourmenté
2007 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 1.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  2.75/5

plus d'infos sur
Skinbleed
Skinbleed
Metal thrashisant tortueux et tourmenté - France
  

tracklist
01.   Disguised Macabre Dance
02.   Khaos Aenima
03.   A Ghost That Walks
04.   Naked Souls
05.   Shapeless

Durée : 28:44

line up
parution
15 Juillet 2007

Skull Parade
Skullparade
Lire la chronique
Cytotoxin
Gammageddon
Lire la chronique
The World I Knew
Fuck a 9-5 (EP)
Lire la chronique
Infinity
Hybris
Lire la chronique
Anasarca
Survival Mode
Lire la chronique
The Fatalist
Dark Ecriture (EP)
Lire la chronique
Dead Witches
Ouija
Lire la chronique
Black Metal in french : Les destructeurs
Lire le biographie
Formicarius
Black Mass Ritual
Lire la chronique
Bloody Rabbeat
Use Your Head (EP)
Lire la chronique
Dzö-nga
The Sachem's Tales
Lire la chronique
Wacken Open Air 2017
28 years louder than anythi...
Lire le live report
Expulsion
Nightmare Future (EP)
Lire la chronique
Once Awake
Ever So Cold
Lire la chronique
Contorsion
United Zombie Nation (U.z.N)
Lire la chronique
The Gault
Even as All Before Us
Lire la chronique
Hangman's Chair / Greenmachine
Hangman's Chair / Greenmach...
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Ascension Gate
Lire la chronique
Nokturnal Mortum
Verity
Lire la chronique
Beneath
Ephemeris
Lire la chronique
Fall Of Summer 2017
Lire l'interview
The Midnight Ghost Train
Cypress Ave.
Lire la chronique
Cloven Hoof
Who Mourns For The Morning ...
Lire la chronique
Charnel Winds
Verschränkung
Lire la chronique
Desecresy
The Mortal Horizon
Lire la chronique
Venomous Maximus
No Warning
Lire la chronique
Mirrored in Secrecy : de l'autre côté du miroir
Lire l'interview
Profanity
The Art Of Sickness
Lire la chronique
Rings Of Saturn
Ultu Ulla
Lire la chronique
Human Magnet
A New Kind Of Start
Lire la chronique