chargement...

haut de page
41 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Goro - Demo 2008

Chronique

Goro Demo 2008 (Démo)
On connaissait déjà Doro, surement la chanteuse métal la plus connue du milieu et dans une moindre mesure Gorod, orchestre français supporté par notre ami Cyril (que nous supportons aussi, mais pas vraiment de la même manière...). C'est ainsi que les deux formations se sont rencontrées afin de donner un super groupe super puissant, un peu comme si Helloween et Gamma Ray fusionnaient pour donner Gamma Rhelloween tout en sachant qu'il est déjà difficile d'en supporter un, imaginez un peu l'ampleur du désastre. Blague à part Goro n'a heureusement rien à voir avec un mélange improbable entre la chanteuse allemande et le groupe de la batteuse française, on a plutôt à faire à un jeune quintet issu de Bar-Le-Duc qui a déjà fait parlé de lui à travers une démo datant de 2005 et une bonne peletée de concerts.

C'est en été 2007 que Goro entre en studio afin d'y enregistrer cette démo. 5 titres pour une grosse vingtaine de minutes, il y a de quoi s'amuser au niveau de la durée de l'objet mais aussi (et heureusement) au niveau du contenu. Goro n'aime pas les morceaux linéaires, les morceaux couplet-refrain-couplet-pont-refrain de 3 minutes et rester sur le même tempo pendant plus de 20 secondes. Nos amis meusiens préfèrent brouiller les pistes en riffant à tort et à travers, le tout sur des rythmiques épileptiques. D'ailleurs il est fort tentant de comparer Goro au Cryptopsy époque Whisper Supremacy pour le côté chaotique de la musique du combo. Les changements de rythme sont nombreux, assurés par un batteur particulièrement à l'aise derrière ses fûts mais malheureusement desservi par un son de caisse claire très « plastique ».

Les compositions sont gorgés de riffs solides, déclinés sur des tempos variés, ce qui fait que l'on ne s'ennuie vraiment pas sur chaque titre car le contenu est riche tout en restant entrainant. Goro sait faire passer les aiguilles dans le rouge avec quelques passages particulièrement furieux tels que l'intro d'« Ex-Terminal Suicide » ou « Suffering Memory » qui n'aura jamais aussi bien porté son nom. A côté de cela on retrouve quelques breaks plus posés où la basse sait se faire entendre (malgré de trop rares incursions dans le mixage), pour donner du punch à l'ensemble. Le groupe ne fait jamais l'erreur de tomber dans la surenchère de passages stériles et indigestes, le style pratiqué reste toujours fluide tout en gardant un aspect sauvage. La voix donne elle aussi une bonne dynamique à l'ensemble, que ce soit au niveau de parties criardes ou celles plus guttural dans un registre proche de Kronos, un petit cran plus glaireux.

Que dire de plus, à part que c'est assez propre et bien fait? Que les titres sont longs et fourmillent de plans originaux et de bonnes idées? Qu'on ne retient pas les chansons au bout de 5 minutes? Que c'est accrocheur, brutal et explosif? C'est en effet ce qu'on pourrait dire de plus à propos de cette démo qui ma foi, est plutôt encourageante. Espèrons que le groupe poursuive sur cette belle lancée!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

3 COMMENTAIRE(S)

citer
Goro
22/07/2008 13:19
Hello,
Merci à toi Scum pour cette chonique Sourire
cglaume citer
cglaume
21/07/2008 23:35
Scum a écrit : orchestre français supporté par notre ami Cyril (que nous supportons aussi, mais pas vraiment de la même manière...)

P'tit con va !! Moqueur
Moi qui t'aime comme un fils mort né Mr Green
Scum citer
Scum
21/07/2008 21:16
MySpace est votre ami Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Goro
Brutal death metal
2008 - Autoproduction
notes
Chroniqueur : 3.75/5
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur

tracklist
01.  Goro
02.  Ex-Terminal Experience
03.  UseFul Suicide
04.  Disastrous Child
05.  ObSuffering Memory

Durée : 23'18

line up

achetez sur
thrashothèque
Essayez aussi
Benighted
Benighted
Identisick

2006 - Adipocere Records
  
Belphegor
Belphegor
Lucifer Incestus

2003 - Napalm Records
  
Inveracity
Inveracity
Circle Of Perversion

2003 - Unmatched Brutality
  
Antropofagus
Antropofagus
Architecture Of Lust

2012 - Comatose Music
  
Brodequin
Brodequin
Festival Of Death

2001 - Unmatched Brutality
  

chronique Chronique
Амезарак
Daemonolatreia
chronique Chronique
Royal Blood
Royal Blood
chronique Chronique
Darkspace
Dark Space III I
dossier Dossier
Kill-Town Death Fest 2014 / The Funeral Edition
chronique Chronique
1349
Hellfire
report Live report
No Compromise Metal Fest 2
Bulldozing Bastard + Crystal Viper + Eliminator...
chronique Chronique
Pulling Teeth
Martyr Immortal
chronique Chronique
Mortuus
Grape of The Vine
chronique Chronique
The Haunted
Exit Wounds
chronique Chronique
Petrychor
Makrokosmos
chronique Chronique
Dark Funeral
The Secrets Of The Black Arts
chronique Chronique
Horn Of The Rhino
Summoning Deliverance
chronique Chronique
Stryvigor
Забуте віками
(Forgotten by Ages)
chronique Chronique
Immortal
Battles In The North
chronique Chronique
Immortal
Diabolical Fullmoon Mysticism
chronique Chronique
Sarpanitum
Fidelium (EP)
chronique Chronique
Sigh
Imaginary Sonicscape
chronique Chronique
Botanist
VI: Flora
chronique Chronique
Noctem Cursis
Nocturnal Frost
chronique Chronique
Tamerlan
Ain
chronique Chronique
Nachtmystium
The World We Left Behind
chronique Chronique
Abigor
Leytmotif Luzifer
chronique Chronique
Ofdrykkja
A Life Worth Losing
chronique Chronique
Ichor
Depths
chronique Chronique
Altars
Paramnesia
chronique Chronique
Blood Of Kingu
Dark Star on the Right Horn of the Crescent Moon
report Live report
Metal Méan 2014
Aeternus + Ascension + Avatarium + Coroner + De...
chronique Chronique
Mastodon
Once More 'Round The Sun
chronique Chronique
Zoldier Noiz
Regression Process
chronique Chronique
Monarch!
Sabbracadaver