chargement...

haut de page
49 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Children Of Bodom - Chaos Ridden Years

Chronique

Children Of Bodom Chaos Ridden Years (DVD)
(Stockholm Knockout Live)

S'il y a bien un groupe qui ne se fout pas de la gueule du monde en live, c'est bien Children Of Bodom. Autant la qualité de leurs albums laisse parfois à désirer (surtout ces derniers temps), autant en concert, nos petits finlandais savent envoyer la purée et foutre le feu. C'est ce que tente de nous démontrer en image ce DVD intitulé "Chaos Ridden Years" (soit "CRY", ce qui ne doit pas être une coïncidence), le premier du groupe après presque 10 ans de carrière. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les finlandais ont mis les petits plats dans les grands et nous offrent une magnifique rétrospective de leur parcours comme j'en ai rarement vu.


I. Le concert

Enregistrée le 5 février 2006 à Stockholm (Suède), ce concert ne contient pas moins de 15 titres tirés de l'ensemble des albums de la discographie des finlandais ainsi que 3 solos pour une durée totale d'environ 1h40. Pour cette toute première expérience audiovisuelle bodomienne, Spinefarm a mis les sous-sous sur la ta-table et ça se voit. Pour moi, ce "Stockholm Knochout Live" est tout simplement le meilleur live qu'il m'ait été donné de voir sur DVD. Après on aime ou on n'aime pas la musique de Children Of Bodom, mais techniquement, la réalisation est irréprochable. Les angles de vue et les plans sont tellement riches et variés qu'on a l'impression que la production a planqué des caméras dans chaque coin de la salle, captant chaque petite anecdote, chaque mimique des protagonistes. Ajoutez à cela un montage ultra dynamique faisant honneur à tous les membres du groupe (avec un avantage à Laiho évidemment) ainsi qu'au public et on s'y croirait réellement ! De plus, le fait qu'aucun effet n'ait été utilisé renforce cette sensation d'immersion qui fait qu'on ne décolle pas de son écran. Evidemment, le son n'est pas en reste, puissant, clair, correctement mixé et sans overdubs (enfin vue la qualité des musiciens, c'est un peu normal), l'occasion de se rendre compte que Laiho ne joue pas très bien de la guitare avec ses dents.

Evoluant sur une scène énorme aménagée avec une voiture et des bidons d'huile (permettant quelques effets pyrotechniques), le quintette nous délivre une prestation absolument énorme. On sent un groupe soudé et très rock'n roll qui se fait monstrueusement plaisir en évoluant ensemble. Ca joue bien et vite, ça bouge partout, sans se prendre la tête et on sourit bêtement à toutes les conneries/ touches d'humour qui ponctuent le concert. Et même si c'est parfois plus ou moins bien interprété (les immondes backing vocals notamment), plus ou moins inspiré (notamment les moments de solos), plus ou moins énervant (l'attitude "bad-boy-poser-fuck-yeah-motherfucker" du Wildchild à prendre au second degré), on reste et on savoure en se demandant ce qui va suivre. On ne regrettera qu'un public un peu mou pour ce genre de concert, mais la sécurité doit y être pour quelque chose.


II. Les clips

Comme tout premier DVD qui se respecte, "Chaos Ridden Years" contient l'ensemble des clips du groupe sortis depuis 1998 et je vous assure qu'il y a de quoi se marrer : "Downfall" et le couteau menaçant d'Alexi, "Deadnight Warrior" ou la capuche de Janne, "Everytime I Time" et la faucheuse qui nous refait 1984... et tout ça en la regrettée compagnie d'Alexander. Que de souvenirs ! Bien que moins risibles (quoique...), les clips récents ont au moins l'avantage d'être mieux réalisés et d'offrir parfois de petites histoires. Alors même si on peut déjà tous les voir en streaming sur YouTube, on a le droit ici à de la haute qualité, chose jusqu'à lors introuvable.


III. Les documentaires

* Chaos Ridden Years : Comme la plupart des DVD musicaux, ce documentaire est proposé en anglais sans aucune traduction (excepté quelques sous-titres anglais quand ça parle finlandais). Un niveau correct d'anglais est donc requis pour comprendre ce qu'il se passe ici, d'autant plus qu'il s'agit presque exclusivement d'interviews des membres. Chacun revient sur ses débuts musicaux et sur l'évolution de Children Of Bodom au fil des ans, les raisons de son implication et sa vie au sein du groupe. Si vous vous intéressez un temps soit peu à ce quintette finlandais, vous apprendrez beaucoup de ces 40 minutes (notamment que Alexi parle également avec des "fuck" partout), ponctuées par quelques vidéos backstage et onstage. Un documentaire très bien réalisé et très instructif.

* Behind The Scenes : ce making-of est en réalité un petit film (4 minutes) en musique sur la préparation de ce concert. Rien de transcendant ici, mais le montage réserve quelques scènes intéressantes qui valent le coup d'oeil.

* Deleted Scenes : si vous doutiez de la metal attitude des ces cinq compagnons, voici de quoi vous rassurer. On retrouve les membres du groupe dans des situations "insolites" (on va dire), rarement les mains vides, rarement sobres, des mecs, des vrais quoi. Je ne vous en dévoilerai pas plus, je préfère vous laisser la surprise : vous ne serez pas déçu.

* Photo Gallery : souvent considérée comme le parent pauvre des bonus DVD, la galerie photos se révèle pour une fois très sympathique, proposant un florilège d'images toutes époques confondues. Bon c'est assez court et sans son, mais ça se regarde avec plaisir et les très anciennes photos sont plutôt marrantes.


Excepté un artwork minimaliste (mais pas moche) et des menus statiques peu excitants, il n'y a pas grand chose à reprocher à ce DVD. Le groupe nous offre avec "Chaos Ridden Years", une excellente rétrospective de sa carrière : un concert énorme, l'ensemble de leurs clips et quelques documentaires intéressants... que demander de plus ? Un DVD plein à craquer, incontournable pour tout membre de la Hate Crew qui se respecte.


PS: Pour ceux qui ne seraient pas intéressés par l'image, une version double CD est également disponible avec l'intégralité du concert. Mais bon, l'avantage du DVD, c'est que l'on peut en extraire les pistes audio, hein ?
Notice: Object of class QueryTemplate could not be converted to int in /srv/www/deadEngine/class/Thrasho/StatPub/Collection.php on line 13

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour donner votre avis.

2 COMMENTAIRE(S)

Ant'oïn citer
Ant'oïn
30/08/2008 15:15
note: 4.5/5
Acheter et vue, une tuerie c'est un peu "surjoue" mais ca le fait.
Dead citer
Dead
30/08/2008 11:36
note: 4.5/5
Discographie terminée Cool
RIP







Ah non ils font encore de la musique ? Ah merde Mr Green

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Pseudo :
Question anti-spam :
Dans quel groupe mythique joue Tom Araya ?
Commentaire :

Children Of Bodom
Heavy/Power/Thrash symphonique
2006 - Spinefarm Records
notes
Chroniqueur : 4.5/5
Lecteurs : (7)  3.86/5
Webzines : (8)  4.18/5

plus d'infos sur
Children Of Bodom
Children Of Bodom
Power death symphonique - Finlande
  

écoutez
vidéos
Downfall
Downfall
Children Of Bodom

Extrait de "Chaos Ridden Years"
  

tracklist
Concert :
01.  Intro / Living Dead Beat
02.  Sixpounder
03.  Silent Night, Bodom Night
04.  Hate Me!
05.  We're Not Gonna Fall
06.  Angels Don't Kill
07.  Deadbeats I (Drum Solo)
08.  Bodom After Midnight / Bodom Beach Terror (Medley)
09.  Follow the Reaper
10.  Needled 24/7
11.  Clash of the Booze Brothers (Solo Battle)
12.  In Your Face
13.  Hate Crew Deathroll
14.  Are You Dead Yet?
15.  Solo: Roope Latvala - Guitar
16.  Lake Bodom
17.  Everytime I Die
18.  Downfall

Clips :
01.  Are You Dead Yet? (2 versions)
02.  Downfall
03.  Deadnight Warrior
04.  Everytime I Die
05.  In Your Face
06.  Sixpounder
07.  Trashed, Lost & Strungout

Bonus :
- Documentaire Chaos Ridden Years
- Backstages
- Scènes coupées
- Galeries photos

line up
parution
27 Novembre 2006

voir aussi
Children Of Bodom
Children Of Bodom
Trashed, Lost & Strungout (EP)

2004 - Spinefarm Records
  
Children Of Bodom
Children Of Bodom
Hatebreeder

1999 - Nuclear Blast
  
Children Of Bodom
Children Of Bodom
Blooddrunk

2008 - Spinefarm Records
  
Children Of Bodom
Children Of Bodom
Hate Crew Deathroll

2003 - Nuclear Blast
  
Children Of Bodom
Children Of Bodom
Tokyo Warhearts (Live)
(Live in Japan 1999)

2000 - Nuclear Blast
  

Essayez aussi
Anthrax
Anthrax
Worship Music

2011 - Nuclear Blast
  
Mystic Prophecy
Mystic Prophecy
Ravenlord

2011 - Massacre Records
  
Garagedays
Garagedays
Dark And Cold

2011 - Massacre Records
  
Nevermore
Nevermore
The Obsidian Conspiracy

2010 - Century Media
  
Heretic
Heretic
From The Vault... Tortured And Broken (Compil.)

2013 - Metal Blade
  

interview Interview
Machinae Supremacy pour l'album ''Phantom Shadow''
chronique Chronique
Unearth
Watchers Of Rule
chronique Chronique
Yob
Clearing the Path to Ascend
interview Interview
Thrashinterview : Julien de Gorod se dévoile
report Live report
Belenos + Melechesh
chronique Chronique
Goatmoon
Voitto tai Valhalla
chronique Chronique
Slipknot
.5: The Gray Chapter
chronique Chronique
Mysticum
Planet Satan
chronique Chronique
Rorcal / Process of Guilt
Split (Split 12")
chronique Chronique
Manes
Be All End All
report Live report
Beastmilk + Daniel Bay + In Solitude
chronique Chronique
Jean Jean
Symmetry
chronique Chronique
Acid Bath
Paegan Terrorism Tactics
chronique Chronique
Tarnkappe
Tussen Hun en de Zon
chronique Chronique
Kruger
Adam And Steve
chronique Chronique
Anaal Nathrakh
Desideratum
chronique Chronique
Le Pré Où Je Suis Mort
Le Pré Où Je Suis Mort (EP)
chronique Chronique
Dawohl
Potestas.Ratio.Iustitia (EP)
chronique Chronique
Loma Prieta
I.V.
chronique Chronique
Grave Digger
Return Of The Reaper
chronique Chronique
Thou / The Body
Released from Love (Coll.)
chronique Chronique
From the Vastland
Temple of Daevas
chronique Chronique
Velnias
Sovereign Nocturnal (Rééd.)
chronique Chronique
Koozar
Koozar / Bangi Vanz Abdul
chronique Chronique
Deathcult
Pleading For Death... Choking On Life (EP)
report Live report
Helvete Underground Festival
Bölzer + Darkspace + Rorcal
chronique Chronique
Omnihility
Deathscapes of the Subconscious
chronique Chronique
Auroch
Taman Shud
chronique Chronique
Interment / Brutally Deceased
Glory Days, Festering Years (Split-CD)
chronique Chronique
Jesus Cröst
1986