chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
45 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Fear Factory - Archetype

Chronique

Fear Factory Archetype
Je m'excuse d'avance, mais pour bien vous faire saisir le sens de cette chronique, je suis obligé de parler un peu de moi avant.

Mes deux groupes préférés sont Fear Factory et Machine Head. Ce n'est pas un hasard. Même amour du riff de tueur, même passion pour la brutalité mélodique, ces deux groupes ont même leur parcours qui les rapproche. Deux albums géniaux qui les font exploser (Demanufacture et Obsolete pour FF, Burn My Eyes et The More Things Change... pour MH ), puis c'est la déception, l'excitation des débuts retombe et un virage plus propre, plus accessible, se profile, la bande à Dino sortant Digimortal et Robb Flynn et ses hommes The Burning Red. Ces derniers nous offriront ensuite Supercharger, ô combien meilleur bien que toujours largement en deça des deux premières bombes, puis mettront (pratiquement) tout le monde d'accord en revenant il y a quelques mois avec un opus dévastateur, renouant avec la hargne des débuts, Through The Ashes Of Empires. Pourquoi parler de ce groupe alors que c'est l'Usine à Peur qui nous interresse pour le moment? Et bien tout simplement parce qu'avec leur nouvel album, Archetype, Fear Factory suit le même chemin que Machine Head sans passer par la case Supercharger.

En effet, cette nouvelle tuerie dépasse largement les espérances que je m'étais fixées, et prendrait presque même le pas sur Obsolete dans mon classement personnel, pour se situer juste derrière Demanufacture. Presque. Mais si elle parvient à convaincre de cette façon, ce n'est pas pour rien. Des facteurs tels que le remplacement de Dino Cazares, principal compositeur du groupe, par Christian Olde-Wolbers, ancien bassiste avant le court split (poste d'ailleurs maintenant tenu par l'accolyte de Devin Townsend, Byron Stroud), ou encore l'implication du chanteur Burton C. Bell dans son projet The Watchers, qui lui a permis de faire d'énormes progrés en chant clair, ont fortement contribués à l'impact de cet Archetype.

Ainsi on retrouve dans cet album des parties mélodiques, certes très présentes, mais surtout bien plus inspirées que sur Digimortal (Default Judgement, le géniallissime Drones ou encore le title-track). Mais d'un autre côté on sent que les p'tits gars ont aussi eut envie de revenir à quelque chose de beaucoup plus agressif, comme en témoignent les attaques frontales de Slave Labor, du surpuissant Cyberwaste, dont le refrain résonne déjà comme un hymne des futurs concerts, ou encore l'intro de Corporate Cloning. Ce morceau est d'ailleurs un des plus reprsentatifs du disque. Une entrée en matière à base de blast-beats digne de Soul Of A New Machine, un refrain SU-BLI-ME, et la petite touche d'originalité en plus propre à la plupart des chansons de l'album, ici un couplet chanté un peu à la manière d'une comptine pour enfant, qui contraste efficacement avec le démarage brutal évoqué plus haut. Même la "ballade" qu'est Bite The Hand That Bleeds... passe comme un lettre à la poste, avant la déferlante Bonescraper.

En bref, Archetype est à FF ce qu'une des chansons d'Obsolete décrit si bien, une Resurrection après une traversée du désert. D'ailleurs, le premier morceau débute d'une manière étrangement similaire à Shock, l'ouverture de l'album pré-cité, un peu comme si le groupe souhaitait boucler la boucle en tirant un trait sur Digimortal. Alors pour conclure, à tous ceux qui cracheront mesquinement sur cette tuerie, sous prétexte que Digimortal représentait le déclin irréversible du groupe, ou encore parce qu'à cause de toutes les sorties discographiques "posthumes" assez inutiles, il faut l'avouer, orchéstrées par Roadrunner entre temps, le groupe aura soit disant perdu sa crédibilité, j'ai envie de dire:

NOTHING
YOU SAY
MATTERS
TO US!!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

citer
hostility
29/11/2008 20:45
Encore une claque pour FF, J aime cette album car ses riffs et ambiances me fait bcp penser a Obsolete.Clin d'oeil pour "Drones" vraiment enorme.Respect 9/10
cglaume citer
cglaume
16/10/2007 22:01
note: 7.5/10
Pas de tubes interplanétaires sur cette galette, mais beaucoup de bonnes choses !! Miam !
Asgiliath citer
Asgiliath
26/08/2005 12:29
note: 8.5/10
Un excellent retour au devant de la scene!
Niktareum citer
Niktareum
08/03/2005 18:22
note: 8/10
un grand retour du vrai Fear Factory et pas l'ersatz néo de "digimortal(ment nul)"

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Fear Factory
Cyber-metal
2004 - Liquid 8
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (22)  7.95/10
Webzines : (28)  8/10

plus d'infos sur
Fear Factory
Fear Factory
Cyber death metal - Etats-Unis
  

écoutez
vidéos
Archetype
Archetype
Fear Factory

Extrait de "Archetype"
  

tracklist
01.   Slave labor
02.   Cyberwaste
03.   Act of God
04.   Default judgement
05.   Corporate cloning
06.   Archetype
07.   Drones
08.   Bite the hand that bleeds
09.   Bone scraper
10.   Undercurrent
11.   Human shields
12.   Ascension (outro)

line up
voir aussi
Fear Factory
Fear Factory
The Industrialist

2012 - AFM Records
  
Fear Factory
Fear Factory
Transgression

2005 - Liquid 8
  
Fear Factory
Fear Factory
Mechanize

2010 - AFM Records
  
Fear Factory
Fear Factory
Soul Of A New Machine

1992 - Roadrunner Records
  
Fear Factory
Fear Factory
Obsolete

1998 - Roadrunner Records
  

Album de l'année
Skull Parade
Skullparade
Lire la chronique
Cytotoxin
Gammageddon
Lire la chronique
The World I Knew
Fuck a 9-5 (EP)
Lire la chronique
Infinity
Hybris
Lire la chronique
Anasarca
Survival Mode
Lire la chronique
The Fatalist
Dark Ecriture (EP)
Lire la chronique
Dead Witches
Ouija
Lire la chronique
Black Metal in french : Les destructeurs
Lire le biographie
Formicarius
Black Mass Ritual
Lire la chronique
Bloody Rabbeat
Use Your Head (EP)
Lire la chronique
Dzö-nga
The Sachem's Tales
Lire la chronique
Wacken Open Air 2017
28 years louder than anythi...
Lire le live report
Expulsion
Nightmare Future (EP)
Lire la chronique
Once Awake
Ever So Cold
Lire la chronique
Contorsion
United Zombie Nation (U.z.N)
Lire la chronique
The Gault
Even as All Before Us
Lire la chronique
Hangman's Chair / Greenmachine
Hangman's Chair / Greenmach...
Lire la chronique
Dawn Of Disease
Ascension Gate
Lire la chronique
Nokturnal Mortum
Verity
Lire la chronique
Beneath
Ephemeris
Lire la chronique
Fall Of Summer 2017
Lire l'interview
The Midnight Ghost Train
Cypress Ave.
Lire la chronique
Cloven Hoof
Who Mourns For The Morning ...
Lire la chronique
Charnel Winds
Verschränkung
Lire la chronique
Desecresy
The Mortal Horizon
Lire la chronique
Venomous Maximus
No Warning
Lire la chronique
Mirrored in Secrecy : de l'autre côté du miroir
Lire l'interview
Profanity
The Art Of Sickness
Lire la chronique
Rings Of Saturn
Ultu Ulla
Lire la chronique
Human Magnet
A New Kind Of Start
Lire la chronique