chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
27 visiteurs ::   » se connecter  » s'enregistrer
Chroniques »

Ablaze My Sorrow - If Emotions Still Burn

Chronique

Ablaze My Sorrow If Emotions Still Burn
La tant désirée encyclopédie du death mélodique suédois sur Thrashocore est toujours en cours de réalisation et nécessitera certainement encore bon nombre de pages (jeune fous !). Pour ce nouveau chapitre, je vous propose d'attaquer la discographie d'Ablaze My Sorrow (au nom très doomy ma foi). Formé en plein dans les prémices du style (courant 1993), la bande scandinave enregistrera deux démos pour finalement signer chez le découvreur de talents suédois No Fashion Records (RIP) pour leur premier album If Emotions Still Burn. Armé d'un magnifique artwork de Necrolord et d'un mastering de Peter In De Betou (Grave, Edge Of Sanity, Dismember, Meshuggah, Unanimated, Face Down… Déjà à l'époque !), je dois vous avouer que sur le papier ce If Emotions Still Burn demeure plutôt aguicheur. Ecoutons-cela de plus près si vous le voulez bien.

Pas vraiment de death mélodique dansant ici à l'instar du revirement d'In Flames, les Suédois d'Ablaze My Sorrow suivent la mouvance très « crû » et glaciale d'un Eucharist ou plus proche encore, d'un A Canorous Quintet (la ressemblance est flagrante). La production privilégie en effet un son très incisif et le groupe prône des paroles très typées « Je vis seul dans un cabanon au fin fond de la forêt ». La recette ne révolutionnera pas le genre à la mode 90's, typiquement du gros riff couplé à d'autres plus thrashy et bien évidement à du tremolo accrocheur pour enflammer les esgourdes. Entièrement composé par le guitariste fondateur Magnus Carlsson, le bonhomme propose un lot de riffs mélodiques impressionnant sur chaque titre de If Emotions Still Burn (arrivant par cargaison toutes les 5 secondes) et parfois le résultat est même à classer sur le podium du genre. Je pense en particuliers à l'entêtant « The Rain That Falls… ».

Les minutes passent, accrochent, fatiguent, accrochent, fatiguent… L'album demeure au final beaucoup trop décousu, les transitions viennent de nulle part et ne collent pas toujours au reste (un "random" de riffs pour faire grossier). Les oreilles grinceront inéluctablement face à cette maîtrise musicale plutôt bancale. La surenchère de riffs aurait certainement pu être évitée, certains dispensables iront gâcher le plaisir d'écoute. Le chant typée black hybride (de l'époque quoi) reste quant à lui très appréciable mais les quelques envolées feront retomber le soufflet, de même que l'essai de chant féminin très vilain (« My Last Journey ») pour tenter d'accompagner des breaks beaucoup trop light. Bref un album trop souvent synonyme d'approximation qui ne marquera pas tant que ça nos réserves de cires.

Si vous n'avez pas entendu parler de If Emotions Still Burn c'est bien normal. Le premier essai d'Ablaze My Sorrow demeure bien trop approximatif et peu original pour marquer son temps (concurrence accrue oblige) et ce nouveau millénaire. Néanmoins si vous appréciez les riffs accrocheurs vous devriez être plus que servis, offrant parfois quelques passages mémorables. Malheureusement l'opus suivant The Plague ne redorera pas leur blason, il faudra attendre 6 ans plus tard avec l'ultra catchy Anger, Hate And Fury pour pouvoir pleinement prendre plaisir à leur œuvre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Mitch citer
Mitch
10/01/2009 14:14
note: 7/10
cglaume a écrit : Ouawh, cet album poussiéreux que tu nous ressors Mitch ! Je l'ai qq-part sur une vieille K7. Faudra que je réécoute pour voir ...

Mr Green

Et j'en ai encore pas mal en stock ! Clin d'oeil
cglaume citer
cglaume
10/01/2009 12:55
Ouawh, cet album poussiéreux que tu nous ressors Mitch ! Je l'ai qq-part sur une vieille K7. Faudra que je réécoute pour voir ...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ablaze My Sorrow
Death mélodique
1996 - No Fashion Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (1)  8/10
Webzines : (4)  6.25/10

plus d'infos sur
Ablaze My Sorrow
Ablaze My Sorrow
Death mélodique - Suède
  

tracklist
01.   If Emotions Still Burn
02.   The Rain That Falls...
03.   Rise Above the Storming Sea
04.   Denial (The Way of the Strong)
05.   The Battle
06.   My Last Journey
07.   As I Face the Eternity
08.   My Revenge to Come

line up
voir aussi
Ablaze My Sorrow
Ablaze My Sorrow
Anger, Hate And Fury

2002 - No Fashion Records
  
Ablaze My Sorrow
Ablaze My Sorrow
The Plague

1998 - No Fashion Records
  

Essayez aussi
Ebony Tears
Ebony Tears
Tortura Insomniae

1997 - Black Sun Records
  
Arise
Arise
The Reckoning

2010 - Regain Records
  
King Of Asgard
King Of Asgard
Fi'mbulvintr

2010 - Metal Blade
  
God Dethroned
God Dethroned
The Lair of the White Worm

2004 - Metal Blade
  
At The Gates
At The Gates
With Fear I Kiss The Burning Darkness

1993 - Peaceville Records
  

Cave Ne Cadas + Jucifer + Torture du Sphinx
Lire le live report
Lord Vicar
Gates of Flesh
Lire la chronique
Diagor
Ненависть к живому (Hatred ...
Lire la chronique
Behexen
The Poisonous Path
Lire la chronique
Ritual Death
Ritual Death (EP)
Lire la chronique
The Wakedead Gathering
Fuscus: Strings Of The Blac...
Lire la chronique
Jex Thoth
Blood Moon Rise
Lire la chronique
Morbid Saint
Spectrum Of Death
Lire la chronique
Blood Ceremony
Lord of Misrule
Lire la chronique
Isolert
No Hope, No Light...Only Death
Lire la chronique
Ghold
PYR
Lire la chronique
Gruesome
Dimensions Of Horror (EP)
Lire la chronique
Teloch
Thus Darkness Spake
Lire la chronique
Pseudogod
Sepulchral Chants (Compil.)
Lire la chronique
First Fragment
Dasein
Lire la chronique
En mai fais ce qu'il te plait
Jouer au blindtest
Heimsgard
Ordrag
Lire la chronique
Essence
Prime
Lire la chronique
Suspiral
Delve Into The Mysteries Of...
Lire la chronique
Gebrechlichkeit
Aphorismen der Angst
Lire la chronique
Brame
La nuit, les charrues...
Lire la chronique
Roadburn Festival 2016 - 1er Jour
Black Mountain + Converge +...
Lire le live report
Reptilian
Perennial Void Traverse
Lire la chronique
Deströyer 666
Wildfire
Lire la chronique
Opium Warlords
Live at Colonia Dignidad
Lire la chronique
Baalsebub
Procedure Of Emasculation (EP)
Lire la chronique
Head of the Demon
Sathanas Trismegistos
Lire la chronique
L'Instant Sakrifiss
Lire le podcast
La photo mystère du 7 Mai 2016
Jouer à la Photo mystère
Anata
Dreams of Death and Dismay
Lire la chronique